Géopolitique et stratégie

Livraison de S-300 à l'Iran: un dédit de Moscou serait négativement perçu (diplomatie)



Mercredi 10 Février 2010

Livraison de S-300 à l'Iran: un dédit de Moscou serait négativement perçu (diplomatie)
Le refus de Moscou d'honorer ses engagements relatifs à la livraison de missiles antiaériens S-300 à l'Iran risque de provoquer une réaction négative de la société iranienne, a annoncé mardi l'agence d'information iranienne ISNA, citant le porte-parole de la diplomatie iranienne Ramin Mehmanparast.

"Tous les pays doivent respecter leurs engagements. La tendance à s'y soustraire pourrait laisser une empreinte négative dans la mémoire de notre peuple", a fait remarquer le diplomate.

Les autorités du pays avaient antérieurement déclaré qu'elles envisageaient de créer leurs propres systèmes de DCA aussi performants que les S-300 russes.

Le contrat de livraison de missiles S-300 a été signé entre Téhéran et Moscou en décembre 2005, mais aucun communiqué officiel n'a mentionné le début de son exécution. En décembre 2008, l'agence officielle IRNA a annoncé que la Russie avait expédié en Iran le premier lot de pièces détachées pour les S-300. Cette information a par la suite été démentie par le Service fédéral russe chargé de la coopération militaire et technique.

Les rumeurs faisant état de livraisons éventuelles des missiles russes à l'Iran ont suscité l'inquiétude en Occident et en Israël.

Le système de missiles sol-air S-300 est destiné à la protection des grands ouvrages industriels et centres administratifs, des bases militaires et des postes de commandement. Les S-300 sont capables de détruire les missiles balistiques, d'abattre les avions à une distance de 150 km et à une altitude allant jusqu'à 27 km et d'anéantir des cibles terrestres au besoin.

La Russie avait auparavant livré à l'Iran des missiles de DCA Tor-M1 ayant une portée de 12 km.  Ce système est en mesure de neutraliser les cibles aériennes évoluant à des altitudes inférieures à six km.

http://fr.rian.ru http://fr.rian.ru



Mercredi 10 Février 2010


Commentaires

1.Posté par christian le 10/02/2010 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Tous les pays doivent respecter leurs engagements. La tendance à s'y soustraire pourrait laisser une empreinte négative dans la mémoire de notre peuple", a fait remarquer le diplomate. ............. J ADORE CETTE REMARQUE MAIS EST CE QUE L IRAN ACCEPTE LEUR ENGAGEMENTS

2.Posté par ALI le 10/02/2010 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel est le seul état qui n'a jamais respecté ses engagements? pas l'Iran

3.Posté par soleil le 10/02/2010 19:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce sont un marchandage entre les russes et les yanki,disont le franchement du chantage ,si tu installe des missile anti missile en roumanie,ou pologne,je livre les ss300 a l iran,voila,le reste sè du pipot,mais en cas d attaque les russe seront considèrer comme coupable au 1 degrès,mais sè incroyable se monde pourrit,on interdit a l iran d avoir des centrale nuclèaire,ensuite on lui interdit le combustible par du chantage,et des sanctions,voir des menaces,ensuiteon lui interdit de fabriquer des armes dèfensif,et pour courroner le tous on veut pas que d autre pay leur vend des armes, DEFENSIF,au temp du sha d iran les amèricain on livrer rèacteur nuclèair,avion de combat,former des scientifiques au nuclèair,et surtout former la police secrete pour ètouffer toute rebellion dans l oeuf, et maintenant les meme nous dise que se sont des terroristes,enfin tous le charabia habituel

4.Posté par Altair le 10/02/2010 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Christian

L'Iran n'aurait jamais eu le soutient de la Chine et de la Russie au Conseil de Sécurité sans avoir donné des garanties tangibles, et ce, malgré l'opposition et le bellicisme des Etats-Unis, de l'entité sioniste en Palestine et de la France sarko-sioniste.
De toute façon, quel danger imminent représente l’Iran pour l'Europe, la France ou l'Amérique du Nord? AUCUN!!!
Les réseaux sionistes occidentaux manipulent la population via leur médias pour vendre une nouvelle guerre au Moyen Orient dans le but final sera juste d'assurer les intérêts de leurs amis et semblables squatteurs de la terre Palestinienne. A vous de vous demander qui est le plus digne de confiance…

5.Posté par Lotfi le 10/02/2010 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bizarre les mouvements de flotte militaire dans le Golf persique, les positions US prêt de la frontiere iranienne (là où les talibans sont peu présents), les visites récentes de Lavrov et d'un ministre israelien en Allemagne et maintenant le refus des livraisons de systeme S-300 à l'Iran à un moment où l'Iran en a semble-t-il plus que besoin (pour des capacités purement défensives vu que le S-300 n'est capable d'action offensive ni même faire le café).

L'intervention du porte-parole de la diplomatie iranienne ne laisse planer aucun doute sur l'absence d'ambiguëté. La Russie n'a rien livrer!

"La tendance à s'y soustraire pourrait laisser une empreinte négative dans la mémoire de notre peuple", peut-être que cette phrase entend que si la Russie veut jouer à ce jeu là, elle devra compter avec un pays qui dans le futur n'oubliera pas certains gestes d'aujourd'hui. Une façon diplomatique de prévenir de mauvaises attentions.

Est-ce que le rôle de la Russie serait de voir les US (+israel) dans un sacré nouveau bourbier et ainsi accélèrer la descente aux enfers de l'économie US et préparer des jours meilleurs pour l'actuelle Russie (+Chine)?

6.Posté par belh le 10/02/2010 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toute façon si la Russie ne change pas vite de fusil d'épaule, elle l'aura dans le baba.
Si elle croit tirer des avantages concrets avec les gringos langues fourchues, elle se fourre le doigt dans l'oeil.
Le seul langage que comprennent ces gringos est la fermeté dans la résistance.
Pour l'instant, la Turquie a compris où été ses intérets futurs.
La Russie devrait s'en inspirer.
L'occident est tel le scorpion, il ne peut s'empêcher de piquer même si il est sur le dos d'une tortue nageant en plein milieu d'une rivière, afin de lui rendre service pour traverser la rive.

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires