Palestine occupée

Lors de trois raids aériens israéliens au sud et milieu de Gaza un bilan agressif sioniste : six martyrs palestiniens dont cinq résistants en un jour



Mercredi 18 Juin 2008

Lors de trois raids aériens israéliens au sud et milieu de Gaza un bilan agressif sioniste : six martyrs palestiniens dont cinq résistants en un jour
Le bilan des martyrs palestiniens qui sont tombés victimes des attaques sionistes lors de deux raids aériens consécutifs contre le sud et le centre de Gaza, hier mardi 17/6, s'est élevé à six martyrs dont cinq résistants, alors que plusieurs autres ont été blessés.

Cinq palestiniens dont quatre résistants et un citoyen sont tombés en martyrs, lors d'un raid aérien contre la ville de Khan Younès, au sud de la bande de Gaza.

Des témoins oculaires ont affirmé au correspondent du centre palestinien d'information qu'un drone israélien a lancé au moins un missile sur une voiture civile palestinienne, près du rond point d'Al Qararah, au nord de la ville de Khan Younès, au sud de Gaza.

"Les corps de ces palestiniens ciblés ont été complètement brûlés lors de cette attaque sioniste", a confirmé le correspondant du centre palestinien d'information.

Il a ajouté que les quatre martyrs étaient des membres des brigades de "l’armée de l’Islam", alors que le cinquième martyr était un citoyen qui se passait sur le lieu durant l'exécution de ce crime sioniste.

"Un autre raid aérien a pris en cible un groupe de palestiniens dans la région de Dir Al Balah, au centre de la bande de Gaza, au moment où ils tentaient d'échapper en descendant de leur voiture, mais un deuxième raid les a ciblé, en assassinant un citoyen et blessant grièvement quatre autres qui ont été transférés à l'hôpital de Dir Al Balah", a réaffirmé le correspondent du centre palestinien d'information.

Ces escalades militaires sionistes viennent après des informations qu'une accalmie va être adoptée par le côté palestinien et l'occupation

Lors de trois raids aériens israéliens au sud et milieu de Gaza un bilan agressif sioniste : six martyrs palestiniens dont cinq résistants en un jour

L’accalmie débutera jeudi matin à six heures

Le docteur Khalil Al-Hayya, membre du bureau politique du mouvement de la résistance islamique Hamas, a annoncé l’acceptation, de part et d’autre, de l’accalmie attendue. L’accalmie débutera jeudi matin, 19 juin 2008, à six heures, pour une durée de six mois. Les deux parties devront arrêter leurs attaques. Les points de passages devront s’ouvrir aux premières heures de l’accalmie.

Pour sa part, le leader palestinien Dr. Mahmoud Az-Zahhar a confirmé que les factions palestiniennes ont salué l’accord.

C’est à la capitale égyptienne, le Caire, que l’accord de l’accalmie avait été annoncé aujourd’hui, mardi 17 juin 2008. En fait, ce sont les Egyptiens qui sont les précurseurs de cette trêve entre les Palestiniens et l’Entité sioniste.

Un responsable égyptien a informé l’agence de presse Ach-Charq Al-Awsatt que les Palestiniens et les Israéliens se sont mis d’accord sur la première étape d’un horizon d’accalmie plus large, sans donner plus de détails.

Notre Centre Palestinien d’Information (CPI) a pris connaissance cet après-midi de l’accord israélien de la proposition égyptienne d’accalmie consistant à arrêter toute sorte d’agression et à lever le blocus imposé sur la bande de Gaza.

Lors de trois raids aériens israéliens au sud et milieu de Gaza un bilan agressif sioniste : six martyrs palestiniens dont cinq résistants en un jour

En violant d'une manière flagrante la convention de Genève: Le blocus sioniste interdit à 900 familles palestiniennes de rendre visite à leurs fils captifs

Le blocus imposé illégalement par les autorités de l'occupation a privé complètement, depuis mi-juin 2006, la visite des familles citoyennes de la bande de Gaza à leurs fils captifs qui souffrent énormément dans les prisons sionistes.

Le comité internationale de la Croix-Rouge, ainsi que l'institution de Wa'ed qui s'occupe des affaires des captifs et la compagne européenne pour la levée du blocus ont condamné fortement les pratiques oppressives et inhumaines imposées injustement par les autorités sionistes contre les palestiniens, notamment les captifs et leurs familles et surtout les citoyens de Gaza que l'occupation empêche leurs familles de leur rendre visite, depuis un an.

"900 captifs citoyens de Gaza qui font partie de 11700 détenus palestiniens dans les prisons sionistes sont privés de leurs droits légaux, notamment la visite de leurs familles, confisqués et violés, de façon flagrante, par les autorités sionistes qui enregistrent une forte violation contre les règles, lois et chartes internationales, dont l'article (116) de l'accord de Genève", a souligné l'institution de Wa'ed.

Cette institution juridique palestinienne a réaffirmé que l'occupation continue de violer, et de façon sans précédente, les droits et intérêts suprêmes des captifs palestiniens, en leurs causant d'énormes souffrances, tout en avertissant des résultats très désastreux au sein des captifs à cause des pratiques sionistes injustes et sauvages, dont le nettoyage ethnique exercé contre les détenus citoyens de Gaza.

Lors de trois raids aériens israéliens au sud et milieu de Gaza un bilan agressif sioniste : six martyrs palestiniens dont cinq résistants en un jour

Le blocus imposé arbitrairement contre Gaza lève le nombre des victimes à 192 morts

Des sources médicales palestiniennes ont annoncé, mardi 17/6, la hausse du bilan meurtrier qui a ôté la vie à 192 malades palestiniens à cause du blocus sioniste imposé illégalement contre les citoyens de Gaza, tout en déclarant la mort de deux femmes âgées.

Le porte-parole du comité populaire pour la levée du blocus, Rami Abdou, a dit que cette citoyenne qui habitait à l'est de Gaza et qui était touchée d'une maladie cardiaque est morte après que les autorités occupantes l'avaient empêché d'aller se soigner à l'extérieur.

"Malgré que la malade palestinienne, Ouda, souffrait d'un cancer, mais l'occupation ne lui a pas permis d'aller se soigner à l'extérieur", a ajouté ce responsable palestinien.

Le blocus continuel imposé injustement contre la bande de Gaza menace, de façon sans précédente, des centaines de malades palestiniens.

D'une autre part, des statistiques du ministère palestinien de la santé a montré, mardi 17/6, que 188 citoyens dont 40 enfants sont morts pendant une année, seulement, à cause du blocus imposé sévèrement et injustement contre les citoyens de Gaza.

"Durant les cinq premiers mois du blocus, 5 palestiniens sont morts dont une femme et un enfant, alors que le nombre s'est élevé d'une manière très remarquable pendant le moi de novembre et de décembre, où 53 victimes dont 11 enfants et 17 femmes sont morts", a souligné le chef du comité populaire.

Lors de trois raids aériens israéliens au sud et milieu de Gaza un bilan agressif sioniste : six martyrs palestiniens dont cinq résistants en un jour

Hamas renouvelle son refus aux forces étrangères dans la bande de Gaza

Le mouvement du Hamas a renouvelé son refus à l'entrée des forces étrangères dans la bande de Gaza.

Le leader du Hamas, Ismaïl Redhwan a dit, hier mardi 17/6, dans des déclarations de presse que la bande de Gaza n'a pas besoin de forces étrangères car l'ordre est fixé dans la bande pour la première fois depuis plusieurs années.

En commentaire aux nouvelles de certaines masses médias autour des proposition de la ministre américaine des affaires étrangères, Condoleezza Rice, d'envoyer des forces étrangères à Gaza, Redhwan a dit que ces forces doivent travailler pour libérer la Palestine.

On souligne que le mouvement du Hamas a affirmé sa réussite de fixer l'ordre et la sécurité pendant une année de sa direction dans la bande de Gaza.

Abou Moudjahid
Abou Moudjahid

La colonisation est un baril de poudre qui va exploser fortement contre l'occupant

Le porte-parole des comités de la résistance populaire en Palestine, Abou Moudjahid, a affirmé que la colonisation sioniste continuelle dans la ville occupée d'Al Qods est un baril de poudre qui va exploser fortement contre l'occupant sioniste.

Abou Moudjahid a dit, hier mardi 18/6, que l'annonce des autorités de l'occupation israéliennes la construction de nouvelles unités coloniales dans la ville occupée d'Al-Qods représente une continuation des agressions sionistes contre le peuple palestinien et ses lieux saints, et que les travaux coloniaux sionistes qui visent à changer l'identité arabe et la nature islamique de la ville d'Al-Qods à travers les opérations de judaïsation s'opposent à toutes les lois et décisions internationales qui considèrent la colonisation comme un travail injuste et illégal.

Il a ajouté que la colonisation ne donne pas à l'entité sioniste le droit de s'emparer de la ville occupée d'Al-Qods, alors que les campagnes coloniales sionistes contre les territoires palestiniens depuis la création de l'entité sioniste sont injustes et illégales, en soulignant que la résistance doit répondre à toutes ces opérations de colonisation et par tous les moyens possibles.

Anou Moudjahid a condamné le silence arabe et islamique officiel envers la colonisation et la judaïsation sioniste contre la ville sainte occupée d'Al-Qods, en appelant la ligue arabe et le sommet de la conférence islamique ainsi que la commission d'Al-Qods à intervenir immédiatement pour sauver la ville occupée d'Al-Qods qui s'expose à des agressions sionistes continuelles.

Il a appelé également le négociateur palestinien à cesser, immédiatement, les négociations avec l'occupation.

http://www.palestine-info.cc/ http://www.palestine-info.cc/



Mercredi 18 Juin 2008


Commentaires

1.Posté par Ambre le 19/06/2008 02:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est choquant de remarquer que la poursuite de la destruction d'un peuple, ne mobilisepas la presse... Et ceci à l'ère du numérique.
-Cela est du au fait que les meurtres systématiques ont lieu au loin, et détruisent d'autre familles que les notres
-En Israel... On dépeuple, et on repeuple, avec une "religion différente...

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires