MONDE

Lieberman qualifie les accords de paix au Moyen-Orient 'd'illusion'



Mardi 11 Août 2009

Lieberman qualifie les accords de paix au Moyen-Orient 'd'illusion'
Le Ministre des Affaires Etrangères Israélien a décrit les accords de paix au Moyen-Orient comme étant une «illusion», disant que les négociations de paix peuvent au mieux améliorer la sécurité et l'économie palestinienne.

Lors d'une réunion, Lundi, avec une délégation de législateurs Démocrates Américains, Avigdor Lieberman a placé de nouvelles conditions préalables aux négociations de paix, rejetant toutes les demandes palestiniennes, particulièrement le gel sur la construction de colonies.

« La politique Israélienne doit être basée sur la réalité et pas l'illusion tout en maintenant un dialogue entre les Palestiniens et nous, améliorant nos accords sur la sécurité et la condition économique Palestinienne, » a déclaré Lieberman.

« C'est le maximum que nous pouvons atteindre pour les années à venir, » a-t-il souligné.

Il s'est fortement opposé à toute tentative d'imposer un accord de paix, ajoutant que n'importe quel effort exagéré « finirait dans l'échec, la déception et même la confrontation. »

L'administration du Président Américain Barack Obama essaye de remettre sur la voie les négociations de paix aux Moyen-Orient. Washington a à plusieurs reprises réclamé un gel total sur la construction des colonies juives en Cisjordanie occupée et à Jérusalem est (Al-Quds).

Les officiels israéliens ont rejeté un arrêt complet disant qu'ils continueraient à construire de nouveaux logements dans les colonies existantes pour faire face à leur croissance naturelle – une décision qui a provoqué une réponse forte de Washington.

Obama « veut voir un arrêt des colonies [Israélienne] – pas juste quelques colonies, pas d’avant-postes, et pas d’exceptions dues à la croissance naturelle, » a répondu la Secrétaire d'Etat Américaine, Hillary Clinton.

De concert avec les propos de Lieberman, le Ministre de l'Intérieur Israélien Eli Yishai, un allié politique majeure de Netanyahu, a indiqué Lundi qu'Israël doit aller de l’avant dans ses plans pour agrandir l’enclave de colonies juives en terre occupée de Cisjordanie, en dépit des objections Américaines.

Un vrai terrain de désaccord entre l'administration d'Obama et le gouvernement du Premier Ministre Israélien «faucon », Benjamin Netanyahu, qui laisse transparaître le fossé grandissant entre les deux alliés.

Les différences entre les deux camps sont devenues telles que le Consul Général Israélien à Boston, Nadav Tamir, dans une note qui a filtré aux médias, a sévèrement critiqué la politique adopté par le gouvernement Netanyahu.

« L’image d'un conflit entre le gouvernement Israélien et l'administration d'Obama nuit au soutien d'Israël dans l'opinion publique, » a-t-il dit.

Lieberman, en réaction, s'est précipité chez Tamir. « N'importe qui, qui est en désaccord, et est indisposé avec la politique du gouvernement peut démissionner, » cite son porte-parole.

Traduction Alter Info

http://www.presstv.ir/detail.aspx?id=103083&sectionid=351020202


Mardi 11 Août 2009


Commentaires

1.Posté par fadi le 11/08/2009 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

enfin Liberman parle bien et de plus a raison,ceux qui pensent ou plûtot qui reve d' un seule etat multiconfissionel ou de deux etats sont vraiment dans une si aveuglante l'illusion,jamais des isrealiens surarmés et surtout necleairisés ne cedront un centimétre aux palestinien,leurs apetit n'a pas de fin comme l'univers .

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires