Société

Les vaccins ont provoqué une dermatite et le diabète de type 1 chez notre petit garçon



Mardi 12 Septembre 2017

Les vaccins ont provoqué une dermatite et le diabète de type 1 chez notre petit garçon

Les vaccins ont provoqué une dermatite et le diabète de type 1 chez notre petit garçon

                                          Bruno Péres, 3 septembre 2017

 

Quand notre petit garçon, Rafael, est né le 9 septembre 2014, il était heureux et en parfaite santé. Au cours des premiers jours de sa vie on lui administra deux vaccins : le vaccin contre l’hépatite B et le BCG. Quelques jours plus tard, il a fait une grave dermatite.

Le médecin nous a dit que la chose était commune chez les bébés et nous a assurés qu’il n’y avait rien à craindre. Après quelques semaines, la dermatite a disparu. Nous avions accepté ce que le médecin nous avait dit et pensions que la dermatite n’avait pas été causée par le vaccin. En rétrospective, je reconnais que la réaction du bébé était déjà en fait, un signe de ce qui allait se produire dans la suite.

Au cours des mois suivants, Rafael n’est pas tombé malade. Il a été allaité jusqu’à 11 mois.

Une semaine et demi  après son premier anniversaire, soit le 21 septembre 2015, nous nous sommes rendus au Centre de santé pour que notre petit reçoive les vaccins recommandés, soit le vaccin contre l’hépatite A et le ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole). C’est cette série de vaccins qui a changé toute la vie de notre famille.

Au cours des jours suivants, l’énergie de notre petit a considérablement diminué et son humeur s’en est fortement ressentie. Il avait tout le temps soif et était très fatigué. Il n’avait plus la force de jouer comme précédemment. Deux semaines plus tard, soit le 2 octobre, il reçut le diagnostic de diabète de type 1. Dans notre famille, personne ne souffre de diabète de type 1.

Nous avons voulu effectuer un autre test pour confirmer le diagnostic. Ce test a révélé des anticorps positifs, ainsi que la valeur hbA1c pour l’hémoglobine glyquée.

Cela a confirmé nos craintes et nous a menés à nous interroger sur les vaccinations.

Nous avons commencé à chercher des preuves que les vaccinations pouvaient être des causes potentielles de certaines maladies de l’enfance.

La première preuve que nous avons découverte se trouvait dans la notice des vaccins. Nous avons estimé que tout lien éventuel entre les vaccins et le diabète de type 1 aurait dû nous être divulgué. Nous avons poursuivi nos recherches en ligne et avons constaté que des éléments de preuves allaient dans le sens de nos préoccupations. Nous avons trouvé très frustrant de constater que les preuves étaient largement disponibles, mais restaient ignorées de la communauté médicale.

Faudrait-il vraiment que la moitié de la population vaccinée soit affectée pour que l’on puisse enfin se pencher sur le problème ?

Nous avons accumulé quantité de preuves qui montrent que les vaccins sont susceptibles de provoquer des dommages de santé chez les enfants. Faudrait-il croire que ces dommages de santé causés chez les enfants ne constitueraient pas des  raisons suffisantes pour mettre un terme à l’utilisation de vaccins dangereux ?

En outre, ce ne sont pas que les enfants qui sont touchés négativement, mais aussi leurs familles et tous les autres contacts. Mais, ce sont avant tout les parents qui doivent porter l’énorme fardeau imposé par le manque d’information.

Je crois que les vaccins ne posent pas de problème pour la plupart des gens, mais qu’ils peuvent provoquer de terribles réactions pour un petit groupe de personnes qui n’ont pas été mises en garde par rapport aux complications qui pourraient se produire après vaccination. J’aurais de loin préféré que mon petit garçon fasse la rougeole, les oreillons et la rubéole plutôt que de faire un diabète.

Trois ans plus tard, nous devons lui injecter sept doses d’insuline par jour. Ses taux de glucose doivent être contrôlés entre 10 et 12 fois par jour. En raison du risque d’hypoglycémie, ses taux de glycémie doivent être contrôlés tous les soirs. Ma femme et moi devons restés éveillés presque toute la nuit pour nous assurer que notre enfant n’est pas en danger. Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune qui nécessite une attention de toutes les heures.

Eléments et dispositifs médicaux nécessaires à la santé de Rafael

Aujourd’hui, Rafael va mieux et notre famille est heureuse. Il nous faudra cependant continuer à vivre en nous occupant d’une maladie incurable qui nécessite des soins journaliers pour le restant de nos jours. Je suis de tout cœur avec ces personnes et ces familles qui ont été victimes de complications vaccinales. Si les parents étaient informés des véritables risques que comportent les vaccins, risqueraient-ils que l’on injecte dans le corps de leurs plus précieux trésors des vaccins potentiellement dangereux?

Que préférez-vous pour votre enfant ? Le diabète ou la rougeole ? L’autisme ou les oreillons ? La grippe ou l’arthrite ? L’hépatite A ou une paralysie Guillain-Barré ? Ne prenez pas de risques avec la vie de vos enfants ! La rougeole peut être facilement traitée ; il n’en va pas de même pour le diabète de type 1 !

Source: Stopmandatoryvaccination.com

http://initiativecitoyenne.be/2017/09/les-vaccins-ont-provoque-une-dermatite-et-le-diabete-de-type-1-chez-notre-petit-garcon.html



Mardi 12 Septembre 2017


Commentaires

1.Posté par Bina le 12/09/2017 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je reste sans voix.....je ne peux que vous exprimez tout mon soutient.

2.Posté par saidab le 12/09/2017 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me demande s'il ne serait pas intéressant de rassembler des témoignages d'autres familles dont les enfants souffrent des suites de vaccins afin de pouvoir mener une action commune ...

3.Posté par Bina le 14/09/2017 06:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui je suis d'accord Saidab mais ça a déjà été fait auparavant et faute de soutien cette action a fait un flop. Pourquoi cette échec ? Faut-il vraiment que je développe la réponse ?!

À partir du moment où l'annonce d'une éventuelle réforme sur l'obligation vaccinale fut annoncée, on aurait dû voir dans les rues tous les parents et futures parents ainsi que les infirmières, sages-femmes et médecins manifester leurs opposition, résistance et refus. Non, au lieu de cela, quelques mois sont passés jusqu'au moment on nous annonce qu'une loi avait été votée et qu'elle serait appliquée à la rentrée et puis tout de suite après les vacances d'été sont arrivées, tout le monde est est parti ou presque. Une fois arrivée la fin des vacances estivales les voilà qui se réveillent pour manifester 2-3 jours avant la sortie du décret.....mais c'est trop tard !
Honnêtement, si une action était menée à ce jour, nous serions tous hors la loi.

Je m'adresse aux futurs parents, partez vivre en Suède ou en dehors de l'Europe (hors Pays oXidentalisés)

4.Posté par plouf le 14/09/2017 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si on se soulève pas maintenant avec tout ce qui se passe , les 11 vaccins obligatoires, le medicament "Levothyrox" avec ses effets secondaires terribles... on est foutu ! La revolution.. Buzyn dehors !

5.Posté par wymay le 14/09/2017 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Se révolter après avoir laissé faire ...ça semble utopique. Et qui va se révolter ? Contre qui ? Avec quel projet ?
Avec les additifs alimentaires, les subventions aux loisirs et au sexe mécanisé, les ogm qui modifient notre métabolisme, nous allons gentiment continuer à consommer ce qui détruit notre corps et notre esprit : les "services" dont on est contraint de bénéficier.
Les enfants ? Des pièces à façonner.

6.Posté par Saber le 14/09/2017 21:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut ajouter à cela une alimentation irradiée en amont.

7.Posté par folamour le 16/09/2017 07:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C’était dimanche. Isabelle Adjani ne mâche pas ses mots et elle a bien raison. Faites comme elle, informez-vous ! OD

Isabelle Adjani sur les 11 vaccins obligatoires

https://www.crashdebug.fr/diversifion/13940-isabelle-adjani-sur-les-11-vaccins-obligatoires://

(Il y a des informations complémentaires sous l'article pour creuser le sujet)

Amicalement,

f.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires