Proche et Moyen-Orient

Liban : comment la France s’est tirée une balle dans le pied



Jeudi 22 Mai 2008

Liban : comment la France s’est tirée une balle dans le pied
Le Canard Enchaîné d’aujourd’hui rapporte que la France a été totalement absente de la dernière crise qui a secoué le Liban et qui a été résolue par un accord historique annoncé ce matin à Doha au Qatar, où les négociations avaient lieu entre majorité et opposition. La France paie ainsi son alliance insensée avec l’administration Bush/Cheney et avec la faction transatlantique anglo-états-unienne favorable à la restauration de l’Empire britannique. Sous la houlette de Jean David Levitte, la France a abandonné ces derniers mois sa traditionnelle politique « arabe » pour rejoindre la ligne « dure » des Etats-Unis, contre la Syrie, l’Iran et en faveur du gouvernement Siniora au Liban.

C’est la raison de son caricatural isolement actuel en Asie du Sud-Ouest. En effet, selon Le Canard, « Aucune information importante n’est parvenue à Paris », sur les dessous de la crise récente, « soit en provenance des ambassades de France, celles de Beyrouth et de Damas, soit grâce aux rapports de la DGSE. Mieux, si l’on ose dire, des diplomates français en étaient à téléphoner à des journalistes libanais ou à des confrères parisiens pour tenter d’obtenir quelques renseignements. Ils n’ont d’ailleurs rien vu venir quand, le mois dernier, l’Arabie Saoudite, mandatée par les Etats-Unis, a poussé le gouvernement libanais à s’en prendre au Hezbollah, au risque de favoriser un nouvel affrontement (sunnites et chrétiens contre chiites). »

Les mêmes types de difficultés se rencontrent dans d’autres parties de l’Asie. L’hostilité de Nicolas Sarkozy à l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne a provoqué le courroux de ce grand pays qui, depuis, boude la France. Le Canard rapporte que « lorsque s’est ébauchée, via la Turquie, une négociation entre Syriens et Israéliens, Ankara s’est bien gardé d’en informer Paris. » Là aussi, la France s’est retrouvée à quémander des infos, auprès des ambassadeurs de France à Tel Aviv et à Damas, Jean Michel Casa et Michel Duclos… Au menu de ces négociations « la restitution, contre un traité de paix, du Golan syrien, occupé depuis 1967 par Israël. »

Preuve s’il en est que lorsque la France abandonne sa politique indépendante pour se mettre à la traîne des oligarchies dominantes, lorsqu’elle va jusqu’à démanteler une équipe expérimentée comme celle de Jean Claude Cousseran qui avait organisé, au début du mandat de Sarkozy, les conditions d’une sortie de crise à ces conflits, la France, puissance moyenne, perd tous ses atouts, toute sa crédibilité, toute sa puissance.


Notre Focus : Tibet, Zimbabwe, Moyen-Orient... : Stoppons la stratégie de tension de l’Empire britannique

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Jeudi 22 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par Yannick le 22/05/2008 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une bien triste histoire;

2.Posté par Zorro vice promoting le 22/05/2008 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce Sarkozy l obbscène j aimerais tant le voir pendu.

3.Posté par mouemina le 22/05/2008 18:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au contraire moi je trouve que c'est une très belle histoire , enfin les arabes ont pu aboutir à un accord sans qu'il soit avorté comme à chaque fois par la France ou l'Amérique. Espérons qu'il tiendra au moins jusqu’aux élections présidentielles du Liban.

4.Posté par Aigle le 22/05/2008 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Zooorrroo Vide Poubelle c'est quand meme bizarre que tu sois si dur avec un Allié de cette envergure ??? .....pourquoi ?...parce qu'il est "energetique" avec les femmes comme dit ton autre allié objectif Blair ???

5.Posté par Zorro m.d.s le 23/05/2008 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah tout simplement parce que la question israélienne j en ai rien à foutre sauf quand vous dites trop d énormités.Mon dada à moi c est la puissance de la France, et encore c est parce que je ne suis plus idéaliste, j ai pigé que même si je préfèrerais un monde démilitarisé, ce n est pas possible donc je roule pour la France.Compris la volaille?
Quelle envergure pourrait avoir ce nain ivre de pouvoir qui vend son cul aux Usa?La réintégration de l Otan je l ai en travers et ça passe pas.J attends de voir si lors d un vrai conflit il se précipite comme l autre bâtard d anglo-saxon, le caniche Blair, pour verser le sang des jeunes Français pour les industriels et la bourgeoisie bohême et ses 4x4.
Mais ce n est pas le premier dirigeant que la France devra éffacer dans son histoire.Nain il est, nain il restera.C est un état d esprit aussi.Dernière chose tu n as qu à lire Manuel de Diéguez sur la page d accueil, et tu peux tout comprendre.Sarkozy l obscène a foutu 40 ans de résistance politique française dans le monde par terre, au moment où nous allions en récolter les bénéfices.Ca me donne de l urticaire.
Vois tu je trouve que nos hommes politiques s amusent un peu trop, qu ils n ont pas de couilles et qu ils ne se sentent aucunement obliger de tenir parole car ils ne se sont plus guère menacés physiquement.Est ce bien ou mal? Eux ne se gênent pas pour jouer avec la vie de millions de personnes.

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires