ALTER INFO

Les terroristes d’Israël : l’assassin du Comte Folke Bernadotte est mort, mais ses émules sont toujours actifs


Dans la même rubrique:
< >

AUTEUR: Brian CLOUGHLEY

Traduit par Marcel Charbonnier. Édité par Fausto Giudice


Samedi 30 Mai 2009

Le Comte Bernadotte
Le Comte Bernadotte

Le Daily Telegraph de Londres est devenu un canard douteux, que possèdent deux frères jumeaux, des personnages louches, dont le rachat du quotidien a fait froid dans le dos à plus d’un. Ce journal est devenu une caricature lamentable au format tabloïd du journal prestigieux qu’il a été..

Aujourd’hui, il met l’accent sur des potins dignes de Clochemerle  autour de « people », même s’il faut dire que sa dénonciation récente de la rapacité et des magouilles de politicards britanniques au petit pied a rendu un service signalé aux citoyens (quand bien même, là encore, cette dénonciation fut quasi-exclusivement basée sur des ragots de bas étage et centrée sur des personnages certes douteux, mais néanmoins (hélas !) en vue).

Toutefois, il y a quelque chose qui a la vertu de racheter le Telegraph moderno-vulgaire : sa rubrique nécrologique : les descriptions des personnes récemment défuntes sont rédigées dans un style que seul le qualificatif de sublime peut décrire. Les faits et méfaits d’innombrables personnalités captivantes sont détaillés par le menu, avec force détails amusants (et parfois, même, croustillants), avec élan, avec élégance, avec un sens exquis de la tournure qui fait mouche.

Aussi, chaque matin, tandis que je parcours les journaux du monde entier sur Internet, une des choses que je regarde avec attention, ce sont, précisément, les nécros  du « D.T. ». J’ai connu un certain nombre de ceux dont les existences ont ainsi été décrites dans ses colonnes (ce qui est de plus en plus déprimant, plus le temps passe…) et voir leurs prouesses ainsi couchées sur le papier, d’une manière aussi stylée, est un pur délice.

Mais ça, c’était jusqu’à la semaine dernière…

Le 21 mai, le Daily Telegraph, en effet, a publié la nécro  d’un homme – non, pas d’un homme : d’un paquet répugnant de charogne contaminée – du nom de Yehoshua Zettler. L’avis était écrit magnifiquement, of course : c’était son objet qui soulevait le cœur…

La notice nécrologique expliquait que

« Yehoshua Zettler, disparu le 20 mai à l’âge de quatre-vingt-onze ans, avait été le commandant, à Jérusalem des Combattants pour la Liberté d’Israël, ou Lehi (connus des Britanniques sous le nom de Gang Stern) ; c’était lui qui avait planifié et supervisé l’assassinat du médiateur des Nations Unies, le Comte Folke Bernadotte [et du colonel français André Sérot*, NdE Tlaxcala], le 17 septembre 1948. Bernadotte, qui appartenait à la famille royale de Suède, avait été envoyé au Moyen-Orient par les Nations Unies afin d’y superviser une médiation entre Israéliens et Arabes au sujet du devenir de la Palestine ».

Ce représentant des Nations Unies était quelqu’un de bien (comme la quasi-totalité des envoyés des Nations Unies), qui voulait faire tout son possible afin de servir tous les humains, quels qu’ils soient. Donc, les sionistes l’ont liquidé.

Quant à Zettler, c’était un fanatique, un criminel de bas étage, un assassin sans remords, qui, après son crime répugnant, continua à mener une existence paisible et prospère en Israël, respecté et admiré par les Israéliens, ainsi que par ses nombreux admirateurs aux USA. C’était un des terroristes de tout premier plan de l’ère moderne, un de ceux qui ont le mieux « réussi ». [Il avoua son crime lors d’un talk show de la télévision israélienne en 1991, sous un tonnerre d’applaudissements et de rires du public, NdE Tlaxcala]

Il a véritablement promu le terrorisme contemporain et il a été honoré en raison même de ses crimes. Quel accomplissement ! Et quelle illustration de ce que sont les sionistes, qui ont engendré, assumé et louangé sa bestialité odieuse !

L’assassin Zettler était considéré comme un combattant de la liberté. Comme aurait pu le dire Time Magazine, dans ce style négatif étrange, mais néanmoins modérément stylé, dont il use à propos des gens : « Lui ? Pas terroriste, lui » [No terrorist  he].

La notice nécrologique de Zettler indiquait qu’ « il n’avait jamais regretté sa responsabilité dans l’assassinat » et qu’il disait : « Lorsque nous avons manifesté face à Bernadotte et que nous lui avons dit : « Partez d’ici ! Quittez Jérusalem, et retournez d’où vous venez : à Stockholm ! », Bernadotte n’a rien dit. Donc, nous n’avions pas le choix. »

Zettler n’avait donc « pas d’autre choix que d’assassiner un homme bon et charmant…



Bernadotte à son arrivée en Palestine...



...est accueilli par des manifestations sionistes :"Votre travail est en vain - NOUS somme ici " - "Stockholm est à vous-Jérusalem est à nous":



Quel sauvage à vomir ! Et quel exemple magnifique, pour les Talibans, les gens du Hamas et tous les autres extrémistes cinglés, de l’autre côté du mur !

Ensuite, Zettler participa à un massacre perpétré dans le village de Deir Yassine, un faubourg de Jérusalem. Cette atrocité, dans laquelle plus de cent Arabes non armés furent assassinés par des membres du Gang Stern (auquel appartenait Zettler) et de l’Irgoun, dirigé par Menachem Begin (qui allait devenir Premier ministre d’Israël), n’a jamais suscité la condamnation unanime que des Arabes auraient soulevée, dans le cas où ils se seraient livrés à une telle orgie de crimes.

Un témoin israélien déclara que « les attaquants ont délibérément tué tous ceux qu’ils trouvaient encore vivants, comme si tout être vivant, dans ce village, était un ennemi. La seule idée que les assassins avaient en tête, c’était : « il faut les tuer, tous, jusqu’au dernier… » C’était une belle journée printanière, les amandiers étaient en fleurs, les prairies étaient pleines de fleurs aussi, mais, partout, il y avait la puanteur des cadavres, l’épaisse odeur du sang, et l’odeur – terrible – des corps, que l’on brûlait, dans la carrière ». Et un des tueurs, Ben Zion-Cohen, de l’Irgoun, avait déclaré, quant à lui, sobrement : « Nous avons éliminé tous les Arabes qui nous tombaient entre les pattes. »

Quand c’est Israël qui fait ça, on appelle cela « combat pour la liberté ».

L’horreur du massacre perpétré (entre autres) par Zettler à Deir Yassine ne ressemble que trop aux actes de terreur commis durant l’invasion et la destruction de la Bande de Gaza par Israël, il y a cinq mois.

Durant leur assaut dévastateur, les vaillants soldats et aviateurs des « Forces Israéliennes de Défense » ont tué trois-cents-treize enfants palestiniens. Quels types merveilleusement courageux – chapeau ! Je me demande combien de décorations ils ont reçues, pour leur chasse aux gamins. Ils ont peut-être touché un bonus, quand les gamins massacrés l’avaient été à l’intérieur d’écoles de l’ONU ?

Pour ne prendre qu’un seul exemple, l’artillerie israélienne a bombardé « l’école primaire de l’ONU à Beit Lahiya, où près de deux mille Palestiniens étaient venus se réfugier, fuyant les combats. Deux enfants, âgés de cinq et sept ans, ont ainsi été tués à l’intérieur d’une salle de classe… »

Et puis il y a eu la petite Farah Al Hélou, dix-huit mois. « La famille Al Hélou avait reçu l’ordre d’évacuer son domicile, à Zaïtoun, à l’est de Gaza. Mais, tandis qu’ils tentaient de partir, des soldats israéliens ont tiré sur eux. Farah a été atteinte par une balle dans le ventre, et elle est morte, s’étant vidée de son sang, deux heures après. » Wâouw ! Vite, que l’on donne une médaille à ce courageux tireur d’élite  !

Le rapport exhaustif de l’ONU sur les atrocités perpétrées à Gaza ne sera jamais rendu public. Afin de parer à toute éventualité, l’enquête à été confinée aux investigations sur les morts et les destructions dans les seules installations de l’ONU, évitant le caractère spécifique des assassinats délibérés d’enfants (les Israéliens ont attaqué des ambulances et détruit des dépôts de denrées alimentaire et de médicaments, perpétrant là des actes qui, n’importe où dans le monde, sauf en Palestine, seraient considérés comme crimes de guerre.)

Mais Washington s’est assuré que le Secrétaire général de l’ONU ne permettrait aucune critique visant les assassins israéliens. M. Ban Ki-moon est un homme fort agréable, mais ses deux prédécesseurs n’auraient en aucun cas permis cette sorte de dissimulation patente et moralement abjecte. C’est bien là, d’ailleurs, évidemment, la raison pour laquelle M. Ban a été choisi…

Mais tout cela montre qu’Israël n’a absolument pas changé en soixante ans. Le psychotique Netanyahu, son nouveau Premier ministre, a déclaré qu’il allait continuer à l’a rendu célèbre.

Et les USA vont continuer à lui apporter leur soutien, avec bombes nucléaires et tout le toutim…

Il y a de cela soixante ans, les Israéliens entamaient leur carrière de terroristes en Palestine, dont ils arrachèrent brutalement les terres à ses habitants immémoriaux, tuant autant d’Arabes que possible, lors de leurs crises de folie meurtrière. L’assassin Yehoshua Zettler est mort, et peut-être son « âme » est-elle en train de pourrir en enfer ; mais, Dieu m’en est témoin, son exemple maléfique est toujours là, et bien là, parmi nous.

* NdE : le Colonel Sérot avait tenu à s'asseoir à côté de Bernadotte pour le remercier d'avoir sauvé sa femme du camp nazi de Dachau, au cours de la fameuse opération des "autobus blancs", où Bernadotte sauva 15 000 détenus des camps nazis. Il trouva la mort, criblé de 17 balles, à la place du général suédois Lundström, qui devait être la deuxième victime des terroristes.





Source : CounterPunch - Israel's Terrorists

Article original publié le 26/5/2009

Sur l’auteur

Fausto Giudice est membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur, le traducteur, le réviseur et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=7749&lg=fr


Samedi 30 Mai 2009


Commentaires

1.Posté par desperado le 30/05/2009 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

NdE : le Colonel Sérot avait tenu à s'asseoir à côté de Bernadotte pour le remercier d'avoir sauvé sa femme du camp nazi de Dachau, au cours de la fameuse opération des "autobus blancs", où Bernadotte sauva 15 000 détenus des camps nazis. Il trouva la mort, criblé de 17 balles, à la place du général suédois Lundström, qui devait être la deuxième victime des terroristes.
Ils sont sympas les sionistes, tu leurs sauvent la vie et parès ils te tuent.
Que cela serve de leçons à tout ceux qui croient que leurs statuts de gentils,ou de collaborateurs les protègent de la haine sionisto-nazi.



2.Posté par dik le 30/05/2009 21:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le critère d'élection le plus sûr en Israël est l'assassinat du plus grand nombre de palestiniens. Tous leurs premiers ministres furent des assassins de sang froid. Mais le plus terrible encore, c'est de se faire passer ensuite pour les victimes du reste du monde, en particulier des...palestiniens!!

Je vous remercie pour cet article très intéressant et bien documenté. Honte à ceux qui osent en vouloir aux résistants à la barbarie.

3.Posté par VIRGILE le 30/05/2009 22:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet article n'est pas étranger à tous ceux qui ont lu l'incontournable "La Controverse de Sion" de Douglas REED (disponible en ligne). Cet "épisode" sioniste n'est qu'un détail. En vérité, ils sont à l'origine de toutes les guerres révolutionnaires, coups d'état instaurant des "prétendues Républiques" avec coupage de tête des souverains (rois / empereurs) et des guerres mondiales. Un autre détail, après avoir assassiné le dernier empereur Russe, les Juifs-Bolcheviques ont assassinés plus de 30 millions de Russes de 1917 à 1945 (lire "Deux siècle ensemble d'Alexandre Soljenitsyne).
Jamais sur terre nous avons eu un peuple d'une telle barbarie et qui d'âge en âge, sème la mort, le pillage et j'en passe. Qu'est-ce qui aveugle autant l'humanité, les goyim, pour les laisser faire et en finir responsablement, une bonne fois pour toute ?

4.Posté par freeman.ffef le 31/05/2009 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Virgile...

Merci à toi de citer l'extraordinaire œuvre de Douglas REED
J'adhère totalement à ton commentaire.
Car même les rédacteurs de Alterinfo me paraissent parfois "candides" ainsi que la plupart des intervenants...

C'est à se demander,parfois , si Alterinfo ne serait pas une sorte de "piège" à mouche pour attirer et comptabiliser les Antisionistes...(Simple questionnement et non affirmation)

]qtJamais sur terre nous avons eu un peuple d'une telle barbarie et qui d'âge en âge, sème la mort, le pillage et j'en passe. Qu'est-ce qui aveugle autant l'humanité, les goyim, pour les laisser faire et en finir responsable, une bonne fois pour toute ?"
qt
Mais c'est parce que les hommes sont mauvais et se masturbent les neurones avec des concepts dogmatico-politico-débilito-socialo-merdique...Pour ne pas à avoir à assumer qu'eux-mêmes ,peuvent être aussi mauvais que le sionisme.
Voila la raison.
Sauf que,les sionistes ,eux, sont structurés et ont décidé de conquérir le monde.
Et,ils sont sur le point d'y parvenir...
19 siècles leur aura suffit...


Pour ceux que ça intéresse (rédacteurs d'Alter en tête )

La controverse de Sion "de Douglas REED : [http://up.sur-la-toile.com/ipvL
://

Et,l' info du jour:

American Free Press (AFP) annonce une réunion "exceptionnelle" du groupe de Bilderberg:

BILDERBERG AGENDA EXPOSED

AFP’s editor crashed the secret meeting of the global elite and uncovered some scary schemes;

By James P. Tucker Jr.
"Source : www.americanfreepress.net"
Bilderberg boys are a bunch of grumpy old men but remain fiercely dedicated to usurping sovereignty in the United States and throughout the world. Patriots can celebrate their setbacks but never let up: ... "

http://www.americanfreepress.net/html/bilderberg_2009_179.html://



Bon nouvel ordre mondial à tous...

Freeman

5.Posté par Tumoi le 31/05/2009 20:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'organisation des Nations Unies n'est elle pas entrain de désunir les nations???
Cette maudite organisation, juge et condamne des frères d'un même pays qui s'entretuent, alors qu'elle encourage et protège les vrais criminels et pilleurs cannibales de sionistes depuis 61 ans.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires