Palestine occupée

Liban : les négociations entre majorité et opposition parlementaires dans l’impasse



Mardi 20 Mai 2008

Liban : les négociations entre majorité et opposition parlementaires dans l’impasse
Quatre jours après son ouverture, la conférence interlibanaise de Doha n’a toujours pas permis de dégager un accord, lundi 19 mai, alors que le temps presse : le Qatar, hôte de ces rencontres, a fait savoir que son premier ministre, qui fait office de médiateur, avait un engagement mardi 20 mai à l’étranger et le chef de la Ligue arabe, Amr Moussa, a annoncé qu’il quitterait le pays le même jour.

Pour sortir de l’impasse qui a failli plonger le Liban dans la guerre civile, le Qatar avait proposé dimanche 18 mai de procéder immédiatement à l’élection à la présidence du chef de l’armée, Michel Sleimane, pour succéder à Emile Lahoud, parti en novembre à la fin de son mandat. Mais l’opposition a réitéré lundi sa demande de parvenir à un accord sur un gouvernement d’union nationale et une loi électorale en vue des élections législatives de 2009, avant d’élire M. Sleimane, un candidat de consensus, à la présidence.

Or, la composition du futur gouvernement continue de bloquer les débats. Les médiateurs qataris ont proposé de former un cabinet de trente ministres : treize pour la majorité, dix pour l’opposition et sept à choisir par le président élu. Les délégués de l’opposition ont déclaré qu’ils n’accepteraient qu’un compromis avec onze ministres, ou un droit de veto sur les décisions gouvernementales. En cas d’absence d’accord, des délégués évoquent la possibilité d’un scénario alternatif, la constitution d’un gouvernement de transition constitué de technocrates ou de responsables politiques n’appartenant à aucun des deux camps.

Les deux camps divergent aussi sur un nouveau découpage électoral, mais un accord sur cette question semblait en vue.

Autre sujet central : celui des armes que le Hezbollah a été autorisé à conserver à la fin de la guerre civile en 1990, en raison de sa lutte contre l’occupation israélienne au Sud-Liban. Après que le Hezbollah a retourné ses armes contre des Libanais, lors des récents affrontements, le camp gouvernemental réclame des garanties. Mais le chef de la délégation du Hezbollah, Mohammed Raad, a prévenu que "la question de la résistance, de ses armes et de ses capacités n’a pas à être discutée".

Samir Geagea, dirigeant des Forces libanaises, a demandé le déploiement d’une force arabe de maintien de la paix au Liban. "Cette demande aura un caractère très urgent" en cas d’échec de la conférence de Doha, a déclaré Geagea à l’AFP en marge de la conférence de Doha. Une force arabe, composée essentiellement de soldats syriens, avait été déployée au Liban en 1976 pour tenter de calmer la guerre civile mais elle est vite devenue syrienne après le retraits de contingents d’autres pays.

http://www.aloufok.net http://www.aloufok.net



Mardi 20 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par nada le 20/05/2008 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si les opinions se distinguent et divergent, les une des autres, mais le consensus sur l'identité atypique libanaise et son triste sort, demeurent les mêmes, les voilà, les fauteuils remplis pas plus tard qu'hier dans le hall et les salons d'un hôtel supposé reçevoir des business men, cette fois-ci ces hommes venus désarmés invités par un hôte pour se débattre, sur Un fauteuil Patriarchal, qui demeure vide, et qui n'attend que le retour de ces hommes dévancés par un accord amorcé entre les Pour et les contre:

Qui sont les Pour?
De cet article et chez les arabes ont pris l'appelation "Majorité",
Dans le gouvernement on les appellent "MOUWALATE" mot inspiré de l'empire Othmane de "Wali" ctd Gouverneur,
Chez les opposants on les appelle "les anti-constitutionnels",
Dans le jargon Libanais sont appelés " les hommes selon leur 'Mahsoubiate" ce qui veut dire 'Partial' et lorsque il y a partialité on l'est forcement 'Illégitime'.

Qui sont les Contre?

Là réside la complexité dont en on parle:

Pour les Arabes, tous ceux qui se dit 'Chiïte' au Liban,
Pour l'Occident , tous ceux qui se disent pour: "Hozballah" partout dans le monde.
Pour les Libanais:
1- Ce gouvernement et du temps de Hariri (père) est arrivé au pouvoir et après avoir gagné les élections législatives sur des listes et par les voies récoltées grâce à elles (le clan de l'opposition), puis leurs représentants se sont retirés du gouvernenment suite à l'ingérence et la discorde que des pays étrangers essayaient de semer au sein de représentants de ce gouvernement, après l'assassinat de son chef de Cabinet MR. HARIRI.
2- L'invasion Israëlien en Juillet 2006, venait de se greffer sur ce qui est repris ci dessus, leur argument 'Le MouWalate' que Hozballah s'il n'avait pas enlevé deux soldats Israëlien, ces derniers n'auraient jamais osé envahir le Sud du Liban.
3- D'autres mouvements politiques patriotiques se sont opposés, des voix et des cris provoqués par l'injustice subie, des plaies encore non cautaurisées, s'y étaient manifestés pour faire bloque contre le gouvernement, et ses prises des positions complaisantes pour des intérêts d'ordres politiciennes en oubliant l'intérêt majeur qu'est la souverainté de Liban, et le droit de tous ses citoyens de répondre à un agresseur.

4- Ces opposants Hozballah, et d'autres comme le chef du Liban Libre "Michel Aoun, Mr. Franjieh (son père assassiné devant ses yeux par les hommes de Geagea pendant la guerre civile), Mr. Karamé chef politique dans le Nord à Tripoli, Mr. Arsalane chef Druze, Mr. Nabih Berri le président du Parlement et representant de parti Amal tendance Chiïte et beaucoup d'autres.....

LA CRISE!

La crise dure et perdure, là voilà partageant le quotidien des tous les libanais depuis plus que 2 ans.
L'ensemble du peuples subissent les injures des temps:
Faire face à la crise économique mondiale, comment l'est cette dernière dans un pays deserté de ses cerveaux les plus brillants, cependant, Israël nos jours fièrement annonce ses 7.000.000.000 en célèbrant ses 60 ans d'occupation.
Des Réfugiés Palestiniens, encerclés dans des camps, les voilà après 2 voire 3 générations, attendant le droit de retour, dans leur proprieté (un droit reconnu signé de droit de l'homme Universel), sans travail, ni même visa pour pouvoir quitter notre enfer et vers d'autres horizons. A savoir, un Européen pénètre dans les pays Arabes et sans Visa, mais pour un Arabe Libanais ou bien Palestinien, obtenir un Visa vers ces pays est un vrai parcours de combattant.
Le Sud du Liban, région dense en population, ils sont les moins polués par le venin injecté le syndrome "blâmable-l'autre-confession", certes, l'acte de bravoure de Hozballah avait repoussé l'agresseur, mais sans l'aide et la foi, des citoyens sudistes, représentaient par les différentes réligions et communautés confondues, aimant leur terre et solidaires entre eux, et sans leur soutiens et leur sincérité Hozballah n'aurait pas pû gagner cette guerre abracadabrante.

L'Opinion Arabe, représentée par les pays du Golfe, à leur tête l'Arabie Saoudite, en sommet et en ce moment, pour échanger et de faire des propositions, sur les sujets chauds de la région. Entre-autres le Liban, aurait droit à une phrase lors de ces discussions, et les Libanais Hôtes de Quatar ont été priés, de rentrer à la maison, car leur hôte ayant d'autres obligations, et selon les autorités Quataris, avec deux propositions, à eux de prendre en considération, où bien laisser le pays de faire hurler les voix de colères de la désolation.
Et le monde de l'Occident, reprend et repète le discours de Mr. George W. BUSH, en tête la France bien évidemment, il faut éliminer Hozballah, qui défend les intérêts de l'Iran et la Syrie, la musique continue sous les houlettes sur nos têtes frappantes la carotte est pour le Cheval Alezan!

2.Posté par jade le 21/05/2008 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, chère Nada, le Sud du Liban demeure la seule partie de ce beau pays isolé, néanmoins cet isolement l'ait préservé du syndrome de "Blâmable-l'autre-confession", je suis sûre que beaucoup d'Arabes n'ont jamais visité cette partie du Liban, et pourtant, ils viennent souvant dans Beyrouth et ses environs, plus encore Mr. Hariri père était originaire de Sidon, la nationalité Saoudienne lui avait été attribué pour sa droiture et le bon travail accomplit pendant ses séjours dans ce pays de Golfe, à l'orée du Sud, on apperçoit une mosquée portant son nom, et tous les autres projets ont été achevés seulement concentrés sur le centre de Beyrouth.
Beyrouth, et d'après les informations, l'est uniquement sur la table de discussion, chez le hôte Qatari, qui veulent valider leur projet de 'Mini Hong kong", le pôle financier et commercial d'envergure Arabe. Beyrouth et part le projet de construction SOLIDERE, rétrocédée vers des sociétés privées, et guarderait ses particularités au sein de ses soeurs: Tripoli, Sidon, Tyr, Baalbeck, au sein de la République Libanaise tout court.
Un pays, mais deux systèmes, au sein de ce petit pays riche d'histoires de 5000 ans. Devenu un centre d'affaires occultes.

3.Posté par nada le 21/05/2008 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jade,
Soyons optimistes, qui vivra, verra!
Oufff, les voilà un accord signé entre tous les Libanais dans la capitale Qatarie Doha en ce moment, mes mots sortis dans les ténèbres, démentis par la clarté de jour.

Accord, devancé de leur pas vers le Liban, transmis en direct sur les chaïnes de la régiion.

Encouragerait-il d'autres personnes, Libanais ou bien autres de pousser le chemin au de là de la porte de Sidon, et de voir les Libanais issus de toutes les régions, unis, mais aussi acceptés de et par Tous.
Vive le Liban Libre, Indépendant, et souverain.

4.Posté par Aigle le 21/05/2008 11:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon vent peuple libanais ! Ne faites plus de concessions à ceux qui viennent de 2000 Km reflechir à votre "Bien" . Seule la resistance aux occidentocentristes et leur epine avancée sioniste , ainsi qu'aux affairistes vautours de la region , est et sera garante de votre perenité en tant que peuple libre et digne

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires