Actualité nationale

Les sœurs ennemies de l’intégrisme laïque , À propos de la guerre fratricide entre ResPublica et Riposte Laïque


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 22:10 VOTEZ PANAMZA !



Laurent Lévy
Lundi 12 Juillet 2010

Les sœurs ennemies de l’intégrisme laïque , À propos de la guerre fratricide entre ResPublica et Riposte Laïque
Deux mouvances se disputent la légitimité de ce que le national-républicanisme a pu produire de pire dans le paysage politique de « la gauche » française. L’Union des Familles Laïques (UFAL) et la feuille électronique ResPublica, d’une part, et d’autre part le groupe Riposte Laïque, sur lequel s’adosse désormais un nouveau groupuscule pompeusement – et significativement – baptisé « Résistance Républicaine ». Cette seconde mouvance, dont l’un des principaux animateurs est Pierre Cassen (ex-chevènementiste qui fut un temps membre de la LCR) est issue d’une scission de la première, dont le représentant emblématique est Bernard Teper (ex-chevènementiste qui fut un temps membre de la direction de Attac). Les excès rhétorique de Riposte Laïque permettent à peu de frais à la mouvance UFAL de se donner des allures de modération : supposons une scission néo-nazie au Front National, et imaginons que Le Pen en profite pour se dire de gauche… /chapo

Il faut dire que les animateurs de Riposte Laïque poussent le bouchon très loin : assumant l’islamophobie compulsionnelle, que les autres déguisent derrière de prétendues « critiques de l’islamisme », et qui caractérise en réalité les deux mouvances, ils sont allés, lors d’un récent évènement jusqu’à se féliciter de l’alliance réalisée avec des mouvements de droite et d’extrême droite – allant des partisans parisiens de Dupont-Aignan au « Bloc Identitaire », en passant par divers devillieristes – à l’occasion d’une abjecte initiative de provocation raciste dans le quartier de la Goutte d’Or [1]. La reconquête était en marche, la résistance à ce qu’ils n’hésitent pas à qualifier de nouvelle invasion de la France. Une telle franchise était évidemment pain béni pour les intégristes laïques de l’autre camp, et l’UFAL n’a guère eu de mal, ni sans doute d’état d’âme, à dénoncer cette alliance d’un genre nouveau et à s’en désolidariser.

Mais c’est là que le bât blesse : entre les deux mouvances, il y a bien des différences de style, comme il y a des conflits d’égos, de préséance et de légitimité. Pourtant, au-delà du spectacle et de questions accessoires, il est difficile de faire passer une feuille de papier à cigarette entre leurs postures respectives. Tout au plus peut-on dire que les dissidents ont le mérite de la clarté et de la cohérence, disant tout haut ce qu’implique la logique même de ce que les autres partagent avec eux : les arguments qu’ils ont durant des années pris l’habitude de développer ensemble, et dans une touchante unité, sont seulement développés sans vergogne jusqu’à leurs ultimes mais naturelles conséquences. Ce n’est pas sur les bases d’un changement d’avis que leur scission s’est faite : les uns ont poursuivi la logique des autres, là où ces autres ont préféré marquer le pas, sans pour autant jeter sur leur parcours commun le moindre regard critique, sans renoncer aux thèses qu’ils développaient ensemble naguère, et que les scissionnaires poursuivent désormais seuls, mais avec un esprit de suite parfaitement cohérent.

C’est ainsi bien avant la scission que les joyeux compères, dans une plus que cordiale entente, attribuaient a priori, et contre toute évidence, tel meurtre crapuleux à l’influence de « l’islamisme », au seul prétexte que la victime était une jeune femme pourvue d’un prénom arabe, assimilaient les jeunes musulmans de nos quartiers aux auteurs des sanglants attentats terroristes de Londres, ou dénonçaient « les caïds de l’Islam politique » à l’origine des révoltes de novembre 2005, auxquelles ils refusaient toute signification politique, n’y voyant que délinquance sommaire, et s’opposant avec vigueur à la revendication d’amnistie pour les jeunes gens impliqués. Sur ces positions là, les sœurs ennemies demeurent bien d’accord. Et c’est encore aux temps de leurs combats communs qu’elles avaient élaboré, pour défendre le principe de la loi tendant à déscolariser les lycéennes musulmanes portant le foulard, une batterie d’arguments fleurant bon le racisme islamophobe le plus sommaire – fermant ainsi la porte aux débats sérieux que la question aurait pu susciter.

Il est naturel que ResPublica et l’UFAL de Bernard Teper cherchent, en enfonçant d’un mâle coup d’épaule la porte honteusement ouverte par la nouvelle alliance de leurs anciens amis, à se refaire la respectabilité qu’ils ont alors perdue. Mais comme cet homme qui cherchait sous le réverbère son trousseau de clés qu’il avait perdu ailleurs, parce qu’au moins, ici, on y voyait clair, ils cherchent au mauvais endroit. C’est dans la manière dont ils ont combattu – avec un succès certain – quelques adolescentes qu’ils ont perdu leur honneur, et avec lui leur statut de partenaire possible dans quelque combat émancipateur que ce soit. Mais de ce succès, ils préfèrent persévérer à se vanter, quitte à en travestir la portée, présentant une loi d’exclusion comme « libératrice pour des dizaines de milliers de jeunes filles d’origine maghrébine ». Le réverbère minable allumé par Riposte Laïque ne saurait éblouir personne. Encore un effort, mesdames et messieurs : vous êtes loin, très loin du compte !

http://lmsi.net/spip.php?article1070 http://lmsi.net/spip.php?article1070



Lundi 12 Juillet 2010


Commentaires

1.Posté par Tythan le 12/07/2010 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je tiens juste à vous préciser que jamais des adhérents parisiens de DLR n'ont participé à cet imbécile initiative d'apéro saucisson-pinard. Par contre, une ancienne militante de DLR était une animatrice de Riposte laïque (Christine T). Elle a cependant quitté DLR quelques temps avant cette polémique foireuse.

Tythan, sympathisant DLR

2.Posté par Manu le 12/07/2010 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quoi qu'il en soit, jamais la terre de France ne sera terre d'islam.
Ils furent déjà repoussés, ils le seront encore et toujours. Le temps de débarquer les traitres.

3.Posté par volt le 13/07/2010 06:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@manu

ne t'inquiete pas , ta terre de france sera terre americaine

4.Posté par christian le 13/07/2010 07:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@volt
pourquoi "sera" ? L'état voyou France, tout comme le reste de l'EU, est un état-laquais de l'état voyou USA

5.Posté par romano le 13/07/2010 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

paradoxe de tous les paradoxes,pour ces gens là ,n'est laïque que ce qui porte le filigrane de la judéo-chrétienté avec un grand J et un petit c bien frileux.Fini le temps où l' Occident se définissait gréco-latin....Dans ce sens de la langue française on devrait retirer les mots d'origine non judéo-chrétienne aussi banals et aussi quotidiens que par exemple que:"magasin,chemise,jupe,coupe,sucre,chiffre, algèbre café,tarif, artichaut, zéro,chimie,algèbre,alcool,amiral,arsenal,câble, logarithme,orange, etc,etc,etc;......et les remplacer par de mots sonnant bien yiddish et le tour est joué......Messieurs,sachez que nous sommes dans un Monde fou dont la pathologie grave dominante est ce pernicieux lobby sioniste régnant en maître indétrônable,qui a parasité bien des cervelles parce qu'il a su choisir ses armes redoutables: le chantage à l'antisémitisme répressif, le racisme anti-arabe et anti-noir, la ridicule islamophobie qui n'est qu'un racisme qui a muté comme le font certains virus virulents dans les maladies graves et....le lobby israélien est une grave maladie dont souffre aujourd'hui tout le Monde dit "libre" mais soumis à Israël.

6.Posté par romano le 13/07/2010 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De cette peur de l'Islam et de l'islamophobie conséquente, parlons en.... aux esprits ouverts et non soumis aux œillères contraignantes et coriaces dues au poids de cette masse de préjugés remontant au moyen âge, préjugés encrassés,cumulés couches sur couches durant tant de siècles dans le subconscient collectif., aujourd'hui attisé par le lobby régnant sur les média formatés et soumis:à la désinformation la plus éhontée:

L'islamophobie actuelle n'a aucun fondement dogmatique avéré c'est seulement une forme de racisme qui a muté vers un champ pas encore défriché, où tout un chacun peut trouver une pâture consistante à la mesure de sa xénophobie maladive et un tonique à point à sa hargne gratuite envers l’ « autre ».. « Puisque l’autre n’est pas moi, donc il est bizarre alors je l’aime pas et si je ne l’aime pas je le discrédite » est le credo bien connu que tout raciste prend pour syllogisme pervers…aidé dans cette sinistre besogne par le martelage incessant de certains média très impliqués dans l’art de la désinformation. Il fut un temps, naguère, où la xénophobie rejetait, abhorrait l’italien ou le portugais parce qu’il parlait « étranger ».
Car, si on réfléchit bien, les préceptes de l'Islam ne sont qu'un remake, mot pour mot, des dix commandements de Moïse et de toute la morale de la Chrétienté originelle. Si vous traduisez ce qui se dit dans une prière musulmane vous y trouverez à 90% le même texte qui se récite dans une messe Chrétienne ou une prière judaïque. Seulement la malhonnêteté des gens, au dessein maléfique le cache ou, entêtée, elle se refuse de l'admettre et s'oblige à l'ignorer. Grosso modo les trois religions dans leurs prières, demandent à Dieu sa miséricorde, sa paix, son amour à toutes ses créatures et la rédemption de nos fautes quotidiennes...les falsificateurs de ces vérités trouvent une pâture qui refuse aux gens de se respecter, de s’estimer, de s'aimer par delà les dogmes et les rites...
Et beaucoup de nos amis non musulmans le vérifient et le vivent au quotidien et m'approuveront. La religion ou l'irréligion de chacun n'interfère en rien sur une amitié solide qui nous lie, une amitié souvent fraternelle.....malgré le martelage quotidien des média qui prêchent la suspicion et le doute, pour attiser la discorde entre les communautés. Des communautés qui refusent toute "fanatisation"de leurs rapports et toute surenchère .sur leur être et leur devenir .Si vous demandez au pape ou un rabbin :"êtes-vous soumis à Dieu?" ils vous répondront surement par OUI, alors traduisez en langue arabe çà donne "musulman".et c'est le paradoxe des mots sciemment non traduits qui nourrit et entretient la haine de "l'autre"...donc la grande falsification et l'incitation des gens à la haine est dans la traduction des mots....pour que ça fasse bien "ÉTRANGER" et que ça fasse peur donc génère le racisme et le haine injustifiée de l' "ÉTRANGER".....qui vient manger notre pain, même si des fois c'est lui le boulanger (sic Fernand Renaud):.Paix et amitié sincère à tous les esprits ouverts dons non soumis aux œillères des préjugés farfelus et à l'imbécilité formelle qui nous entoure et nous nargue.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires