Palestine occupée

« Lutter pour briser le siège de Gaza »


George Galloway, homme politique britannique qui est à la tête de « Viva Palestine » explique à Al Jazeera pourquoi le convoi doit être autorisé à poursuivre sa route.
George Galloway - Al Jazeera


George Galloway
Lundi 28 Décembre 2009

« Lutter pour briser le siège de Gaza »
(JPG)
George Galloway

C’était le jour de Noël mais il n’y avait aucune place à l’hôtel pour les voyageurs fatigués.

Refoulés par la république arabe d’Égypte, les 500 membres du convoi « Viva Palestina » allant vers Gaza ont passé Noël sur un parking à Aqaba.

La dernière fois qu’un aussi grand nombre de ressortissants Turcs, Arabes et Britanniques étaient réunis dans cette ville, c’était pour se battre les uns contre les autres durant la première guerre mondiale.

Maintenant, ils se battent pour briser le siège imposé au peuple palestinien dans Gaza.

Il sera toujours temps ensuite de revoir le rôle de chacun dans cette triste histoire de Noël, mais pour l’instant je fais appel à tout le monde pour nous aider à atteindre Gaza.

Nos médicaments sont dans une course contre la montre à cause de leur date d’expiration et ils peuvent s’abîmer sous le soleil du désert. Et des gens meurent dans la bande de Gaza, faute de certains de ces médicaments.

Le gouvernement de la Turquie et son respecté premier ministre [Recep Tayyip] Erdogan font de leur mieux, tout comme l’ancien Premier ministre de Malaisie, M. Mahathir Mohamad, ainsi que l’épouse de l’actuel premier ministre à Kuala Lumpur.

J’ai écrit à la reine Rania de Jordanie, lui demandant de contacter Suzanne Moubarak qui, tout en étant la première dame d’Egypte est aussi la responsable du Croissant-Rouge égyptien, pour voir si c’est la testostérone qui est le problème [allusion au manque de courage des interlocuteurs masculins ? N.d.T].

Les faits sont là : plus de 200 camions et 500 personnes venant de 17 pays différents ont renoncé à leurs vacances de Noël pour tenter d’aider un million et demi d’Arabes et de Musulmans dans Gaza.

Nous sommes à quatre heures de route de Rafah, en traversant la mer Rouge.

Et un gouvernement arabe nous l’interdit. La question est : que vont faire les 300 millions d’Arabes contre ce lent et tranquille massacre de leurs frères derrière les barbelés ?



 Al Jazeera - Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.aljazeera.net/news/m...
Traduction : Info-Palestine.net


Lundi 28 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par rachi le 28/12/2009 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dernières nouvelles du 28 /12 à la mi-journée :



Les membres d’Europalestine ont passé la nuit dans leurs tentes devant l’Ambassade de France pour protester contre le refus des autorités égyptiennes de les laisser partir pour Rafah. A la mi-journée, ils y étaient encore. D’autres militants les ont rejoints mais il semblerait que la police égyptienne ait dressé des barrières autour du campement pour les empêcher de partir ! Cette action a été filmée par différentes chaînes de télé dont Al-Jazeera et CNN.



Les autres dont le groupe des Marseillais ont rejoint les autres Internationaux devant le siège de l’ONU au Caire. Ils sont à peu près 800 dont des membres de l’Afrique du Sud et du Canada. D’autres actions du même type ont lieu le long de la corniche qui longe le Nil : les marcheurs tentent de dénoncer le refus des autorités égyptiennes à les laisser rejoindre Rafah.

Toutes les manifestations sont encadrées par la police égyptienne. Il n’y a pas eu de heurts et Charling nous dit que la police se montre pour le moment très courtoise.



En dépit du refus des autorités égyptiennes de les laisser quitter le Caire, ils vont tenter dès demain de procéder à des départs séparés pour rejoindre la frontière par petits groupes.


--
PALESTINE 13 - Groupe marseillais de l'AFPS

2.Posté par redk le 28/12/2009 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le régime Égyptien nous le savons est, valet des sionazis, mais le peuple lui comment fait-il pour rester passif, atone à la souffrance qu'endure leurs frères, quand il se sont débarrasser du traitre Sadate, avaient-ils plus de testostérone?!!

3.Posté par roland le 29/12/2009 02:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quand ils luttaient contre les britanniques au début du siècle ils avaient un peu plus de courage non ?
ou bien la dérision passive à la Albert Cossery les a tous gagnés ? car croire qu'ils ne se rendent pas compte du rôle indigne et du statut rampant auxquels s'est abaissé leur gouvernement de capitalistes exploiteurs et corrompus je ne le veux pas.

4.Posté par rachi le 29/12/2009 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dernières nouvelles du front.

Bonjour,

>
la pétition a récolté plus de 2000 signatures en une journée ce qui est exceptionel notamment pour notre serveur qui a eu quelques problèmes. Certains d'entre vous on eu des difficultés à valider leurs signatures, mais nous l'avons fait à votre place. Si vous recevez cet email c'est que votre signature a bien été prise en compte.

> signer et faire signer http://www.urgence-gaza.net
Nous avons demandé un entretien auprès du cabinet du ministre, et nous attendons la réponse.
Nous avons encore deux jours d'action après ce sera difficile car le marcheurs vont devoir rentrer: donc le mot d'ordre est signez signons!
- quelques idées : chacun des signataires transmet ce message à 10, 20 amis ou plus, voir même à son carnet d'adresse
- partager la pétition sur votre réseau social, facebook, twitter, etc..., directement depuis la page de la pétition (tout en bas)
- en parler autour de vous.
- interpeller les médias : contact sur place : Yazid ( 0020 1 28 10 76 ) ; Florent ( 0020 1 26935576 ) ; Julien ( 0020 1 70 22 96 35 ) ; Magali ( 0020 1 72 63 76 85 )

>
voici le mail de deux participants:

Lundi 28 décembre 2009

Enfin une nuit complète !

Dès le matin nous faisons un aller retour entre les 2 hôtels où est réparti notre groupe.

Les campeurs sont toujours devant l'ambassade et leurs bus au dépôt avec interdiction de sortir.

Nos bus ne sont pas dans cette situation et doivent partir vers 14h pour El Arish. La consigne est d'être discret pour rejoindre le point de départ.

Comment être discret à 50 personnes avec sacs à dos et appareils photos ? Outre les policiers en civil qui veillent sur le troupeau, les cairotes sont tous sur le pas de leurs boutiques pour assister au départ !

A 15h le bus démarre ! On n y croyait plus. La joie a remplacé la crispation sur les visages. Même si nous n'allons pas loin nous avons l'impression d'avoir franchi un premier obstacle.

5 bus sont sur la route avec 200 personnes à bord : des français, des belges, des grecs, des indiens (d'Inde), des américains et un suisse, tous calmes et déterminés à dénoncer le blocus de Gaza, l'impunité d'Israël et la complicité de la Communauté Internationale.

Florent au micro nous rend compte régulièrement des contacts entre les bus.
Très vite, il faut déchanter, les deux premiers bus sont arrêtés par la police de la route, nous dit il.

Le convoi que nous formons avec 2 autres bus est lui aussi stoppé à une vingtaine de kilomètres du Caire. Un monsieur en costume et cravate, un téléphone sur chaque oreille, semble très occupé à ne pas nous laisser aller plus loin. Il arpente avec nonchalance le bord de l'autoroute qui est un vaste dépotoir où volent sacs plastiques et s'entassent les gravats que le sable recouvre peu à peu.

Nous restons là dans le vacarme des klaxons, des annonces micros sur l'issue des négociations. Au bout d'une heure, on annonce un colonel. Il arrive dans son uniforme à boutons dorés, et ajoute à ses décorations, lui aussi un téléphone en pendentif à chacune de ses oreilles. Le chauffeur du bus nous explique que c'est monté très haut, on parle du chef des services de renseignement ... du ministre peut être.

Entre temps des nouvelles arrivent de l'ambassade de France : les personnes qui ont passé la nuit sur le trottoir sont dans une situation bien pire que la notre. Trois solutions leur sont proposées : passer une nouvelle nuit sur le trottoir et être reconduite le lendemain à l'aéroport, être reconduites immédiatement à l'aéroport, ou encore être confinées jusqu'à leur avion de retour, au lycée français du Caire mis à disposition par l'ambassade.

Dans notre bus sur le bord de l'autoroute, nous avons au moins l'impression d'avoir bougé, mais si peu ... Nous essayons de gagner du temps pour permettre aux médias d'être sur place et de rendre compte de la situation. Au bout de deux heures, les services se font plus autoritaires et intiment l'ordre aux chauffeurs de bus de nous reconduire au Caire à nos hôtels. Toujours calmes et après quelques échanges entre les 5 bus (vive le portable ..) nous nous plions à cette exigence, et décidons de convoquer la presse pour notre retour.

Demi tour donc avec amertume bien sur mais une visibilité attendue à l'arrivée. Nous sommes escortés par un véhicule de police, qui surveille de près notre itinéraire.


Qui a dit que le frontière sud de Gaza était perméable ?
Qui a dit que la population gazaouie pouvait être alimentée par les organisations humanitaires ?
Que les démarches pacifistes pouvaient entrer dans Gaza ?
Que le blocus n'empêchait pas de vivre ...


Eh bien non, le blocus existe, nous l'avons testé pour vous ...

A.P & P

Bien que nous avons reçu de l'aide de l'ambassade de France au Caire, nous portons la responsabilité de l'échec de la marche sur notre gouvernement français qui n'a pas produit le soutien politique nécessaire pour dépasser ce blocage. Nous allons retenter de rallier la frontière dans les prochains jours.


>
bien à vous,
le groupe d'organisation de la marche pour gaza du collectif national pour une paix juste et durable entre palestiniens et israéliens.

5.Posté par zora le 29/12/2009 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam aleikum.

je suis écoeureé par l'attitude du peuple Egyptien qui ne bouge pas!
IL est capable d'insulter ces frères Algerien pour un match de foot,mais ne sont pas capable de défendre leur discrédit aux yeux du monde humain contre un régime corrompu, allié des sionistes qui tuent chaque jour leur frères à Gaza.c'est hONTEUX.

6.Posté par rachi le 29/12/2009 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dernières nouvelles du front


Nouvelles du Caire 29/12 : Nouvelles générales d’abord puis témoignage de Charling T.



1) Les Français ( notamment d’Europalestine) qui avaient manifesté devant l’ambassade de France au Caire se retrouvent complètement encerclés par la police égyptienne : il n’y a pas moins de 44 camions de policiers, ce qui représentent des centaines de policiers, lesquels retiennent pratiquement les marcheurs en otage. Ils n’ont le droit que de sortir au goutte-à-goutte, deux à la fois pour aller chercher boissons et nourriture et tant que les 2 qui sont partis ne sont pas revenus, les autres restent bloqués sur le trottoir devant l’ambassade.

L’ambassade de France a ouvert partiellement ses portes.



D’autres Internationaux occupent à l’heure actuelle l’ambassade de Belgique et il y a une manifestation de la population civile égyptienne devant le Ministère de l’Intérieur.



La manifestation d’hier au soir devant le siège de l’ONU n’a pas abouti : toute demande auprès de l’ONU comme auprès des autorités égyptiennes se voit opposée une fin de non-recevoir, quand bien même elle a été faite dans les règles. Cette manifestation pacifiste s’est soldée par 4 arrestations, 3 Egyptiens et 1 Américain.



B. Netanyahu est attendu à 12h au Palais Présidentiel de Moubarak. Il est donc prévu une manifestation devant le Palais Présidentiel.

Ce que les autorités égyptiennes proposent aux marcheurs, c’est un rapatriement gratuit et immédiat dans leur pays d’origine. Il va sans dire que la proposition a été rejetée.



Un rassemblement sur le Vieux-Port est prévu ce soir à 18h.



2 ) Témoignage de Charling des Femmes en Noir



Lundi 28 décembre 2009

7h RV au Ramses Garage pour un "faux" départ de car. La compagnie de cars nous a prévenus qu'elle n'avait pas le droit d'assurer notre transport à El-Arish et Rafah.

Mais l'appel à la présence est maintenu avec nos sacs à dos, car la presse est convoquée.

Les journalistes sont dispersés par la police.



Les français du groupe Europalestine ont monté un village de tentes sur le trottoir devant l'Ambassade de France, lieu de leur départ prévu la veille au soir.

Ils sont entourés de barrières et de trois rangées de "CRS" égyptiens.

L'ambassadeur et le personnel de l'ambassade se sont bien impliqués pour négocier, sans succès par rapport au voyage vers Rafah et au passage vers Gaza.

Tous les internationaux qui ont essaye de leur coté par petits groupes se sont faits arrêter par la police en chemin.

Ceux qui sont arrivés à El-Arish sont bloqués dans leur hôtel. Nous n'avons pas de nouvelles de présence à Rafah même. Certains sont détenus avec confiscation de passeport, dans l'ensemble, nous n'avons pas nouvelle de maltraitance.



Nous cherchons des moyens pour aller vers Gaza.

Codepink avait un accord de passage vers Gaza à condition de ne pas contacter les Egyptiens. Mais maintenant que le gouvernement égyptien ne respecte pas cet accord, nous faisons un appel à la population égyptienne pour nous aider à entrer dans Gaza.

Le président Moubarak n'a pas répondu à la lettre ouverte portée au palais Présidentiel d'Abdeen hier.



Nous allons à 12h devant le siège de l'ONU au World Trade Center pour demander de l'aide.

Nous dressons une tente devant : "Gazan Embassy" en réclamant des "visas to Gaza".



Nous sommes petit à petit encerclés aussi par un cordon de police. Le village est très animé, chants, danses, réunions. Les gardes du World Trade Center nous expriment leur sympathie,

les policiers aussi quand nous discutons avec eux.

En général, ils croyaient tous que la frontière à Rafah était ouverte pendant 3 jours.

A nos demandes d'aide, certains osent répondre que ce que nous faisons est vraiment très bien mais "Il n'y a qu'une seule personne qui puisse vous aider...".

Nous entendrons cela à chaque fois que nous aurons à faire avec les Egyptiens. Dans le camp des jeunes égyptiens arrivent et nous aident à organiser la logistique (repas et boissons). La police qui est d'une courtoisie extrême avec les internationaux et plus brutale avec les Egyptiens. Une jeune femme voilée a recu un coup de poing.



Une délégation est reçue à l'ONU. Elle a demandé une intercession auprès du gouvernement égyptien et l'acheminement du matériel humanitaire vers Gaza.

Entre-temps nous attendons dans le camp en discutant et réfléchissant aux manières de partir vers Gaza.

Le groupe Marseillais a rejoint dans sa majorité ce camp international, et participe très activement à l'animation (C'est notre tente qui sert d'ambassade de Gaza bien prise en photos).



C'est un vrai village international très animé et varié, avec 44 nationalités. Nous organisons des conférences de presse, avec de nombreux journalistes. Nous décidons d'une grève de la faim avec une quinzaine de volontaires dont, Hedy Epstein, ancienne déportée de 85 ans.



Une nouvelle délégation est appelée pour discuter avec le responsable de l'ONU et revient en nous proposant la dispersion pour pouvoir agir mieux à partir d'autres lieux. Une partie des gens va se réunir encore vers 19h pour préparer les journées suivantes, une autre va retrouver les campeurs de l'ambassade de France.

Après la réunion, je vais à l'ambassade avec des Allemands et nous y retrouvons des Suisses. J'obtiens le droit de rentrer quelques minutes dans le camp pour leur apporter quelques nourriture et des infos. Ils n'ont presque plus de téléphones chargés.



Le programme du lendemain mardi 29 est chargé, et susceptible de changement:



9h30 les différents sous groupes vont vers leurs ambassades respectives pour demander de l'aide et certains iront demander aux gouvernements sympathisants (Venezuela, Turquie, Syrie, pour qu'ils interviennent auprès du gouvernement égyptien)



11h conférence de presse avec les "grévistes" de la faim et les "personnalités" de la Marche

Nous demandons le droit d'aller à Gaza pour nous et le convoi Viva Palestina bloqué a Aqaba.

12h Rassemblement devant l'ambassade de France par solidarité avec les "enfermés".

14h Réunion devant la maison des journalistes

18h Manifestation contre la venue de Netanyaou en Egypte avec les Egyptiens.

-
PALESTINE 13 - Groupe marseillais de l'AFPS
Association France Palestine Solidarité
61 rue Consolat - 13001 Marseille
asso.palestine13@gmail.com
www.france-palestine.org

7.Posté par VIRGILE le 29/12/2009 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Respectueuses salutations pour le "travail" de M. George Galloway

Cependant, les Britanniques n'oublieront jamais comment ils se sont fait mettre par les Rotschild sionistes pour "imposer" la Déclaration de Lord Balfour (1917), à grand renfort de pépettes, jusqu'à l'état sioniste athée de 1948 ayant nécessité la programmation de deux guerres mondiales et autres "révolutions", exterminant les souverains nationaux...(conformément au PSS, etc.).

Depuis, ce n'est que désastre sur désastre, massacres sur massacres, édulcorés de génocides en dessert...
Dieu seul instaurera une Ere de Paix et d'Amour en cette Jérusalem, Céleste que nous attendons. Tout cela procède du rejet de Yeshua, le Seul Roi d'Israël. Et c'est un grand malheur pour l'humanité.

Nous voyons tous les efforts humains, notamment de ces sataniques talmudistes babyloniens, pour instaurer leur théo-ploutocratie par des bains de sang à des centaine de millions d'âmes, violant VOLONTAIREMENT TOUS LES COMMANDEMENTS DE DIEU.

A part ça, la vie est belle !
Shalom sur les artisans de Paix et de Vérité.

8.Posté par Justice for all le 30/12/2009 02:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Galloway vrai prix Nobel de la paix ?

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires