Palestine occupée

Les soldats saccagent les affaires de Palestiniens, attaquent et kidnappent des jeunes


Par ISM

Alors que ces actes de punition collective sont communs en Palestine occupée, ajoutant d'autres délits à la longue liste des délits commis par les FIO contre les civils, le plus grand chagrin de la famille, ce jour là, fut le kidnapping de leur fils.


ISM
Jeudi 11 Octobre 2007

 Les soldats saccagent les affaires de Palestiniens, attaquent et kidnappent des jeunes
A la suite de l'invasion de Deir Istiya par l'armée israélienne le 7 octobre, au cours de laquelle les Forces israéliennes d'occupation (FIO) ont imposé un couvre-feu au village qui a été prolongé le jour suivant, les militants des droits de l'homme sont allés voir les familles dont les maisons avaient subi les attaques des FIO et des arrestations.

Les FIO sont entrées dans les maisons au cours de leur dernier raid du village de 4.000 habitants. Dans une maison, les soldats de l'occupation ont saisi 3 enfants de 11, 15 et 16 ans, les faisant sortir de chez eux pour les emmener dans la cour de l'école et les interroger. Les jeunes étaient accusés d'avoir jeté des pierres sur les forces d'invasion depuis la terrasse de leur maison. Une heure d'interrogatoire, au cours duquel les soldats ont donné des coups de pied au plus jeune, qui s'est révélé être rien d'autre que du harcèlement des jeunes. L'armée s'est rendue compte qu'elle n'avait aucune raison de détenir les jeunes et les a ramenés chez eux.

Les soldats étaient arrivés avec trois jeeps militaires, environ 20 soldats qui sont restés dehors pendant que 4 d'entre eux commençaient à fouiller et à saccager toute la maison avant de partir.

La famille raconte que les soldats sont revenus deux heures après, se sont garés devant la maison et ont attendu un moment avant de repartir.

Les soldats des FIO sont ensuite allés dans les écoles des filles et des garçons, interrompant les classes. Bien que les écoles soient ouvertes, le couvre-feu a été imposé et est resté officiellement en vigueur jusqu'au soir du 8 octobre.

Les villageois habitant du côté ouest de Deir Istiya ont dit qu'ils avaient entendu les bruits des grenades assourdissantes vers 20h ce soir là.

Les militants sont également allés voir les familles qui avaient souffert de la violence de l'armée israélienne il y a une semaine, lors d'une autre invasion, au cours de laquelle au moins 3 jeunes ont été kidnappés par les soldats des FIO.

Une famille a raconté comme environ 20 soldats des FIO sont arrivés chez eux, il y a 8 jours, vers 1h du matin, alors que la famille dormait. La fille qui dormait dans la pièce de devant a entendu les bruits au dehors. Elle a appelé ses parents, grâce à son portable, dans la pièce à côté, et la famille a très vite réalisé que leur maison était encerclée par les soldats israéliens. Ils n'ont pas essayé d'entrer, mais ont commencé à jeter des pierres sur les deux portes d'entrée de la maison (photo ci-dessus) et dans les vitres. Une inspection faite plus tard a révélé que les soldats des FIO ont cassé une fenêtre dans une pièce située en façade, ainsi qu'une vitre du véhicule familial qui était derrière la maison.

Après avoir attendu que les soldats arrêtent de caillasser leur maison, le père a finalement ouvert la porte et leur a demandé ce qu'ils voulaient. Le père et la mère racontent comment 4 soldats ont entrés et ont battu le couple et une de leur fille de 23 ans sur tout le corps.

La famille, qui comprend 8 personnes, dont 3 enfants de moins de 18 ans, a été forcée de quitter la maison et de rester dehors, gardée par des soldats, alors que 4 d'entre eux fouillaient et saccageaient la maison pendant près d'une heure.

Le père s'est arrangé pour entrer dans la maison et passer de pièce en pièce avec les soldats qui endommageaient la maison et leurs biens.

Le pointage des dommages et des actes de violence des FIO pendant le raid sur la maison donne :

• Un panneau latéral a été arraché de l'ordinateur, dont l'intérieur a été endommagé,
• Le cadre d'un lit a été déchiré,
• Plusieurs portes de placard et d'armoires ont été cassées et sorties de leurs gonds,
• Les portes extérieures ont été endommagées par les pierres,
• Un appareil stéréo a été abîmé,
• Beaucoup d'ustensiles de cuisine ont été cassés, ainsi que les affaires et objets personnelles, qui ont été renversés des armoires et des étagères, laissés cassés ou par terre.

Alors que ces actes de punition collective sont communs en Palestine occupée, ajoutant d'autres délits à la longue liste des délits commis par les FIO contre les civils, le plus grand chagrin de la famille, ce jour là, fut le kidnapping de leur fils. Le jeune homme, âgé de 19 ans, est étudiant à l'Université de Salfit et n'a pas d'activités politiques. Il a été pris pendant le raid de cette maison, en pyjama parce qu'il dormait. Les soldats ont empêché sa mère désespérée de lui donner une chemise et des pantalons. Il a été entraîné hors de la maison les yeux bandés puis vers la rue, à environ un demi-kilomètre. La mère se souvient que les soldats l'ont bousculée et lui ont donné un coup de pied alors qu'elle tombait par terre.

La famille ne sait pas où se trouve leur fils, malgré tous ses efforts pour arriver à le localiser. Deux autres jeunes de 18 et 19 ans ont été kidnappés par les soldats le même soir.

Un autre habitant du village, le Dr. F., professeur à l'université locale, a mentionné que l'armée attaque les villages toute l'année, mais en particulier au moment du Ramadan et de la saison de la récolte des olives, lorsque les familles font tout particulièrement attention à éviter les problèmes avec les soldats et les colons.

Il pense que l'augmentation des attaques par les colons et les soldats fait partie d'un plan plus vaste de division de la société palestinienne à tous les niveaux, économique et communautaire.

Source : ISM:// www.ism-france.org/news/article.php?id=7582&type=temoignage&lesujet=Incursions
Traduction : MR pour ISM


Jeudi 11 Octobre 2007


Commentaires

1.Posté par yassine le 11/10/2007 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

encore une fois,

ISRAEL, se permet de saccageaient, la maison de pauvre palestieniens qui on deja peu de bien, si cela n'est pas une volonté de tuer les famille moralement, interieurement, et passé pour des bon qui son pour la cause et le reglement palestien sur la scene international, si ça ce n'est pas inacceptable c'ets quoi?

vive la justice encore une fois....

2.Posté par pierre le 11/10/2007 10:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les sionistes sont des nazis!!!!!

3.Posté par peur le 11/10/2007 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils veulent simplement de la rebellion pour les amenes en prison !
et c'est exactement ce qui veulent pour tous les pays !
la terre est controler par une 100taines de richousses ultra riche que j'emmerde du plus profond de moi meme.
mais le plus dingue c'est ces gens qui savent et qui continue a faires des gosses! et ca c'est un CRIME ! mais c'est pas grave tout va bien.il ne faut surtout pas en parler cela les choqueraient...........aller bonne journé les moutons

4.Posté par rabane le 11/10/2007 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

message supprimé !

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires