ALTER INFO

Les sanctions sont inefficaces


Dans la même rubrique:
< >

Plus de 40 milliards de dollars ont été investis, ‎malgré les sanctions, dans le secteur gazo-pétrolier ‎iranien, en outre le pays conclut tous les 3 mois avec ses ‎partenaires des contrats dont la valeur s'estime à 7 à 8 ‎milliards de dollars, a affirmé le Président Ahmadinejad.


Samedi 27 Décembre 2008

Les sanctions sont inefficaces
‎Dans un discours, jeudi, devant le forum des ‎‎"Propagateurs de Muharram", à l'école théologique de ‎Qom, Mahmoud Ahmadinejad a surtout fait allusion à ‎la perpétuité de la croissance économique de la RII, ‎avant d'ajouter que l'économie iranienne se rangeait en ‎‎2007 parmi les 17 économies les plus puissantes du ‎monde: "et ce alors que les ennemis de la nation ‎iranienne cherchaient à empêcher le progrès et la ‎croissance économique du pays", a-t-il ajouté.

"De 2004 ‎à 2007, le taux de croissance économique en Iran se ‎chiffrait, respectivement, à 5,4%, 6,4%, 7,2% et à 7,6%"
, ‎toujours selon M. Ahmadinejad. Comme l'a bien ‎remarqué le Président iranien, les puissances arrogantes ‎ont essayé sans succès ces 30 dernières années, ‎d'empêcher le peuple iranien de s'avancer dans son ‎chemin vers le progrès. Pour ce faire, elles ont appliqué ‎les sanctions les plus sérieuses à l'encontre de la RII et ‎lancé une guerre des nerfs en bonne et due forme contre ‎la nation iranienne.

Ahmadinejad a fait allusion ensuite ‎aux résolutions anti-iraniennes adoptées au Conseil de ‎sécurité de l'ONU, "résolutions prétendument ‎contraignantes pour tous les états et qui avaient été ‎décidées pour bloquer l'artère économique du pays". ‎Mahmoud Ahmadinejad a fait également rappeler cette ‎réalité que "ces sanctions et menaces ont été ‎transformées, aujourd'hui, en opportunités pour la nation ‎iranienne", ce qui a complètement déjoué les calculs des ‎architectures de la politique de sanction. Cette politique ‎d'animosité remonte à il y'a 3 décennies, lorsque le ‎gouvernement américain de l'époque a bloqué les biens et ‎les comptes en devises de la RII, aux Etats-Unis.

Depuis ‎‎1979, les Etats-Unis ont imposé différentes formes de ‎sanctions à l'Iran. En août 2001, beaucoup de ‎compagnies pétrolières américaines ont demandé la levée ‎du boycott. Aujourd'hui, aussi, nombreux sont les experts ‎d'après lesquels les entreprises américaines ont subi des ‎préjudices de ces sanctions beaucoup plus même que ‎l'économie iranienne à laquelle elles étaient en principe ‎destinées. De toutes ses sanctions et pressions, le peuple ‎iranien est sorti plus sûr et plus confiant en ses propres ‎capacités.

Sous pressions et sanctions, les jeunes experts ‎et scientifiques iraniens ont réussi les plus grands ‎exploits dans le domaine des sciences et des technologies ‎les plus sophistiquées du jour dont les Occidentaux ‎avaient l'habitude de se réserver le monopole absolu.

‎L'Occident et surtout les Etats-Unis qui insistent sur le ‎durcissement du ton contre l'Iran doivent enfin admettre ‎que la situation économique iranienne est bonne et que ‎les sanctions se sont avérées inefficaces, écrivait le ‎quotidien Daily Telegraph, dans son numéro du 29 août ‎‎2008. Grâce à sa perspicacité, l'Iran bénéficie aujourd'hui ‎d'un bouclier invulnérable face aux sanctions ‎internationales, cela lui donne un sentiment de sécurité ‎que l'Occident ne pourrait comprendre, ajoutait le ‎quotidien.‎

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Samedi 27 Décembre 2008


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires