Tribune libre

Macron, ami de l'Algérie ou du Maroc et contre l'indépendance du Sahara occidental, la dernière colonie en Afrique ?


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 18 Juillet 2019 - 00:20 Accord : CETA... C’est assez !



yazid
Samedi 12 Janvier 2019

Le Maroc a réussit à infiltrer la France au plus haut niveau de l’état ainsi Laurent Fabius est d’origine marocaine, comme Claire Chazal ou Patrick Drahi, il y a Rachida Dati ou Najat Vallaud-Belkacem. Il y a aussi Amal Amélia Lakrafi, Sarah Elhairy, Naima Moutchou, Fiona Lazaar, M’jid El Guerrab, Mounir Mahjoubi, Mohamed Laqhila, Mustapha Laabid, Myriam El Khomri, Farida Amrani. Il est possible de se demander si tous ces députés sont indépendants des services secrets marocains ou est ce que la Maroc a réussi à infiltrer les loges maçonniques parisiennes avec l’aide du Mossad israélien ?

Macron soutient le Maroc contre le peuple Sahraoui. Macron a fait augmenter les frais de scolarité pour les étudiants algériens qui sont très pauvres et menace de les expulser tout en demandant à l’Algérie d’accueillir les enfants des harkis et les français et les pieds noirs qui volaient et assassinaient les algériens en 1962. Pour ne rien arranger Macron refuse d’attribuer des visas aux algériens mêmes ceux qui veulent rendre visite à des personnes de leurs familles vivants en France en violation des droits de l’homme et demande aux autres pays européens de ne plus attribuer de visas aux citoyens algériens ce qui contredit les lois européennes pour les droits de l’homme qui autorisent les visites familiales, ainsi un algérien ayant un frère décédé en France devrait être autorisé à venir en France pour l’enterrement ou rapatrier le corps. Bref Macron se présente comme un ami du peuple algérien mais en réalité fait tout pour nuire au peuple algérien et sahraoui rien d’étonnant sachant qu’il sert les Rothschilds qui ont autrefois financé la colonisation et la destruction de l’Algérie et le génocide du peuple algérien ou il sert le Roi du Maroc qui lui a sans doute promis des cadeaux.


Depuis ces dernières années le mossad marocain sous ordre de André Azoulaye a infiltré totalement la France ainsi sa fille est présidente de l’UNESCO et doit à ce titre financer la restauration de la Casbah d’Alger hors elle ne le fait pas ce qui ne peut que léser le peuple algérien alors que l’Algérie cotise à l’UNESCO.

On peut parler de Benalla qui est israélo-marocain et de bien d’autres politiciens et policiers ou journalistes ou animateurs de télévision marocains ayant infiltré la France.

Benalla avoue donner des conseils à Macron pour gouverner la France .

De toute évidence la France semble être aux ordres du Maroc au détriment de l’Algérie !

Le Maroc a pris le contrôle de beaucoup de mosquées en France qui servent aussi à faire parfois de la politique et s’engage a soutenir certains Maires.

Sur fond d’intérêts économiques et stratégiques, de droits de l’homme et de guerre contre le terrorisme, le Maroc n’a cessé d’étendre ses réseaux d’influence en France. L’élection d’Emmanuel Macron n’a pas changé la donne et de nouvelles figures incarnent désormais une diplomatie parallèle.

A voir tous nos présidents, Premiers ministres, ministres et parlementaires se précipiter à Rabat à peine élus, expliquer qu’il n’y a pas meilleur allié sur le continent africain que le royaume chérifien, pôle d’excellence économique, monarchie éclairée en route permanente vers la démocratie, rempart contre l’islamisme radical et « terre de contrastes entre tradition et modernité », on sent bien que les choses ne sont pas si simples. Ils en font trop. De fait, derrière les mines réjouies se cachent des tractations violentes, des négociations et des jeux de pouvoir dans lesquels la monarchie semble se tailler la part du lion de l’Atlas.

Depuis le début des années 90, le Maroc a su étendre ses réseaux d’influence en France, créer des relais, s’appuyer sur les bons leviers, qu’il entretient soigneusement. Hassan II, monarque autoritaire, aussi élégant que brutal, avait été l’initiateur de cette diplomatie reposant sur des liens de confiance, souvent personnels, comme ceux qu’il entretenait avec Jacques Chirac. Son fils, Mohammed VI, est vite passé du statut d’héritier timide à celui de souverain habile, figure politique majeure du continent africain. Conséquence : après Chirac et Sarkozy, familiers de la Mamounia et des résidences royales, le palais a su composer avec un François Hollande réputé plus proche de l’Algérie. Et l’élection d’Emmanuel Macron n’a pas modifié ce jeu d’influence. Ainsi l’israélien Patrick Drahi serait un homme de paille du Roi du Maroc, il possède BFMTV et le groupe SFR ce qui permet au Maroc d’avoir un contrôle des médias français et de l’internet et des communications téléphoniques et donc le Maroc et Israël peuvent influencer et espionner et manipuler les français, c’est une ingérence étrangère en France grâce à Patrick Drahi dont il est un donateur important; le Maroc a infiltré le CRIF qui est un lobby important qui donne ses directives au gouvernement français ! Le Maroc représente désormais un lobby presque aussi puissant que le lobby sioniste qu ‘il a aussi infiltré de toute façon !


Le site Maroc Leaks, spécialisé dans le décryptage de l’actualité politique et économique du royaume du Maroc, vient de rendre publique une liste exhaustive de députés français à la solde de Rabat.

Au nombre de 120, ces élus sont membres du Groupe d’amitié France-Maroc au sein de l’Assemblée nationale et sont pour la plupart, comme on peut le constater, issus du parti du président Macron, Les Républicains en Marche, majoritaire au Parlement, suivi du parti de droite, La République, avec 24 députés. On y trouve plusieurs députés d’origine marocaine, comme Mustapha Laabid, Nadia Hai ou Saïd Ahamada, d’anciens militants socialistes, comme Jacques Maire, et des hommes d’affaires à l’image d’Olivier Dassault. Cette présence massive de lobbyistes français pro-marocains au sein de ce parti de création récente illustre l’ampleur de la compromission d’une large partie de la classe politique française avec un régime corrompu et corrupteur. Elle confirme aussi l’entrée en masse des militants du Parti socialiste (PS) dans le parti du Président, après la débâcle de ce dernier à la dernière élection présidentielle. Les socialistes français étaient réputés très engagés dans le lobbying pro-marocain. Les anciens ministres de la Culture, Fréderic Mitterrand et Jack Lang, étaient les figures les plus connues. À la tête de l’Institut du monde arabe (IMA) depuis 2012, ce dernier continue à servir le royaume du Maroc avec un zèle qui a fini par le discréditer. Avec des discours à l’emporte-pièce louant «les avancées démocratiques» du royaume alaouite et énumérant les raisons d’«une alliance stratégique» avec le Maroc, les politiques français achètent en réalité le silence des autorités marocaines sur les multiples scandales (pédophilie, homosexualité…) dont ils ont tous été un jour coupables dans les hôtels et autres riyadhs du royaume. Et c’est naturellement que les services de renseignements marocains, qui détiendraient des preuves compromettantes pour avoir filmé leurs séjours fastueux, les tiennent en chantage et leur imposent ainsi de promouvoir systématiquement l’image et les intérêts du Maroc dans l’Hexagone. Nous reviendrons plus en détail sur les articulations de ce lobby dévoilé dans les moindres détails par le journaliste marocain Omar Brousky, dans son livre La République de sa majesté. Jusqu’à la révélation sur la mise au point du plan mort-né « d’autonomie » élaboré dans le moindre détail dans le bureau du Mae français Dominique de Villepin à la demande de l’ex- président Chirac. Deux soutiens inconditionnels du Maroc. En retour le Makhzen les traitait royalement.


Le mouvement d’Emmanuel Macron, La République en marche, a multiplié ces derniers temps les couacs, surtout depuis l’annonce de la liste des candidats en marche vers le palais Bourbon. Certains, ayant trouvé un grand écho médiatique, relèvent de l’amateurisme des équipes en charge des investitures, mais d’autres, nettement moins médiatisés, sont carrément le fruit des fortes pressions qu’ont exercé différents lobbies sur la décision du nouveau président en matière de choix des possibles futurs parlementaires.

Emmanuel Macron vient de céder au premier coup de pression venu du Maroc.

Leila Aïchi, d’origine algérienne, a été retirée de la liste des candidats de « la République en Marche », parti du nouveau président français, aux prochaines législatives.

La sénatrice avait été investie pour la 9e circonscription des Français de l’étranger (Afrique du Nord et de l’Ouest). Mais l’annonce de son investiture a provoqué un tollé au Maroc. Leïla Aïchi s’est en effet distinguée sur la question du Sahara Occidental pour des positions jugées favorables au Front Polisario.

« Aujourd’hui, les Sahraouis sont privés du droit d’administrer leur propre terre. Prenons garde que, par désespoir, l’extrémisme ne l’emporte si aucune solution légitime n’est trouvée, et que le Sahara ne se transforme en un nouveau nord Mali », indiquait par ailleurs Leïla Aïchi en janvier 2013.

En réaction à l’annonce de son investiture, l’antenne marocaine de la « République en Marche ! » avait décidé de se désengager de l’élection législative. En France, le lobby marocain s’est mis en action. Il semble avoir gagné.

L’affaire du retrait de la candidature de la sénatrice franco-algérienne Leila Aïchi, un scandale auquel la République en marche et le Modem de François Bayrou refusent de donner des explications claires, témoigne de la persistance des usages et des façons de faire datant du passé.

Le fait que la commission nationale des investitures de La République en marche se soit pliée et le Président n’ait pas pu arbitrer le cas de la 9e circonscription des Français de l’étranger, prouve clairement que les sphères d’influence à la solde du royaume chérifien, au premier rang desquelles figure Jack Lang, ancien président de l’Institut du monde arabe, sont très puissantes .

Ils sont nombreux ces hommes politiques français à plaider la cause marocaine (parfois à l’opposé des intérêts de la France) et à œuvrer, pour certains dans l’ombre, ouvertement pour d’autres, à contourner les résolutions de l’ONU s’agissant notamment de la dilapidation et de la vente illégale des richesses des territoires occupés du Sahara Occidental sur le marché international.

Les hommes politiques Français en particulier sont biens gâtés. Le Maroc leur offre des vacances de pacha payé par le Makhzen, Ils sont reçus comme des rois. Ils ont droit à tous les délices interdits : prostituées, gigolos, alcool, drogue, chair fraîche, bref tous les vices. Par contre, l’Algérie leur impose un visa, ils ne sont pas reçus en rois, Le choix est vite fait. Comme le dictateur Ben Ali le roi du Maroc leur offre des châteaux avec piscine et des domestiques voir des enfants pour les pédophiles.

En 2011 de l’ambassadeur de France pour les Nations Unies, Gérard Araud avait dit : «Le Maroc est une maîtresse avec laquelle on dort toutes les nuits, dont on n’est pas particulièrement amoureux mais qu’on doit défendre».

Cette semaine les médias marocains ont commencé à prendre pour cible Jean-Yves Le Drian. Le nouveau ministre français des Affaires étrangères est accusé d’être pro-Sahara Occidental.

La France voit seulement l’Algérie comme un coffre fort qui sert à renflouer ses comptes et un puit de gaz et de pétrole dont elle a le monopole. Pétrole et gaz que la France peut revendre avec de gros bénéfices en Europe sans y autoriser l’Algérie à le faire directement !

Si la France achète le litre d’essence 1 centime d’euro en Algérie et le revend 1,60 euro cela représente une augmentation du prix de 160 fois le prix d’achat. Cela donne une idée des bénéfices faramineux que réalise la France grâce à sa mise en tutelle du gouvernement algérien !

La France comme l’Europe taxent très lourdement les produits que l’Algérie voudrait exporter en Europe mais exigent que l’Algérie soit une passoire pour leurs produits !

Il est étrange de constater que le smic en Algérie est un des plus bas au monde avec environ 18 000 dinars par mois c’est à dire environ 100 dollars par mois cela n’attire pas les investisseurs étrangers et les usines. Si l’Algérie n’attire pas les investisseurs c’est que beaucoup de pays veulent empêcher tout développement du pays.

La France ne donne plus de visas aux Algériens et parle d’amitié avec l’Algérie. La France considère les Algériens comme des ennemis et fait pression sur les autres pays européens pour ne plus donner de visas aux citoyens algériens sans doute sur ordre du Maroc et de André Azoulaye le général du mossad israélien. Même les députés Algérien et le personnel de Air Algérie sont interdits d’aller en France et en Europe. Même le passeport diplomatique algérien des ministres et députés n’est plus reconnu. L’Algérie doit chasser les entreprises française et européennes pour la réciprocité et ne plus vendre ni de gaz ni de pétrole en Europe et en France. L’Algérie doit appliquer la réciprocité le pétrole peut se conserver 10000 ans les algériens ne doivent pas être pressés de le vendre. L’Algérie n’a ni besoin de l’Europe ni de la France ni du Maroc qu’ils aillent tous au diable. L’ Algérie n’a pas besoin d’importer des voitures françaises ou européennes ni aucun produit français . L’Algérie doit boycotter ceux qui traitent en ennemi les citoyens Algériens et parlent faussement d’amitié et de coopération pour arnaquer l’Algérie et profiter indûment de ses richesses.

De plus la France et le Maroc et le mossad soutiennent le MAK et complotent pour créer une guerre civile en Algérie.

«Le point faible de l’Algérie est la Kabylie. Et c’est par la Kabylie que nous ferons exploser cet Etat !» Une citation attribuée à Yossi Cohen, chef du Mossad. Explosion ou implosion, cette référence générique est fortement médiatisée dans les médias français dominants et reprise par les médias occidentaux, généralement instrumentalisés au profit de la cause du grand Israël, qui ne jurent que par la déstabilisation et l’implosion de l’Algérie. Un constat d’analyse formulé le plus souvent, inconsciemment, comme un désir.

Du désir à la volonté, il n’y a qu’un pas dans l’ordre des choses : la manipulation pour l’incitation à la haine et à l’émeute. Les intellectuels algériens vulnérables, écrivains, artistes, universitaires, journalistes, éditeurs et tous ceux et celles qui sont éligibles à une visibilité internationale sont systématiquement sollicités pour alimenter la propagande à ce désir néocolonialiste, qui s’inscrit dans un vaste projet occidental de vouloir soumettre tous les pays qui résistent à leur visée hégémonique sur le monde. Tel est le nouveau visage du néocolonialisme : l’impérialisme occidentalo-sioniste.

La Kabylie est devenue le lieu de convergence de la gigantesque manipulation pour casser, déstabiliser, imploser et détruire l’Algérie insoumise. Le soutien financier, diplomatique et matériel au MAK par le Mossad est devenu un secret de Polichinelle qui s’exerce au grand jour. Des intellectuels algériens sont mobilisés à cet effet pour produire le discours de ses visées séparatiste et raciste. Rappelons-nous le contenu de la valise de voyage de Macron lors de sa visite d’«amitié» à Alger, en ce mois de décembre. On y trouve un concentré d’échantillons, disposés de quelque manière, explicite ou non avoué, à cette gigantesque manipulation pour soumettre l’Algérie à l’abandon de sa résistance à cet ordre néocolonialiste occidentalo-sioniste. Kamel Daoud, Boualem Sansal, qui ne sont plus à présenter, sont embarqués dans le même sac par Macron aux côtés de Benjamin Stora, le défenseur de la thèse du FLN/ALN terroriste et le cinéaste Arcady, figure du lobby sioniste à Paris, auteur, entre autres, de l’adaptation au cinéma du roman de Yasmina Khadra Ce que le jour doit à la nuit. Tout un discours !

La France encourage le Maroc à attaquer l’Algérie et à coloniser le Sahara occidental.

De plus il est étrange de constater la visite de l’ambassadeur français en Algérie Xavier de Driencourt à Ghardaia. Que faisait il à Ghardaia qui essaie de créer la guerre civile et de tuer les habitants du Mzab ? Qui a répandu le virus du Choléra contre les écoliers de Ghardaia ? Cette ville Ghardaia se trouve sur un gisement pétrolier et gazier très important alors qui veut chasser les habitants de Ghardaia pour voler leur terres et leur pétrole et gaz ?

Sous ordre de Macron, Ouyehia et le marocain Said Bouteflika sont prêts à tout pour rester au pouvoir. Pour rester au pouvoir pour continuer à voler le peuple algérien, ces deux criminels sont prêts à tout y compris l’impensable ! Ce malade mental de Said Bouteflika a décidé d’octroyer un million d’euros aux fils de harkis et fils de colons et terroristes pieds noirs pour revenir en Algérie et créer des entreprises moyennant un cadeau de un million d’euros remboursable dans vingt ans au frais du peuple algérien qui survit avec moins d’un dollar par jour. De plus l’Algérie enfin les voleurs illégitimes qui ont confisqué le pouvoir, les malgaches du clan d’Oujda et les harkis du RCD et FLN veulent financer la création d’entreprises en France, un pays en faillite et sans avenir pour des citoyens algériens désirant s’installer en France et qui eux aussi auront droit à un million d’euros remboursable sur vingt ans à taux zéro. On peut se douter que les premiers algériens bénéficiaires et qui iront s’installer en France pour créer des fausses entreprises fictives sans jamais créer aucun emploi seront les fils des députés et sénateurs du FLN et RCD qui n’ont aucune légitimité et s’accrochent au pouvoir comme des singes à leurs bananiers. Quel est le but de Macron Rothschild donner la France aux algériens et l’Algérie aux français ? Quel est le but ? Les morts algériens depuis 1830 ne suffisent pas ? Pourquoi un tel acharnement à vouloir détruire le peuple algérien par des génocides à chaque génération? Que veulent les Rothschilds en Algérie pourquoi depuis 1830 ils assassinent et volent le peuple algérien? Pourquoi le peuple algérien devrait pardonner aux pieds noirs et aux harkis alors que la France refuse de s’excuser des huit génocides sur huit générations du peuple algérien et de sa mise en esclavage pour agrandir l’empire colonial français et la fortune des Rothschilds ? Et puis depuis quand l’argent donné à la France profite aux algériens ? Encore une ruse pour financer la France et les Rothschilds ? Une déclaration d’intention portant sur la création d’un Fonds d’investissement bilatéral entre l’Algérie et la France a été signé lundi 29 Octobre 2018 à Paris entre le ministre algérien d’origine marocaine des affaires étrangères Abdelkader Messahel et le ministre français de l’économie et des finances, Bruno Le Maire à l’occasion de la tenue de la 5ème session du Comité mixte économique algéro- français (COMEFA). L’objectif de ce fonds d’investissements algéro-français, une idée qui a germé depuis la dernière visite du président Emmanuel Macron en Algérie le 6 décembre 2017, est de financer les investissements des Algériens qui souhaitent investir en France et des Français qui souhaitent investir en Algérie. Les travaux du COMEFA ont été précédés de la réunion entre les chefs de la diplomatie des deux pays, de la quatrième session du dialogue stratégique algéro-français sur les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme, au cours de laquelle les deux parties ont abordé les grands dossiers politiques régionaux et internationaux d’intérêt commun, notamment les crises libyenne et syrienne, la situation au Mali, au Sahel, et dans le Maghreb ainsi que certaines questions globales dont la migration, la lutte antiterroriste et la déradicalisation.

Au Soudan un mouton de 50 kg coûte seulement 10 euros et une vache de 1500 kg 300 euros pourquoi importer des viandes pleines de produits chimiques cancérigènes et un bétail nourrit au soja OGM ? De plus ces viandes importées ne sont pas halal, le bétail abattu ne respecte pas le rite musulman.

L’Algérie fait seulement des cadeaux aux pays européens et à la France sans rien demander en retour alors que ces pays ne font ni de cadeaux aux algériens ni à la nation algérienne ! Ce sont des accords gagnants-perdants toujours en faveur des occidentaux.

Le Maroc est gouverné par les Rothschilds et le Mossad israélien en effet c’est André Azoulaye, un étranger qui dirige le Maroc d’une main de fer, torture, taxe et vole le peuple marocain. Le roi du Maroc n’a aucun pouvoir il n’est qu’une marionnette maintenue par Israël pour cacher au peuple marocain que le Maroc est une colonie israélienne comme la Palestine ou la Tunisie et même la France !

Pour les Rothschilds le grand Israël ne se limitera pas aux frontières du Tigre et de l’Euphrate, ils veulent soumettre et anéantir et conquérir toute la planète terre. Ce que tout le monde doit savoir c’est que le NWO ou nouvel ordre mondial c’est le grand Israël gouverné par les Rothschilds.

Israël a infiltré tous les gouvernements du monde et contrôle les médias du monde entier.

Dans son tout récent livre Chasseurs de matières premières, Raf Custers enquête sur ces multinationales qui s’enrichissent grâce aux ressources naturelles de pays qui restent pauvres. Son premier chapitre commence avec le Maroc : les pêcheurs de Sidi Ifni, sur la côte Atlantique, se font appauvrir par les bateaux usines occidentaux qui épuisent le poisson. En effet l’Europe en 1990 a obligé les pays du Maghreb Algérie, Maroc et Tunisie à livrer les poissons de leurs eaux territoriales aux pécheurs européens portugais et espagnols pour des taxes dérisoires de 500 euros par an ils peuvent prendre autant de poissons qu’ils veulent alors que les pêcheurs marocains ou algériens doivent payer plus de 15 000 euros de taxes avant même que leur bateau n’ait pris le moindre poisson. Ainsi les pêcheurs maghrébins et africains doivent se contenter de ce que les pêcheurs européens veulent bien leur laisser et ce dans leur propres eaux territoriales, c’est un Apartheid où les européens ont plus de droits que les autochtones.

Les mines de phosphate les plus riches se trouvent au Maroc et dans le Sahara occidental occupé. Pourtant, la terre et le désert y restent arides. André Azoulaye se fiche de fertiliser le Maroc, il préfère fertiliser les terre des occidentaux.

André Azoulaye exploite toutes les immenses richesses du Maroc pour le seul profit d’Israël et des Rothschilds, de la Belgique et de la Suisse. L’Algérie exporte beaucoup de gaz et de pétrole vers l’Europe mais ces hydrocarbures sont taxés par l’Europe à plus de 1000 pour cent alors que les phosphates, les poissons, l’or et diamants et le minerai de fer extraits des mines du Maroc eux sont taxés tout au plus à 33 pour cent, ce qui fait que la vente de phosphates rapporte à la compagnie israélo-marocaine OCP contrôlée par André Azoulaye cinq fois ce que les hydrocarbures rapportent à l’Algérie. Voilà pourquoi Israël et le Maroc font tout pour empêcher le peuple sahraoui d’accéder à son indépendance car le Sahara occidental détient plus de 85 pour cent des réserves mondiales de phosphates ! Les phosphates servent à la fabrication d’engrais, d’aliments pour les poulets et bétails, de savons et d’explosifs donc de bombes pour l’armée israélienne. Les bénéfices de la compagnie OCP ne profitent absolument pas au peuple marocain mais uniquement aux Rothschilds et à Israël et la Suisse. En 1974, en raison des zones de pêche au large des côtes et des réserves de phosphate du sous-sol et de minerai de fer, la Banque mondiale avait décrit le Sahara occidental comme le territoire le plus riche de l’Afrique du Nord et de l’Ouest (le Maghreb).

C’est une absurdité, de voir cette colonie demeurer si aride, à l’instar de régions entières du Maroc. Avec leur phosphate, le Sahara occidental et le Maroc pourraient fertiliser leurs terres. Mais ce n’est nullement une priorité pour les entreprises qui détiennent la chaîne du phosphate, depuis l’extraction jusqu’au produit fini. L’une de ces entreprises est Prayon, toujours en partie dans des mains belges.

Jusqu’au début des années 1990, Prayon transformait le phosphate du Maroc en Belgique. On en faisait de l’acide phosphorique. En Belgique, d’autres entreprises, comme UCB, BASF et Rhône-Poulenc s’en chargeaient également. Mais comme l’industrie des phosphates produit des plâtres radioactifs cette industrie a été tranférée au Maroc une dictature où les écologistes n’ont pas le droit de s’exprimer.

Les réserves de phosphate du Maroc et du Sahara occidental sont de 50 milliards de tonnes pour des réserves mondiales totales de 65 milliards de tonnes dont 40 milliards de tonnes pour le seul Sahara Occidental . « Phosphate rock », dans U.S. Geological Survey, janvier 2011.

Le Maroc gagne plus que l'Algérie grâce aux phosphates volés au Sahara occidental que tout ce que rapporte les hydrocarbures d'Algérie. Néanmoins ni le peuple marocain ni le peuple sahraoui ne profitent de ces richesses !



Samedi 12 Janvier 2019


Commentaires

1.Posté par Karim le 12/01/2019 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous sommes devenus l'ombre de la France, même si elle nous fuit, nous la suivrons. Alors que les nationalistes sont bannis, sinon tués.Pauvre Afrique.

2.Posté par mourad le 12/01/2019 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Certains pays ont besoin d'une révolution pour tout assainir une fois pour toutes.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires