Palestine occupée

Lieberman accusé de corruption, il apporte un soutien crucial à Netanyahu


Dans la même rubrique:
< >


Jeudi 19 Février 2009

Lieberman accusé de corruption, il apporte un soutien crucial à Netanyahu
Le chef du parti d'extrême droite "Israël Beiteinou", Avigdor Lieberman, a décidé de soutenir le chef du Likoud Benjamin Netanyahu pour former le gouvernement issu des élections israéliennes du 10 février, c'est ce qu'a indiqué ce jeudi la radio militaire de l'occupation.

Lieberman devait annoncer officiellement sa décision lors de sa rencontre avec le président sioniste Shimon Peres qui devait achever ce jeudi ses consultations en vue de désigner celui ou celle qui selon lui a le plus de chance de mobiliser une majorité, a ajouté la radio.

Selon le commentateur politique de la radio, Peres devrait désigner Netanyahu qui dispose ainsi du soutien de 65 députés sur 120 pour tenter de former le prochain gouvernement.

La dirigeante du parti centriste Kadima, Tzipi Livni, qui ne peut compter que sur son propre parti (28 députés), avait pressé le président de la désigner. Le Kadima avait devancé le Likoud d'un siège aux élections.

Avigdor Lieberman, chef du parti d'extrême droite "Israël Beiteinou" et soupçonné de corruption, va être interrogé par la police dans les prochaines semaines, c'est ce qu'a indiqué jeudi 19 février, la radio militaire.

Une révélation qui intervient quelques heures seulement avant son entretien avec le président Shimon Peres.


LIEBERMAN SOUPCONNE DE CORRUPTION


Dans cette nouvelle affaire, Avigdor Lieberman est soupçonné d'avoir reçu de "très importantes sommes d'argent en provenance de l'étranger" pour financer ses campagnes électorales.

Ces fonds auraient transité grâce à des sociétés fictives et différents comptes bancaires, a précisé la radio militaire. Celle-ci ajoute que les enquêteurs ont rencontré, mercredi, le procureur général Menahem Mazuz pour lui présenter les résultats de leurs investigations et lui demander son feu vert pour procéder à l'interrogatoire du chef du parti d'extrême droite dans les prochaines semaines.

Soupçonné de corruption, de fraude, de blanchiment d'argent et d'abus de confiance, les policiers souhaitent qu'Avigdor Lieberman soit convoqué non pas comme simple témoin, mais comme suspect. Selon le quotidien Haaretz, s'il est considéré comme suspect, ses propos pourraient être éventuellement utilisés contre lui si le procureur décide d'une inculpation.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Jeudi 19 Février 2009


Commentaires

1.Posté par david b le 19/02/2009 17:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

croyez moi, nous ne sommes pas tous des sionistes, mon pays c'est la france, je ne suis pas un colonisateur!

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires