Politique Nationale/Internationale

MANIPULATIONS DES PRIX DU PÉTROLE


À la veille des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, l’administration Bush s’efforce de faire remonter la « confiance » dans l’économie américaine. Outre les habituelles manipulations des statistiques économiques, une opération spéciale pour faire baisser le prix du pétrole a été mise en œuvre.


Mercredi 25 Octobre 2006

  MANIPULATIONS DES PRIX DU PÉTROLE
Ainsi, le gouvernement a décidé de reporter au premier trimestre de 2007 la livraison de pétrole à la Réserve de pétrole stratégique, qui aurait dû avoir lieu maintenant. Il y aura donc davantage de pétrole disponible, ce qui fera baisser les prix. Bush avait eu recours à la même tactique avant les élections présidentielles de novembre 2004.

Une autre action, sans doute plus efficace, a été annoncée par la banque de placement Goldman Sachs, dirigée jusqu’à récemment par Henry Paulson, l’actuel secrétaire au Trésor. Cette banque a décidé de réduire la part du carburant dans son indice sur les matières premières de 8 % à seulement 2,5 % pour la période août-octobre 2006. L’essence est donc vendue à terme à des prix bradés sur un volume de plusieurs milliards de dollars, et par conséquent, le prix à la pompe diminue.

  MANIPULATIONS DES PRIX DU PÉTROLE

DISCUSSIONS ENTRE RUSSIE-UE SUR L’ÉNERGIE

Le sommet informel entre l’Europe et la Russie qui s’est tenu le 20 octobre à Lahti, en Finlande, a vu la délégation russe, dirigée par le président Vladimir Poutine, rejeter les appels pressants des Européens pour que la Russie ratifie la « charte russo-européenne sur l’énergie » pour la libéralisation de l’activité, que Boris Eltsine avait signée en 1994.

Le Président russe n’est pas opposé par principe à cette charte, expliqua-t-il, mais il estime qu’elle doit être révisée pour prendre suffisamment en compte les intérêts russes, faute de quoi l’on ne pourrait parler de « partenariat ». Il ajouta qu’il n’y avait pas d’urgence à ratifier cette charte, du fait qu’il existe déjà une bonne coopération bilatérale sur l’énergie entre l’UE et la Russie. Les deux principales objections formulées par Moscou concernent : 1) la condition prévoyant de hausser aux niveaux européens les prix à la consommation en Russie, ce qui signifierait un décuplement des prix pour le citoyen russe ; 2) la demande que la Russie ouvre son secteur de l’énergie aux actionnaires occidentaux, sans garantie en retour d’un droit équivalent pour la Russie dans l’UE.

Certains Européens semblent au moins avoir compris que le principe réciproque d’échange d’actifs est la condition sine qua non posée par la Russie pour la coopération énergétique avec l’Europe. A Lahti, le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Junker a utilisé la formule « partenariat privilégié d’intérêts réciproques organisés ». Et, bien qu’officiellement, la chancelière allemande Angela Merkel ait demandé à la Russie de « ratifier enfin la charte », officieusement le gouvernement allemand reconnaît que pour les temps à venir, les accords bilatéraux entre la Russie et certains pays européens (comme le projet d’oléoduc balte avec l’Allemagne et les Pays Bas) sont la seule approche possible.

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Mercredi 25 Octobre 2006


Commentaires

1.Posté par Benito Juarez le 28/10/2006 03:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fils de pute! Go to hell ! Ass hole Bush

2.Posté par Dany Q le 28/10/2006 06:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le fait de reporter la livraison de pétrole à la Réserve de pétrole est en soit une explication compréhensible. Les pays occidentaux ont tous une loi qui prévoit que les pétrolières doivent emmagasiner environ 3 mois de consommation nationale. Bush a permis d'utiliser une partie de ces réserve au cours de l'été 2006 pour contrôler les prix. Les réserves ne seront pas reconstituées avant les élections US, car elle crérait une demande et ainsi, une augmentation des prix.

Par ailleurs, le tripotage sur l'indice des matières premières est moins clair. Je crois qu'il s'agit ici de l'indice à la Bourse de Chicago qui fait référence partout dans le monde pour les matières premières.

Des sommes d'argent énorme ont été perdues par les traders de pétrole suite à cette manipulation de l'indice en question. Quelqu'un pourrait-il nous déjargonner tout ça? Que ce passe-t-il vraiment? On ne pourra pas faire de telles manipulations indéfiniment. Doit-on s'attendre à un crash économique incessamment?

3.Posté par Dany Quirion le 28/10/2006 06:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ajoute ici un second commentaire en lien avec l'article "HEDGE FUNDS: on s'inquiète mais on ne fait rien."

Eux aussi sont en lien avec les manipulations faites sur l'économie mondiale ou plutôt, sur les marchés financiers mondiaux.

Le journal -Le monde diplomatique- a publié un article intéressant sur le sujet. Dommage que son auteur s'en réfère constamment au FMI, telle une moniale qui s'en remet toujours à Dieu. Toutefois, on y apprend que les Hedge funds jouent littéralement au casino sur les marchés financiers. Ils utilisent une nouvelle forme de placements inventée par la banque JPMorgan (illuminatis) que l'on nomme des "dérivés de crédit". Semblerait que personne ne soit en mesure d'expliquer clairement de quoi il en retroune. Quelqu'un peut-il le faire? Si oui, publié avec grand fracas pour que l'on vous voit!

La faillite du système monétaire actuel qui repose essentiellement sur le dollar US, oblige les escrots de Wall Street à trouver une solution. Cette solution serait déjà toute trouvée; il ne s'agirait de créer une nouvelle monaie de référence, possiblement la fusion d'un Euro-Dollar pour le substituer au dollar US actuel. Au passage, les dettes astronomiques des États-Unis seraient dévaluées en parité à la valeur donnée à la nouvelle monnaie versus l'ancienne. Il ne reste plus qu'à mettre tout ça en marche mais il n'est pas possible de le faire sans que le monde entier ne passe à travers une crise économique et financière.

J'ai cette forte impression que les HEDGE FUNDS seront utiliser pour déclacher un crash économique au moment voulu.

Merci!

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires