ANALYSES

Les vaccins, une bombe de l’ère médicale


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:49 Le prix de la rétrogradation

Lundi 17 Octobre 2016 - 11:17 Olivier Roy : « Le djihad et la mort »



redaction@mecanopolis.org
Dimanche 24 Mai 2009

Les vaccins, une bombe de l’ère médicale

Robert Mendelsohn, médecin maintenant décédé, a pratiqué la pédiatrie pendant plus de 30 ans. Il a écrit de nombreux livres, a été directeur national du projet Head Start’s Medical Consultation Service, président du comité d’accréditation médicale pour l’État de l’Illinois, professeur associé de médecine préventive et de santé communautaire à l’École de Médecine de l’Université de l’Illinois, États-Unis. vaccins66 Robert Mendelsohn : « Bien que j’aie moi-même utilisé les vaccins dans les premières années de ma pratique, je suis devenu un opposant farouche des vaccinations de masse à cause des nombreux dangers qu’elles représentent. Le sujet est si vaste et complexe qu’il mériterait tout un livre. Je ne peux donc ici que donner un résumé de mes réticences au zèle fanatique avec lequel les pédiatres injectent aveuglément des protéines étrangères dans le corps de votre enfant, sans savoir quelles conséquences néfastes peuvent en résulter. » Il n’existe aucune évidence scientifique concluante prouvant que ce sont les vaccinations qui ont éliminé les maladies d’enfance. Il est vrai que certaines maladies d’enfance qui étaient autrefois fréquentes ont diminué ou disparu depuis que les vaccinations ont été introduites ; personne ne sait réellement pourquoi, bien que l’on pense que c’est l’amélioration des conditions de vie qui en est la cause. Car si les vaccinations étaient responsables de la diminution de ces maladies aux États-Unis, pourquoi donc ont-elles disparu d’Europe où les vaccinations de masse n’ont pas été appliquées ? On pense habituellement que c’est grâce au vaccin SALK que l’épidémie de poliomyélite qui frappa les enfants américains dans les années 1940 et 1950 a pris fin. Si c’est vrai, pourquoi est-ce que les épidémies ont aussi cessé en Europe où le vaccin POLIO n’était pas utilisé de manière aussi généralisée ? Et pour prendre un sujet d’intérêt plus récent, pourquoi est-ce que le vaccin SABIN est encore administré à des enfants, alors que le Dr Salk affirme que c’est ce vaccin qui cause actuellement la plupart des cas de poliomyélite ? Continuer à administrer ce vaccin est un comportement médical irrationnel qui ne fait que confirmer mon opinion que les médecins répètent constamment leurs fautes. Nous assistons là à une répétition du scénario où l’on voyait la difficulté du corps médical à abandonner la vaccination contre la variole. Ce vaccin resta la seule cause de mort due à la variole pendant trente ans après que la maladie ait disparu. Pensez-y, pendant trente ans, les enfants mouraient après des vaccinations antivarioliques, alors que la maladie elle-même ne comportait plus un risque réel ! Tout vaccin comporte des risques et des contre- indications ; cependant, les médecins les administrent de routine et par habitude, sans avertir les parents des dangers possibles et sans rechercher si tel vaccin serait contre-indiqué pour votre enfant. Aucun enfant ne devrait être vacciné sans qu’on réfléchisse à cela, et pourtant des queues d’enfants sont alignées chaque jour dans les cliniques pour recevoir un vaccin, sans qu’aucune question ne puisse être posée par leurs parents. On pense de plus en plus que ces vaccins contre les maladies d’enfance relativement bénignes peuvent être responsables de l’augmentation intense des maladies auto-immunes dans notre population. Ce sont des maladies graves comme le cancer, la leucémie, les rhumatismes, la sclérose en plaques, le lupus érythémateux disséminé et le syndrome de Guillain-Barré. Dans les maladies auto- immunes, les mécanismes de défense de l’organisme ne savent plus faire la distinction entre les protéines étrangères et les tissus du corps lui- même, en conséquence l’organisme commence à se détruire lui-même.
Robert Mendelsohn, médecin maintenant décédé, a pratiqué la pédiatrie pendant plus de 30 ans. Il a écrit de nombreux livres, a été directeur national du projet Head Start’s Medical Consultation Service, président du comité d’accréditation médicale pour l’État de l’Illinois, professeur associé de médecine préventive et de santé communautaire à l’École de Médecine de l’Université de l’Illinois, États-Unis. Il affirme : « Bien que j’aie moi-même utilisé les vaccins dans les premières années de ma pratique, je suis devenu un opposant farouche des vaccinations de masse à cause des nombreux dangers qu’elles représentent. Le sujet est si vaste et complexe qu’il mériterait tout un livre. Je ne peux donc ici que donner un résumé de mes réticences au zèle fanatique avec lequel les pédiatres injectent aveuglément des protéines étrangères dans le corps de votre enfant, sans savoir quelles conséquences néfastes peuvent en résulter. » Il n’existe aucune évidence scientifique concluante prouvant que ce sont les vaccinations qui ont éliminé les maladies d’enfance. Il est vrai que certaines maladies d’enfance qui étaient autrefois fréquentes ont diminué ou disparu depuis que les vaccinations ont été introduites ; personne ne sait réellement pourquoi, bien que l’on pense que c’est l’amélioration des conditions de vie qui en est la cause. Car si les vaccinations étaient responsables de la diminution de ces maladies aux États-Unis, pourquoi donc ont-elles disparu d’Europe où les vaccinations de masse n’ont pas été appliquées ?
On pense habituellement que c’est grâce au vaccin SALK que l’épidémie de poliomyélite qui frappa les enfants américains dans les années 1940 et 1950 a pris fin. Si c’est vrai, pourquoi est-ce que les épidémies ont aussi cessé en Europe où le vaccin POLIO n’était pas utilisé de manière aussi généralisée ? Et pour prendre un sujet d’intérêt plus récent, pourquoi est-ce que le vaccin SABIN est encore administré à des enfants, alors que le Dr Salk affirme que c’est ce vaccin qui cause actuellement la plupart des cas de poliomyélite ? Continuer à administrer ce vaccin est un comportement médical irrationnel qui ne fait que confirmer mon opinion que les médecins répètent constamment leurs fautes. Nous assistons là à une répétition du scénario où l’on voyait la difficulté du corps médical à abandonner la vaccination contre la variole. Ce vaccin resta la seule cause de mort due à la variole pendant trente ans après que la maladie ait disparu. Pensez-y, pendant trente ans, les enfants mouraient après des vaccinations antivarioliques, alors que la maladie elle-même ne comportait plus un risque réel ! Tout vaccin comporte des risques et des contre- indications ; cependant, les médecins les administrent de routine et par habitude, sans avertir les parents des dangers possibles et sans rechercher si tel vaccin serait contre-indiqué pour votre enfant. Aucun enfant ne devrait être vacciné sans qu’on réfléchisse à cela, et pourtant des queues d’enfants sont alignées chaque jour dans les cliniques pour recevoir un vaccin, sans qu’aucune question ne puisse être posée par leurs parents. On pense de plus en plus que ces vaccins contre les maladies d’enfance relativement bénignes peuvent être responsables de l’augmentation intense des maladies auto-immunes dans notre population. Ce sont des maladies graves comme le cancer, la leucémie, les rhumatismes, la sclérose en plaques, le lupus érythémateux disséminé et le syndrome de Guillain-Barré. Dans les maladies auto- immunes, les mécanismes de défense de l’organisme ne savent plus faire la distinction entre les protéines étrangères et les tissus du corps lui- même, en conséquence l’organisme commence à se détruire lui-même. Les ouvrages remettant en cause les dogmes vaccinaux sont nombreux : Adverse effects of Pertussis and Rubella vaccines, Washington DC National Academy Press, 1991 A shot in the dark, (Dr HARRIS et B Loe FISHER), Avery Publishing group, 1991 Au cœur du vivant, (J. BOUSQUET), Ed. Saint Michel Danse avec le diable (G. SCHWAB), Ed. Courrier du livre Déjà vacciné ? Comment s’en sortir ?, (Dr A. BANOIS – Sylvie SIMON) Des enfants sains même sans médecin, (Dr R. MENDELSOHN), Ed. Soleil 1987 Des lobbies contre la santé, (Roger LENGLET), Ed. Syros Dossiers sur le gouvernement mondial, (A. MEUROIS- GIVAUDAN), Ed. Amrita, Immunisation, Theory versus reality, New Atlantean Press, 1996 La catastrophe des vaccins obligatoires, (Pr TOSSOT), Ed. de l’Ouest, 1950 La dictature médico-scientifique, (Sylvie SIMON), Ed. Filipacchi La faillite du B.C.G., (Dr Marcel FERRU, Pr honoraire de clinique médicale infantile), Ed. Princeps La guerre des virus, (L. HOROWITZ), Ed. Félix La mafia médicale, (Dr G. LANCTOT), Ed. Voici la clé La médecine retrouvée, (Dr ELMIGER), Ed. Léa La lumière médicale, (Dr Norbert BENSAÏD), Ed. le Seuil La poliomyélite, quel vaccin ? Quel risque ?, (Dr Jean PILETTE), Ed. de l’Aronde, 1997 La rançon des vaccinations, (Simone DELARUE), Ed. LNPLV, Ed 1988 La Santé Publique en otage, (Eric GIACOMETTI), Ed. Albin Michel La santé confisquée, (Mirko et Monique BELJANSKI), Ed. Compagnie Le malade déchaîné, (R. BICKEL) Les chemins de la souveraineté individuelle, (R. BICKEL), Médicis Les Vérités indésirables, Le cas Pasteur (Archives Internationales Claude BERNARD), Ed. La Vieille Taupe, 1989 L’intox, quelques vérités sur vos médicaments, (Dr Bruno DONATINI), Ed. MIF L’intoxication vaccinale, (F. DELARUE), Ed. Le Seuil, 1977 Le tabou des vaccinations. Danger des vaccins, thérapies naturelles de prévention des maladies infectieuses, (Miller Schär MANZOLI) Live viral vaccine, biological pollution, (Pr R DELONG), Cartlon Press Corp, New Yorl, 1996 Les dessous des vaccinations, (Dr SCOHY), Ed. Cheminements Les radis de la colère, (J.-P. JOSEPH, Avocat à Grenoble), Ed. Louise Courteau CORNILLOT, Doyen de la Faculté de Médecine de Bobigny Mon enfant et les vaccins, (Dr F. BERTHOUD), Ed. Soleil Nous te protègerons, (Dr Jean PILETTE), Ed. Daxhelt On peut tuer ton enfant, (Dr P. CHAVANON), Ed. Pour en finir avec Pasteur, (Dr Eric ANCELET), Ed. Marco Pietteur Tétanos, le mirage de la vaccination, (F. JOET), Ed. Alis Tuberculose et vaccin B.C.G., (Pr GRIGORAKI) Vaccin Hépatite B : Les coulisses d’un scandale, (Sylvie SIMON et Dr Marc Vaccination, Social Violence and Criminality, North Atlantic Books, Berkley 1990 Vaccination erreur médicale du siècle, (Dr L. De BROUWER), Ed. Louise Courteau VERCOUTERE), Ed. Marco Pietteur Vaccinations : le droit de choisir, (Dr F. CHOFFAT), Ed. Jouvence Vaccinations, les vérités indésirables, (Pr GEORGET), Ed. DANGLES Vaccinations : l’Overdose, (Sylvie SIMON), Ed. Déjà, Vaccinations : prévention ou agression ?, (M. Th. QUENTIN), Ed. Vivez Soleil 12 balles pour un veto, (Dr QUIQUANDON), Ed. Agriculture et Vie, 1978 Aucun de ces ouvrages, largement diffusés tant en France qu’à l’étranger, n’a fait l’objet du moindre procès, ni même du moindre démenti. Et comme l’ont écrit certains intervenants, rien ne vaut l’immunité acquise naturellement par l’allaitement et/ou en "faisant" la maladie. Suivi de l'info virus A/H1N1 sur Mecanopolis

Profil Facebook de Rédaction Mecanopolis



Dimanche 24 Mai 2009


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires