Proche et Moyen-Orient

Lieberman: Assad perdra le pouvoir si Damas déclenche une guerre



Jeudi 4 Février 2010

Lieberman: Assad perdra le pouvoir si Damas déclenche une guerre
"Israël" ne cesse de multiplier ces jours-ci, ses menaces de guerre contre la Syrie. Après Barak, c'est le tour d'Avigdor Lieberman.

Le ministre israélien des Affaires étrangères a prévenu, ce jeudi, que le président syrien Bachar al-Assad "perdra la guerre et le pouvoir" s'il déclenche une guerre contre "Israël".

"Notre message doit être clair à Assad: la prochaine guerre non seulement tu la perdras mais tu perdras aussi le pouvoir toi et ta famille", a prétendu Lieberman dans des déclarations retransmises par la radio publique.
 
Selon Lieberman, qui avait appelé à la liquidation des Arabes, "Assad ne s'intéresse ni aux vies humaines ni aux valeurs humanistes, mais seulement au pouvoir".
"J'espère que ce message sera bien entendu à Damas", a ajouté le chef du parti extrémiste Israël Beiteinou, en estimant qu' "il n'y a jusqu'à présent malheureusement pas eu de corrélation entre une défaite militaire et une perte du pouvoir. Gamal Abdel Nasser (l'ancien président égyptien) a perdu la guerre (en 1967), mais est resté au pouvoir".


Le ton de Lieberman contrastait avec celui  de Netanyahu vis-à-vis de la Syrie. Netanyahu s'est dit prêt à la reprise des négociations entre 'Israël' et la Syrie gelées depuis plus d'un an. "Pour y parvenir "Israël" n'exclut pas l'aide d'une tierce partie impartiale", a indiqué, ce jeudi, un communiqué du bureau de Premier ministre.
 
"Malheureusement la Syrie soulève des obstacles et empêche des négociations sur des arrangements qui assureraient la paix, la sécurité et le développement économique pour toutes les parties", selon les prétentions de Netanyahu.
 
 
 Lundi soir, le ministre israélien de la guerre, avait, quant à lui, menacé qu'"en l'absence d'accord de paix avec la Syrie, nous pourrions nous retrouver dans une confrontation militaire qui pourrait mener à une guerre totale".
 
Réagissant à ces menaces, le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem avait mis en garde, mercredi, "Israël" contre tout projet de guerre contre la Syrie, affirmant qu'un tel conflit se transformerait en "guerre généralisée".
 
Rappelons que la Syrie et "Israël" ont engagé en mai 2008 des négociations indirectes par l'intermédiaire de la Turquie portant notamment sur le plateau du Golan occupé par "Israël" en 1967 et que Damas veut récupérer.
 
Mais, ces discussions ont été rompues après le déclenchement en décembre 2008 de l'offensive militaire dévastatrice d'"Israël" contre la bande de Gaza.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Jeudi 4 Février 2010


Commentaires

1.Posté par AS le 04/02/2010 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

israel n'a plus d'eau ils ont pas le choix que d'envahir et l'egypte jusqu'au soudan et le liban jusqu'au sud de la turquie donc de prendre une partie de la syrie... une grande guerre ?

pas si sûr !

israel n'a pas les moyens de ses ambitions, ni l'europe ni les usa... mais il ne sert a rien de raisonner des chiens fous, qu'ils sortent donc de leurs trous a rats

2.Posté par AS le 04/02/2010 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la tierce partie c'est la turquie qui est elle la véritable cible pas la syrie ni l'iran pour le moment

3.Posté par Nenuphar le 04/02/2010 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne comprends pas comment un truand sous le coup de plusieurs enquêtes en Israël sans compter celles en Europe, puisse se permettre de donner des leçons, pire des menaces. Il faut bien le dire, habitué à la corruption et à la subornation de témoins, pour ne citer que ces délits, il n'est pas à une sortie près, telle cette menace invitant la Syrie à abandonner son Golan sous peine de guerre.

4.Posté par serge le 04/02/2010 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on donne de l'argent pour les victimes de catastrophe ce qui et normal, il faut sauver le maximum de vie. et pourquoi on donnerai pas de l'argent sur le même principe mais pour qu'on nous debarasse de cet ordure qui eu enlève des vies ?

5.Posté par Moukawama le 04/02/2010 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Quand on se met à trop parler, c'est que - vraiment - plus rien ne va. Depuis leur monumentale défaite de 2006, la vermine sioniste occupe sa plèbe de toutes ses menaces pour la rassurer et l'inciter à ne pas s'en aller. Si guerre il y aura, ce ne sont certainement pas les Syriens qui perdront mais bien l'Israèl - l'entité usurpatrice en Palestine - qui disparaîtra.

6.Posté par Larguet le 04/02/2010 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce Lieberman est malheureux, il ne sort pas de sa tanière, aucun, pays ne le reçoit.

Il est tellement invivable, qu’il vise le poste de président de la Syrie pour se refaire une nouvelle identité.

Bonne chance, le retour vers les tiens en Israël n’est pas assuré.

7.Posté par aneseternels le 05/02/2010 00:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

finissons-en une fois pour toute avec ces chiens sionisto-maconniques!!!

8.Posté par dik le 05/02/2010 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N'en déplaise à tous les humanistes et les pacifistes du monde, les Netanyahu, Lieberman, Perez ou Sharon de "son vivant", criminels avérés, sont bien les saints des saints pour les "élus" de l'Occident, leur pape compris!

Aussi longtemps que les électeurs occidentaux seront endormis, arabes et musulmans payeront de leur chair la domination des barbares.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires