MONDE

Liberté de la presse - atmosphère explosive et graves dérives autoritaires dans le tribunal de Mulhouse.



abdellah.ouahhabi@online.fr
Samedi 4 Avril 2009

L’audience du 2 avril du tribunal correctionnel de Mulhouse est devenue complètement explosive dès que le tribunal s’est penché sur le cas du média alternatif http://www.alterinfo.net.

 

Déjà les jours précédents, une atmosphère de chasse à l’homme avait été installée par une initiative malheureuse de la Cour en son audience du 18 février : l’avocat de Monsieur Cékici avait recommandé à son client de ne pas se présenter en personne. Mais la Cour a voulu voir me prévenu en personne. Au lieu de s’en tenir là, elle a décidé un renvoi et à la demande insistante de la substitut du procureur, le président a émis un mandat d’amener !

 

Pour une affaire de presse ! Du jamais vu ! ni à Paris et encore moins en province.

 

Si bien que Monsieur Cekici a dû se cacher comme un voleur pendant cette semaine afin de ne pas être présenté à la Cour, menotté et entre deux policiers. La police a fait des descentes dans sa maison, dans celle de sa compagne. Les personnes présentes ont fait l’objet de propos menaçants.

Monsieur Cekici a appelé la police pour leur dire qu’il était à son bureau, mais les policiers ne voulaient pas l’arrêter dans les locaux de Alterinfo : l’image aurait été trop chargée symboliquement.

 

La dernière nuit, il a du dormir dans un hôtel et il s’est présenté à l’heure dite au tribunal.

 

Il avait gagné la bataille de l’image de l’entrée en salle d’audience. Il avait aussi établi sa dignité et sn sens de la responsabilité.

 

Dès avant l’audience, il avait été remarqué que l’audience serait importante parce que le couloir et la salle étaient pleins de monde. Alors la Cour a décidé de déplacer l’affaire à la fin de la journée. Certaines personnes venues assister à l’audience avaient réservé leur matinée et ne pouvaient pas attendre jusqu’à la fin de la journée et elles sont parties.

 

J’ai questionné des personnes qui étaient là : elles sont venues de plusieurs villes de la région parisienne, de Lyon et d’ailleurs. Cette affaire portant sur la liberté de la presse indépendante, « la blogosphère » intéressait tout le monde.

 

Mais le problème de la liberté de la presse et de la liberté d’expression en France était posé à travers le problème du droit de critiquer l’État d’Israël.

 

Aussi, j’ai voulu interviewer le président de l’UEJF en me présentant pour ce que je suis : un journaliste indépendant. Il m’a d’abord demandé mon nom. Je les lui ai donnés.

 

Puis, il a demandé si je voulais l’interviewer en tant que journaliste ou en tant que militant.

Je lui ai alors demandé si sa réponse est différente selon son interlocuteur. Il a répond qu’il exigeait de savoir la fonction de la personne qui l’interviewe.

 

Quand je lui ai dit que je connaissais son adversaire, Monsieur Cekici depuis un jour seulement, il m’a demandé de lui dire d’avance les questions que je voulais lui poser. Il a catégoriquement refusé de répondre à des questions librement choisies.

 

Alors je lui ai expliqué que je voulais l’interroger sur les limites de l’antisémitisme selon son organisation et si ces limites interdisent de critiquer l’Etat d’Israël.

Il m’a répondu qu’il allait demander si on l’autorisait  à me répondre. Il a téléphoné à paris et la réponse fut qu’il ne devait pas m’accorder cette interview.

 

Ce petit épisode  dans le couloir du Tribunal de Mulhouse de Grande Instance déjà que l’atmosphère était très tendue, que les « plaignants » venaient en sachant avoir le soutien des autorités mais pas du public. La suite des évènements allait confirmer cette première observation.

 

Comme la foule augmentait dans les couloirs du tribunal, le nombre des policiers  a augmenté sensiblement.

 

Le président avait autorisé la chaîne franco-allemande, Arte à tourner dans la salle avant les débats.

 

Avant l’ouverture des débats sur l’affaire, le vice-procureur est venu en personne mettre au point les derniers détails. J’ai demandé à des avocats présents dans la salle, par curiosité, si c’était une affaire habituelle pour le tribunal de Mulhouse ; la réponse fut que c’était une affaire exceptionnelle, par son objet et aussi par la gravité des chefs d’accusation et enfon par le fait qu’elle visait un organe de presse.

 

L’audience a commencé avec la Cour qui s’installait.

Pendant que la Cour prenait place, je me suis présenté devant le président :

-         Bonjour, Monsieur le Président. Excusez-moi : un petit point d’ordre.
Je suis Abdellah Ouahhabi, le journaliste et réalisateur de télévision qui vous a envoyé un témoignage écrit en tant que professionnel de l’information pur vous aider à rendre la bonne justice dans cette affaire de droit de la presse.

-         Oui, je l’ai reçu, il est là. On verra au moment venu.

-         Je ne devais pas venir à Mulhouse, mais en suivant l’actualité de cette affaire, j’ai découvert une information complémentaire. Je l’ai déjà mise sur Internet, mais je n’ai pas pu vous en informer. La partie en défense a insisté pour que je vous la transmette à titre de complément de témoignage.
Je n’y vois pas d’inconvénient. Je suis venu de Paris, à mes frais, pour contribuer au meilleur fonctionnement possible de la justice de mon pays.

-         On verra.

 

Puis, je me suis présenté devant Madame la substitut du procureur en lui expliquant la même chose.

-         Oui, j’ai reçu votre témoignage écrit. Je ne veux pas qu’il soit intégré à l’affaire. Et je ne veux pas de votre témoignage complémentaire. L’avocat de la défense n’a pas fait le nécessaire, à l’avance.

-         Je crois savoir qu’il va le demander.

-         La Cour refusera d’accéder à sa demande.

-         Mais, Madame, vous ne voulez pas faire condamner une personne tout en sachant que vous n’avez pas pris en considération un élément à sa décharge pour un motif de forme. La bonne justice veut qu’on puisse libérer un accusé pur vice de forme de l’accusation et qu’on ne puisse pas condamner une personne en prétextant un vice de forme de la défense.

-         Vous me faites dire ce que je n’ai pas dit !

-         Excusez-moi, vous pouvez me le répéter et je peux enregistrer vos propos pour ne pas les trahir : vous refusez ou vous acceptez un témoignage en faveur de l’accusé ?

-         Je ne veux plus rien vous dire.

 

Monsieur Cekici, le directeur de publication du Site Alterinfo était représenté par un avocat de province et l’UEJF et l’association « J’accuse », puis la Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme (LICRA) étaient représentées par deux avocats importants venus spécialement de Paris.

 

Immédiatement, l’avocat de Cekici a expliqué à la Cour qu’il demandait à la Cour d’entendre le témoignage technique d’un professionnel de l’information dans les grands médias et dans Internet, Monsieur Abdellah Ouahhabi, par ailleurs essayiste politique et journaliste indépendant.

 

Le président lit l’objet de l’audience : statuer sur une plainte portant sur un article publié par le site Alterinfo.

 

Il s’agit d’un article écrit par un contributeur extérieur au site Alterinfo, que l’on trouve dans plus de cent sites Internet, cet article a été traduit en français traduit par un contributeur extérieur à Alterinfo. Il a été mis en ligne par un contributeur extérieur à Alterinfo. Le directeur de publication l’a lu et il a trouvé qu’il était confus et pouvait se prêter, pour un lecteur mal intentionné,  à l’accusation d’antisémitisme.

Il l’a donc publié tel quel, pour information du public, mais en lui adjoignant un en-tête de réserve : le texte était publié pour des aspects économiques « intéressants », mais avec des réserves portant sur les confusions concernant la judaïté qui pourraient naître chez certains lecteurs.

 

Le président s’est attelé à questionner Monsieur Cékici sur le fond de l’affaire.

 

Puis ce fut le tour de l’interrogation du prévenu : Monsieur Zeynel Cekici.


Chapeau !

 

Il correspond exactement à une analyse sociologique que j’ai déjà développée dans plusieurs de mes articles précédents : les enfants de l’immigration sont forcément portés à gauche, forcément anti colonialistes, anti impérialistes, anti sionistes parce que leur parents, leurs ancêtres ont souffert de ces calamités du passé. Par conséquent, compte tenu des valeurs de la République et parmi celles-ci la première qui est la reconnaissance de l’égalité de tous les êtres humains, ils sont parmi les meilleurs Français. Certes pas parmi les plus riches ni parmi les plus instruits, mais absolument et sans aucun doute possible, ils sont parmi les meilleurs enfants de la France. Parmi ces meilleurs Français, je mets biens sûr et cela va de soi tous les autres Français qui sont la France de la production des richesses, les Français de plus ancienne immigration qu’ils soient Juifs, Polonais, Italiens, Espagnols ou que sais-je encore.

 

Seulement, voilà, un vers, un virus est venu casser ce schéma : le sionisme. Il a détaché un certain nombre de Juifs de la France du labeur et de l’intellect. Il en a fait les soldats religieux d’un mythe criminel : tuer les Palestiniens, chasser les Palestiniens et occuper leur terre, se mettre au service des forces de prédation dans le monde pour un développement de l’humanité inégalitaire : interdit aux pays du Tiers Monde de maîtriser les technologies de pointes, d’avoir leurs satellites et leurs missiles, et leur énergie atomique : « ça c’est réservé aux Blancs racistes et exploiteurs, aux colons anciens et actuels, aux empires ».

 

Zeynel Cekici, était là au carrefour de ces forces formidables qui animent notre époque, usant d’une technologie aujourd’hui rudimentaire : un ordinateur, beaucoup de volonté, beaucoup de travail et une âme propre.

 

Il a répondu avec calme et certitude au président. Il a évacué tous les pièges qui tournaient tous autour d’une question précise : êtes-vous antisémite ?

 

La réponse évidente était : non, non et non. Et résolument non.

Le seul problème dans cette affaire, c’était le sionisme, c’était l’anti impérialisme. C’était les quelques centaines de milliers de personnes sont la représentativité est usurpée par le CRIF et ses officines comme l’UEFJ ou « J’accuse » ou encore maintenant la LICRA.

 

Ce sont des organisations juives ou qui perçoivent le fait juif en France en rupture avec les Français d’origine proche ou lointaine liée à l’Afrique et à l’Islam.

 

Mais bon sang, comment voulez-vous qu’une ou qu’un descendant(e) d’esclave, qu’un Noir ou qu’un Musulman accepte le concept sioniste de citoyenneté à étages du sionisme ?

Ce n’est pas possible !

Alors les sionistes français veulent en faire des sous-citoyens ou des citoyens criminels ou des citoyens privés de parole : celle-ci doit être exclusivement réservée aux sionistes.

 

Hé bien, c’est non !

 

Les bons français sont ceux qui acceptent l’article 1 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, qu’ils soient juifs ou pas.

Les Français qui refusent ce principe et son universalité, ou son application en terre de Palestine sont de mauvais Français.

Et s’ils sont Juifs ce sont de mauvais Français et de mauvais Juifs.

 

Monsieur Cékici, devant répondre à des questions précises du président, n’était pas en situation de développer tout ce que je viens d’expliquer ci-dessus. Mais tout le débat, toute l’affaire tournait autour de ces questions :

-         Où s’arrête l’antisémitisme, qu’est-ce qui est anti sémitisme et qu’est-ce qui est une critique recevable ?

-         Peut-on critiquer un Juif pour son comportement sans être traité d’antisémite ?

-         N’y a-t-il pas une forme de racisme juif tourné contre les autres et qui se cache derrière le sionisme ?

Par exemple des textes de religieux Juifs affirment formellement et démontrent que oui, le sionisme est une perversion de l’esprit, qu’il est une idéologie contraire aux intérêts des Juifs du monde, des Juifs d’Israël et aussi contraire aux intérêts de tous les habitant de la Palestine originale, Juifs et Arabes compris (lire à ce sujet le libre : « Une histoire de l’opposition juive au sionisme » de Yakov M. Rabkin, publié aux Presses de l’Université de Laval – ce livre collecte en particulier plusieurs sources de critiques rabbiniques du sionisme, exprimées en Israël et à travers le monde).

 

Il faut à un moment que malgré leur puissance politique que nous avons tous constaté lors de la soirée du CRIF, ces gens comprennent les limites de leurs droits : nous sommes en France et la France n’est pas une obscure officine des partis sionistes israéliens.

 

Les Français vont finir par se lever et crier :

-         Stop ! Halte à cette dictature rampante, inavouée, étrangère ! Retour à notre souveraineté ! à nos intérêts nationaux et la Concorde nationale !

 

Pour la précision, il faut apporter au crédit de Monsieur Cekici une réponse importante et imparable :

-         Mon site est anti sioniste. Mais il n’est pas anti sémite puisqu’il y a des sionistes arabes, turques, etc. et aussi des Français non juifs. Je suis contre les idées de tous ces gens. A contrario, tous les Juifs ne sont pas des sionistes. Alors, ce sont des racistes contre leur propre origine ? sont-ce des malades mentaux ? ou tout simplement des démocrates ?

 

À un moment, un policier présent dans la salle affirme qu’un jeune de seize ans, aussi aux premiers rangs enregistre l’audience. La (c’est une femme) substitut du procureur se lève et avec une grande colère demande au Président d’expulser le jeune homme.

 

Le président demande :

-         Vous enregistrez l’audience ?

-         Non, Monsieur, mon téléphone est désactivé comme vous pouvez demander au policier de vérifier. C’est lui, à côté de moi qui enregistre l’audience secrètement !

 

« Lui », c’était le président de l’UEJF !

 

Le président au président de l’UEJF :

-         Vous enregistrez l’audience ?

-         Heu… oui, peut-être…

 

« Lui », « la victime juive qui demandait la protection de la justice », il ne voulait pas être enregistré, donner une interview, même quand il en est informé honnêtement par le journaliste. Mais, « lui », il triche ! et il enregistre clandestinement une audience de justice.

 

Le président :

-         Que tout le monde pose son téléphone ici, sur le bac près de Madame la Greffière !

 

Brouhaha de protestation : «  nos téléphones sont éteints ! Pourquoi nous, à cause de lui ? Comment va-t-on les retrouver, on risque de se tromper d’appareil… ». Mouvements divers dans la salle pour aller dépose son téléphone. Cela fait désordre.

 

J’en profite pour demander à Madame la greffière :

-         Est-ce déjà arrivé dans votre tribunal ?

-         Non, nous n’avons jamais vu ça.

 

Les plaidoiries commencent. L’avocat de l’UEFJ et de « J’accuse » confirment leurs accusations : antisémitisme, diffamation des Juifs, négation de l’holocauste.

Dans son exposé, l’avocat reprend justement trois lignes du complément de témoignage que j’avais fait paraître sur Internet pur le critiquer.

Le texte cité disait :

Les médias alternatifs sont privés des aides financières publiques qui vont aux autres grands médias ; les alternatifs ne peuvent en conséquence pas garantir une information de qualité, puis on les sanctionne pour manque de rigueur

Et l’avocat de commenter :

Ils n’ont pas à diffuser une information contraire aux médias contrôlés. Ils doivent renoncer à informer le public et par exemple de lui apporter des dépêches étrangères comme celles venant d’Iran, de pays musulmans ou de Chine ou de Russie.

 

J’ai alors soulevé le bras. Le Président m’a regardé :

-         Monsieur le Président, l’avocat vient de citer et de commenter un extrait du témoignage complémentaire  que je voulais délivrer à la Cour aujourd’hui et qu’il a pris sur Internet. J’ai le texte complet à votre disposition.

-         Bien, nous verrons le moment venu, a dit le Président. L’extrait et le commentaire de l’avocat  figurent dans la plaidoirie de celui-ci, nous verrons pour le texte original.

 

La substitut du Procureur a rajouté avec très mauvaise humeur :

-         Vous n’avez pas à parler. Taisez-vous !

 

Je n’ai pas répondu.

 

Puis, l’avocat de l’UEJF a demandé au président de l’audience d’entendre le président de l’UEJF, « la victime ».

 

Le président a accepté.

 

Le président de l’UEJF :

-         Il y a plusieurs antisémitismes :

o      Nationaliste : « Tous les Juifs ne sont pas de bons Français » ;

o      Payen : « venant de la gauche et de l’extrême-gauche : Tous les Juifs sont liés au capitalisme et à l’impérialisme » ;

o      Conspirationistes : « les Juifs feraient partie d’une conspiration qui viserait à contrôler le monde ».

o      Chrétien : « Tous les Juifs sont des ennemis du Christianisme »

o      Racial :

§       Utiliserait le prétexte selon lequel il y aurait des bons et mauvais Juifs pour critiquer indirectement les Juifs en général. En réalité, il ne peut pas y avoir de mauvais Juifs ;

§       Utiliserait le prétexte selon lequel il y aurait des sionistes et des non sionistes pour critiquer indirectement les Juifs en général. En fait, critiquer le sionisme c’est critiquer tous les Juifs du monde ;

§       Utiliserait le prétexte selon lequel il y aurait des Juifs Khazars et non Khazars pour critiquer indirectement les Juifs en général ;

o      Contemporain et importé :

§       Presse iranienne

§       Chi’isme

§       Certaine presse arabe

§       Certaine presse musulmane

§       Gaza

§       Problème palestinien

 

On trouve tous ces antisémitismes dans le site alterinfo qui reprend souvent des dépêches iraniennes. En plus il faut savoir que ce site reprend des articles qui viennent des USA. Mais nous, en France nous avons un haut et bon niveau de lutte contre l’antisémitisme, supérieur à celui des USA et on ne peut pas accepter tous les écrits US ou étrangers.

 

C’est toute la ligne éditoriale de Alterinfo qui est en cause. Son directeur de publication refuse de collaborer avec l’UEJF pour censurer les articles et les commentaires qui ne plaisent pas à l’UEJF.

 

Cela nous a obligé de rechercher par nos propres moyens des auteurs de commentaires pour les faire condamner par la justice, comme on veut le faire aujourd’hui pour le directeur du site.

 

Et au de-là, le procès actuel vise non seulement Alterinfo, mais tous les sites indépendants des grands médias et qui véhiculent une information non contrôlée.

 

Au moment où le président de l’UEJF allait s’assoir, il s’est aperçu que comme il avait parlé pendant longtemps, son ancienne place avait été occupée par une autre personne qui s’y était mise pour mieux voir la Cour. Le président de l’UEJF allait s’assoir à côté quand la substitut du procureur est intervenue très vivement en direction de la personne qui occupait maintenant l’ancienne place du président de l’UEJF :

-         Vous, levez-vous ! cédez votre place au président de l’UEJF ! Qu’est-ce que ces façons, vous ne respectez pas les victimes juives ! Allez ! Debout où je vous fais évacuer la salle !

 

La personne visée, un peu effrayée s’est poussée pour laisser s’assoir Monsieur le Président de l’UEJF.

 

Le président de la Cour a opiné de la tête, semblant dire : « puisque Madame la substitut le demande sans passer par moi, on ne va pas faire un clash entre collègues, devant le public sur les rôles respectifs d’un président et celui du procureur ».

 

Je me trompe peut-être en interprétant le silence du président. Mais Monsieur le président donnait vraiment l’impression d’être une personne pondérée, sévère, soucieuse de fournir une prestation de bonne justice.

Je peux en témoigner personnellement parce que voulant savoir quels caractères étaient ceux des personnes formant la Cour, j’avais observé quelques affaires avant celle-ci. Et effectivement, j’avais remarqué que madame la substitut du procureur avait tendance à déborder de ses devoirs et obligations ; le  premier alinéa de l’article 309 du Code de Procédure Pénale (modifié par Loi 93-1013 1993-08-24 art. 28 JORF 25 août 1993 en vigueur le 2 septembre 1993) stipule bien sans ambigüité que :

Le président a la police de l'audience et la direction des débats.

 

La police de l’audience revient au président et à personne d’autre. Madame la substitut du procureur débordait de ses obligations depuis le début de l’audience.

 

Par exemple lorsqu’elle est intervenue sans attendre l’avis de personne et surtout en empiétant sur les prérogatives du président pour faire déplacer une personne assistant à l’audience qui s’était mise à la place du président de l’UEJF pendant qu’il déposait.

 

Autre exemple, lorsqu’elle m’avait dit : « La Cour ne tiendra pas compte de votre témoignage écrit et n’entendra pas votre complément de témoignage oral lors de cette audience » alors que le Code de Procédure Pénal stipule tout autre chose.

Article 310  (Modifié par Loi 72-1226 1972-12-29 art. 6-I, 6-II JORF 30 décembre 1972 en vigueur le 1er janvier 1973)

Le président est investi d'un pouvoir discrétionnaire en vertu duquel il peut, en son honneur et en sa conscience, prendre toutes mesures qu'il croit utiles pour découvrir la vérité. Il peut, s'il l'estime opportun, saisir la cour qui statue dans les conditions prévues à l'article 316.

Il peut au cours des débats appeler, au besoin par mandat d'amener, et entendre toutes personnes ou se faire apporter toutes nouvelles pièces qui lui paraissent, d'après les développements donnés à l'audience, utiles à la manifestation de la vérité.

Ce n’était pas à elle de décider si le président de la Cour allait m’entendre ou non comme témoin professionnel spontané, venu de Paris à ses frais pour aider à l’émergence d’une bonne justice.

 

L’audience se déroulait dans une ambiance électrique parce que la salle envoyait des ondes négatives puissantes vers la Cour : des « humm », des « ooh », des déplacements de personnes sur leur siège chaque fois que la partie plaignantes citait les protestations contre Gaza comme un signe d’antisémitisme ou chaque fois que des tentatives d confusions étaient avancées entre sionisme et antisémitisme.

 

Puis ce fut le tout de l’avocat de la LICRA ; il a abondé dans le même sens que son collègue :

-         Pour notre organisation, il y a un nouveau défi : celui d’Internet qu’il faut contrôler parce que c’est presse qui se veut indépendante, mais c’est une pseudo-presse dans la mesure où elle critique le comportement de certains Juifs sionistes et donc directement ou indirectement Israël et les Juifs en général.

 

Après l’intervention initiale du président qui a présenté l’affaire, il y eut l’interrogatoire du prévenu. Celui-ci a été suivi par la présentation des griefs et des arguments de l’avocat de l’UEJF, de « J’accuse », suivi par l’intervention du président de l’UEJF en personne. Puis il y eut l’intervention de l’avocat de la LICRA.

 

Toutes ces dernières interventions en accusation tournaient autour d’idées éculées et racistes : on ne peut pas dire qu’il existe des mauvais Juifs quoi qu’ils fassent : il ne faut pas dire qu’il y a pas de mauvais banquiers Juifs, ce ne peut être que des banquiers non Juif.

Il critiquer Israël ou parler des récents crimes de guerre d’Israël à Gaza, c’est faire de l’anti sémitisme.

 

Voilà où se situait le fond du débat de la Cour du tribunal correctionnel de Mulhouse. Et visiblement, les services du Procureur de la République voulaient donner une suite concrète aux appels à la haine entre les Français, prononcés par Monsieur le Premier ministre Fillon lors de la soirée du CRIF lorsqu’il a très habilement confondu anti sionisme et anti sémitisme.

 

Il avait alors promis des mesures très vigoureuses contre les sites internet :

Si la lutte contre le racisme est impérative, elle ne saurait être le prétexte aux mêmes amalgames et aux mêmes hypocrisies qu’en 2001 (EN 2001, l’ONU avait condamné le sionisme comme une forme de racisme).

Nous n’accepterons pas que l'État d'Israël soit stigmatisé, nous n'accepterons pas que sa politique soit calomniée, ni que la communauté juive, dans son ensemble, soit flétrie…

Le 8 janvier dernier, les parquets ont reçu des instructions face à la recrudescence des actes à caractère antisémite.

Elles prévoient :

-         de privilégier les réponses pénales rapides et fermes ;

-         de retenir la qualification pénale, avec la circonstance aggravante du mobile raciste, antisémite ou xénophobe, dès que les conditions pénales sont remplies

Parmi les condamnations prononcées, plusieurs dizaines concernent des provocations à la discrimination par voie électronique. Nous devons veiller à ce que les nouvelles technologies ne deviennent pas, à leur tour, le canal de la haine.

Dans cet esprit, j’ai confié à Isabelle FALQUE-PIERROTIN, déléguée générale du Forum des droits sur Internet, une mission sur l’antisémitisme et le racisme dans les réseaux numériques. Il s’agit de nous doter des instruments et des moyens d’imposer sur l’internet les règles légales et les principes éthiques qui prévalent dans tous les autres médias.

 

En établissant une confusion entre le sionisme et Israël, Monsieur le Premier ministre a sciemment voulu marginaliser, voire criminaliser au moins une partie des dix millions de Français hostiles au sionisme et au racisme sioniste. Puis en niant la réalité de ce sionisme, constaté à maintes reprises par les instances qualifiées de l’ONU, il met la France en marge de la communauté internationale… sauf à applaudir aux décisions de l’ONU  de l’époque coloniale, lorsqu’elles ont créé Israël, puis à les dénoncer lorsqu’elles critique le racisme intrinsèque, consubstantiel de la société israélienne.

 

Comme on l’a vu, la direction des services du Procureur était au rendez-vous de l’appel venu d’en haut et elle est descendue jusque « dans l’arène » renforcer la volonté de la substitut.

Et effectivement, celle-ci par sa personnalité légèrement trouble (comme on va le voir), va empiéter sur les prérogatives du président et se trouver à l’origine d’un clash mémorable.

 

Maintenant, c’était le tour de Madame la substitut du Procureur.

À l’observer, elle dégage une impression de personnalité en léger déséquilibre. Elle s’assied mal sur son siège. Elle est obèse. À un moment, en cours d’audience, elle mâchait un chewingum ou un aliment. Cela portait atteinte à la dignité e sa fonction. Elle est intervenue à plusieurs reprises en lieu et place du président. À d’autres moment elle a semblée excédée qu’il ne soit pas plus autoritaire avec le public. Elle l’a montré par des gestes démonstratifs qui lui étaient destinés.

Personnellement, j’ai compris qu’elle avait un léger trouble de la personnalité, traduit somatiquement par son obésité, par son genou qui bouge de manière rythmique et dépasse de sous le pupitre. Elle avait certainement besoin d’un aide médicale, soit par l’endocrinologie soit par la psychologie, soit par les deux. Elle perdrait du poids et serait certainement mieux dans sa peau. Les audiences en gagneraient en sérénité.

 

Soyons précis : je ne dis pas que la profession de procureur doit être interdite aux personnes obèses ou handicapées de quelque sorte. Je dis que cette personne avait un léger dérèglement de la personnalité e que ce dérèglement était suggéré par une certaine relation à la nourriture (obésité et chewin gum), par des gestes rythmés limite inconscients (bouger le genou de manière rythmique) et par un autoritarisme inadéquat, par une colère contenue qui se lâche contre des personnes presque prises au hasard comme on va le voir.

 

Pourtant, ce devait être une magistrate confirmée par ailleurs puisqu’elle avait à ses côtés une magistrate stagiaire… de couleur !

Hé oui, la démocratisation de notre société avance même dans ces pires circonstances. Il ne faut pas tout voir en pessimiste ou en optimiste, même si au présent c’était le côté pessimiste qui dominait…

 

Alors elle commença son réquisitoire.

 

J’étais à ma place au milieu du public, et j’avais décidé d prendre en note son texte. Comme ce texte allait être important, je notais en rouge.

 

Elle avait sûrement été sensible à l’ambiance électrique de la salle. Ambiance à laquelle elle avait contribué pour une part, notamment en supplantant ponctuellement le président.

Et elle décida de faire la leçon au public avant de s’occuper du prévenu. Mais là, emportée par son tempérament et/ou par les instructions qu’elle avait reçues, ou encore par le souci de bien se faire voir par la hiérarchie – allez savoir comment fonctionne une âme humaine), elle commit une très grave erreur de discernement. Elle fit un geste en ma direction pour dire que c’était de moi qu’elle parlait et elle prononça la phrase suivante :

-         des règles de droit ne sont pas imprimées dans la tête  de certaines personnes dans cette salle, comme ce monsieur…

 

C’était une insulte, déjà une voie de faits.

 

J’étais depuis un jour à Mulhouse pour aider la justice à prononcer une bonne décision sur une question sur la liberté d’expression et la liberté de presse au sujet d’une affaire concernant une personne que je ne connaissais pas deux jours auparavant ! J’avais fait 550 km en train et j’allais faire autant pour le retour ; j’avais payé un hôtel. Pour aider la justice.

 

J’étais un homme de soixante trois ans. J’ai fait deux ou trois fois plus d’années d’études universitaires que cette dame. J’ai assumé des fonctions bien plus importantes qu’elle aujourd’hui, au fait de sa carrière.

 

Je n’étais pas un prévenu, mais un citoyen français avec un casier judiciaire vierge.

 

Et Madame la substitut du procureur obèse qui mâchait du chewin gum pendant l’audience tout en bougeant de manière rythmique et nerveuse le genou m’invectivait en public sur un ton et avec des mots limite corrects empruntés à des jeunes de la banlieue mal élevés !

 

-         Pourquoi ?

-         Je n’avais été mêlé à aucun des incidents de l’audience.

Parce que je lui avais demandé si elle avait reçu mon témoignage écrit ?

 

J’étais ici pour le bien de mon pays, pour une bonne justice ; j’attendais une forme de remerciement discret pour un geste citoyen. J’étais aussi une personne neutre, un journaliste en train de faire son travail. Je n’étais pas venu à Mulhouse pour être insulté de la sorte, en public... J’ai vu qu’elle voulait continuer dans ce registre et j’ai décidé de stopper ces insultes non méritées.

 

Arte et la presse locale et la presse associative était présente. Voici ce que je lui ai dit selon le quotidien l’Alsace du 3 avril 2009 :

-         Madame, vous nous bafouez. Nous sommes dans un état de droit. Madame, vous bafouez le droit !

À partir de ce moment, madame la substitut a perdu son contrôle, elle a commencé à hurler :

-         Taisez-vous !

-         Cessez de m’insulter. N’insultez pas un témoin. N’insultez pas l’auditoire.

-         Je vous fais quitter la salle ! Quittez la salle !

-         Si c’est vous qui ordonnez ici, d’accord ! Je sors !

 

Dans la salle tous ces gens que je ne connais pas, réagissent vivement :

-         S’il sort, alors nous sortons tous !

 

La substitut s’énerve encore plus

-         Alors, Monsieur, je vous fais auditionner pour outrage ! Greffier, prenez son identité.

 

La Greffière :

-         Votre nom et prénom et adresse ?

-         Voilà, je vous donne ma carte nationale d’identité ! Notez-les, Madame. Je reste à la disposition de la justice. Je peux répondre de mes actes dès à présent ou plus tard. Comme vous voulez.

 

La substitut :

-         Je vous mets en garde à vue !

-         C’est vous qui décidez dans cette salle ? Alors je commence à enlever ici mes lacets ?

 

Je joins le geste à la parole.

 

Le président veut calmer la situation et s’adresse à la substitut, à moi-même et à la salle :

-         Cessez ce cinéma !

-         Ce n’est pas moi, Monsieur !

 

La substitut :

-         Gardes, saisissez-le et emmenez-le !

-         Puisque vous me faites arrêter, le journaliste que je suis vous dit que vous menez cette audience uniquement à charge. Vous défendez une certaine cause.

 

Remarque :

Ces derniers propos sont postérieurs à la décision de me mettre en garde à vue et ne peuvent pas être invoqués pour la justifier a posteriori.

 

Les policiers hésitent, regardent tout à tour  le président, puis la substitut.

Dans la salle, c’est la révolution. Les gens se lèvent, crient ensemble :

-         Nous aussi on veut aller en garde à vue !

 

Le chef de la police appelle des renforts. Deux policiers me demandent de sortir par la porte derrière les magistrats, d’habitude réservée à l’entrée et à la sortie de la Cour. Je me retrouve dans la salle de délibération où je demande à un officier de police :

-         Quel est mon statut actuel ? On m’a demande de produire mes papiers pour une audition ultérieure, je l’ai fait. Le président n’a rien dit au sujet d’une garde à vue. Alors je peux partir ?

-         Non, vous ne partez pas !

-         Suis-je en garde à vue ?

-         Non, vous n’êtes pas en garde à vue.

-         Mais alors, je ne suis pas agité, je ne crie pas, tout est calme, je suis donc libre d’aller et de venir !

-         Non !

-         Quel est mon statut actuel.

-         Je ne sais pas. Mais vous ne bougez pas. On attend les ordres.

 

Dix minutes plus tard, un autre officier de police est venu me déclarer que j’étais en garde à vue. Mais, dans le désordre, avec les cris dans le couloir : « justice ! justice ! » ou encore « Israël assassin ! sioniste fasciste », l’officier de police judiciaire a oublié de m’annoncer la garde à vue et il ne m’a pas fait signer le papier correspondant. Il ne m’a pas dit mes droits.

 

J’ai été menotté à ce moment et emmené dans un fourgon de police comme un délinquant.

 

Ajoutez la fouille au corps.

Ajoutez le fait de vider tous ses papiers personnels devant des policiers corrects mais inconnus

Ajoutez le fait d’être privé de ses lunettes

Ajoutez le fait de devoir tenir son pantalon avec les mains

Ajoutez le fait de devoir porter des chaussures qui vous tombent des pieds parce que délacées

Ajoutez le fait de devoir poser comme un criminel pour des photos de délinquants

Ajoutez les mains noires d’encre pur être fiché.

Ajoutez la cellule de deux mètre par un mètre cinquante au confort très spartiate

Ajoutez que vous n’avez plus votre montre

Ajoutez que ne pouvez pas prendre un livre à lire.

 

Tout cela, ce traitement humiliant était en plus inutile puisque je proposais toutes les garanties de représentation ; si j’avais commis un quelconque délit, Monsieur le président pouvait m’ordonner de me présenter à la date qu’il aurait choisie pour me faire auditionner et m’imposer de répondre de mes actes.

J’étais prêt et je suis prêt à en répondre parce que je suis encore convaincu que Madame la substitut obèse qui mâchait du chewingum pendant l’audience n’avait pas le droit d’insulter un témoin, un journaliste indépendant, venu spontanément aider la justice.

 

Même un procureur a des obligations de respect de la personne humaine. Il peut stigmatiser un coupable. Il n’a pas le droit d’insulter un témoin ou un auditoire dans des termes de mépris et d’un air arrogant et supérieur.

 

Dans le cadre de sa fonction, même un procureur doit surveiller sa tenue et son langage.

Je rappelle que j’ai soixante trois ans, que j’ai plusieurs diplôme supérieur, que j’ai enseigné dans le supérieur, que j’ai participé en tant qu’enseignant à des formations de perfectionnement de réalisateurs en fonction, que je suis un cadre supérieur de l’audiovisuel, que je suis auteur d’essai politique, que j’ai réalisé et produit plus de 500 heures de la principale chaîne de la télévision publique, plus particulièrement des programmes politiques.

Je rappelle que dans cette affaire, je n’étais ni prévenu ni complice, mais un témoin spontané désireux d’aider la justice de son pays à ne pas commettre une erreur judiciaire en interprétant comme antisémite des déclarations, des écrits anti sionistes, c’est-à-dire des écrits anti racistes conformes à la Constitution et aux valeurs universelles de l’ONU, mais contraire à la politique du gouvernement.

Je voulais défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse et voilà comment j’étais traité : abus d’autorité, voie e fait, humiliation.

Je rappelle enfin que j’étais un journaliste et que c’est en tant que tel que j’avais adressé une semaine auparavant un courrier recommandé avec accusé de réception à Monsieur le Président et à Monsieur le Procureur.

 

Indiscutablement, l’audience avait été menée de manière à choquer ostensiblement l’auditoire. Et envers moi, dans le cadre de cette politique, il y avait eu abus d’autorité, voie de faits, atteinte à la dignité humaine.

 

De plus, la Cour a décidé de ne pas m’entendre. Parce qu’étant en garde à vue, le président pouvait me faire venir pour témoigner – le but de mon voyage à Mulhouse.

 

La Cour a donc décidé de juger de la culpabilité de Monsieur Cekici, sans teneur copte de tous les arguments, de toutes les preuves de tous les témoignages en sa faveur. Elle faisait jouer un léger vice de forme de son avocat.

 

Je repose ma question adressée dans un premier temps à Madame la substitut :

-         La justice française peut-elle condamner une personne au motif qu’un vice de forme était opposable à la prise en compte d’un témoignage technique très important ?

 

Après une interruption due aux manifestations du public après mon arrestation, dans la salle d’audience et devant l’entrée du palais de justice, l’audience a repris « comme si de rien n’était ».

La Cour a prononcé d’abord un délibéré jusqu’au 28 mai, puis quelques minutes après, elle a reporté le délibéré au 4 juin (à vérifier – je n’y étais pas).

 

Plus tard, on m’a rapporté que des gens ont vu la substitut sortir du Tribunal, avec un grand verre en carton – genre Coca de Mac Donald – à la main.

Elle a vraiment des problèmes de personnalité…

 

Lors de ma garde à vue, j’ai tout de suite réclamé un avocat pour déposer un référé d’heure à heure pour demander ma libération immédiate car due à un abus d’autorité et pour voie de faits contre un journaliste dans l’exercice de ses fonctions et aussi alors qu’il se présentait comme témoin spontané.

 

Mis en garde à vue à 14 heures 15, je n’ai été libéré qu’à 19 heures 30.

La loi prévoit que je devais voir un avocat d’office dans les trois heures. Ce droit n’a pas été respecté sous des prétextes fallacieux !

 

Lors de la prise de ma déposition par une officier de police judiciaire (une jeune femme très sympathique et « très pro »), les services du procureur ont imposé l’insertion de plusieurs lignes de texte selon la version Madame la substitut obèse qui mâchait du chewingum pendant l’audience. Un texte manuscrit a été apporté à l’OPJ et le commandant lui a demandé de les inclure dans ma déposition. J’ai compris qu’il s’agissait d’un texte manuscrit de la main d’un substitut ou alors directement du patron du parquet de Mulhouse.

Cela a été fait sous la forme d’une question longue, longue, très longue… une question-scénario de fiction. Une question mensongère avec des confusions de chronologie.

 

J’ai donc suspendu ma déposition et je me réserve de préciser les faits devant un juge.

 

Par son chewin gum, par ses colères intempestives, par sa propension à assumer les fonctions de l’accusation publique et de la présidence de la Cour, par la décision d’une garde à vue qui ne servait à rien sinon à humilier, par les mensonges que le Parquet a tenté d’inclure dans ma déposition, les responsables ont porté atteinte à la dignité de la fonction de procureur et à la dignité de la Cour.

 

J’ai décidé de déposer plainte contre Madame la substitut obèse qui mâchait du chewingum pendant l’audience et contre l tribunal de Mulhouse.

 

Ainsi l’affaire du site Alterinfo s’est muée en deux affaires distinctes :

1 /    La fausse accusation d’antisémitisme de sites alternatifs antisionistes, dont alterinfo ;

2 /    La fausse accusation d’outrage à magistrat, consécutive à une provocation de la substitut du procureur de Mulhouse qui est obèse et qui mâche du Chewin gum pendant l’audience. Elle vise à intimider les journalistes d’opposition ou indépendants.

 

Il y a là une atteinte très grave à la liberté de presse, à la liberté d’expression, à la justice équitable dans le but d’imposer par la force l’idéologie sioniste que veut promouvoir le gouvernement actuel de la France, contre les stipulations expresses de la Constitution française et les traités internationaux relatifs aux droits de l’homme (égalité universelle de tous les êtres humains), auxquels la France a souscrit.

 

Après les aventures que j’ai vécues lors de ma tentative d’aller à Gaza comme un journaliste indépendant, je constate des difficultés extrêmes à exercer le métier de journaliste lorsqu’on s’oppose à certains groupes de pression.

 

Oui, je suis identifié comme un défenseur des droits de l’homme, plus particulièrement pour la traduction dans les faits des droits civiques des citoyens français défavorisés et les Musulmans sont les plus nombreux. Des groupes de pressions proches du pouvoir veulent les faire renoncer à leur religion par des procédés illégaux, par des lois vestimentaires expresses. On veut les formater comme furent formatés et christianisés et transformés en prédateurs des pays pauvres les Musulmans du septième et huitième siècle : il n’en reste plus que des patronymes comme Morel, Moreau, Morin, etc.

 

Or la religion ne doit pas s’imposer par la force, par des privations de droits, par des bricolages juridiques et judicaires, par l’institution de la haine et de la domination entre les différentes composantes de la société française.

 

Pour toutes ces raisons, j’ai décidé de saisir notre président de la République et son Premier ministre au sujet du discours prononcé devant le CRIF.

J’ai décidé aussi de saisir les institutions internationales.

Je sollicite l’aide de toutes les institutions, de tous les États, de toutes les personnes qui veulent promouvoir plus de démocratie chez nous, notamment pur l’émergence sociale, culturelle, économique et politique des dix millions de Français issus de l’esclavage et des anciennes colonies.

 

Le quotidien régional, les Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA) daté vendredi 3 avril a titré : « Mulhouse : Tribunal correctionnel – Audience sous tension ».

 

Affaire à suivre…

Chers lecteurs, je vous tiendrai au courant.



Samedi 4 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par Zeynel CEKICI le 04/04/2009 22:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher Amis,
Je remercie Abdellah pour tous ses efforts et son engagement personnel. Je voudrai aussi témoigner ici de ma profonde gratitude à tous les amis, pour certains venus de très loin par simple solidarité.
La présence de M. Ouahhabi et des mes amis a été pour moi un grand soutien moral.
Cependant, avec tout le respect que je dois à son expérience et à sa sagesse, je n'ai pas la même lecture, la même analyse de cette audience, ni des conséquences des événements périphériques que M. Ouhhabi. Je trouve inutile certains propos dans ce textes, ils amenuisent la portée de mon intervention. Bien que je sais la condamnation inévitable, cette audience a été grande victoire, même entachée par ce déroulement malheureux, .

Je suis sous pressions depuis de 19 février, et je n'ai pas encore récupéré des trois jours de ''cavale'' pour venir me présenter libre devant mes juges. Le but du mandat d'amener était de me présenter menotté et psychologiquement détruit pour que l'audience tourne en faveur de mes détracteur. Mais leur objectif n'a pas été atteint et leur machination se retournera contre eux, je n'en pas doute pas une seconde. La pression qu'ils m'ont faire subir durant 3 jours, n'a fait qu'augmenter ma détermination.Les perquisitions, les appels téléphoniques menaçant, les intimidations faites à ma famille n'auront servi à rien. J'ai réussi lors de l'audience à déstabiliser la cours ainsi que la partie adverse, c'était mon objectif, je crois l'avoir atteint.
Je reviendrai dans un communiqué prochain sur les détails qui semblent avoir échappés à certains participants. Encore une fois je tient à souligner le courage de Abdellah et tous ceux qui se sont déplacés et sans lesquels je n'aurais peut pas eu la force morale pour 'affronter aussi dignement mes juges et détracteurs.

Cordialement
Zeynel

2.Posté par Vincent le 04/04/2009 22:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Bonsoir,

Bravo pour votre courage.

Merci pour votre compte-rendu somme toute relativement factuel.

J'hypothèse qu'en effet vous avez vu à l'oeuvre trois notions fondamentales du droit pénal français en 2009 (Voir par exemple les cours de formation pour adultes non spécialistes du droit):

a) Quand vous êtes convoqué dans un tribunal, vous ne vous déplacez pas pour être jugé coupable ou innocent. Vous vous déplacez pour savoir combien vous allez prendre.

b) Tant que la loi et les décrets concernant la possibilité pour un citoyen d'actionner directement un magistrat ne seront pas en action, vous êtes devant des gens irresponsables au sens juridique, et intouchables. On peut douter que cette loi soit jamais votée sans être vidée de sa substance.

c) Un des rôles essentiel de l'administration de la Justice est le maintien de l'ordre social. Avec TOUT ce que cela sous entend directement ou indirectement.

Les juridictions des institutions européennes, après temps et argent et cela le fonctionnaire le sait, condamne régulièrement l'Etat français. Après temps et argent et souffrance.

Une audience comme celle que vous avez décrite n'aurait pas pu avoir lieu dans un pays anglosaxon.

C'est effrayant.

Bien à vous et courage.



3.Posté par Vincent le 04/04/2009 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Zeynel CEKICI

Respects pour votre combat.
Ne lâchez pas la rampe.


4.Posté par redk le 04/04/2009 22:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Heureux d'avoir de vos nouvelles Mr Cekici, se rouleaux compresseur judiciaire aussi manipulé qu'il soit ne peut rien face a la détermination dont vous faite preuve, fidèle au dicton, se qui ne vous tue pas, vous rend plus fort, assurément vous l'este, comme Mr Ouahhabi qui vous soutien et a qui la même machine judiciaire aux trousses, merci donc a vous du travaille que vous faite avec votre équipe d'Alter info, nous donné info de se monde qui soit la plus brut et non tronqué,dilué ou vidé de sa substance, non régurgité, manipulé, une info d'État ou de police de la pensés, un travaille qui en devient presque risqué, pour ne pas dire dangereux!

tenez bon, pensé pour votre famille et vos proches.

5.Posté par babylon le 04/04/2009 23:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En somme ces gens se croient au dessus des lois qu'ils prétendent défendre et ceci ne se passe pas dans une république bananier, mais bien dans la république française sioniseé ou critiquer Israël est interdit mais critiquer dieu est permis ....

6.Posté par émile zozo le 05/04/2009 00:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

paradoxalement, vous devriez être en position de porter plainte pour diffamation...car se faire traiter d'anti-sémite alors que vous ne l'êtes pas, c'est une insulte. Imaginons que l'on vous traite de noms d'oiseaux, de nazi ou de pédophile de manière injustifiée, vous seriez bien en droit de porter plainte pour insulte et diffamation. vous ne seriez pas dans la défense mais dans l'attaque, non? pourquoi vous cantoner dans la défense et la justification? D'autant plus que l'anti-sionisme dévoué à la cause de la défense des palestiniens, est assurément pro-sémite, puisque les palestiniens sont en partie d'origine sémite. Défendre les sémites, c'est être pro-sémite, non? et, à l'inverse les sionistes, dont les textes appellent ouvertement au meurtre de palestiniens, sont dans les faits anti-sémites. je ne voudrait pas jouer à l'ethnologue que je ne suis pas, mais tout de même, le type de l'ethnie sémite, pour faire court et caricatural, est de peau brune, cheveux bruns et yeux marrons...un peu comme vous et moi d'ailleurs, tandis que les blonds aux yeux bleus qui dirigent la colonie Israël sont plutôt de type européen et pour être plus précis Ashkénaze. Ces ashkénazes qui s'appellent entre eux les colons...est-on colon chez soit? Vous, vous dites que vous voulez la paix en terre sémite contre l'idéologie sioniste des Ashkénazes européen...vous êtes pro-sémite!

une fois ce postulat posé, on peu évidement nuancer et dire que l'accusation contemporaine d'anti-sionisme veux être entendue comme "anti-juive"...soit...mais c'est la même chose...le judaïsme est une religion une spiritualité et non, une nationalité ou une idéologie politique. Beaucoup de nos amis juifs sont anti-sionistes, Rony Brauman ou Adam Israël Shamir en sont des exemples, mais les juifs qui sont à la pointe de ce combat anti-sioniste sont les rabins de Natureï Karta. (ce sont des militants actifs qui ont des représentants en Europe, il serait bon que lors de votre procès en appel, car en effet la condamnation est inévitable, vous les invitiez à témoigner)

Je ne vais pas m'étendre, et voudrais juste conclure par ce petit extrait d'un livre rare...Il est utile, pour comprendre que le sionisme est également anti-juif de lire ici un extrait du mémorandum adressé par la Fédération Sioniste d’Allemagne au Parti Nazi le 21 juin 1933 (Source : Lucy Dawidowicz, A Holocaust reader p 155. / Collection Manifeste : Pour l’éradication du sionisme, p 66) :
« Dans la fondation du nouvel État [nazi], qui a proclamé le principe de la race, nous souhaitons adapter notre communauté à ces nouvelles structures…notre connaissance de la nationalité juive nous permet d’établir des relations claires et sincères avec le peuple allemand et ses réalités nationales et raciales. Précisément parce que nous ne voulons pas sous-estimer ces principes fondamentaux, parce que nous aussi nous sommes contre les mariages mixtes, et pour le maintient de la pureté du groupe juif… Les Juifs conscients de leur identité, au nom desquels nous parlons, peuvent trouver place dans la structure de l’État allemand, car ils sont libérés du ressentiment que les juifs assimilés doivent éprouver ;…nous croyons en la possibilité de relations loyales entre les Juifs conscients de leur communauté et l’État allemand. Pour atteindre ces objectifs pratiques, le sionisme espère être capable de collaborer même avec un gouvernement fondamentalement hostile aux juifs… »

Oui, oui, en plus d'être anti-sémite, les sionistes sont anti-juifs...

Attaquez! mordez! faites durer le plaisir! et n'oubliez pas de remercier ceux qui vos ont offert une telle tribune! quoi qu'il vous en coutera pécuniairement, connaissez-vous meilleur publicité? on vous dit travailleur, alors travaillez! travaillez! travaillez! et écrivez votre meilleur article anti-sioniste et pro-sémite! faites-en votre ligne de défense, et de celle-ci contre-attaquez! vous avez un boulevard devant vous...car votre travail est fondamentalement pro-sémite...et anti-sioniste...nous comptons sur vous...

Salam salam

7.Posté par émile zozo le 05/04/2009 00:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour rappel, voici la profession de foi des rabbins de Nautreï Karta

Le Jour de l’indépendance d’Israël est un jour de deuil pour les juifs fidèles à la Torah
Ni par la puissance, ni par la force, mais bien par mon esprit…Zacharie 4 :6

Lorsque les sionistes fêtent l’anniversaire de la fondation de l’État d’Israël, la communauté mondiale de(s) juifs fidèles à la Torah marque l’anniversaire comme un jour de douleur et de tragédie. Nous manifestons notre chagrin en faisant pénitence avec le sac et la cendre et en hissant des drapeaux noirs de deuil.

La fondation de l’État sioniste est en contradiction flagrante avec l’enseignement de la Torah qui interdit toute proclamation d’un État juif. La Torah nous contraint à rester en exil jusqu’à la délivrance divine qui annoncera la paix éternelle parmi toutes les nations du monde.

Le Talmud babylonien (Traité Ketoubot 111a) rapporte qu’il y a deux mille ans, lorsque le Temple de Jérusalem fut détruit, les juifs prêtèrent serment à Dieu : de ne jamais immigrer en masse en Terre d’Israël,
de ne jamais (se) rebeller contre les autres nations et de ne jamais tenter de terminer l’exil.

Les juifs fidèles à la Torah doivent se comporter d’une manière responsable, honnête et reconnaissante à l’égard de toutes les nations du monde qui leur offrent lieu de séjour.

L’initiative sioniste de proclamer l’État d’Israël constitue une révolte contre la volonté divine, contre la Torah, une révolte qui a engendré une vague interminable de violence et de souffrance. À l’occasion de la fondation de l’État hérétique, les juifs fidèles à la Torah pleurent cette tentative d’extirper les enseignements de la Torah, de transformer les juifs en une « nation laïque » et de réduire le judaïsme au nationalisme.

Nous déplorons les tragédies que la révolution sioniste a provoquées chez les juifs, notamment l’oubli du précepte fondamental de la Torah d’agir avec compassion.

Nous déplorons les tragédies que la révolution sioniste a provoquées chez les Palestiniens, notamment des déportations, l’oppression et la subjugation.

Nous déplorons le gaspillage de milliers de vies humaines dans les conflits futiles et cruels qu’ont provoqués la proclamation et le maintien de l’État sioniste.

Ce jour tragique, nous jeûnons et nous nous assemblons dans des synagogues à travers le monde et nous prions pour un démantèlement prompt et pacifique de l’État d’Israël. Que nous méritions que cette année toutes les nations, en acceptant la souveraineté divine, puissent se réjouir dans une Palestine libre et dans une Jérusalem libre! Amen.

Offert par Netouré Karta International : www.nkusa.org

franchement, si j'étais vous, mais je ne suis pas vous, je lirais ce texte en audience...ATTAQUEZ!!!!!

8.Posté par Hijack le 05/04/2009 00:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au risque de me répéter, aussi bien pour Mr Cekici que Mr.Ouahhabi ... au lieu de toutes ces paroles inutiles ... qui ne font que le jeu de l'ennemi, pourquoi ne pas les attaquer de front avec un avocat digne de ce nom, qui se fera respecter ... qui sera médiatisé, un certain Maître Verges Jacques...

A moins que j'ai loupé plusieurs épisodes ... Maître Vergès, est tjrs en activité.

A moins que vous ne souhaitez perdre à tout prix, être victime comme résultat ... vous devez prendre contact avec cet homme de loi.

9.Posté par gugusse le 05/04/2009 00:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Deux avril 2009.

Premier procès de type stalinien en France.

Une page noire dans l'histoire de la justice française.

10.Posté par diapason le 05/04/2009 00:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un peu de patience...

TOUT CE QUI N'EST PAS ÉTHIQUE VA MOURIR

Alors Israël et le Sionisme, vous pensez bien !..
L'autodestruction a commencé, et tout ce qu'ils feront pour ralentir le processus ne fera que l'accélérer.

Restons calmes... et profitons du spectacle.

Bien à vous.

11.Posté par wilhelm le 05/04/2009 01:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo pour votre courage !!!

Je suis loin, mais vous avez mon soutien.. votre courage me touche, il est si rare..

Trop peu ont résisté contre le fascisme, trop peu résiste contre le sionisme, merci a ceux qui résistent..

Le "chantage" a l'antisémitisme est la pire des insultes aux victimes du nazisme, de l'holocauste entre autres.. j'ai envi de vomir..

Résistons !!! et restons vigilant.

12.Posté par Dany Quirion le 05/04/2009 01:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ZEYNEL,

Bravo!

ABDELLAH,

Merci!




13.Posté par tom le 05/04/2009 01:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce procès est révélateur de la nature des forces qui ont pris le pouvoir en France alors que la très grande majorité des français est résolument pro-palestinienne, car, fondamentalement, les français sont épris de justice du Coeur.

Zeynel Cekici et Abdellah Ouahhabi sont les emblèmes de cet esprit. Et des emblèmes d'une immense qualité.

Faisons en sorte que ces deux affaires réussissent dans notre pays à susciter la prise de conscience que nous sommes entrés dans un état de tel irrespect des droits fondamentaux qu'on ne peut que vomir un tel état et toutes ces forces qui le soutiennent ou l'assurent.

14.Posté par moii le 05/04/2009 01:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bravo pour ce que vous faites, des millions de gens sont dans notre même optique de vrai liberté.. bon courage et que dieu vous aide et vous protège

15.Posté par yaghmoracene le 05/04/2009 02:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela mérite de faire un scénario de film. attendons aussi pour connaitre la suite. je vais déjà en parler à mes amis cinéastes en france et à l'étranger pour échaffauder un projet. il est temps de mettre un terme à ces parodies de justice qui discrédite la france des droits de l'homme stipulés par la constitution. et nous savons qui tire les ficelles, nous ne sommes pas dupes.

16.Posté par nikonekro le 05/04/2009 02:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand je lis votre récit...je pense à la suppression du juge d'instruction...et ce n'est guère rassurant...
Cette partialité orchestré en sous main par le pouvoir est abjecte...le gouvernant en place, est une calamité pour notre pays!

On relaye la victoire de Siné, lors de son procès, dans les médias de masse pour faire bonne vitrine...car ce que l'on nous cache est tellement plus inavouable...

Voir les officines sionistes (celles-là même qui font à longueur d'années, dans nos démocraties l'apologie de l'état criminel d'Israël) se plaindre du fait que, des sites comme alterinfo, diffusent des informations émanant de pays étrangers...c'est un blague non?!? Combien d'écrits de fanatiques sionistes, appelant à raser la Palestine de la carte sur internet...et ça n'inquiète personne?!? pas la gouvernance bannanière Française en tous cas! (2poids/2mesures...)

Il parait que N.(haine...)Sarkozy craint le peuple Français, parce-qu'il a coupé la tête de son roi...et si pour nous, cette phobie semble un brin anachronique, je pense que lui connait très bien les raisons,qui pourrait amener sa tête, à finir au bout d'une pique...preuve qu'il est Délibérément malfaisant...toutes ses manipulations ignobles sont fomentées sciemment...et ceci peut couter très cher! (cherche-t-il à nous faire comprendre que, si il était à la place des citoyens Français, il se couperait la tête...à priori, c'est la sentence qu'il pense mériter...ça en dit long!).

PS: il faudrait faire d'alterinfo un site de caricatures(si vous voyez ce que je veux dire)...histoire d'insister un peu plus sur le 2 poids /2 mesures de la"justice" (sioniste) "Française"...

merci encore pour votre récit...courage à tous,
la France, LA VRAIE, est avec vous! (et ça ils le savent très bien! c'est pour cela qu'il ne leur reste plus que la censure pour nous faire taire...le pognon s'étant déjà chargé de faire taire les médias offiziels!)

NB: Zola a dû se retourner 6 fois dans sa tombe, à l'heure qu'il est!

17.Posté par 1200μ le 05/04/2009 07:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

azgral
justice hysterisée, et l'HY (l'hysterique dans le jargon), on le soigne en lui injectant de l'eau (un placebo) pour lui faire croire qu'on s'occupe de lui, parceque l'hysterique cherche l'attention des autres, l'interet, et dans ce cas, l'hysterie des associations zionistes a gangréné, elles veulent une mise à jour de cette logique soumission de reste du monde, ils ont vraiment l'air de croire que le monde leurs appartient.
donc je reste optimiste, ils gesticulent pour faire leur interessant, et s'il arrivent à fermer ce site, j'en ouvrirai 40 dans mon cher pays qui n'est pas la France.

ce qui est incroyable c'est ce president de l’UEJF !! (koique Mme obésité-chewin-gum l'est aussi), quand il avoue avoir envoyé des commentateurs (payés ?) pour faire condamner notre cher Zeynel Cekici !!!


Bon courage les amis, on vous soutient, on est des milliers à tenir le flambeau.

18.Posté par Le Kabyle le 05/04/2009 08:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Leur machination encore une fois mise à nu.Le web met en lumière ce que la police de la pensée et les journaux torchons qui ne se vendent pas cachent aux français.Grâce à des sites comme Alter bcp de gens commencent à prendre conscience des ténèbres dans lesquels on voulait nous nous maintenir .

M.Zeynel tenez bon ! on est tous derrière vous !

19.Posté par Tchampa le 05/04/2009 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cet article a le mérite de mettre le doigt sur les dérives des la justice alsacienne.
dès que les affaires touchent les appartenances politique, religieuses ou financières ou l'information la justice alsacienne (et mosellane) tente d'appliquer des règles "maison".
Le trafic d'influence est monnaie courante en Alsace, et dans sa grande majorité la justice alsacienne est une justice qui n'a rien à voir avec la justice qui devrait normalement être rendue en France.
La justice Alsacienne contribue à la mauvaise image qu'ont les Français de l'institution judiciaire dans son ensemble.





20.Posté par Francesco Condemi le 05/04/2009 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai connu personnellement certains animateurs d'Alterinfo. Je ne suis pas toujours d d'accord avec eux, mais je leurs réserve mes critiques personnellement. Il est évident, en ses temps de répression, que tous ceux qui s'expriment publiquement en faveur du droit d'expression ne peuvent qu'apporter leurs soutiens à Alterinfo!

21.Posté par Selim le 05/04/2009 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que pouvons nous attendre d'un etat mafieux capitalisme et totalement sous controle occulte la masse aveugle se contente de se regarder le nombril et de regarder les informations de 20 heures comme le polar du jour ,la crise detourne en attendant les regards et laisse libre court a une politique interieure fasciste et reductrice des valeurs qui ont fait l'honneur de la france.serait-ce le debut de la fin ??A l'heure ou la liberté d'expressions n'est plus qu'illusion et quand nos libértés individuelles sont quaduc.Tout seul tout a chacun nous sommes certes impuissant ceci est établi mais n'oublions pas l'histoire du monde faites sur de grandes victoires des petites gens que nous sommes .Le sionisme tels un virus c'est etendu sur notre france la rongeant de l'interieur ,la revolution est bien loin certes mais l'espoir de verité et d'équité est bien present l'eveil des consciences est amorcée et les personnes commes monsieur Cekici aujourd'hui accablé et je dirais meme persecutée en pesant mes mots seront demain retablis dans leur verité et vu comme annonciateur d'un mal bien que déja bien consommé n'est aucunement irrévérsible .La france en tant que francais de sang de coeur ou d'adoption nous appartient a nous de nous organiser de nous associer et de faire valoir notre droits le plus elementaire .Ceux qui aujourd'hui negligent la plus grande puissance mondiale qui n'est ni les usa ni aucune autre si ce nest celle du peuple ,ceux la meme qui nous manipule en masse a l'echelle planetaire et qui formatent nos pensée imprimant dans nos consciences ce qu'ils veulent ,le point de non retour est dépassée et les jeunes qui comme moi ouvrent les yeux sur la realité environante qui a consequence directe sur la vie de chaque concitoyens remercions la vérité qui eclate au grand jours grace a ces agences de presse libre non subventionnée par tel ou tel partie n'en citant aucun car il n'en n'est nul besoin .Ces media alternatif comme ils sont appelés sont pour nous une bouffée d'oxygene et un espoir merci

22.Posté par djamel le 05/04/2009 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je lance un appel à tous les honnêtes gens qui ont eu maille à partir avec le système juridico-policier et qui se sont trouvés dans la même situation que Siné,Ouahabi, Zeynel,Dieudonné, Kémi,Chauprade etc, de penser à créer un collectif pour mieux se défendre.Que les avocats épris de l'amour de la justice se manifestent aussi pour conseiller les victimes de ce système qui nous dévorera tous s'il arrive à museler les intellectuels animés des nobles idéaux de la patrie des droits de l'homme que fut la France.Lancer une pétition pour dire halte à l'amalgame sionisme/judaisme/anti-sémitisme.

23.Posté par o.d le 05/04/2009 12:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tiens bon mon frère, le vent tourne, l'ennemi prend peur et se débat parce qu'il sent la fin toute proche. La liberté d'expression est ton combat et le notre. Tu peux compté sur les Mulhousiens et les Illzachois de bonne foi.

salam alaykoum

24.Posté par tonton le 05/04/2009 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tonton
Le combat pour la liberté (la vraie, celle que nous défendons, pas celle des affiliés de l'alliance américano-sionisto-européenne), se joue sur le terrain.

Nous sommes devenus des cibles, c'est que nous devenons dangereux pour eux et leur plans. Ils sont en train de vaciller, alors ils attaquent car ils n'ont plus d'autres solutions :de victimes auto-proclamées ils se muent en prédateurs acharnés, voulant nous faire croire qu'ils se défendent.

A la limite, ce qu'ils font joue en faveur du combat que nous livrons sur le net car il arrive sur la place publique, même si nous sommes les désignés coupables. Et d'ailleurs, je suis coupable de m'élever contre cette pollution mortelle qu'est le sionisme. Ils veulent amalgamer le sionisme au judaïsme, qu'ils le fassent, ils n'arriveront pas à tromper les hommes et les femmes épris de vérité et de justice.

Ils sont même entrain de signer leur auto-destruction, les rabbins anti-sionistes et les juifs anti-sionistes vont finir par vouloir également à ce que le vérité jaillisse.

J'en appelle à ces personnes, qu'elles se fassent connaître afin de démontrer par A +B que le discours de la LICRA, du CRIF, de UEJF et autres officines de la politique raciste de l'Etat illégitime qu'est Israël est mensonger.


Monsieur Cesiky, je vous soutient moralement et vous pousse à tenir, et je sais combien c'est difficile. Je vais essayer d'être présent le jour du délibéré au mois de Juin.

Salam, Peace et...Shalom.

25.Posté par parousnik le 05/04/2009 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Zeynel CEKICI
Nous revoila revenu des temps Indignes... Merçi pour votre courage...

26.Posté par Nicole le 05/04/2009 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci de ce compte-rendu nécessaire, de ce double regard d'Abdellah et de Zeynel.

Il est clair qu'il est hors de question de baisser les bras, et que plus on parlera de cette affaire scandaleuse et humiliante pour les français sincères (je veux dire ceux qui ne lêchent pas les gamelles tendues par le crif) mieux ce sera. Il faut bouter le sionisme si ce n'est hors de France, dans les limites de ce qu'il représente démographiquement, c'est à dire une minorité dont rien ne légitime qu'elle pollue la vie de la majorité à force de propagande, distorsion, et tentative d'emprise. Si l'on juge le sionisme par ses actes, alors vraiment, c'est la régression la plus majeure que l'on ait connue, je crois, parce qu'elle s'attaque à toutes les dimensions : le mensonge est partout, la distorsion est incontournable, la lâcheté phénoménale (le texte de fin décembre de Gidéon Lévy sur les soldats israéliens). Actes, pensée, parole, tout est perverti. Donc, lutter, sans relâche.

27.Posté par Rintintin le 05/04/2009 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Quand la Vérité n'est pas libre, la Liberté n'est pas vraie."
Il faut juste savoir que les magistrats chargés des affaires "d'antisémitisme" sont spécialement formés par le CRIF...

28.Posté par farinoor le 05/04/2009 14:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout d'abord , je voudrais dire bravo a M Cekici pour son combat. ensuite j' aimerais bien savoir si arte en a fait un documentaire ? si oui , quand le passeront ils ?

29.Posté par AS le 05/04/2009 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salaam,

Je partage l'opinion de Zeynel, une victoire probante mais ne vous laissez pas accuse de choses dont vous n'etes pas... placer plusieurs plaintes pour diffamation le plus rapidement possible et avant le deliberer... vous verrez que la strategie du lobby changera radicalement car il y a de tres fortes chances pour que vous gnagniez et que cela fasse jurisprudence... Si vous visez les associations et le CRIf, et son directeur vous frappezx au coeur de leur politique d'inquisition et d'appel a laguere civile... vous pourrez monter et faire intervenir toute sorte d'intervenat, des avocats, des juristes et des historiens, des membres de l'onu qui attestent des crimes de guerre... au bout du compte la plaintwe en diffmation servira a mettre en lumiere veritable role des organisations racistes sionistes a la solde de criminels de guerre... reflechissez bien a cela...

Zeynel vousa savez pas ce qui peut se passer au niveau national ou international avec le gouvernment d'extreme droite raciste de Tel Aviv, n'importe quelle court en France vous donnerez totale victoire... Tu peux en etre quasi -certain... Apres tu fais jouer les affaires de abdellah a Ra fah et 'l'ultra-gauche' ... tu tapes a 10000 % dans le mile et tu mets un sacre coup d'arret a leur politique d'epuration ethnico-religieuse en France
Et tout ceux qui sont embetes par la justicer pour les memes motifs devraient faire cela, c'est ce qu'on fait ici en Angleterre et maintenat de plus en plus sytematiquement, la derniere plainte en date est celle du Muslim council of britian contre la ministre de la 'cohesion sociale'... qui a demande publiquement la fermeture du MCb sous pretexte d'anitsemitisme... Ici il y a 5000 musulmans multi -millionnaires dont 42 multi milliardaires... et les Musulmans se sont orgnaises en payant des avocats specialement pour ce type d'affaire... le gouvernement recule systematiquement...

en France il ya 12 millions de musulmans et je sais pas combien de millions d'antisioniste... il suffit de frapper un grand coup sur la table maintenant et vous verrez par vous meme...

Si je puis etre d'aucune aide, faites le moi savoir !

Courage les freres
Wa Allah 'alam

30.Posté par AS le 05/04/2009 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'oubliai... le silence et la non action ou la non reponse aux provocations mene directement a cela

http://www.cageprisoners.com/media.php?id=935

31.Posté par rachi le 05/04/2009 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

rachi
Le récit de l'audience est surréaliste et hallucinant! C'est donc comme ça que ça se passe dans les tribunaux français!!!

32.Posté par Aigle le 05/04/2009 19:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'EPISODE DE L'ENREGISTREMENT DE L'AUDIENCE PAR L'INNOMMABLE DE L'UEJF ET ENN FLAGRANT DELIT , DANS UN ETAT NON ATTEINT DE SIONISME AIGU , VALU OUTRAGE A MAGISTRAT , ET DONC MANDAT DE DEPOT IMMEDIAT ................ Cela confirme si besoin est que les dirigeants "dirigés actuels sont en train d'appliquer les directives fascistes de l'ENTITE SIONISTONAZIE , MEME L'INNOMMABLE DE L'UEJF S'EST PERMIS DE LE RAPPELER EN PLEINE AUDIENCE PUISSQU' IL CONSIDERE SANS ROUGIR QUE TOUTE INFORMATION NON LABELLISEE SIONISTE DOIT ETRE BANNIE DE DIFFUSION ............J'AFFIRME QU'AVANT LA FIN 2009 LES SARKOUCHNER PRESENTERONT UN PROJET DE LOI CRIMINALISANT TOUTE OPINION DEFAVORABLE A L'ENTITE SIONISTONAZIE

Zeynel , un avis , deposez plainte comme vous le permet la LOI d'AUTANT QUE LES TEMOINS NE MANQUERONT PAS ET QUE LES MINUTES ENREGISTREES PROUVENT LE MILITANTISME plus que DOUTEUX DE CETTE "magistrate " dans l'exercice de ses fonctions

33.Posté par bledmiki-99 le 05/04/2009 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout d'abord, Merci à Abdellah Ouahhabi pour son soutien à Zeynel Cekici.

Seulement, je ne suis pas tout à fait d'accord avec Abdallah en ce qui concerne les 10 millions de français qui soutiennent la cause palestinienne. Et effet, les 10 millions dont parle ici Mr Gharbi, sans risque de me tromper, son de confession musulmane. Alors qu'il y a plusieurs millions de français qui ( non musulmans ) qui sont des anti-sionistes.
Ensuite, je voudrais mettre l'accent sur ce qu'on appelle les juifs antisionistes ( religieux ou non ). Pourquoi, il n' y a que quelques un qui soutiennent les personnes accusées, à tord, d'antisémitisme ? j aimerais bien voir tous ceux qui s'en réclament aillent plus souvent dans les tribunaux, pour se désolidariser des prétendus défenseurs du judaïsme, alors qu'ils veulent maintenir un amalgame dangereux entre judaïté et sionisme.
Bon courage pour la suite à vous deux.

34.Posté par bledmiki-99 le 05/04/2009 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oups !!! il y a un problème, je n'ai cité aucun gharbi ! il fallait lire Mr Ouhhabi bien sûr.

35.Posté par Spoutnik le 05/04/2009 22:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'étais présent lors de l'audience ce jeudi et je puis affirmer qu'autant les 3 Juges ont été clairs et pointilleux dans leurs questions au directeur du site Alterinfo que le comportement de Mme la Procureure sensée représenter le peuple de France a été d'une rare violence pour ne pas dire un parti pris évident. Je retiens pour ma part la qualité des réponses de Mr Cekici qui a su démontrer la différence entre antisémitisme et antisionisme en toute intelligence. Les deux ténors médiatiques des barreaux Parisiens plus le Président de l'UEJFont usés de toute la rhétorique habituelle ainsi que d'amalgames douteux (à l'origine des brouhaha de la salle perçus par certains comme des insultes directes) pour tenter de discréditer Alterinfo. Visiblement ils étaient aux bout du rouleau ayant épuisé leurs cartouches sans déstabiliser un seul instant leur bête noire du jour. Alterinfo dérange et hônnetement j'en suis fort aise !

36.Posté par VIGILANCE le 05/04/2009 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les startégies sionistes sont toujours les mêmes : "Transfert" de leurs propres crimes sur des boucs émissaires; négationisme; menaces et violences; harcèlements doublés d'une grande perversion narcissique; calmonie et culpabilisation, légalisme qu'ils n'appliquent même pas à eux-mêmes, et le plus profond mépris pour les goyim qui ne mangent pas leurs poisons (lire le "Talmud démasqué" si ce n'est fait (dispo. en ligne)). Ce n'est qu'un résumé.
M. Zeynel CEKICI, prenez courage et résistez fermement, nous sommes des dizaines de millions de par le monde qui sont informés et éclairés sur les stratégies démoniaques des Illuminati-sionistes. Protégez-vous néanmoins car ils sont dangereux et méchants, sournois, sans Esprit, juste de la ruse comme tout Anti-Christ. Méditez 1 Thessalonic 2:15. C'est toujours une Vérité biblique qu'ils détestent ! A travers ce procès, une bouffonerie sauce talmudo-maçonique, c'est plus que la liberté de la presse qu'ils veulent museler, c'est tout simplement notre droit de vivre dans la Liberté et dans la vraie Lumière, celle que les cafards sionistes ne supportent pas car c'est leur éternelle condamnation. L'Etat d'Israël, par les faits (impostures, massacres et génocides) est réellement un Etat criminel et dévoyé, comme leur "Père" (Jean 8.44). Alors que j'aime l'Israël de Dieu, mon esprit et mon coeur. Dommage qu'il y ait autant de gens qui ignorent l'Ecriture, elle n'a jamais été aussi Vivante et réaliste !
Avec tout mon soutien, pour la liberté de s'Exprimer et d'Aimer, sur cette planète. Maranatha.

37.Posté par Gérard le 05/04/2009 22:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce n'est pas une bonne-femme pour rien !
on le constate tous les jours et dans tous les milieux

38.Posté par roland le 05/04/2009 23:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous mes encouragement et respecte au nom de la patrie de Hugo et de Voltaire à Monsieur Cekici et à Monsieur Ouahhabi ! et mon dégoût profond envers le comportement d'une certaine personne à statut officiel !

39.Posté par Tumoi le 06/04/2009 00:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et le PRÉSIDENT de notre République Française Sarkosi se permet de donner des leçons aux pays dits: dictateurs et terroristes!!!. ah, pardon, je précise bien sûr qu' ISRAËL n'en fait pas partie. je parle uniquement des pays autres que celle ci, car cette dernière est un exemple de "démocratie, de liberté, de PAIX, de fraternité, de DROIT, de civisme, d'égalité, et surtout D'HUMANITÉ " c'est un "ange pays" et cela bien avant que la France ne se débarrasse du gouvernement de vichy, la preuve avec se qui se passe, c'est que la France d'après le Président Chirac, est entrain de suivre l'exemple d'Israël. CELA ME RÉVOLTE.

40.Posté par Tumoi le 06/04/2009 00:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

frd, je te précise que les juifs ne se sont jamais impliqués sur le terrain, ils se sont toujours servis de soldats comme toi. lit bien l'histoire petit, et je te défie pour trouver le pourquoi !!!

41.Posté par Tumoi le 06/04/2009 00:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ATTENTION petit frd, BEN LADEN risque de te connaitre et te ramener aux montagnes de l'Afghanistan.

42.Posté par soravardi le 06/04/2009 00:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

FRD

REFLECHIS NE SERAIT CE QUE DEUX MINUTES,ET SOI LOGIQUE UN PEU .TON GROUPE D'ANCIENS COMBATTANTS A FAIS LA GUERRE POUR LIBERER LA FRANCE DU JOUG NAZI,AFIN QUE NOUS PUISSIONS VIVRE EN LIBERTE,LIBERTE QUI VEUR AUSSI DIRE LIBERTE D'EXPRESSION,LIBERTE RELIGIEUSE,LIBERTE D'ENTREPRENDRE,DE CREE ECT.................


ALORS TU PEUX A PRESENT JUBILER,AUTANT QUE TU VEUX MAIS J'AI BIEN L'IMPRESSION QUE TES CAMARADES SE SONT BATTUS POUR RIEN.

CELA ME RAPPELLE CETTE FAMEUSE INJONCTION DE NOS POLITIQUES CORROMPUS A CHAQUES ELECTIONS "ALLEZ VOTER MES CHER PETITS BEAUCOUP SONT MORTS POUR QUE NOUS AYONS CE PRIVILEGES"

TU PARLES QUE DES CONNERIES






43.Posté par redk le 06/04/2009 00:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il causé d'anciens combatent ?, comme il aime mes "copié collé" j'en est un tout prêt sur le sujet, le petit zioniste va encore bavé de rage!

André Nouschi, historien, combattant de la France libre, à l’Ambassadeur d’Israël en France

Ci-dessous une lettre adressée à l’ambassadeur d’Israël en France de mon ancien directeur de thèse, l’historien André Nouschi 86 ans), originaire de Constantine (Algérie), qui souhaite que son texte soit diffusé autant que possible.

André Nouschi, qui fut combattant de la France libre, est notamment l’auteur d’un livre, maintenant bien oublié, sur le niveau de vie des populations rurales constantinoises durant la période coloniale jusqu’en 1919 (PUF, 1961). Ce livre, décisif, avait en son temps été salué par le ministre du GPRA et historien nationaliste algérien Ahmed Tafiq al-Madanî comme “la goutte d’eau qui s’offre au voyageur après la traversée du désert”. André Nouschi a été enseignant à l’Université de Tunis, et il est professeur honoraire de l’Université de Nice.

Le 3 janvier 2009

Monsieur l’Ambassadeur, Pour vous c’est shabat, qui devait être un jour de paix mais qui est celui de la guerre. Pour moi, depuis plusieurs années, la colonisation et le vol israélien des terres palestiniennes m’exaspère. Je vous écris donc à plusieurs titres : comme Français, comme Juif de naissance et comme artisan des accords entre l’Université de Nice et celle de Haifa. Il n’est plus possible de se taire devant la politique d’assassinats et d’expansion impérialiste d’Israël. Vous vous conduisez exactement comme Hitler s’est conduit en Europe avec l’Autriche, la Tchécoslovaquie. Vous méprisez les résolutions de l’ONU comme celles de la SDN et vous assassinez impunément des femmes, des enfants ; n’invoquez pas les attentats, l’Intifada. Tout cela résulte de la colonisation ILLEGITIME et ILLEGALE. QUI EST UN VOL. Vous vous conduisez comme des voleurs de terres et vous tournez le dos aux règles de la morale juive.

Honte à vous : Honte à Israël ! Vous creusez votre tombe sans vous en rendre compte. Car vous êtes condamné à vivre avec les Palestiniens et les Etats arabes. Si vous manquez de cette intelligence politique, alors vous êtes indigne de faire de la politique et vos dirigeants devraient prendre leur retraite. Un pays qui assassine Rabin, qui glorifie son assassin est un pays sans morale et sans honneur.

Que le ciel et que votre Dieu mette à mort Sharon l’assassin. Vous avez subi une défaite au Liban en 2006.Vous en subirez d’autres, j’espère, et vous allez envoyer à la mort de jeunes Israéliens parce que vous n’avez pas le courage de faire la paix.

Comment les Juifs qui ont tant souffert peuvent-ils imiter leurs bourreaux hitlériens? Pour moi, depuis 1975, la colonisation me rappelle de vieux souvenirs, ceux de l’hitlérisme. Je ne vois pas de différence entre vos dirigeants et ceux de l’Allemagne nazie? Personnellement, je vous combattrai de toutes mes forces comme je l’ai fait entre 1938 et 1945 jusqu’à ce que la justice des hommes détruise l’hitlérisme qui est au cœur de votre pays. Honte à Israël. J’espère que votre Dieu lancera contre ses dirigeants la vengeance qu’ils méritent.

J’ai honte comme Juif, ancien combattant de la 2ème guerre mondiale, pour vous. Que votre Dieu vous maudisse jusqu’à la fin des siècles ! J’espère que vous serez punis.

André Nouschi
Professeur honoraire de l’Université.

BONNE LECTURE

44.Posté par lagrinta le 06/04/2009 02:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonsoir à tous les membres.

Le 2 Avril 2009 j'ai pu assité à une audience en "LIVE" ma premiere.J'ai été deçu de voir comment cette justice procedée.Un président qui ferme ces yeux à croire que le sommeil le rattrapait,une procureur qui ma fait pensé à une "SDF" une coiffure que meme chez Jean Louis David on ne saurait rattrapé BREF.......

On va commencé par le debut une affaire ou un jeune de 24 ans était jugé pour un homicide involontaire(sortie de route à un virage et percutant un autre jeune en scooter de 21 ans resultat je vous laisse deviner)
Alors pour ce jeune de 24 ans avant delibération c'était 8 mois ferme et 2 ans de retrait de permis de conduire.
Aprés délibération "1 ans avec sursis et réstitution immédiate de son permis".
Dommage pour la famille du jeune defunt.


Revenons on fait marquant :

Mr le président qui avait besoin de sommeil à sortit une phrase qui m'a interpelé.

Il a dit "Mr CEKICI toutes véritées ne sont pas bonne à dire" INCROYABLE INCROYABLE dans un état de droit lol je me suis dit suis je dans un café ou vraiment dans un tribunal.



45.Posté par lagrinta le 06/04/2009 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jeudi 2 Avril 2009 j'ai pu assisté à une audience en "LIVE",Tribunal de grande "INSISTENCE" de mulhouse.
Car pour insister il on bien insister,à tous les domaines:deplacement du procès en fin de journée,télephone portable remis dans un bac(perso je l'ai gardé sur moi,c'est pas une bande de diffamateur qui me feras les poches),puis une procureur elle m'avait l'air pas trés "NEUTRE" prise de position à un moment elle donne son point de vue sur un soit disant article "ANTIFEMINISTE" parut sur alterinfo bref.....une mascarade.
Aprés les avocats de l'uejf se lance sur des terrains à mon avis pas du tout métrisé(type 11 septembre,ect.....),reaction de l'avocat de l'uejf quand MR Cekici dit que l'argent des trafics en tous genre finance les guerres,l'avocat sur un air stupéfait reste "BOUCHE Bée" incroyable pour des personnes ce croyant faire parti d'une certaine élite,mais bon c'est vrai c'est l'argent du boulanger du coin qu finance les guerres.

Mais le plus INCROYABLE c'est le président de la cour(cage au folle),qui sort une superbe phrase qui ma "interpellé choqué abasourdit étonné rétourné.....),IL a dit: " MR Cekici toutes les véritées ne sont pas bonne à dire".Alors la c'est super bref......

Bonne chance MR Cekici le combat continue

46.Posté par Corsair31 le 06/04/2009 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Poème attribué au pasteur Niemöller :

Lorsqu'ils sont venus chercher les communistes
Je me suis tu, je n'étais pas communiste.
Lorsqu'ils sont venus chercher les syndicalistes
Je me suis tu, je n'étais pas syndicaliste.
Lorsqu'ils sont venus chercher les sociaux-démocrates
Je me suis tu, je n'étais pas social-démocrate.
Lorsqu'ils sont venus chercher les juifs
Je me suis tu, je n'étais pas juif.
Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait plus personne pour protester.

Faisons triompher la vérité contre la bêtise humaine, pour les "justes".
Vos combats sont les combats futurs de tous contre l'obscurantisme et le totalitarisme, qui malheureusement ne fait que commencer dans un monde dont on veut nous forcer à accepter l'impérialisme américano-sioniste contre le reste de la planète. Il suffit de regarder les récents événements politico-financiers pour s'en convaincre.
Quand l'Etat se méfie de sa presse, il montre sa faiblesse par son excessivité.
Le sionisme, comme tous les extrémismes aux prétextes religieux, est indéfendable et ronge l'esprit tel un cancer. Ne le laissons pas s'étendre.
Résistons !
Résistons.

47.Posté par Mecky le 06/04/2009 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Étourdissant ! Édifiant !

Par le truchement des e-mails, je découvre cette affaire. Je ne peux évidemment que me joindre aux remerciements et marques de soutien envers Mr Cekici et Ouahhabi. Je me joins également à la majorité des informations et conseils prodigués ci-avant.

Sur cette affaire, pourtant. le scénario ne m'étonne pas du tout. Car à mes yeux, la gangrène est plus profonde, plus pernicieuse encore. Je pense même que le sionisme montré ici comme source de bien des maux n'est qu'un leurre. Au comportement abjecte ! Mais un leurre malgré tout !

Le centre du problème est le pouvoir. Et le pouvoir est aujourd'hui matérialisé par l'argent. Nous vivons un retour à la féodalité où les Seigneurs du Capital règnent sur leurs vassaux moins nantis.

Ce qui a changé, c'est l'enseignement pour "tous", l'accès à la connaissance "démocratisé" et maintenant, le partage de la réflexion via Internet. Il n'est plus aussi aisé de museler le peuple que par le passé. Cela est nouveau. Et cela fait peur aux Seigneurs, peur de perdre leurs privilèges, leurs dominations sur les classes populaires. Qu'ils soient sionistes ou membre de tout autre "...isme" (j'entends par là les excès de l'islamisme comme du sionisme, du libéralisme, du communisme ou du capitalisme, etc...), ils sont mus par la même soif de pouvoir et le désir de museler toute forme de résistance (perçue comme menace). Je ne crois pas que cette peur soit le privilège de certains "...istes", qui seraient plus "...istes" que les autres !

Par contre, je crois que c'est cette peur qui explique les comportements lors de l'audience autant que les chefs d'accusation. Peur car le bon sens de Mr Cekici démontre à quel point la majorité de nos médias sont sous l'emprise du "système" ! Peur qui fait dire des aberrations monumentales à la Cour ! Peur qui pousse le pouvoir en place à déléguer un représentant pour supplanter le rôle de la Cour au mépris de la plus fondamentale des règles de la démocratie : la séparation des pouvoirs !

L'idéal pour eux est l'asservissement du peuple : du pain et des jeux,... et l'ignorance ! Pour cela, le plus efficace, hélas, consiste à nous inonder dans la dés-information, la non-information et la sur-information. Combien autour de nous prennent le temps de lire des pages longues comme celles-ci ? Combien en comprennent-ils les enjeux ? Une société peut-elle être bâtie (et perdurer) selon d'autres règles ? C'est un autre débat.

Mais je voulais ici prendre ce recul. Insister sur ces enjeux que, par un tribunal fantoche, l'on veux masquer, étouffer.

Et puis parce que je ne peux pas ne pas m'associer ainsi à une cause que je juge noble et juste.

Force, détermination et courage Mr Cekici !

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires