RELIGIONS ET CROYANCES

Lettre du Révérend Louis Farrakhan à Fidel Castro

« Il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d’une aiguille que pour le riche d’entrer au royaume de Dieu »


Dans la même rubrique:
< >


Louis Farrakhan
Mercredi 30 Août 2006

Lettre du Révérend Louis Farrakhan à Fidel Castro



Louis Farrakhan, 14 août 2006

Traduit par Maria Poumier


Au nom d’Allah le Miséricordieux

Le 14 août 2006

As-Salaam alaikum (La paix soit sur toi)
Cher commandant Castro, dirigeant de la Révolution cubaine
Ma famille, les membres de la Nation d’Islam et moi-même, prions Allah (Dieu) de te faire la grâce d’un prompt et plein rétablissement pour que tu puisses assumer à nouveau tes devoirs envers le peuple cubain et envers le monde. Nous te souhaitons également, ma famille, les membres de la nation d’Islam et moi-même, un bon anniversaire malgré le retard, et nous prions Allah (Dieu) de te permettre d’en célébrer bien d’autres à l’avenir.
Cher commandant Castro, l’idée de se mettre au service des nécessités de la population plutôt que l’idée d’amasser des richesses matérielles est l’essence de la révolution. L’idée de service est la force motrice de la révolution cubaine, et cela représente le niveau germinal de ce que les peuples religieux, tant dans le monde de la chrétienté, que du judaïsme et de l’islam, appellent le royaume de Dieu. Je crois fermement qu’Allah (Dieu) vous a choisis, toi et le people cubain, pour mettre en action cette démarche au service des besoins de l’homme, en donnant un cadre à tous les gens de bonne volonté afin d’aller plus loin dans cette façon de servir les autres. Jésus a dit : « Celui qui est le plus haut placé parmi vous, qu’il soit votre serviteur ». Sous cet angle, tu es l’un des plus grand dirigeants qui soient apparus au XXème siècle, tu as donné un véritable exemple à tous ceux qui vont nous conduire au long de ce XXIème siècle.
Pour clore, toi et la révolution que tu as inspirée, vous avez irrité bien des gens riches et puissants, qui se sont enrichis aux dépens des pauvres. Je crois que ce c’est pour cela que Jésus disait aux gens de son temps : « Il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d’une aiguille que pour le riche d’entrer au royaume de Dieu. »
Souviens-toi, je te prie, de ce que je te disais lors de notre dernière rencontre: la mort de Fidel Castro, ça n’existe pas, car tu es une idée dont le temps est venu; et cette idée est au plus profond de l’âme de la plupart des Cubains, et elle est désormais dans le cœur de bien des gens dans le monde entier. Cette idée va continuer à grandir et tu continueras à grandir avec elle au-delà de la tombe.
Veuille Dieu continuer à vous combler de ses bienfaits, toi et ceux qui t’aident dans le service des autres.
Sincèrement, avec amour et respect, je suis ton frère et ton serviteur:
Révérend Louis Farrakhan, Serviteur des égarés retrouvés






Voir aussi : Conférence de presse à La Havane, 27 mars 2006

http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=1027&lg=fr http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=1027&lg=fr



Mercredi 30 Août 2006


Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires