MONDE

Les propos du Chef de l'OIEA sur le second site nucléaire



Dimanche 27 Septembre 2009

Les propos du Chef de l'OIEA sur le second site nucléaire
Le Chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA) a affirmé que la campagne médiatique de l'Occident sur la construction de la nouvelle unité d'enrichissement de l'uranium, en Iran faisait partie des complots de l'Occident. Après que l'OIEA a fait part, dans un communiqué officiel, de la construction de sa nouvelle unité d'enrichissement de l'uranium, les médias occidentaux ont lancé un grand battage médiatique contre l'Iran. Simultanément, les dirigeants, des Etats-Unis, de la France, et de la Grande-Bretagne ont adopté des positions hostiles et interventionnistes envers la RII. Et ce, alors que Téhéran qui souhaite toujours établir un climat de confiance, est encore allé plus loin dans ses engagements, définis dans le statut de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et a fait part à l'avance de la construction d'une telle unité nucléaire. Dans la foulée, il a mis toutes les informations sur ce complexe nucléaire à la disposition de l'Agence viennoise. Conformément aux règles de l'AIEA, l'Agence doit être informée de l'existence de tels sites nucléaires, 180 jours avant de mettre le combustible ou les matières radioactives à la disposition des sites nucléaires, tandis que la RII l'a fait un an d'avance. Le président de l'OIEA a fait savoir que le grand tapage qu'avait fait l'Occident, avait étonné l'Iran alors que les pays occidentaux devaient saluer cette démarche de la RII. Salehi a ensuite fait allusion à certaines analyses tendancieuses des médias occidentaux, notamment le dernier reportage du New York Times sur les activités nucléaires iraniennes, affirmant que les pays occidentaux s'étaient penchés sur la question du second site d'enrichissement de l'uranium lors du sommet du G20 à Pittsburg, accusant l'Iran de dissimulation, cela dans le but d'en user et abuser lors de leurs entretiens imminents avec l'Iran. Cependant, l'OIEA vient d'envoyer une lettre à l'adresse de l'AIEA dans laquelle il lui a fait part de l'existence d'un tel site nucléaire, près de la capitale, la démarche qui a fait tomber à l'eau tous les complots de l'Occident. Alors que l'Occident accuse l'Iran de tergiversation dans sa coopération avec l'Agence, la campagne d'intoxication de l'Occident contre le programme nucléaire iranien traduit l'attitude équivoque de l'Occident envers le dossier nucléaire iranien. Le Chef de l'OIEA a démenti les allégations concernant l'installation des centrifugeuses dans le nouveau complexe nucléaire à proximité de Qom. Ali Akbar Salehi a affirmé que Téhéran avait respecté toutes les règles et les critères de l'AIEA dans la construction de la nouvelle usine, à proximité de la ville de Qom, au sud de la capitale. Il assuré qu'il allait s'entendre avec l'AIEA, pour fixer une date d'inspection du second site d'enrichissement de l'uranium. Pour ce qui est des menaces de certains pays occidentaux, il a précisé que l'on avait prévu tous les aspects préventifs, même les mesures défensives, en cas de menaces éventuelles.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Dimanche 27 Septembre 2009


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires