Palestine occupée

Les propos de Seyyed Hassan Nasrallah sur la résistance‎



Dimanche 24 Février 2008

A l'occasion de "la semaine de la résistance", qui a pratiquement ‎coïncidé avec le 7ème jour de la mort en martyr d'Imad Moughnieh, un ‎haut commandant du Hezbollah libanais, le Secrétaire général (SG) du ‎mouvement, Seyyed Hassan Nasrallah, a rendu hommage au service que ‎ce dernier a rendu à la résistance et au peuple, pour défendre l'intégrité ‎territoriale du Liban, devant des dizaines de milliers de personnes, lors ‎d'un discours, au sud de Beyrouth. Imad Moughnieh a trouvé le martyre, ‎la semaine dernière, dans un attentat terroriste, organisé, par les services ‎de renseignements israéliens, à Damas. « L'esprit de sacrifice, dont font ‎preuve des combattants, tels que Imad Moughnieh, a dit M. Nasrallah, ‎aura, finalement, raison d'Israël, pourtant, soutenu, par l'Occident et les ‎Etats-Unis. » Le SG du Hezbollah libanais a ajouté que la disparition ‎d'Israël, en tant que réalité historique et tradition divine, était inévitable. ‎Hassan Nasrallah en a voulu pour preuve la défaite du régime sioniste, au ‎cours de la guerre de 33 jours contre le Liban, la déception des Sionistes ‎déchirés par des divergences et les revers successifs du régime de Tel-‎Aviv, face à la ferme résistance des Libanais et des Palestiniens. Les ‎propos de Seyyed Hassan Nasrallah reflètent la détermination du peuple ‎libanais à résister, face aux agressions israéliennes contre leur pays, une ‎volonté, qui, selon M. Nasrallah, n'a aucunement été ébranlée par la perte ‎d'Imad Moughnieh. D'ailleurs, la présence massive des Libanais aux ‎cérémonies organisées, à l'occasion de la semaine de la résistance, a ‎montré qu'ils souhaitent toujours poursuivre la lutte contre le régime ‎sioniste. La semaine de la résistance est, rappelons-le, célébrée, chaque ‎année, au mois de février, au Liban, pour rendre hommage aux martyrs de ‎la résistance anti-sioniste, entre autres, Cheikh Ragheb, membre éminent ‎du Hazbollah, et Abbas Moussaoui, l'ancien SG du mouvement. Elle ‎symbolise, également, l'oppression à laquelle a été soumis le peuple ‎libanais, suite aux agressions et aux exactions du régime Tel-Aviv, ‎soutenu, par les Occidentaux, qui prétendent, pourtant, défendre les ‎Droits de l'Homme

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Dimanche 24 Février 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires