Politique Nationale/Internationale

Mahmoud Ahmadinejad : le dossier nucléaire iranien est désormais une question résolue



Mardi 26 Mai 2009

Mahmoud Ahmadinejad : le dossier nucléaire iranien est désormais une question résolue
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a exclu lundi, toute discussion sur le programme nucléaire iranien avec les grandes puissances précisant que le dossier nucléaire iranien est désormais une question résolue. C’est lors d’une conférence de presse ouverte à la presse iranienne et étrangère pour évoquer les quatre premières années de son mandat en tant que président de la République islamique de l'Iran, que le président Ahmadinejad a fait cette remarque.

"Nous l'avons déjà dit, nous ne discuterons pas du dossier nucléaire iranien en dehors de l'Agence internationale de l'énergie atomique" a déclaré Mahmoud Ahmadinejad dans sa conférence de presse.
Pour Mahmoud Ahmadinejad, "la question nucléaire est terminée", et toute discussion en dehors de l'AIEA porterait "exclusivement sur la participation à la gestion des affaires du monde" et aux moyens d'y apporter la paix.

Téhéran s'était dit toujours prêt à un "dialogue constructif" avec le groupe 5+1, mais en insistant sur son propre paquet de propositions, consistant à "garantir la paix et la justice dans le monde".

Il est revenu sur ce sujet lundi en proposant, s'il était réélu en juin, au président américain Barack Obama "d'avoir un débat aux Nations unies pour parler des racines des problèmes et de la gestion du monde".

L'Iran dispose à ce jour d'une centrale nucléaire en construction par la Russie, a toujours affirmé que son programme avait un objectif exclusivement civil.

La conférence de presse a continué avec une question de la chaine de télévision Al-Menar, sur les menaces proférées par le régime israélien contre le Hezbollah et l'Iran.

Le président a répondu que « le régime sioniste est une entité fausse et sa nature ne vise qu’à menacer, occuper et lancer des guerres, puisque si ce régime ne lance pas des guerres ou ne menace pas d’autres, cela veut dire qu’il est mort. »

Il a ajouté que de « telles déclarations s’apparentent davantage a une guerre psychologique. Un régime qui fait face à l'agonie de la défaite dans sa confrontation avec les résidents d'une bande de terre de 360 kilomètres carrés, appelé Gaza, qu’est-il encore capable de faire ? »

Interrogé par le journaliste du quotidien japonais Yumyori sur sa définition des principes fondamentaux de la révolution, le président iranien a répondu que « les principes fondamentaux de la révolution sont tout à fait clairs et ils sont basés sur le respect de la dignité des êtres humains ainsi que sur la préservation de la paix et des liens d'amitié qui unissent les nations du monde entier. »

Il a ajouté que « la révolution islamique est opposé à toute forme d’oppression, d'agression, d'égoïsme et d'hégémonie. Elle défend la dignité des êtres humains, persuadée que les êtres humains nobles et purs peuvent conduire l'humanité. »

Le journaliste d’une chaine de télévision émirati a interrogé le président iranien a propos des critiques à l'intérieur arguant du fait que « vous avez utilisé le missile de Sejil II à des fins de campagne électorale». Ce à quoi Mahmoud Ahmadinejad a répondu que la sécurité et les intérêts nationaux ne sont pas sujets à utiliser dans le cadre d’une campagne électorale dans notre pays ajoutant que l’essai de missile avait été programmé depuis longtemps. »

Le président iranien a répondu au journaliste de CNN qui s'est ému du filtrage du site Web « facebook » qu’« il y a des milliers de sites Web sur lesquels des articles contre le gouvernement paraissent, mais je ne peux dire pour quelle raison précise ce site est filtré. »

Mahmoud Ahmadinejad a ajouté : « nous devons découvrir s'il y a une plainte privée déposée contre ce site Web, ou si une plainte a été déposée par l’institution publique. Si nous sommes dans le premier cas, le dossier doit être examiné conformément aux lois en vigueur, mais dans le deuxième cas cité, il ne devrait y avoir aucune restriction. »

Il a à cette occasion souligné que « pendant la campagne électorale, personne n'est autorisé à entreprendre des démarches contre les autres candidats, mais que cette loi est malheureusement violée parfois. »

En réponse à la question du journaliste de la chaine de télévision
Al-Jazeera, le président a déclaré, « nous subissons la pression politique et culturelle de la part de nos ennemis et sommes opposés aux engagements militaires et donc nous ne les provoquons pas. Cependant, nous sommes tout à fait capables de nous engager dans des offensives militaires si cela s’avérait nécessaire. »

Un journaliste italien a souhaité connaitre les raisons de l’annulation de la visite du ministre italien des Affaires étrangères à Téhéran et pourquoi Silvio Berlusconi n'avait pas invité Mahmoud Ahmadinejad à assister au dîner officiel pendant sa visite en Italie. Mahmoud Ahmadinejad a répondu qu’il n'assistait pas habituellement au déjeuner, aux cérémonies et autre dîner officiel pendant sa participation à des rassemblements publics et par exemple j’avais annoncé à l’avance que je participerais à la conférence de la FAO, mais que je dînerais avec des Iraniens résidant en Italie. »

Un journaliste chinois s'est enquis du sommet tripartite qui a réuni l'Iran, l'Afghanistan, et le Pakistan. Mahmoud Ahmadinejad a précisé à ce sujet, le triangle Pakistan-Afghanistan-Iran est tout à fait unique et inégalé dans le monde. Chacun des trois pays partage la même civilisation et leurs relations sont intimes ; cette rencontre a permis de faire passer plusieurs messages, y compris la volonté des trois nations de résoudre les crises de la région en recourant d’abord à des solutions régionales, sans besoin de participation aucune et d’ingérence de pays tiers étrangers.

Il a également informé les médias de la rédaction d'un accord cadre pour une solution régionale aux crises régionales afin de préserver la paix et la sécurité.

Interrogé par un journaliste égyptien sur les remarques récentes de responsables américains sur la possibilité de disposer dans les prochaines années de l’arme nucléaire, le président a répondu que
« les nations de la région ne se préoccupent outre mesure des commentaires des commandants américains. « Si quelqu'un décider de vivre en fonction des commentaires des uns et des autres il devrait alors abandonner la fonction qu’il occupe; en tout cas je crois que chacun est libre de penser ce qu’il veut ! » a ironisé le président iranien.

http://www2.irna.ir/ http://www2.irna.ir/



Mardi 26 Mai 2009


Commentaires

1.Posté par Taleb le 26/05/2009 19:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo le Président Ahmadinejad, Tu as parfaitement raison. J'admire ton courage et ton combat.
Qui a donné le droit aux pays 5+1 de dire à l’Iran d’arrêter l’enrichissement de l’uranium?

2.Posté par Arman le 26/05/2009 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La réponse de Mahmoud Ahmadinejad est une formidable leçon de résistance au monde libre qui vient donc de résonner comme un claquement de porte :
« Nous ne discuterons pas du dossier nucléaire en dehors de l'Agence internationale de l'énergie atomique », affirme le président iranien.
Retour à la case blocage donc.

3.Posté par richard le 27/05/2009 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

de quel droit les 5+1 demande à l'iran d'arréter l'enrichissement de l'uranium.

il faudra demander aux 5+1 et les autres puissances nucléaire d'éliminer leurs arsenal nucléaire avant de parler avec l'iran.

vous pouvez tromper une partie du monde tous le temp, vous pouvez tromper tous le monde un certain temps mais ce que que ne pouvez pas faire jamais c'est de tromper tous le monde tous le temps.
celui qui pense et réflichit toujours insatisfait même en paradis, l'ignorant toujours heureux même dans la crasse ce qui s'applique sur certain pays arabes connuent.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires