Palestine occupée

Livni au Pouvoir et Déjà des Tensions


Dans la même rubrique:
< >


Vendredi 19 Septembre 2008

Livni au Pouvoir et Déjà des Tensions
Au lendemain de la proclamation de la victoire de Tzipi Livni dans le parti Kadima, l’eau bouillonne.

Le ministre israélien des Transports Shaul Mofaz a annoncé qu'il se retirerait provisoirement de la vie politique après sa défaite face à la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni lors des primaires pour la direction de Kadima, a annoncé la radio publique.
"J'ai besoin d'une pause pour décider de mon avenir", a affirmé Mofaz à des sympathisants réunis à son quartier-général près de Tel Aviv.
"J'accepte les résultats des élections primaires, et je souhaite au gouvernement et au peuple des jours meilleurs et une direction ferme", a ajouté cet ancien chef d'état-major et ex-ministre de la Défense.

Tous les médias ont interprété ces déclarations comme l'annonce de son retrait de la vie politique.

Mofaz s'est forgé une réputation d'adepte de la manière forte. Il avait axé toute sa campagne des primaires de son parti sur le thème de la sécurité, avec pour slogan: "Pour notre sécurité: votez Mofaz".
Ses partisans ont mis en avant la riche expérience militaire de cet ex-général, mettant à son crédit l'écrasement de la seconde Intifada.
Ses rivaux l'ont rendu responsable de l'impréparation de l'armée israélienne au moment de la guerre au Liban à l'été 2006. Ils l'ont dépeint comme un homme motivé moins par l'idéologie que par son intérêt personnel.

Né en 1948 en Iran, il a immigré neuf ans plus tard en Israël. A 18 ans, il s'engage dans les parachutistes, puis se bat contre les armées arabes durant la Guerre des Six jours de 1967.
Dès 1986, il accède aux hautes sphères du commandement de l'armée en devenant commandant de la brigade des parachutistes, puis devient chef des régions militaires centre et sud d'Israël. Ces postes le mènent tout droit en 1998 au poste de 16e chef d'état-major puis ministre de la Défense (2002-2006).

Il avait publiquement dénoncé les accords d'Oslo (1993) sur l'autonomie palestinienne en les qualifiant de "pire erreur jamais commise par Israël".

Pendant ce temps, dans l’opposition de droite, leur chef, Benjamin Netanyahu, a réclamé jeudi la tenue d'élections anticipées, l’élection de Tzipi Livni au parti au pouvoir, ne lui plait pas….

"La décision la plus démocratique à prendre est d'organiser des élections. Il faut laisser aux millions d'Israéliens choisir qui les dirigera et ne pas laisser une question aussi vitale aux mains de quelques centaines de militants du Kadima", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Tel-Aviv.

Le chef du Likoud (droite) faisait allusion au fait que Tzipi Livni a été élue avec seulement 431 voix d'avance sur son principal opposant Shaul Mofaz, le ministre des Transports, considéré comme plus proche des idées de Netanyahu.

La législature actuelle s'achève normalement à la fin 2010.

Le président Shimon Peres doit charger dans les prochains jours Tzipi Livni de former un nouveau gouvernement. Elle disposera d'un délai de 42 jours après la prochaine démission du Premier ministre Ehud Olmert, impliqué dans des affaires de corruption

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Vendredi 19 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par Amar le 20/09/2008 05:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cette digne héritiére du boucher sharogne va faire couler encore beaucoup de sang Palestinien!

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires