Politique Nationale/Internationale

Mahmoud Ahmadinejad envoie des messages à plusieurs pays sur le triomphe de la Résistance



Mercredi 21 Janvier 2009

Mahmoud Ahmadinejad envoie des messages à plusieurs pays sur le triomphe de la Résistance
Le chef d’Etat iranien, Mahmoud Ahmadinejad, dans un message aux dirigeants du Qatar, de la Malaisie, de ‎la Mauritanie, du Venezuela et de la Bolivie, se félicaitant du triomphe de la résistance à Gaza, a souligné que la volonté des nations et des Etats ‎indépendants a vaincu à Gaza celle des puissances hégémoniques.

‎"Aujourd'hui, a-t-il réitéré, ‎sur la scène de Gaza la volonté ferme des nations et des ‎gouvernements indépendants l'a emporté sur celle des puissances ‎arrogantes et a montré que le chemin le plus court menant à la ‎réalisation d'une paix durable reste la solidarité des nations et des ‎gouvernements. »

Mahmoud Ahmadinéjad a remercié l'esprit de responsabilité des ‎gouvernements indépendants et des nations éprises de liberté et s'est félicité ‎de leurs efforts déployés en ce ce sens.


Il a souligné que la résistance démontrée à Gaza ne représente pas uniquement le peuple de Palestine mais « toutes les nations libres du monde » ajoutant : « pour éviter que ne se reproduise ces crimes il est nécessaire de juger et de punir les responsables du régime sioniste et ce qui leur ont apporté leur soutien, de rompre les relations politiques et de boycotter les produits sionistes ainsi que de sanctionner toutes les transactions commerciales avec ce régime inhumain, de trouver les racines culturelles et idéologiques des crimes et de sauvegarder la cohésion des nations et des gouvernements dans la lutte contre l'injustice et les agressions du sionisme et de consentir des réformes structurelles du Conseil de Sécurité (CS) de l'ONU ».


"La reconstruction de Gaza doit être menée à bien par les peuples libres et les gouvernements indépendants du monde" a également souhaité le président iranien.


Mahmoud Ahmadinejad envoie des messages à plusieurs pays sur le triomphe de la Résistance

Parviz Davoudi: « le triomphe de la Résistance de Gaza est une nouvelle victoire pour la Révolution islamique »

Le premier vice-président de l'Iran, Parviz Davoudi, a déclaré que « le triomphe de la résistance du peuple de Gaza constitue une victoire pour la ligne idéologique de la Révolution islamique. »
Dans un discours prononcé lundi après-midi au cours d'une cérémonie d'hommage rendus aux meilleurs étudiants de l'année 2008, Parviz Davoudi a évoqué la guerre de la Bande de Gaza : « les ennemis ont fait beaucoup de propagande pour tenter de faire croire que l'Iran est d'accord avec l'Israël, mais nous avons vu que ces complots ont échoué et que la République Islamique d'Iran est à l'avant garde de la Résistance et de la lutte contre l' hégémonisme. »

« Dans la guerre imposée à Gaza par le régime sioniste, le monde s'est rendu compte de ceuxqui sont ceux qui soutiennent le peuple opprimé de la Bande de Gaza et ceux qui le combatte. Si les pays arabes faisaient face au régime sioniste avec le le même esprit de résistance que la population de Gaza, Israël serait très surement mis en échec, mais les chefs d'Etat arabes soutiennent le pouvoir israelien pour justifier leurs propres crimes et affirment qu'Israël est une puissance invincible », a-t-il ajouté.


«L'impérialisme a imaginé dans sa maladresse pouvoir faire de Gaza un point crucial dans la région par un geste de violence, c'est pour cette raison qu'aucours de la tragédie qui a secoué la Bande de Gaza, le régime sioniste n'a pas hésité à massacrer des femmes et enfants innocents, dévoilant toute la cruauté du système impérialiste » a-t-il souligné.


http://www2.irna.ir http://www2.irna.ir



Mercredi 21 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par Nicole le 21/01/2009 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut signer en masse la pétition pour voir condamner Israel par la CPI :

http://www.tlaxcala.es/detail_campagne2.asp?ref_campagne=10&lg=fr

" Israël doit être jugé par la Cour pénale internationale - Pétition universelle

Crimes de guerre d’Israël - Informations sur les recours

Bulletin n° 1- 20 janvier 2009





La question est l’accès au Juge pour faits de crime de guerre, un débat ancien qui se pose avec acuité suite à l’agression d’Israël sur la population de Gaza. La voie juridique – communication ou procédure – est un complément des voies diplomatiques et économiques. C’est un processus d’ensemble qu’il faut mettre en oeuvre.



En préalable, il faut apporter la démonstration publique que l’agression israélienne sur la population de Gaza est un crime de guerre, au sens du droit international. Il est essentiel qu’un très grand nombre d’associations et de juristes partagent la même analyse et le fassent savoir. Des équipes partent ces jours-ci à Gaza pour réunir les preuves. Tous les concours sont les bienvenus.



Mais le but ultime est d’obtenir l’accès à un tribunal pour faire juger les crimes de guerre, et condamner Israël et ses dirigeants. Il faut saisir la CPI parce que la possibilité existe et parce que c’est une étape indispensable dans la recherche d’un tribunal. Si cette démarche n’était pas faite, le reproche nous en serait fait par tous les tribunaux que nous aurons à saisir plus tard.



- Juge national.



Des plaintes individuelles rédigées par les familles seront déposées dans les jours qui viennent devant les tribunaux de droit commun, en France et dans d’autres pays européens. L’objectif est de dépasser l’immunité de juridiction en cas de crime de guerre, question non tranchée par la Cour européenne des droits de l’homme. Les chances sont très sérieuses, mais il faut au préalable avoir tenté tous les recours.



- Cour pénale internationale.



La plainte sera déposée jeudi 22 janvier 2009. L’Autorité palestinienne soutient la plainte elle aussi, en réunissant toutes les composantes politiques, et rencontrera le procureur. La Bolivie va porter plainte en tant qu’État (art. 14).



La plainte devant la CPI est indispensable pour son intérêt propre, et comme préalable aux difficultés qui sortiront des procédures devant le juge national, pour faire tomber l’immunité de juridiction en cas de crime de guerre. Elle est recevable au titre de l’article 15.1 qui permet aux ONG et associations de transmettre des renseignements au Procureur aux fins d’enquête. Nous demandons au Procureur de réviser la position adoptée dans d’autres affaires (Guerre du Liban 2006) pour tenir compte de la situation particulière de la population de Gaza : blocus, absence d’armée, impossibilité de fuir. L’absence d’État place cette population sous la protection des instances internationales, et la CPI doit en tirer des conclusions spécifiques.



L’article 25 du statut permet de poursuivre tous ceux qui ont pris une direction effective dans la commission des faits. Or, l’armée israélienne comporte nombre de bi-nationaux, et la seconde nationalité peut ressortir d’un des 110 États parties à la CPI.



De ces éléments, il ressort que le Procureur dispose d’une base raisonnable pour ouvrir une première enquête.



Si le Procureur devait rejeter la requête, il serait établi que le droit au Juge passera alors par les voies nationales et européennes et les recours seraient structurés en ce sens.



LeS soutiens internationaux se démultiplient. Merci à tous. Nous avons beaucoup à faire, et une excellente coordination est l’une des clés de la réussite.



Des associations peuvent rejoindre la plainte jusqu’au dernier moment, et il sera possible d’adresser de nouvelles listes de signataires à la CPI.


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires