Conflits et guerres actuelles

Londres envisage de se retirer d'Irak



Irib
Lundi 20 Août 2007

 Londres envisage de se retirer d'Irak
La décision de Londres de se retirer de Bassora et de réduire de 10% ses troupes en Irak a suscité la réaction des autorités de la Maison Blanche.

Un conseiller du Président américain, George W. Bush a qualifié de honteuse la décision britannique de quitter l'Irak. Il a déploré, dans une interview avec l'hebdomadaire Sundy Mirror, le futur retrait des britanniques du Sud de l'Irak, et il est allé jusqu'à dire que l'expérience de Bassora se transformera en une grande erreur commise, dans l'histoire des opérations militaires.

Ceci dit, un responsable des services des renseignements américains a déclaré que les Britanniques avaient, en fait, échoué, au Sud de l'Irak. En d'autres termes, les Américains ne mâchent pas les mots quand ils accusent d'incompétence leurs cousins britanniques. Les autorités américaines font tout leur possible pour encourager leurs alliés britanniques à rester en Irak. Cependant, au cours d'une rencontre, le mois dernier, à Washington, avec George W. Bush, le Premier ministre Gordon Brown a lié la poursuite de la présence militaire de son pays en Irak, à la décision des commandants de l'armée. Ces derniers ont tiré, la sonnette d'alarme et appelé à la nécessité de retirer les troupes britanniques de l'Irak.

Les dirigeants politiques du pays aussi ont la même position, d'autant plus que la crédibilité de Londres est, fortement, remise en cause, sur la scène internationale en raison de son alignement sur la politique de Washington. En fait, l'ancien Premier ministre britannique, Tony Blair a dû quitter, face aux pressions croissantes de l'opinion publique, le pouvoir, après 10 ans. Son successeur, Brown sait très bien qu'il doit modifier, profondément, la politique étrangère du pays, pour obtenir la confiance de l'électorat. En fait, Gordon Brown n'a d'autre choix que de changer de cap en Irak. Mais, cela ne signifiera, sans aucun doute, la fin de l'alliance stratégique entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, mais le retrait britannique de l'Irak portera un coup dur à Washington.


Lundi 20 Août 2007


Commentaires

1.Posté par free palestine le 20/08/2007 21:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils seront remplacé par l'armée française lorsqu'on voit comment le nouveau caniche cire les pompes de son maitre...

2.Posté par ti racoun le 21/08/2007 02:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis d'accord avec l'intervenant.Cela nous pend au nez.Mais ce revirement sakosistes va à l'encontre de l'opinion des Français.Il faut que ces sionistes qui ont pris le pouvoir en France sache que la population les suveille et que tôt ou tard ils le ple paieront.
Ils foulent du pied l'opinion publique et la démocratie comme ils l'ont fait en Palestine.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires