EUROPE

Lettre à Luisa Morgantini, Vice-Présidente du Parlement Européen : 'Vous êtes bien trop terrifiée !'


Dans la même rubrique:
< >

Il est réellement intéressant que vous ayez fait le sacrifice de publier un communiqué de presse (13 juin 2008), avant la réunion de l'Union Européenne du 16 juin à Luxembourg, en marge du Conseil de l'Union Européenne pour les affaires générales et les relations extérieures, dans lequel vous dites qu'Israël ne respecte pas les accords, et que donc, vous recommandez de voter non à une amélioration de ses relations avec l'Union Européenne.

Par Adel Samara
Adel Samara est docteur en économie politique et développement à l'Université d'Exeter (Grande-Bretagne). Il est écrivain et militant communiste. Il a été arrêté par la Jordanie, par Israël et par l'Autorité Palestinienne.


Mardi 17 Juin 2008

Améliorer les relations avec
Améliorer les relations avec
L'essentiel de votre déclaration est qu'il est nécessaire qu'Israël montre des signes sérieux de sa bonne foi… C'est vraiment plus qu'étrange d'attendre d'Israël qu'il le fasse. Pendant la totalité des 60 ans d'occupation de la Palestine, Israël n'a jamais montré un quelconque signe de respect d'une quelconque demande humanitaire. En tant que régime colonial, Israël est de fait incapable de changer. Vous n'êtes pas sans savoir que le colonialisme de peuplement ne change jamais par le blâme, la supplique ou les pots-de-vin.

Cependant, le terme "relations UE-israéliennes" est la description vague et biaisée d'une histoire dangereuse, sale et raciste. Ce terme fait partie du discours euro-centré. L'Europe est le premier fondateur du régime sioniste ashkénaze, en Palestine, c'est-à-dire l'Europe est la première puissance étrangère qui a posé les fondations de la fin de l'existence de la Palestine (la terre, le peuple, les classes sociales, la culture et les rêves). Sans les Britanniques, les Français, etc. et le colonialisme impérialiste de la patrie arabe, cette entité n'aurait jamais existé.

C'est pourquoi l'accord de libre échange EU-israélien n'est pas le dernier péché dans l'histoire de l'Union Européenne contre notre peuple.

Malgré tout cela, votre communiqué de presse déclare :

" 'Ce n'est pas pour punir Israël, mais pour être cohérents avec nos règles – d'abord avec le respect des droits de l'homme, qui est fondamental dans tous les accords d'association entre l'Union Européenne et les pays tiers. Des droits de l'homme qui continuent d'être systématiquement violés par les politiques israéliennes envers la population palestinienne dans les Territoires Palestiniens Occupés', a ajouté Luisa Morgantini, Vice-Présidente du Parlement Européen, qui faisait aussi partie de la délégation ad hoc."

Ce que le régime sioniste ashkénaze pratique ici jour et nuit est de la terreur, pas de simples violations des droits de l'homme ! C'est vraiment une honte que des gens avec votre poste, votre connaissance et votre expérience soient tellement terrifiés qu'ils n'utilisent pas les mots pour le dire.

Tant que vous serez autant terrifiée, vous serez, de fait, même indirectement, la preuve que le régime sioniste ashkénaze est un Etat terroriste. Car je doute que vous ayez un intérêt personnel à ne pas parler franchement.

Vous devez trouver étrange d'être interpellée de cette manière par un Palestinien et Arabe. Je suis sûr que vous êtes toujours très bien accueillie par les politiciens et les intellectuels palestiniens/arabes, qui doivent se battre pour être pris en photo avec vous, et qui apprécient votre déclaration telle qu'elle est.

Considérant que vous n'irez jamais plus loin dans votre blâme poli du régime sioniste ashkénaze, je vous écris pour vous expliquer, à vous et à tous les lecteurs, que ceux que vous rencontrez ne sont Arabes que de noms, pas de cœur et d'engagement. C'est la raison pour laquelle, si vous voulez parler à des Arabes, ne perdez pas votre temps avec eux

Professeur Adel Samara,
Ramallah Occupée.

Source : Palestine Think Tank
Traduction : MR pour ISM


Mardi 17 Juin 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires