Palestine occupée

Libérez Mohammad Othman, le premier prisonnier de conscience de Palestine !


Vous savez certainement appris que la Norvège s’est récemment désinvestie de la compagnie militaire israélienne Elbit, une avancée majeure pour le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) et l’une des nombreuses victoires de cet été. En réponse, Israël a arrêté un des organisateurs du mouvement BDS, Mohammad Othman. Othman est allé récemment en Norvège pour l’affaire du désinvestissement ; il est donc évident que son arrestation, à la frontière jordanienne, sans aucun motif, est une punition.
Vous trouverez ci-dessous un exposé détaillé de la situation, voyez ce que vous pouvez faire pour aider et transmettez-le à toute personne susceptible d’être intéressée.
Merci d’avance.


BDS Movement
Vendredi 25 Septembre 2009

Libérez Mohammad Othman, le premier prisonnier de conscience de Palestine !
Le mardi 22 septembre, Mohammad Othman, 33 ans – militant palestinien pour les droits de l’homme et défenseur de la campagne civile non violente de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) – a été arrêté par les autorités israéliennes au Pont Allenby, le terminal frontalier entre la Jordanie et le territoire palestinien occupé. Il revenait d’un voyage en Norvège, où il faisait la promotion de la campagne BDS – lorsqu’il a été détenu, arrêté puis transféré dans une prison, où il se trouve actuellement dans l’attente d’une audience militaire prévue mardi prochain.

Alors que Mohammad n’est qu’un parmi les environ 11.000 palestiniens détenus dans les prisons et centres de détention israéliens, il est le premier Palestinien emprisonné par Israël en réponse à une activité de soutien à la campagne BDS. Ces campagnes gagnant de l’ampleur partout dans le monde, Israël subit de plus en plus de pression pour qu’il se conforme au droit international et respecte les droits palestiniens. C’est précisément cette montée spectaculaire de l’efficacité de la campagne BDS et de son succès à l’Ouest qui semble avoir poussé Israël à prendre une mesure aussi draconienne contre un activiste BDS éminent et infatigable.

Mohammed a consacré les dix dernières années de sa vie à la défense des droits de l’homme des Palestiniens. Son village, Jayyous, en Cisjordanie occupée, a perdu la plupart de ses terres agricoles fertiles pour le mur illégal et les implantations coloniales d’Israël. Il a participé à la Campagne contre le mur d’apartheid qui lutte contre la dépossession des fermiers palestiniens et a poussé à la mise en place de mécanismes obligeant Israël à rendre des comptes sur ses violations du droit international et des droits de l’homme, se fondant sur l’appel palestinien pour le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions, publié le 9 juillet 2005, un an après que la Cour Internationale de Justice de La Haye ait déclaré que le mur et les colonies d’Israël étaient illégaux.

Le voyage de Mohammad en Norvège – au cours duquel il a rencontré de hauts responsables, dont la Ministre des Finances Kristen Halvorsen – reflète le soutien international grandissant pour des mécanismes efficaces visant à faire respecter le droit international et les droits palestiniens.

Le Fonds de Pension Public norvégien a récemment annoncé qu’il se désinvestissait de Systems Elbit, la compagnie israélienne qui fournit aux forces d’occupation des drones et autre technologie militaire, ainsi que des systèmes de sécurité pour le mur et les colonies. La décision a été prise après que des représentants du Conseil d’Ethique du fonds aient rencontré des militants palestiniens et israéliens pour les droits de l’homme, dont Mohammad, qui les a accompagnés dans une visite de Jayyous et d’autres villages de Cisjordanie touchés par le mur.

Depuis la guerre illégale d’agression d’Israël contre Gaza en décembre 2008 et janvier 2009, qui a tué plus de 1.400 personnes, des civils en majorité, le mouvement BDS a grossi exponentiellement et gagné un vaste soutien parmi les gens de conscience, les syndicats et la société civile internationale en général, ainsi que parmi quelques gouvernements.

Au cours des deux dernières semaines, davantage de pays suivent l’exemple de la Norvège. Le Parlement brésilien s’est exprimé contre la ratification de l’Accord de Libre Echange avec Israël tant qu’un Etat palestinien ne serait pas créé, et le gouvernement espagnol a exclu l’Université installée dans une colonie d’Ariel d’un prestigieux concours d’architecture. Le mouvement BDS réalisant des gains significatifs dans le monde entier, les défenseurs des droits de l’homme comme Mohammad risquent d’être de plus en plus la cible du gouvernement israélien, qui s’efforce d’éviter d’avoir à rendre des comptes sur ses violations continues du droit international.

Le Comité national palestinien BDS (BNC) appelle tous ceux qui soutiennent les droits de l’homme fondamentaux, qu’ils adhèrent ou non à BDS, les groupes internationaux de solidarité et les organisations pour les droits de l’homme à agir d’urgence pour attirer l’attention sur ce cas et exercent toutes pressions nécessaires pour obtenir la libération immédiate et inconditionnelle de l’activiste palestinien pour les droits de l’homme Mohammad Othman.

Il est crucial que la communauté internationale combattent les tentatives israéliennes de criminaliser les militants pour les droits de l’homme qui adoptent BDS, ou toute autre lutte populaire visant à mettre fin aux violations du droit international et à appliquer les principes universels des droits de l’homme.

Actions recommandées :

- Encourager d’autres à rejoindre cette campagne par des pétitions, des manifestations et/ou l’envoi de lettres / appels téléphoniques. Fournissez-leur les détails et les informations sur les contacts.

- Exhorter vos représentants dans les bureaux consulaires de Tel Aviv et Jérusalem/Ramallah à demander la libération immédiate de Mohammad Othman. (1)

- Informez l’ambassade israélienne de votre pays que vous faites campagne pour la libération de Mohammad et pour une paix juste et durable basée sur le droit international.

- Attirez l’attention des organes médiatiques locaux et nationaux sur le cas d’une premier prisonnier de conscience BDS de Palestine.

- Visitez le blog et la page Facebook créés pour la libération de Mohammad Othman pour être informés des nouvelles récentes et des alertes d’action.

Pour plus d’information, vous pouvez écrire à :
freemohammad@bdsmovement.net

Merci à tous et à toutes pour votre soutien.


(1) Ambassade de France à Tel-Aviv
112 Promenade Herbert Samuel
BP 3480 - 63572 Tel Aviv
City: Tel-Aviv
Phone: [972] (3) 520 83 00
Fax: [972] (3) 520 83 40
Web Site: http://www.ambafrance-il.org
Email: diplomatie@ambafrance-il.org

Consulat de France à Tel-Aviv
Immeuble Migdalor - BP 26126
1/3 Ben Yehouda
62285 Tel Aviv
City: Tel-Aviv
Phone: [972] (3) 520 85 00
Fax: [972] (3) 520 85 28/29
Web Site: http://www.ambafrance-il.org
Email: consulat@ambafrance-il.org

Consulat de France à Jérusalem
5 rue Paul Emile Botta
PO box 182
91001 Jerusalem
City: Jerusalem
Phone: [972] (2) 629 85 00
Fax: [972] (2) 629 85 01 / 629 85 02
Web Site: http://www.consulfrance-jerusalem.org
Email: diplomat@france-jeru.org

Source : BDS Movement  
  Traduction : MR pour ISM



Vendredi 25 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par Predication & Gros Bisous le 25/09/2009 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dieu et ses prophètes affranchiront bientôt les Hommes de l'emprise tyrannique du Benyamin SheytanYahou, Diable des Enfers.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires