Politique Nationale/Internationale

Mahmoud Ahmadinejad : les ennemis ne savent plus quoi décider



Vendredi 27 Juin 2008

Mahmoud Ahmadinejad : les ennemis ne savent plus quoi décider
Le Président Mahmoud Ahmadinejad a déclaré que les ennemis savent bien que leurs efforts n'ont aucun effet sur la volonté de la nation iranienne et ne savent plus quoi faire.

Mahmoud Ahmadinejad a tenu ces propos lors des cérémonies officielles d’inauguration du nouveau complexe pétrochimique de Kermanshah.

« Nous devrions nous servir de tous les potentiels dont dispose l’Iran afin de développer le pays, » a-t-il dit.


Il s’est félicité du progrès dont ont pu jouir les Iraniens rappelant que ce progrès suscite des ra l'opposition des ennemis à la nation, et ajoutant que « la décision des USA d’envahir la région s’apparentait en quelque sorte à un suicide mais ils en ont accepté le risque dans le but d'empêcher le progrès de la nation iranienne.


Mahmoud Ahmadinejad a réitéré que les ennemis ne pourraient pas empêcher les Iraniens de poursuivre la voie du nucléaire sur laquelle ils se sont désormais engagés avertissant qu’ils « devrait transformer les circonstances présentes en occasions ».


Il a déclaré que les Etats-Unis sont aujourd’hui dans une impasse dans tous les domaines et qu’ils ne savent que« parler la langue de la menace et de l’intimidation. Ceci prouve qu'ils savent plus quoi faire ».


Le président a rappelé que les puissances arrogantes devraient savoir que les menaces et la pression ne les sauveront pas.



Mahmoud Ahmadinejad : les ennemis ne savent plus quoi décider

ALi Larijani : une nouvelle erreur de calcul de l’Occident dans la région conduira à des dommages plus importants

Le président du parlement iranien a mis en garde les pays occidentaux et en particulier les Etats-Unis rappelant qu’une nouvelle erreur de calcul dans la région engendrera pour eux des dommages plus importants.

Ali Larijani qui s’exprimait devant des familles de martyrs de l’attentat terroriste du 7 Tir ( 27 juin) réunis au parlement islamique a qualifié la situation des pays occidentaux dans la région et surtout en Irak et en Afghanistan de très difficile et a affirmé que cette situation pour les Etats-Unis et les puissances occidentales se dégradait de jour en jour.


Le président du parlement iranien a précisé que les pays occidentaux ne veulent pas comprendre que «les nations islamiques se sont émancipées et qu’aujourd’hui ces mêmes pays occidentaux qui font face à ce phénomène et à une guerre désormais aveugle ne souhaitent que retirer leur troupe d’Irak.


Ali Larijani a également souligné que les pays occidentaux, jusqu’à présent, ont dépensé 2 700 milliards de dollars sans parvenir à quelque chose alors qu’ils prétendaient qu’avec 50 milliards de dollars ils parviendraient à leur fin.


Le président du parlement iranien saluant la mémoire des martyrs de l’attentat terroriste du « 7 Tir » et rendant hommage au Docteur Behechti et à ses compagnons a déclaré que « la voie choisie par le Docteur Behechti doit être poursuivie ».

Ali Larijani lance un avertissement à l'Occident

Le président du parlement iranien Ali Larijani a lancé jeudi un avertissement à Téhéran à l'Occident l’avertissant qu’il pâtirait de la situation s'il continuait à s’adresser à l'Iran sur un ton agressif, indiquant que c'était une erreur de presser l'Iran.

Lors d'une cérémonie de commémoration des martyrs d'un attentat à la bombe, M. Larijani a accusé les puissances occidentales de pratiquer "des méthodes cruelles" afin de faire obstacle aux progrès technologiques iraniens en prenant comme prétexte le programme nucléaire et les problèmes des droits de l'homme.


L'Iran parle rationnellement de son dossier nucléaire, mais ses ennemis parlent sur un ton violant devant la population iranienne, ce dont ils pâtiront" s'ils persistent dans cette attitude, a souligné Ali Larijani.


Aucun résultat constructif ne sera obtenu si l'Occident n'arrête pas d'utiliser le vocabulaire de la force dans les discussions sur le programme nucléaire pacifique de l'Iran, a averti M. Larijani.


Le monde occidental doit prendre au sérieux les avertissements du chef de l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA), Mohamed ElBaradei et doit éviter d'irriter l'Iran, a indiqué M. Larijani mercredi.


Les 27 membres de l'Union europénne (UE) ont approuvé lundi lors d'une conférence à Luxembourg le gel des fonds de la plus grande banque iranienne, la Banque Melli, et l'interdiction de territoire pour les experts iraniens chargés du programme nucléaire dans le but de punir l'Iran pour son refus de mettre terme à ses activités d'enrichissement d'uranium.


Mardi, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Mohammad-Ali a condamné les nouvelles sanctions de l'UE contre l'Iran, les qualifiant d'"illégales".


http://www1.irna.ir http://www1.irna.ir



Vendredi 27 Juin 2008


Commentaires

1.Posté par boulahcen le 28/06/2008 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr.Ahmadinejad. Laissez vos ennemis réfléchir. Ils ne s'interessent pas en tout
cas à votre programme nucléaire. Ils veulent vos reserves pétrolières !

قل لن يصيبنا إلا ما كتب الله لنا هو مولنا و على الله فليـتوكل المؤمنـون

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires