Politique Nationale/Internationale

Mahmoud Ahmadinejad : l'Iran peut trouver sa place dans l'économie mondiale à court terme



Mardi 22 Juillet 2008

Mahmoud Ahmadinejad : l'Iran peut trouver sa place dans l'économie mondiale à court terme
Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad a déclaré que l'Iran pourrait tout d'abord avoir sa place dans l'économie mondiale à court terme compte tenu de ses atouts.

S’exprimant devant des responsables du secteur économique du secteur privé aussi bien que d'autres secteurs économiques, le président a déclaré que les mots négatifs n'ont eu aucun impact sur la ferme volonté de la nation iranienne pour atteindre le progrès économique.


« Les mots « nous ne pouvons pas » et « il n'est pas possible » n’ont pas de sens face à la ferme volonté de la nation iranienne. Nous pouvons rapidement trouver notre place dans l'économie mondiale, » a affirmé le président iranien.


Le président a annoncé un plan qui vise à verser des subventions directement aux personnes.


« Le plan basé en sept points clés » permettrait de lever les problèmes existants sur le chemin du développement économique du pays, a affirmé le président iranien.


Il a noté que son gouvernement a été élu pour modifier «les procédures bureaucratiques trop lourdes ».


Le président Mahmoud Ahmadinejad souligné que le succès de tout plan « exige l'appui et la coopération de toute la nation ».


Evoquant le soutien public du gouvernement sur le plan économique, politique et culturel, le président a déclaré qu’« aucune mesure ne pourra aboutir sans la coopération de tous».


«Les pressions domestiques et externes ne pourront pas empêcher les progrès du gouvernement et de la nation.



L’administrateur civil de la banque Melli d'Iran annonce quelques ouvertures

L’administrateur provisoire de la banque Melli d'Iran a annoncé que des instructions précises du ministère français de l’économie devraient être annoncées demain mardi.

Interrogé par notre correspondant à Paris l’administrateur provisoire de la Banque Melli a répondu que ces instructions sont porteuses de bonnes nouvelles et résoudront les problèmes d’accès des clients à leur compte.


Les Européens ont avalisé il y a quelques semaines de nouvelles sanctions contre l'Iran, même s’ils restent fidèles à leur politique qui consiste à dialoguer avec Téhéran.


Les nouvelles sanctions entérinées sans discussion il y a plusieurs semaines par les ministres européens de l'Agriculture et de la Pêche.


Parmi les particuliers concernés par ces contraintes se trouvent avant tout les étudiants iraniens qui depuis plusieurs semaines sont confrontés à des difficultés.


Les détenteurs de comptes particuliers qui se plaignent d’avoir subi des préjudices après la décision de l’Union européenne de geler les avoirs et de suspendre les activités de la banque iranienne Melli, se sont adressés depuis maintenant trois semaines aux responsables de la banque Melli afin que cette dernière entame des procédures permettant de mettre fin à leurs problèmes.


Le ministère français de l’Economie et des Finances s’est refusé jusqu’à cet après-midi à répondre à toutes les tentatives de demandes d’information du correspondant de l’Irna à Paris.


La banque Melli d'Iran, créée le 11 septembre 1923, est la première institution financière du pays avec plus de 3.100 succursales, dont 16 à l'étranger.


La Banque compte actuellement 45.000 employés et disposait, il y a trois ans, d'un capital de 350.000 milliards de rials (32 milliards USD).


Pendant l'année fiscale iranienne 1384 (mars 2005-mars 2006), la banque Melli a émis des lettres de crédit d'une valeur de 5,1 mds USD pour des importations en Iran.


Elle a été créée avec l'aide des Allemands qui l'ont dirigée durant les premières années ayant suivi sa création.


http://www1.irna.ir http://www1.irna.ir



Mardi 22 Juillet 2008

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires