Coup de gueule

Macron : C’est gagné pour 2022 !


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!



georges zeter
Jeudi 30 Mai 2019

Attention ! 2022, v’là les flics... Cachés derrière macron ! Fort d’annoncer ça, c’est avancer que la terre sera plate...Hélas, ben... Elle le sera ! Galilée au poteau et vive l’inquisition !
Objectif : 2022, la victoire.
Simplifions :Il y aurait en France trois profils d’électeurs: les conservateurs, qui eux ne veulent surtout pas que ça change : leurs avantages acquis restent, qu’ils puissent continuer à faire évoluer leur patrimoine et pré-carré de l’entre-eux : Souvent des + de 55 ans de tous profils, votant en masse, et ayant un intérêt commun au statuquo. C’est une majorité grandissante et agissante car, dû au vieillissement de la population. Les plus jeunes, eux, pencheraient vers les partis de gauche, vers une proposition de société plus partageuse, plus écolo, plus ouverte au monde et qui opteraient aisément pour une 6eme république, avec des referendums impliquant. Le problème, c’est que cette autre majorité ne vote guère. Enfin, les hésitants, cet électorat volatil, qui peut très bien aller d’un coté ou de l’autre et qui d’élections en élections fausse les statistiques. Voila, à peu prés le paysage de l’électorat hexagonal à l’orée des années vingt, qui n’auront rien de folles s’en est certain...
Déjà, à l’époque sarkozy, cet électorat vieillissant, propriétaire d’au moins son logement avait amené au pouvoir le zébulon vibrionnant. Un transfert s’était opéré des électeurs Front National vers la droite peureuse, et un peu des gauches/centre déçues. Mais pomper les électeurs de l’extrême droite en les flattant avait le désavantage de rendre la gauche très populaire et surtout, de rendre sarkozy impopulaire, ce qui construisit sa défaite de 2012. L’incident de parcours Hollande, fut un vote sanction qui devait durer 5 ans.
Ceux qui mirent macron tout en orbite en avaient tiré les leçons. Déconstruire ce paysage gauche-droite, en faire un bougli bougla de ni, ni et inventer le concept de En Marche, ayant l’avantage de ne rien dire et mettre tout le monde d’accord : car, En Marche, n’est-il pas mettre un pied devant l’autre, point ! Pas besoin d’indiquer une direction. Quelle profondeur d’idée(s) pour réinventer une nouvelle société où rien ne bougera... Mais pour que ce concept creux fonctionne il fallait du clivent, du simple à comprendre, sachant que l’énorme majorité de l’électorat est plus ou moins lobotomisé : inventer l’ennemi intime, celui qui comme au cinéma a une sale gueule et prend le rôle du sale mec ! Manichéen ! Restons basic, soyons pragmatique ! Marine le Pen fut l’élue, celle par qui tout passerait en frayeurs, peurs du lendemain et autres fantasmes gris/bruns. Sarkozy tapait dans l’électorat de l’extrême droite, en promettant des lois bien moins néfaste que l’ère macron, qui lui, au contraire désignait cet électorat comme le diable personnifié : être avec « eux », c’était vouloir la fin de notre démocratie... De plus, avec une campagne de battage jamais vu, on pouvait pour décrédibiliser n’importe quel parti ou mouvement l’acoquiner à cette «peste brune» : les gilets jaunes y eurent droit, la France Insoumise aussi. L’épicentre de cette sinistre farce fut le débat de l’entre deux tours des élections de 2017. Marine tomba dans le piège, et fit briller macron, ce qui la diabolisa et fit que l’électeur français dut comme au temps du duel Chirac/le Pen faire un vote de barrage. C’était choisir entre la peste et le cholera...La France choisie... Et devint tubarde.
Le cynisme fut aussi de faire basculer une partie de l’électorat des républicains sur cette même extrême droite afin de construire une masse assez puissante pour arriver à chaque fois aux deux premières places...Et ainsi, se fabriquer cousue main une opposition, un adversaire qui éliminerait de facto tout le reste de l’échiquier. BRAVO, les Kafka du CAC40 ! Il y a deux France irreconciliables.
----------------------------------
Mai 2016 : bis répétitas ! La formule magique a encore fonctionné !
Stratégie de la martingale gagnante : Le grand clivage entre les gentils progressistes et les méchants nationalistes ; manichéens vous disais-je ! Qui a eu pour summum, un duel entre le Pen et lui. La « victoire » à ces européennes va du coté du diable Marine...Pourtant, le vrai vainqueur est du coté de « l’ange » macron qui a siphonné les voix des républicains...Pas de sens direz vous ! Ben si : les républicains, ses vrais opposants se sont pris la veste du siècle avec un 8,5%...Un tsunami pour les supporters des Fillon-Jupé ; pourtant, ils ne se sont rabattus par désespoir, mais en entendant fort et clair depuis deux années un discours de droite, un programme de droite, un langage de droite ; d’autant qu’il est asséné par un Edouard Philippe, ex jupéiste et un Bruno Lemaire ex...tout le monde, mais aussi des cadors de la droite ancienne : Raffarin et Jupé. « ILS » en avaient rêvé, il l’a fait ! Fini l’ISF, la loi travail, fin du statut des cheminots,120000 fonctionnaires en moins, bientôt reforme du chomage, des retraites (les petites) et surtout privatisation à outrance, ce qui permettra à beaucoup de ces retraités et investisseurs d’accroitre leur portefeuille actionnarial à peu de risques... En plus, cette droite républicaine aime la fermeté, et en l’occurrence elle a été servie : matraquage contre les gilets jaunes, cette racaille et lois liberticides au service de cette majorité dite silencieuse et agonisante. Son rêve de franchouillard enfin à portée : tout le monde dans le droit fil et la pensée unique et que rien ne dépasse surtout pas ! Un monde passe muraille chiant à leur image grise...
Se faire réélire c’est anticiper, alors, macron en récupérant les voix de la droite tiède, se reverra au second tour contre qui ? Marine ! Qu’elle soit première au premier tour n’a aucune importance, ce qu’il faut c’est qu’il soit juste derrière elle, et alors : paf ! répétitas ! Comme « la gauche » est morcelée et agonisante (6,8% LFI, parti socialiste à 6,2%) de ce coté il est pénard et le centre avec Bayrou qui sanglote, qui sanglote, c’est tout cuit les zamis ! On en mangera en 2022 et jusqu’en 2027 ! A ce moment là, la France se classera au niveau qualité de vie à celle du Pakistan, et le nombre de milliardaires aura quintuplé...Mais tant que les rentiers, les retraités confortables, les cadres sup, les auto entrepreneurs, les commerçants, les artistes bancables, ne seront pas trop impactés, et bien, la pyramide de ponzi tiendra contre vents et marées... Comme chantait l’ôstre : « j’aime pas la mer, parce que les crabes baisent dedans ! »...Et en +, des fossoyeurs des grands fonds...

Georges Zeter/mai 2019

cet article est inspiré de la vidéo : Osons Causer : Résultats européennes : Macron gagne son pari... pour 2022
https://www.facebook.com/osonscauser/videos/445736966218605/


Jeudi 30 Mai 2019


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires