Palestine occupée

Liban : Une incursion à Chebaa accompagne les mises en garde de Netanyahu


Dans la même rubrique:
< >

L’armée libanaise était hier sur le pied de guerre après une incursion israélienne dans le secteur des fermes de Chebaa.


L’Orient-le-Jour
Mardi 11 Août 2009

Liban : Une incursion à Chebaa accompagne les mises en garde de Netanyahu

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a mis en garde hier le gouvernement libanais contre le risque qu’entraînerait pour le Liban une entrée du Hezbollah dans le nouveau gouvernement. Toute attaque contre Israël serait assumée par le gouvernement libanais dans son ensemble, a affirmé une nouvelle fois M. Netanyahu. Ces menaces ont été accompagnées d’une incursion israélienne à Chebaa.

Les discours et déclarations en provenance d’Israël continuent d’alimenter la tension dans le sud du pays, puisque le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a fait assumer une nouvelle fois au gouvernement libanais la responsabilité de toute attaque qui serait menée contre le territoire israélien.

« Qu’il soit clair que le gouvernement libanais sera tenu responsable de toute attaque provenant de son territoire si le Hezbollah en faisait officiellement partie  », a déclaré hier Benjamin Netanyahu aux journalistes lors d’une tournée dans le sud d’Israël.

« J’espère que nous n’aurons pas à attaquer à l’avenir des infrastructures civiles alors que nous avons évité de le faire dans le passé pour ne pas porter atteinte au gouvernement libanais », a-t-il ajouté en faisant allusion au fait que durant la guerre au Liban de l’été 2006 l’aviation israélienne avait concentré ses attaques sur les secteurs sous contrôle du Hezbollah. « J’espère qu’Israël n’aura pas besoin de recourir à une telle riposte », a souligné le chef du gouvernement, en visite chez d’anciens colons israéliens de la bande de Gaza, évacués en 2005 et réinstallés dans le secteur de Lakhish, au sud-est de Tel-Aviv.

Cette nouvelle mise en garde intervient après celle lancée la veille par le vice-ministre des Affaires étrangères israélien Dany Ayalon, avertissant que si « le Hezbollah touchait un seul cheveu d’un représentant officiel israélien à l’étranger ou même d’un touriste, il en subira les conséquences qui seront très graves ».

Le Premier ministre israélien a toutefois nié hier que la tension était en train de croître à la frontière, mais il a insisté sur la responsabilité du gouvernement libanais : « Le gouvernement du Liban ne peut plus dire c’est le Hezbollah et se cacher derrière lui. Le gouvernement du Liban est au pouvoir et il est responsable.  » M. Netanyahu, cité par le quotidien israélien Yediot Aharonot, a justifié ces récents propos en affirmant qu’ils étaient dus « à des changements dans la politique libanaise ».

Les responsables de la sécurité israélienne s’attendent en outre à des tentatives d’attentats fomentés par le Hezbollah contre des Israéliens en Europe pour venger la mort de Imad Moghniyé, le plus important chef militaire du mouvement tué le 12 février 2008 par l’explosion d’une voiture piégée à Damas. Ces informations, publiées par le quotidien israélien Haaretz, ajoutent qu’en août dernier, le précédent chef du gouvernement israélien Ehud Olmert avait déjà prévenu qu’Israël réagirait sans s’imposer de restriction militaire si une nouvelle guerre éclatait avec un Liban devenu un « État du Hezbollah ». Il convient de rappeler dans ce contexte que la guerre de 2006 a fait plus de 1 200 tués, en majorité des civils, du côté libanais, et 160 morts du côté israélien, pour la plupart des militaires.

Incursion à Chebaa

Toujours selon Haaretz, l’armée libanaise était hier sur le pied de guerre après une incursion israélienne dans le secteur des fermes de Chebaa. Dans les faits, trois véhicules blindés accompagnés d’une voiture civile ont avancé jusqu’aux fermes de Chebaa. L’armée libanaise, postée de l’autre côté de la frontière, s’est déployée à l’intérieur des fortifications et des tanks ont avancé vers la frontière. Des tanks de la Finul se sont également postés aux alentours de l’étang de Chebaa.

Le commandement de l’armée libanaise a de son côté publié un communiqué dans lequel il a indiqué qu’un avion de reconnaissance a violé dans la nuit de dimanche à lundi l’espace aérien libanais au-dessus de Naqoura puis a survolé le sud et Beyrouth avant de revenir en territoires occupés aux alentours de 3h du matin, lundi.

Parallèlement, les rapports de l’armée israélienne indiquaient hier que dès la semaine prochaine, les tanks de type Merkava seront dotés d’un système sophistiqué qui permet aux soldats israéliens de détruire les roquettes lancées contre leur tank, que celui-ci soit en mouvement ou non.

11 août 2009 - L’Orient-le-Jour


Mardi 11 Août 2009


Commentaires

1.Posté par Sentenza le 11/08/2009 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salamaleikoum bonjour à tous,

voila , la racaille sioniste annonce la couleur , elle veut sa revanche , bien qu'encore pas tout à fait remise de sa raclée. Comment vont ils opérer cette fois ci ? c'est la grande curiosité car il ne fait aucun doute qu un nouveau conflit eclatera. Bombardement massif ? actions commandos ciblée ? inefficace face au hezbollah plus aguerri et pas naif, pas dupe . Et si cette bande de tsahal essuyait une seconde baffe ? pleins de scenario possible mais un sur : la sharogne sioniste attaquera . Vos avis ?

2.Posté par redk le 12/08/2009 00:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salam Sentenza,

T'inquiète, il faudrait déjà que l'armée sionazis s'assurent d'un bon stock de couches culottes, ont en trouves des tas après les combats, la ils n'échapperons pas a la règle, les Hommes du Hezbollah, comme pour les fières du Hamas leurs donnerons une énième raclé, les survivent?, ils pourrons toujours suivre leurs docteurs en psychè pour se remettre de se future cauchemar!!

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires