EUROPE

Les relations russo-européennes ébranlées par les événements de la Géorgie


Dans la même rubrique:
< >


Dimanche 31 Août 2008

Les relations russo-européennes ébranlées par les événements de la Géorgie
Le conflit en Géorgie a, bien évidemment, eu des impacts sur les relations entre la Russie et l'Union européenne. L'éventualité de sanctions contre Moscou sera posée au Sommet urgent de l'Europe, prévu, à Bruxelles, au début de la semaine prochaine. Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, dont le pays assume la Présidence, par exercice, de l'Union européenne, s'est déclaré "personnellement, contre l'application de sanctions, à l'encontre de la Russie". Kouchner a, également, recommandé de garder ouverte la porte du dialogue avec Moscou. Pour sa part, le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, a mis en garde les Européens contre toute décision de boycotter son pays. Les 27 restent, donc, divisés sur la nécessité d'adopter des sanctions contre Moscou. La Grande Bretagne, la Pologne, la République tchèque et les pays baltes défendent la ligne dure pour contraindre les Russes à se retirer de la Géorgie et à revoir leur décision de reconnaître l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie. Ils défendent, également, l'entrée de la Géorgie dans les institutions occidentales, notamment, au sein de l'Alliance atlantique. D'autres Etats membres de l'Union qui, d'ailleurs, jouissent d'un rôle déterminant dans cet organisme, comme l'Allemagne, la France, l'Espagne, l'Italie et la Grèce, ne s'intéressent guère à l'adoption de sanctions anti-russes. Ils craignent, surtout, qu'un durcissement du ton contre la Russie ne compromette le processus des négociations censées renforcer le partenariat russo-européen. Les analystes politiques estiment probable que les Russes recourent à des gestes de représailles, dans un climat, déjà, tendu. Naturellement, les Européens ont toutes les raisons du monde de se préoccuper de leur dépendance vis-à-vis des ressources énergétiques russes. Certains pensent, cependant, que l'Union européenne pourrait, aussi, décider de punir la Russie, à cause de ses agissements militaires sur le sol géorgien, en retirant ses capitaux du secteur économique du pays. De leur côté, les Russes savent, déjà, y répondre, en renforçant leurs coopérations économiques avec leurs partenaires, en Asie du Sud-Est.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Dimanche 31 Août 2008


Commentaires

1.Posté par Vince le 31/08/2008 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le meilleur moyen de pression sur l'europe est encore la fermeture des gazoducs...

Sur le court terme ça va etre assez pénalisant en hiver et ça sera peut-être aussi moche qu'une canicule au niveau mortalité, sur le moyen terme, on arrivera a mettre en place des solutions alternatives et sur le long terme quand les gisements seront epuisés cette pression ne servira plus à rien et on aura même une longueur d'avance pour offrir des solutions technologiques face a la pénurie de gaz.

Après, on est peut-être pas obligé d'en arriver là !

2.Posté par hafrit le 01/09/2008 00:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salut vince , pour le gaz peut etre , mais pour l'automobile , si tu creuses un peu tu verras qu'il n y a pas de combustibles de remplacement au petrole .

3.Posté par ciborg le 01/09/2008 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tant que les europeens sont menaient comme des moutons de panurges par des polonais entierement
acquis aux criminels US , l'europe connaitra de nouvaux malheurs . L'europe occidentale connait parfaitement l' importance de la Russie , il lui revient d'etablir des relations speciales avec la Russie et
faire fi des considerations europeennes. L'avenir de l' europe c'est la russie et non pas du tout du tout la pologne et les autres satelites des USA... QUE VOUS LE VOULIEZ OU NON...

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires