Actualité en ligne

Litvinenko: Lougovoï accuse Berezovski et les services secrets britanniques d'avoir empoisonné l'ex-officier du FSB



RIA-Novosti
Jeudi 11 Octobre 2007

Litvinenko: Lougovoï accuse Berezovski et les services secrets britanniques d'avoir empoisonné l'ex-officier du FSB
L'homme d'affaires russe Andreï Lougovoï a de nouveau déclaré qu'il fallait demander à Boris Berezovski et aux services secrets britanniques qui a empoisonné l'ex-officier du FSB Alexandre Litvinenko.

"Qui l'a empoisonné? Cette question est à poser à Berezovski et aux services secrets britanniques", a noté l'homme d'affaires russe lors d'une conférence de presse à Saint-Pétersbourg jeudi.

Selon lui, depuis qu'il a été accusé par Londres d'avoir tué Alexandre Litvinenko, il n'a reçu aucune invitation officielle à se rendre en Angleterre en qualité de témoin. "En un an, je n'ai reçu aucune déclaration officielle (de la part de la Grande-Bretagne)", a-t-il noté.

De nouveau, l'homme d'affaires a déclaré qu'il était prêt à payer "à un groupe d'enquêteurs britanniques avec des valises de preuves" leur déplacement en Russie. Andreï Lougovoï a ajouté que tous les documents que la partie britannique avait fait parvenir à la Russie "constituent un mince dossier d'extradition".

"Ils (les Britanniques) s'appuient sur une unique preuve, à savoir le fait qu'on trouve des traces de polonium dans les lieux que j'ai fréquentés. Mais, chose encore plus étonnante, on en trouve également là où je n'ai jamais été!", a lancé l'homme d'affaires russe.

Poursuivi au pénal en Russie, Alexandre Litvinenko s'est réfugié à Londres en 2000. Il y est décédé en novembre dernier dans sa 44e année. D'après les données des spécialistes de l'Agence britannique de protection de la santé, l'autopsie a permis de déceler du polonium-210, matière radioactive, dans son corps. Cependant, la conclusion officielle sur les causes de sa mort et les résultats de l'autopsie n'ont pas été publiés par les autorités britanniques.

L'enquête sur la mort de M. Litvinenko qui est qualifiée d'assassinat a été menée pendant deux mois par le département antiterroriste de Scotland Yard. Les Britanniques soupçonnent M. Andreï Lougovoï d'être impliqué dans ce crime et exigent de Moscou son extradition.


Jeudi 11 Octobre 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires