Diplomatie et relation internationale

Les propos du président iranien à l'ONU


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Vendredi 26 Septembre 2008

Les propos du président iranien à l'ONU
Et Dieu n'a pas créé l'homme dans une vocation d'agression, d'égotisme et de destruction

A la tribune de l'Assemblée nationale de l'Onu, le président a expliqué la position de la RII envers différentes questions régionales et internationales. Réitérant que la nation iranienne, tout comme de nombreux autres nations et gouvernements prohibent le maximalisme et les agressions de certaines puissances hégémoniques, le président Ahmadinejad a souligné : « Dieu n'a pas créé l'homme dans une vocation d'agression, d'égotisme et de destruction. »
Le président Mahmoud Ahmadinejad, qui intervenait mardi au sommet de l'Assemblée générale de l'Onu a déclaré : « L'instauration de l'équité relève du besoin des hommes qui sont arrivés en leur for intérieur à la justice et à l'équilibre, qui ont muselé l'esprit d'hégémonie et qui sont la manifestation par excellence de sacrifice et de l'altruisme.
Voici l'intervention du président Ahmadinejad dans son intégralité :
Monsieur le président, Excellences,
Je loue Dieu sublime pour m'avoir gratifié en m'accordant encore une fois l'occasion d'assister à cette assemblée mondiale.
Durant ces trois dernières années, je vous ai parlé, chers collègues du grand espoir à l'avenir clair de la communauté humaine, de certaines solutions pour accéder à une paix durable et pour propager l'amour et l'affection, et en revanche, je vous ai aussi parlé des pressions de certaines puissances pour bafouer les droits des nations, la tyrannie dont fait l'objet la majorité de la communauté mondiale dont les nations irakienne, palestinienne, afghane, libanaise, les peuples d'Afrique, de l'Amérique latine et d'Asie, je vous ai parlé des challenges qui doivent être relevés dont les démarches faites pour faire effondrer la famille, pour détruire les cultures et humilier les valeurs sublimes, le non-respect des engagements, l'élargissement de l'ombre de la menace, de la course aux armements, de l'iniquité et de l'incompétence des ordres dominants le monde, de la réforme de la situation. Au tournant de nouveaux événements nombreux, l'incapacité des mécanismes actuels s'est révélée plus que jamais manifeste. Pourtant, en même temps un courant plein d'espérance s'est renforcé au sein de la pensée des nations, et face aux événements qui sèment le désespoir, il a su inonder de lumière d'espoir dans les cœurs, l'espoir en de belles expériences d'un futur clair et favorable.
Mesdames, Messieurs, chers collègues !
Aujourd'hui je voudrais vous parler des raisons principales des conditions qui dominent le monde ainsi que des solutions. Certes, vous les connaissez toutes, mais leur rappel s'avère nécessaire.
Il semble que l'origine des problèmes se trouve dans le regard et la vision de l'homme et du monde de notions importantes que sont la liberté, la soumission et la justice. Le monde, l'homme, la soumission et la liberté, et l'équité sont les grandes préoccupations de l'homme tout au long de l'Histoire.
1- Le monde
Dieu, le Très-Haut, a créé le monde dans un but précis. Ce monde est le lieu de la genèse et de la croissance d'une créature que l'on appelle l'homme. Les lois dominant le monde et tous les êtres ont la vocation de le servir dans le sens de sa perfection. Il incomba au monde de réunir les occasions nécessaires censées réaliser l'objectif de la création de l'homme. Aucun phénomène, aucun être n'est vain. Tous et tout balisent le terrain, dans un ordre bien complexe et ciblé, à l'épanouissement de l'homme. Chacun est un signe de Dieu sublime. Tous sont Ses créatures et c'est Lui qui est le créateur de l'univers et le gouverneur principal du monde. Toute l'existence et tous ses aspects dont les pouvoirs, les sciences et les richesses sont de Lui.
2- L'homme
Dieu a créé le monde pour l'homme. Il a façonné l'homme de la boue et de la poussière à Son image. Mais Il ne voulut pas qu'il reste enlisé dans la terre et dans les désirs de son âme charnelle. Il éclaira en lui le flambeau de la guidance et lui demande de marcher, à l'aide de la raison, des messagers et des hommes parfaits sur la terre afin de s'envoler jusqu'aux cieux et à Sa cour.
Le monde entier s'anéantira mais Dieu a créé l'homme pour l'éternité et Il l'a fait la manifestation de Lui-même. La manifestation de la créativité, de la grandeur, de la magnanimité, de la perspicacité, de la science, de la clémence, de la beauté, de la justice, de la dignité, de l'amour, de la magnificence, de la beauté et de toutes les vertus divines.
Dieu n'a pas créé l'homme pour l'agression, l'effusion de sang, l'hostilité, l'égotisme et la destruction. Il a fait l'homme Son calife et successeur sur la terre. Il lui a demande de travailler, d'une part, pour faire épanouir ses talents divins et compétences dans le sens de la prospérité de la terre et faire du monde un terrain favorable à l'extension des vertus divines parmi tous les hommes, et réunir les conditions nécessaires à une vie comblée de beauté, d'amitié, de liberté et du bien pour tout un chacun ; et de l'autre, toujours sur ce chemin déterminer une heureuse vie dans l'Au-delà, au seuil de la cour divine. Dieu a chargé l'homme de vivre divinement et socialement, puisque les vertus divines émergent chez l'homme dans la vie sociale et dans l'interaction avec autrui.
3- La liberté et la soumission à Dieu
Dieu a voulu que la soumission et l'obéissance de l'homme à Sa cour reste l'unique chemin qui le mènera à la perfection et à la liberté authentique. La soumission à Dieu et la liberté authentique sont directement en relation, ne sont qu'en vérité les deux faces d'une même pièce. La servitude du Seigneur est admettre tout haut le monothéisme, et la soumission à Ses directives équivaut l'émancipation de tout ce qui est non-dieu. La servitude du Seigneur équivaut l'admission de la Vérité absolue et de la beauté absolue. La servitude de Dieu, c'est-à-dire s'écarter de l'égotisme et des tendances bestiales, de l'hégémonie, de l'agression, de la soumission au juste et à la justice, à l'amour et à la perfection. C'est ainsi que l'homme parviendra à la liberté véridique, qu'il s'épanouira et que les vertus divines se manifesteront chez lui. Il aimera son semblable, se lèvera pour établir l'équité. Il ne craindra aucune puissance ou menace et il défendra l'opprimé. Dans un tel paysage, la liberté d'un ne nuira pas à l'autre. Les tracasseries et les conflits sont propres à une liberté d'ordre matériel et bestial. La quintessence de toutes les religions divines, l'essence de la soumission et de la liberté véridique relèvent de l'écart des tyrans, et de la soumission au Seigneur et de Son culte, puisque
- Il est omniscient et omniprésent ; Il est clément et miséricordieux
- Tous les être s'humilient devant Sa magnificence et tout Lui est soumis
- Il est le Créateur du monde et l'existence puise son origine en Lui.
- Il aime Ses serviteurs, ne leur souhaite que bonheur et perfection. Il réfute l'iniquité, la tyrannie, l'égotisme et l'hégémonie
4- L'équité
L'équité est la base de la création de l'homme et de toute la création. L'équité est mettre toute chose à la place qui lui revient, permettre l'épanouissement de tous les talents et compétences divins chez l'homme. Sans l'équité, l'ordre du monde éclate en morceau, l'occasion de la quête de la perfection s'anéantit. Il serait impossible que la communauté humaine puisse goûter la douceur de la sécurité, de la paix, de la beauté, du plaisir véritable et du bonheur. Sans l'équité, la vie sociale ne se perdurera pas et ne se développera pas.
L'homme devra s'initier à Dieu pour parvenir à mettre en place une communauté heureuse dans ce monde et à la vie éternelle. Pour le réaliser, il faut qu'il se connaisse, qu'il s'emploie dans le sens de la perfection de la société et de lui-même, mais :
-tant que le monde est considéré comme clôt, restreint, sans objectif
- tant que la vie éternelle reste une notion imaginaire, subjective et que le jour de la Résurrection et le Livre de récompense et de châtiments sont présentés comme des notions irréelles
- tant que l'éthique et l'engagement sont considérés comme l'incarnation de l'arriération, et que l'immoralité, le mensonge, la duperie, l'égotisme et le maximalisme sont considérés permis et sont applaudis, et que l'existence de l'homme se limite à la vie matérielle dans ce monde
- tant qu'on substitue la soumission à Dieu et à Ses messagers, et la liberté véridique à la servitude des tendances de l'âme charnelle et des semblables, et que les tracasseries parviennent à leur paroxysme
-tant que l'agresseur, fort de puissance financière, politique et médiatique sera connu comme celui qui a le droit, et qu'il sera épargné du châtiment qu'il mérite
et tant qu'on déclenche des guerres pour obtenir la majorité dans les élections, qu'on asservit les nations, les problèmes du monde ne seront non seulement pas réglés mais ils s'amplifieront davantage.
Amis et collègues !
Daignez jeter un regard à la situation d'aujourd'hui.
Avec la prétention creuse de trouver des armes de destruction massive et le renversement des dictateurs on attaque l'Irak. Le dictateur est renversé et les ADM restent introuvables. Un gouvernement démocratique est mis en place par la vox populi, mais, après six ans, les occupants y sont toujours présents. Et ils persistent à mettre le peuple irakien sous l'égide du Chapitre VII de la chartre des Nations unies et à lui imposer des accords colonialistes.
Des millions de personnes sont jetées sur le chemin de l'exode tandis que l'Occupant cherche impunément à stabiliser sa position, conforter ses assises dans la géographique politique de la région et à faire main basse sur les ressources pétrolières.
L'Occupant n'admet aucun droit ni dignité au peuple irakien. Et les Nations unies ne sont pas en mesure de régler ce problème et d'éliminer l'occupation et des directives imposées. Suite

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Vendredi 26 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par Geoffrey le 26/09/2008 07:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'en ai les larmes au yeux,
je l'aime trop, il a parfaitement résumé la situation de l'humanité

2.Posté par Stef le 26/09/2008 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi ceux que l'on présente dans l'opinion publique comme des tyrans, des terroristes ont un discours pleins de vérité et dont le seul but et de faire évoluer l'humanité dans une meilleur voie ?
Petit Rapprochement avec un autre "Méchant" !
http://tf1.lci.fr/infos/monde/asie/0,,3549494,00-ben-laden-declare-guerre-pakistan-.html
ET SURTOUT , ne pas oubliez LA PREUVE que c'est bien BEN le méchant ...
http://uk.youtube.com/watch?v=53yDOgK-S30
Mais ce qu'il dit , c'est vrai !

3.Posté par verner02 le 29/09/2008 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La grande force d'un ''Petit'' est d'être VRAI ! La force d'un ''Geant'' ne réside que dans L'APPARENCE...Elle ne dure jamais.

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires