ALTER INFO

Les soviétiques ont rasé les églises en ménageant les synagogues


Dans la même rubrique:
< >


Henry Makow
Samedi 10 Février 2007

Les soviétiques ont rasé les églises en ménageant les synagogues

Les soviétiques ont rasé les églises en ménageant les synagogues



Par Henry Makow Ph.D., le 9 février 2007


En octobre, un lecteur a envoyé une question pénétrante : « Quand le bolchevisme a pris le pouvoir en Russie, ils ont essayé de supprimer la religion. Leur philosophie déclarée était l'athéisme et ils ont fermé les églises chrétiennes et tué ou emprisonné le clergé. »


« Cependant, ont-ils aussi fermé les synagogues juives et tué ou emprisonné les rabbins ? La réponse à cette question expliquera beaucoup de choses au sujet des débuts du Communisme et j'espère que vous pouvez fournir la vérité. »


La semaine dernière je suis tombé par hasard sur la réponse dans un livre de l'historien étasunien Edwin Schoonmaker :


« Quinze ans après que la Révolution Bolchevique ait été lancée pour mettre à exécution le programme marxiste, l'éditeur de Hébreu Américain pouvait écrire : " Selon une information que l'auteur pouvait garantir, tandis qu'en Russie il y a quelques semaines, pas une synagogue juive n'avait été démolie, comme l'ont été des centaine -- peut-être des milliers d'églises catholiques orthodoxes... À Moscou et dans d'autres grandes villes on peut voir les églises chrétiennes en cours de destruction... le gouvernement a besoin d'un emplacements pour un grand bâtiment, " (Hébreu Américain, 18 novembre 1932, p. 12) Les juifs apostats, menant une révolution qui était de détruire la religion en tant que « opium du peuple »avaient épargné d'une façon ou d'une autre les synagogues de Russie. »(« Démocratie et empire mondial, " 1939, p.211)


Si les communistes détestaient autant Dieu et la religion, pourquoi n'ont-ils pas détruit aussi les synagogues ? Ce pourrait-il que, à l'insu de la plupart des juifs, le Judaïsme ne soit pas une religion, mais une sorte de société secrète comme la Franc-maçonnerie, mieux manifestée par le Communisme lui-même ? Bien que de nombreux juifs religieux étaient anti-communiste, l'information de Schoonmaker suggère une affinité entre le Judaïsme talmudique et le Communisme matérialiste païen.


Mon hypothèse de travail est que la cabale bancaire judéo-maçonnique basée à Londres a sponsorisé les bolcheviques et est derrière le NOM (Nouvel Ordre Mondial). Le Communisme faisait partie d'un grand processus dialectique selon lequel la « vie aux Etats-Unis... pouvait être facilement fusionnée avec l'Union Soviétique, »dans les mots de la Rowan Gaither, président de la Fondation Ford, à l'enquêteur du Congrès Norman Dodd en 1953.


Si en effet le Communisme et la démocratie sont « faciles à fusionner »sous prétexte de fausse « guerre contre le terrorisme, »alors la destruction d'églises sera inquiétante pour les chrétiens et toutes personnes croyant en Dieu, dont les juifs comme moi.



ANTISEMITISME


La présence cruciale de juifs dans les mouvements communistes est bien documentée. Quels juifs ne réalisent pas que le communisme satanique est la source de l'antisémitisme. À travers l'histoire les chrétiens ont considéré les juifs comme des agents de Satan. Quelques juifs ont pu mériter cette réputation mais tous ont souffert des conséquences.


Les juifs laïques ont été dupés par les promesses de « propriété publique, d'égalité et de justice sociale. »Rejetant la rédemption spirituelle, ils ont adhéré au leurre d'une utopie matérialiste du diable. Maintenant, les mêmes attraits servent à enrôler les idiots utiles au gouvernement mondial.


Le NOM concerne la consolidation de la richesse et du pouvoir entre très peu de mains. Comme le chrétien Rakovski l'a déclaré sous serment, les banquiers ont créé l'État communiste comme une « machine de pouvoir total »sans précédent dans l'histoire. Dans le passé, « il y avait toujours place à la liberté individuelle. Comprenez-vous que ceux qui décident déjà en partie sur les nations et les gouvernements matérialistes (c'est-à-dire les banquiers centraux) prétendent à la domination absolue ? Comprenez que c'est la seule chose qu'ils n'ont pas encore atteint. "


Il est épouvantable qu'un mouvement qui représente le Mal Pur, qui a déclaré son but de détruire notre amour pour : la famille, Dieu, la nation, la race, la liberté et la propriété privée, soit largement accepté dans notre société. Jusqu'où sommes-nous tombés ! Le Communisme attaque notre humanité même. Bien entendu, le communisme voyage sous différents noms aujourd'hui -- droits de l'homme (pour certains), féminisme, diversité, post-modernisme, gouvernement mondial -- présentant toujours un visage heureux, le meilleur pour tromper.


Le Communisme est fait pour sembler bénin parce que les banquiers possèdent les mass media. Il étouffe la connaissance sur la manière dont la civilisation a été rasée par les communistes en Russie et sur l'assassinat de 60 millions de gens. Nous devons rappeler ce désolant record avant qu'ils le renouvellent aux USA. Se souvenir -- le mot d'ordre illuminati-communiste est « la fin justifie les moyens. »


Les nazis n'ont pas inventé les wagons à bestiaux pour le transport humain. Schoonmaker cite Eugene Lyon, un communiste lui-même dupe, qui a écrit sur l'expulsion des paysans : « Des millions de maisons de paysans ont été détruites, les occupants bourrés dans des wagons à bestiaux, puis déchargés dans le nord gelé ou desséché de l'Asie centrale... Je vois des chargements d'hommes, de femmes et d'enfants misérables, scrutant à travers les trous d'aération dans les wagons à bestiaux comme des animaux mis en cage. »(239)


Comme les nazis, les bolcheviques ont eu des difficulté pour massacrer les gens et se débarrasser de leurs corps. Schoonmaker signale que les plongeurs de la marine française ont trouvé des champs de cadavres ancrés au fond du port d'Odessa : « Le fond de la mer est peuplé de corps humains se tenant droits, que le balancement de l'eau... berce doucement comme de monstrueuses algues, l'extrémité de leurs cheveux se hérissait verticalement et leurs bras remontaient à la surface... ancrés au fond par des pierres... Ces cimetières sous-marins étaient le dernier abri de certains des fils et filles les plus généreux de Russie. »(235)


Ces atrocités ont eu lieu en 1920, deux ans après Grigory Zinoviev (c'est-à-dire Hirsch Apfelbaum), le chef de la Troisième Internationale qui appelait à l'extermination de la bourgeoisie russe, dix millions de gens !


Manifestement la focalisation sur les atrocités commises contre des juifs est conçu pour nous détourner des atrocités commises par les juifs. « L'Histoire ... n'a rien enregistré d'aussi profondément répugnant que les cruautés indicibles dont se délectaient souvent ces monstres humains »écrivaient E.J. Dillon.



PLUS PRÈS À LA MAISON


Avec la même ardeur que les communistes ont abattu la bourgeoisie, Schoonmaker écrit qu'ils « ont traqué le clergé. Les vacances chrétiennes étaient abolies... il a été interdit aux parents de donner de l'instruction religieuse aux enfants... une Ligue de l'Athée a été organisée pour se moquer de l'existence de chaque vestige de la religion et du respect religieux. »


Les palais de justice ont été réorganisés. Légal et illégal ont dû faire avec l'orthodoxie bolchevique. L'antisémitisme est devenu crime d'État. La science, l'art et l'éducation ont tous été mis à la norme marxiste ou impitoyablement supprimés. Les classiques et même les contes de fées ont disparu des bibliothèques et des écoles.


L'institution du mariage a été changée. Vous pouviez obtenir le divorce rien qu'en envoyant une carte à votre partenaire. Ils ont même considéré la « nationalisation des femmes »mais cela a soulevé des objections. En 1936, « l'émancipation »a eu comme conséquence de répartir les femmes en : « 26 pour cent de l'ensemble des employés des commerces de métaux et de machines, 40% dans le travail du bois et 24% de l'ensemble des mineurs de charbon soviétiques... »(201)


[Aujourd'hui,] Nous pouvons déjà voir le déclin de la culture, de l'éducation, de la religion, de la famille, du droit d'opinion, de la liberté de la presse et de la vérité objective. Nous pouvons déjà voir des tentatives de contrôler chaque aspect de nos vies comme les deux pays sont « faciles à fusionner. »



CONCLUSION


Les commentateurs juifs se tordent les mains en essayant de comprendre la maladie de gentil « irrationnelle ", de « l'antisémitisme. »Ils n'ont pas besoin de regarder plus loin que le Communisme et la tentative des banquiers de détourner la race humaine de sa saine route naturelle.


Si les juifs refusaient d'être des agents et des dupes de la cabale mégalomaniaque des banquiers, s'ils avaient combattu le Communisme à côté de leurs voisins chrétiens, il n'y auraient pas d'antisémitisme. (Bien que beaucoup de juifs ne soient jamais devenus communistes, il n'y aurait jamais eu de Communisme sans les juifs.)


Les commentateurs juifs doivent demander d'où provient l'esprit diabolique qui menace maintenant le monde entier. Ils ont besoin de dénoncer cela comme un mal étranger à eux.



Original : Henry Makow, le 9 février 2007l

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info




Dimanche 11 Février 2007


Commentaires

1.Posté par Mike le 11/02/2007 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’auteur reprend des thèmes déjà connus et documentés comme l’intervention des banquiers (et donc forcément de juifs) dans l’avènement du communisme mais ils se perd ensuite dans des raccourcis et amalgames peut solides.

Quand un évènement politique majeur est en route, il se passe toujours des faits qui supposent que certaines lignes de forces sont en jeux mais en m^me temps d’autres lignes de forces opposées agissent également si bien que l’historien, sur base de ces faits objectifs peut arriver à des résultats complètement différent.

Expl : Dans les années 30 Hitler à eu de très nombreux sympathisants de haut niveau en Angleterre et aux USA, (pour ne nommer que ces pays). Pourtant en final il n’a pu (malgré ses efforts dans ce sens) obtenir d’alliance avec eux. La réalité historique est donc (au minimum) binaire. Même dans le groupe des « pro » nazis on trouvera des personnes qui émettent beaucoup de restrictions et des limites. Après coup analyser et commenter ces évènements et essayer de retrouver le fil conducteur est une tâche qui demande vraiment bp d’humilité.

Les générations futures elles demandent une vision monolithique et manichéenne de l’histoire avec bp de vérité bien rondes et sans nuances afin de formuler à nouveaux des idéologies mobilisatrices (mais toujours réductionnistes)

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires