ALTER INFO

MOBILISATION Paris, Samedi 27 juin,14h3O: Venez dire STOP aux techniques d'immobilisation qui handicapent et tuent


Dans la même rubrique:
< >

Paris, Samedi 27 juin,

14h3O, 58 rue des Amandiers, M° Père Lachaise –
Seconde commémoration


Venez dire STOP aux techniques d'immobilisation qui handicapent et tuent

En juin 2007, Lamine est mort, cinq policiers pesant de tout leur poids sur son dos alors que plaqué au sol il était menotté aux poignets et aux chevilles
D'ores et déjà l'Allemagne, la Suisse et la Belgique ont interdit ces pratiques et la Cour européenne des droits de l'homme a condamné la France en 2007


Vendredi 26 Juin 2009

VOTRE MOBILISATION MAINTENANT PEUT CONTRIBUER A FAIRE CHANGER LA LOI

MOBILISATION Paris, Samedi 27 juin,14h3O: Venez dire STOP aux techniques d'immobilisation qui handicapent et tuent
Il y a 2 ans, le dimanche 17 juin 2007 entre 4h et 4h30 du matin, la police a été appelée pour « tapage nocturne » au 8 rue de la Bidassoa Paris 20ème. Les 8 policiers qui se sont rendus sur les lieux, ont trouvé dans la rue un jeune homme seul et non armé, tentant de se cacher. Après l’avoir plaqué au sol face contre terre, l’avoir menotté aux poignets, un bras passé par dessus l’épaule et l'autre replié dans le dos, et lui avoir attaché les chevilles avec une sangle de contention en cuir, les policiers l’on porté dans le fourgon de police.
C’est là, sur le plancher du fourgon, que tandis qu’un policier pressait sa tête, quatre autres comprimaient son thorax
agenouillés respectivement sur son épaule droite, son épaule gauche, son dos et ses jambes maintenues repliées en
arrière.
Ce jeune homme s’appelait Lamine DIENG.
Un jeune homme qui avait une famille, des amis, des projets, en un mot : une vie. Il avait 25 ans et il est mort, dans ces conditions-là, dans ce fourgon de police aux mains de ces 5 policiers. Cinq professionnels garants de la sécurité publique, initialement appelés pour tapage nocturne. En 2 jours, la Police des polices (IGS) a conclu que Lamine était « mort naturellement d'un arrêt cardiaque ».
La famille a déposé une plainte avec constitution de partie civile le 22 juin 2007. Un comité de soutien s'est formé pour exiger que toute la lumière soit faite sur le décès de Lamine, que Justice soit rendue, et raconter l'histoire de Lamine au monde pour l'inscrire dans la mémoire collective.
La mort de Lamine ne doit pas être oubliée, nous ne laisserons personne l'oublier. A ce jour, nous attendons les conclusions de l'enquête de la Justice. Les fonctionnaires de police impliqués sont quant à eux toujours en service.
COMITÉ DE SOUTIEN « VÉRITÉ ET JUSTICE POUR LAMINE DIENG »
Mail : collectif-laminedieng@hotmail.fr Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Plus d'infos sur : myspace.com/coucxx_laminedieng_25ans – generationslive.fr/lamine-dieng - coucxx.skyrock.com/
Le Comité de Soutien Vérité et Justice pour Lamine DIENG est engagé dans la campagne contre l'usage banalisé
par la police française de techniques d'immobilisation meurtrières. La France a déjà été condamnée par la Cour Européenne des Droits de l'Homme dans l'Affaire SAOUD v. FRANCE - Jugement du 9 octobre 2007-, sachant que ces techniques sont d'ores et déjà prohibées en Suisse, en Belgique et en Allemagne.
 
MEMORY WALK FOR LAMINE DIENG - ON SATURDAY, JUNE 27th, 2009
Meeting at 14h30 - 58 Rue des Amandiers 75020 PARIS / Metro Père-Lachaise (lines 2 and 3)
Two years ago, on the Sunday of June 17th, 2007, around 4 - 4:30 a.m, the police was called at 8, Bidassoa Street, 20th district area of Paris for a disturbance of the peace at night. Upon their arrival, 8 police officers found a young man in the street trying to hide from them. He was alone, and unarmed. After having pinned him to the ground, handcuffed him with one arm over his shoulder and the other bent backwards, and tied his ankles with a leather strap, 5 police officers brought him to their Police van .
Once inside, they placed him on the floor of the van faced down, and as one officer restrained his head, four others
constricted him the thorax, kneeling respectively on his right and left shoulder, his back and on his legs, bent backwards.
This young man was called Lamine DIENG.
A young man who had a family, friends, plans and dreams, in one word : a life. He was 25 years old and died, in these conditions, in this police van at the hands of these 5 professionals, guarantors of public security, initially called for a disturbance of the peace at night.
2 days later, the Police of polices (IGS) concluded that Lamine died of natural cause, by heart failure.
On June 22nd, 2007, the family filed a complaint taking civil action. A support committee has been created aiming, to shed light and bring out the truth about Lamine’s death, for justice to prevail, and for Lamine’s story to be told worldwide in order to be recorded in the collective memory.
Lamine’s death must not be forgotten, we will not let anyone forget it. At the moment, we wait for further findings from the Justice. As far as we know, the implicated police officers are still on duty.
SUPPORT COMMITTEE « TRUTH AND JUSTICE FOR LAMINE DIENG » - Mail: collectif-laminedieng@hotmail.fr Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
The Support Committee 'Truth and Justice for Lamine DIENG' is campaigning to eliminate the trivialized use of
various high life-threatening immobilization techniques by the French Police. In the trial involving SAOUD v. FRANCE of October 9, 2007, France was convicted by the European Court of Human rights of using these same techniques that are currently illegal in Swiss, Belgium and Germany.
CAMINATA POR LAMINE DIENG - SABADO 27 DE JUNIO 2009
Encuentro a 14h30 en el 58 rue des Amandiers 75020 PARIS / M° Père-Lachaise (líneas 2 & 3)
Hace dos años, el domingo 17 de junio del 2007 entre las 4h et las 4h30 de la mañana, la policía recibió una llamada por “ruido nocturno” en el 8 rue de la Bidassoa París 20ème. Los 8 policías que se dirigieron al lugar indicado, encontraron en la calle a un hombre joven solo y desarmado que intentaba esconderse.
Después de haberlo tirado al suelo la boca contra la tierra, de haberle esposado las mano por detrás de la espalda, y de haberle atado los tobillos con una correa de contención, los policías lo trasladaron a la camioneta de servicio.
Ahí, en el piso del vehículo, mientras que un policía le oprimía la cabeza, otros cuatro le comprimían el tórax arrodillados respectivamente sobre su hombro derecho, su hombro izquierdo, sobre su espalda y sobre sus piernas plegadas hacia atrás.
Ese joven se llamaba Lamina DIENG.
Un hombre joven que tenía una familia, amigos, proyectos : una vida. Tenía 25 años y murió, en esas condiciones, en una camioneta de la fuerza pública en manos de la policía. Cinco profesionales encargados de la seguridad pública, inicialmente solicitados a causa de un ruido nocturno. En 2 días, la Dirección de la policía concluyó que Lamine había “muerto naturalmente de un paro cardiaco”. La familia entabló una demanda penal y se constituyó parte civil el el 22 de junio del 2007. Un comité de apoyo fue creado para exigir que se esclarezca la verdad sobre el deceso de Lamine, que se haga Justicia y para contarle al mundo la historia de Lamine con el fin de inscribirla en la memoria colectiva.
La muerte de Lamine no debe ser olvidada, nosotros no la dejaremos caer en el olvido. Actualmente esperamos las conclusiones de la encuesta de la Justicia. En cuanto a los funcionarios de policía implicados en la muerte de Lamine, ellos siguen en servicio.
COMITÉ DE APOYO “VERDAD Y JUSTICIA PARA LAMINE DIENG” - Mail : collectif-laminedieng@hotmail.fr Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
El Comité de Apoyo Verdad y Justicia para Lamine DIENG lleva a cabo una campaña contra la utilización
banalizada que hace la policia francesa de técnicas mortales de inmobilización. El Estado francés ya fue condenado por la Comisión Europea de los Derechos del Hombre en el caso SAOUD v. FRANCE -Sentencia del 9 de octubre 2007-, sabiendo que esas técnicas ya fueron prohibidas en Suiza, en Bélgica y en Alemania.

_____________________________

Collectif des Damnés de la Terre

contact@damnesdelaterre.com
http://www.damnesdelaterre.com



Vendredi 26 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par VIRGILE le 26/06/2009 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Lamine et à ses amis, nous ne pouvons t'oublier.
Car cette France à qui nous donnons tous nos efforts et talents est actuellement aux mains des sionistes. Nous assistons en direct à un dérapage vers une monarchie constitutionnelle déguisée à la Bismarck avec un arrière goût de Kulturkampf, pour ne pas dire de fascisme.

Il y aura de plus en plus de bavures pour rendre les goyim hors d'état de contestation légitime, dans l'attente d'un impeccable petit 11/09 français renouvelé et ses Patriot Acts déjà près dans les cartons du Ministère de l'intérieur.

2.Posté par Cristos le 26/06/2009 23:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Kulturkampf, ou « combat pour la culture », est un conflit qui opposa le chancelier du Reich Otto von Bismarck, à l’Église catholique et au Zentrum, le parti des catholiques allemands, entre 1871 et 1880.

Pour Bismarck, prussien et protestant, le catholicisme apparaît comme un élément étranger qui menace l’unité du nouvel Empire allemand créé le 18 janvier 1871). La proclamation du dogme de l’infaillibilité pontificale, promulgué quelques mois plus tôt, a heurté les protestants.

Pour ceux qui ont une vague idée du protestantisme, rappelons que le père fondateur de ce courant est Martin Luther, né en 1483 à Eisleben.
Il défia l'autorité papale en tenant la Bible pour seule source légitime d'autorité religieuse. Selon Luther, le salut de l'âme est un libre don de Dieu, reçu par la repentance sincère et la foi authentique en Jésus Christ comme le Messie, sans intercession possible de l'Église.
Martin Luther est plus connu pour ses prises de positions très explicites sur les juifs.

Quand aux sionistes, voici une vidéo s'intitulant "les envahisseurs" pas mal faite.
tatatin tatatin tatatinnnnnnnn .... ici :

3.Posté par Serbat le 27/06/2009 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si vous montriez le même soutien pour ceux qui, en Iran et ailleurs, on la main coupée pour vol, je serais avec vous de tout coeur.
Mais là, c'est deux poids deux mesures.

Inacceptable.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires