ALTER INFO

Les propos du Président iranien devant les chercheurs participant à la Conférence internationale sur l'Holocauste


Dans la même rubrique:
< >


Le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a déclaré, devant les chercheurs et penseurs participant à la Conférence internationale de Téhéran sur l'Holocauste, que le maximalisme des puissances hégémoniques ne permettait pas à l'humanité de connaître le bien-être et la sérénité. Le Président iranien a évoqué les motivations de la mise en avant de l'Holocauste et des lois sévères qui empêchent tout débat et discussion sur le sujet.


irib
Jeudi 14 Décembre 2006

Les propos du Président iranien devant les chercheurs participant à la Conférence internationale sur l'Holocauste
"Comment se fait-il que pour la pensée qui domine la culture et la politique, en Occident, on peut remettre Dieu, les prophètes et les valeurs religieuses du monde entier en question, mais que l'on commet un délit, dès que l'on touche à l'Holocauste.", a dit le Président iranien, ajoutant que l'Holocauste était un prétexte, voire, un blanc-seing, pour agresser et menacer, en permanence, les peuples de la région. L'exemple manifeste de cette affirmation se trouve dans les actes et la politique d'agression du régime sioniste qui, non seulement, constituent une violation des droits d'êtres humains innocents, mais encore, une atteinte aux droits des nations de toute une région, voire, de l'humanité toute entière. La Conférence internationale sur l'Holocauste, dont les médias et les milieux politiques proches du Sionisme ont tenté de manipuler les réalités et les objectifs, a cherché à trouver des réponses aux questions soulevées par cette affaire. Cette conférence, dont l'organisation est impossible, dans les pays occidentaux, qui prétendent, pourtant, à la "Démocratie", n'a nullement essayé de nier l'Holocauste, comme le prétendent les Occidentaux et les Sionistes. Elle a, seulement, tenté de mettre au jour des faits et des réalités historiques. Si l'on était plus attentif sur les objectifs de cette conférence, on se rendrait compte qu'elle a agi dans le sens de la défense de la dignité humaine et du respect pour toutes les victimes des tragédies humaines. Le Président iranien a fort justement posé la question de savoir quelle faute aurait commis les peuples européen et palestinien, pour payer le prix d'une guerre destructrice, déclenchée, il y a 60 ans, à cause de l'attitude des puissances de l'époque. Les peuples de la région et du monde sont, aujourd'hui, vigilants. Ils n'ont plus aucun doute sur la nature hégémonique et agressive du régime sioniste qui persécute les Palestiniens. Contrairement à ce que prétendent les lobbies sionistes, l'opinion publique internationale respecte toutes les religions monothéistes, y compris, le Judaïsme. C'est la raison pour laquelle nombre de penseurs du monde se sont rendus, en Iran, en dépit des menaces, proférées, par les Etats-Unis, l'Europe et Israël, afin de débattre, en toute liberté, des réalités et des résultats des recherches historiques.


Jeudi 14 Décembre 2006

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires