Actualité nationale

Lettre ouverte à Mme Christiane Taubira, Ministre de la Justice et des Libertés, Garde des Sceaux, dans le cadre de la pétition "Free Mourad Dhina"



Abdelkader Dehbi
Mercredi 23 Mai 2012

Lettre ouverte à Mme Christiane Taubira, Ministre de la Justice et des Libertés, Garde des Sceaux, dans le cadre de la pétition "Free Mourad Dhina"
 Alger, le 23 Mai 2012

Madame Christiane Taubira
Ministre de la Justice et des Libertés, Garde des Sceaux.
13, Place Vendôme 75042 Paris Cedex 01
F r a n c e

Madame la Ministre,
Les engagements moraux et politiques de Monsieur François Hollande, aujourd'hui Président de la République française pour une meilleure Justice, digne de la France de 1789, berceau des Droits de l'Homme, m'encouragent à me joindre aux milliers de pétitionnaires, mais surtout, aux millions de citoyens algériens qui n'ont cessé de dénoncer l'arrestation à Paris, le 16 Janvier 2012, pour le compte du pouvoir en place à Alger, du physicien algérien le Dr Mourad Dhina, militant des Droits de l'Homme et opposant farouche au régime des généraux putschistes qui exercent le pouvoir réel, derrière la piètre façade de leurs complices civils.

Cette arrestation quasi arbitraire, s'est en effet abusivement appuyée sur un mandat d'arrêt international, déjà examiné par la Justice Suisse – pays de résidence du Dr Mourad Dhina, depuis plus de 20 ans – qui l'a définitivement classé, après l'avoir jugé totalement infondé, au bout de 6 années d'enquête. Un mandat d'arrêt international de nature purement politique, émis qui plus est – faut-il le rappeler ici – à la demande d'un pouvoir lui-même frappé d'illégitimité, en tant qu'il est issu d'un Coup d'Etat, celui du 11 Janvier 1992, par lequel les généraux d'Alger et leurs complices civils des partis politiques perdants, ont foulé aux pieds la souveraineté du peuple algérien, qui venait d'élire une large majorité de députés du parti du Front Islamique du Salut aujourd'hui dissous ; un Coup d'Etat à l'origine de la terrible "décennie noire" et de son bilan humain et matériel désastreux pour notre pays, et dont certains crimes imprescriptibles documentés et caractérisés continuent de poursuivre certains généraux criminels parmi ceux-là mêmes qui ont osé émettre des mandats judiciaires contre leurs opposants politiques, réduits à l'exil forcé pour échapper, à la folie des exécutions sommaires, des disparitions forcées, des arrestations arbitraires et de la torture systématique. 

Ce sera à l'honneur du Gouvernement de la France, de rompre définitivement avec cette longue et sinistre période des collusions et des complaisances, des compromissions et des manipulations orchestrées par les "Services" de nos deux pays respectifs, en revenant à la norme saine et respectable, celle des relations loyales entre Etats, celle des rapports d'amitié entre peuples, pour les intérêts mutuels de nos deux pays qui partagent une si longue page d'Histoire qui, pour avoir été et demeure, souvent douloureuse, n'en porte pas moins d'immenses potentialités humaines, socioéconomiques et culturelles, l'Algérie redevenant – ainsi que l'a affirmé l'un de vos illustres hommes d'Etat –  "la porte étroite" de l'Afrique autant que du monde Arabe, aux yeux de la France, tandis que la France solderait courageusement son passé colonial en regardant désormais le peuple algérien comme un peuple digne, qui a acquis de haute lutte, son droit à la liberté, à la considération et au respect.

Je vous prie de croire, Madame la Ministre, en la sincère considération du simple citoyen algérien ordinaire, que je suis, qui saisis par ailleurs cette occasion, pour vous souhaiter beaucoup de succès dans la conduite de cette mission redoutable pour laquelle vous avez été si pertinemment désignée, au seins du Gouvernement français.

               
Abdelkader Dehbi
Abdelkader.dehbi@live.fr
11, Rue du Panorama. 16015 - Alger


Mercredi 23 Mai 2012


Commentaires

1.Posté par Kadiri le 24/05/2012 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler




KADIRI écrit : Bruxelles, le Jeudi 24 mai 2012.

Je tiens à rendre un vibrant hommage à M. A. DEHBI, un homme exceptionnel, qui fait honneur à l’Algérie combattante, IL est le seul homme qui a le courage et l’audace de dénoncer les alliances contre nature entre les gouvernements corrompus. La France doit impérativement changer de politique et de cesser de soutenir une dictature militaire corrompue et criminelle. La France doit respecter la volonté des Algériens qui ont choisi la voie de la lutte contre une féroce et cruelle dictature militaire abjecte.

Heureusement, qu'il en existe encore des hommes en Algérie de cette grande envergure, d’une notoriété hors du commun. IL n’ y a que M. Dehbi qui ose intervenir pour dénoncer les abus et les atteintes et pour attirer objectivement l’attention des autorités sur les conséquences de certaines dérives nuisibles et intolérables. Si Madame la Ministre ne connait pas la personnalité de M. Dehbi, Je pense que mon témoignage en tant qu’Algérien, ancien résistant, rescapé du camp de Dzira, ( Ain-Sefra) Algérie, ancien résistant, victime de tortures, de sévices et de supplices les plus abjectes et les plus dégradants, ancien détenu depuis 1960 , mon corps porte encore des traces de profondes blessures et je ne pardonne jamais aux bourreaux tortionnaires français les souffrances infligées à cause de tortures et de sévices inhumaines et impardonnables. M. Dehbi, est un authentique résistant révolutionnaire, homme intrépidement vertueux, pieux, honnête, intègre, compétent, cultivé, intellectuel de haut niveau que l’on classe parmi l’élite du pays. D’une dimension
incomparable, par sa modestie, par son génie, par sa vision clairvoyante conforme à la réalité, d’une grande générosité, les frontières des pays et des continents ne résistent pas à sa popularité et à son rayonnement spectaculaire, de fervent admirateurs hommes et femmes, sont convaincus, qu’il est l(homme de notre destin pour sauver le pays de ce joug infernal. Que Dieu exauce nos prières pour le bonheur du peuple algérien en souffrance depuis plusieurs décennies. C'est un brave homme, loyal dans ses engagements, il est l'homme parfait au sens d'une conduite irréprochable et incorruptible, un homme juste, d'un esprit purifié de toute pollution de pouvoir et d'alliance subjective avec la classe des politiciens arrivistes et opportunistes. IL représente dignement, avec honneur tout le peuple algérien, il ne défend que les causes nobles et justes et d’une fermeté morale à toute épreuve. L’homme qui inspire le respect, l’admiration de millions d’algériens, imposant, audacieux, courageux, humain, doté d’une carrure d’un homme d’état. Si demain, l’Algérie offre à son peuple un espace de liberté et de démocratie, il ne fait plus de doute qu’il est l’homme que le peuple choisira pour le poste de premier magistrat du pays. IL vaut plus que 5.000 ministres et plus de 1 millions de notables, c’est un auguste homme, qui fait preuve de persévérance, d’obstination, fût-ce au-delà du raisonnable pour défendre la dignité de la personne humaine sans distinction et sans discrimination, qui ne craint pas les périls, combattant infatigable pour la liberté, la démocratie, la justice et la dignité. Ses principes fondamentaux sont la justice, le respect des droits de l’homme et la lutte contre la corruption et la hogra. Au moment ou le monde arabe tente d’arracher sa liberté, de provoquer les bouleversements d’une révolution permanente au profit de leurs peuples pris en otage, affamés et opprimés par les dictateurs, en revendiquant les changements radicaux et de chasser les dictateurs, voleurs et corrompus, le Gouvernement de Sarkozy, usant et abusant de ses pouvoirs, n’a pas hésité un instant pour arrêter arbitrairement un citoyen algérien, militant et membre fondateur du mouvement politique Rachad, un mouvement de démocrates pacifique et nous défions quiconque de prouver le contraire. Pour remercier le gouvernement algérien de son aide financière, sarko le corrompu a ordonné à ses policiers d’arrêter M. Dhina, qui réside en suisse et qui n’a commis aucune infraction au sol français et qu’il n’a jamais fait l’objet de poursuite judiciaire de la part des autorités helvétiques compétentes à plus d’un titre. Tout le peuple algérien fut choqué par cette provocation et cette manière de traiter les citoyens d’un pays souverain. C’est une injure inacceptable et intolérable de maltraiter les Algériens comme de vulgaires repris de justice. M. Mourad, est un brillant docteur en physique plus instruits que la plupart des chefs de gouvernements européens et de ministres dans le domaine de la recherche de l’instruction, de la culture et de la compétence, il est parmi les futurs dirigeant de notre pays, l’arrêter, le séquestrer, et lui faire subir un mauvais traitement, pour le seul motif qu’il est un Algérien digne de ce nom, et d’une respectabilité indiscutables . Nous protestons, nous déplorons ces actes barbares contre les militants qui luttent pour la démocratie et pour la liberté. Ces agissements sont blâmables, condamnables, méprisables, abominables, et abjectes !
Un dirigeant membre d’un mouvement politique de l’opposition contre le régime militaire mafieux, a tous les droits légitimes de lutter contre une féroce et cruelle dictature, tous les algériens ont le droit légitime de lutter et de libérer le pays du joug des généraux criminels et mafieux, que le sinistre Sarko soutenaient et appuyaient par tous les moyens.
C’est honteux pour la France de marchander la liberté et la dignité des hommes valeureux, les représentants dignes du peuple, pour masquer les transferts de valises en catimini entre les corrompus d’Alger et de l’Elysée. ? C’est honteux et scandaleux, et le gouvernement français actuel, ne doit pas ignorer ces faits pour cautionner l’arbitraire et les abus en violation du respect des droits de l’homme. M. Mourad Dhina doit être remis en liberté dans les meilleurs délais et de lui réparer les préjudices qui lui ont été occasionnés volontairement par un gouvernement mafieux, indigne de la France. L'arrestation arbitraire de M. Mourad Dhina, constitue une grave atteinte à l'honneur de tous les algériens qui luttent pour la liberté et la démocratie. M. Dehbi, est un résistant, doté d'une haute personnalité rayonnante et tous les algériens dignes de ce nom lui manifestent respect et admiration et le fait qu'il s'adresse à Madame Toubira, Ministre de la Justice, pour attirer respectueusement son attention sur la séquestration d'un grand militant du mouvement algérien pour le changement, c'est un honneur pour le Gouvernement français et pour madame la Ministre, que nous admirons et que nous lui souhaitons une réussite pour que l'état de droit triomphe sur l'état policier désavoué par le peuple de France. Si Dehbi, est un géant, célèbre, et nous souhaitons que son appel sera examiné en fonction de l'urgence de cette détention illégale, humiliante pour tous les algériens et abjecte, dans un pays qui fut le berceau des libertés. Je le dis et je le répète, la France ne mérite pas d’avoir des Président aussi minables et aussi médiocres que Sarko le corrompu. Heureusement, que le destin de la France est intervenu à temps pour interrompre ce calvaire pour les français et avoir enfin, un homme, humain, compétent, intègre, et qui inspire pour le moment confiance. la France mérite bien un homme comme M. Hollande .Dans ce contexte inextricable complexe de frustrations, de malaises et de colères contre l’équipe sortante, notre espoir était aussi, celui de l’attente de la victoire de M. F. Hollande . Nous savons par l’expérience, et Sarko, le sait, que M. Dhina n’était pas extradable, sauf si Sarko était encore plus criminel que les sanguinaires d’Alger. ? d’une part, et d’autre part, nous n’avons pas croisé les bras lors de la campagne électorale présidentielle, pour attendre l’arrivée de la gauche au pouvoir, en qualité de spectateurs, la mobilisation était générale, tous les jeunes musulmans étaient actifs et fortement engagés pour barrer le second mandat de Sarko et tous les algériens, en Algérie et en France se sont mis au travail ; le téléphone arabe fonctionnait 24/sur 24, pour mobiliser tous les français d’origine algérienne, et éventuellement les musulmans indécis et aussi les personnes victimes d’islamophobie et de racisme, de voter pour le candidat de gauche, et comme l’a dit, la sœur Houria Boutelja, les algériens et les musulmans ont voté massivement en faveur de M. F. Holland, mais ce n’est pas un chèque en blanc, notre communauté sait maintenant pour qui voter utile et cette communauté n’a pas signée de contrat avec le PS, la méfiance est de règle, il y a de l’obscurité qui subsiste encore dans les engagements internationaux, la politique des socialistes, demeure inscrite dans le registre de l’imparfait et du doute dans sa politique ,en particulier en matière de relations avec l’Algérie, notamment la reconnaissance de son génocide commis dans le passé colonial, il y a un autre problème plus brulant encore, c’est le problème palestinien. Dores et déjà, la nomination de cet individu pro-sioniste au poste de ministre de l’intérieur, pose de sérieux problèmes de confiance et auquel il faut ajouter la détention arbitraire prolongée de notre frère si Dhina. La lettre de M. DHEBI à madame la Ministre de la justice française, constitue, une opportunité pour le gouvernement français de réviser et de corriger la politique de la France à l’égard du régime mafieux dictatorial, de prendre ses distances , ce régime est infréquentable, d’une part, et de prendre en considération, la nouvelle configuration du futur paysage d’une Algérie en marche vers la démocratie et le progrès et ce sera avec les futurs dirigeants, des partenaires incontournables , tels que M. DHINA, M. DEHBI, M. ZITOUT, AHMED ben Mohamed et autres militants prestigieux, sont les cadres supérieurs, l’élite intègre, propre et incorruptible, futurs dirigeants du pays n’en déplaise aux généraux mafieux, la victoire de l’opposition ne fait plus aucun doute et la France doit impérativement modifier et changer sa politique jusqu’ici aveugle et égoïste : Gloire à nos chouhadas. Vive le changement radical, vive l’Algérie combattante pour une deuxième république, état de droit sans l’armée. J. KADIRI.








2.Posté par Bouguerra le 22/01/2013 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Madame Taubira, n'a aucune marge de manoeuvre !

http://www.youtube.com/watch?v=TYQBnlEAxfo

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves

VIDEO
Jérémy Lehut | 10/12/2014 | 7106 vues
00000  (0 vote) | 44 Commentaires
1 sur 181


Commentaires