Géopolitique et stratégie

Les pressions internationales, l'attaque militaire et les tentatives de renverser le gouvernement iranien, à l'ordre du jour de Washington


Si l'Iran devient nucléaire, l'avenir restera entre les mains de Téhéran


Agence de presse Fars
Lundi 21 Mai 2007

 Les pressions internationales, l'attaque militaire et les tentatives de renverser le gouvernement iranien, à l'ordre du jour de Washington




Par l'Agence de presse Fars

Alors que les responsables du département d'Etat américains prétendent le dialogue avec Téhéran, l'ambassadeur américain à l'ONU, John Bolton, a affirmé que l'attaque militaire contre l'Iran pour renverser l'ordre iranienne était à l'ordre du jour des Etats-Unis. Et de préciser:" Après toutes ces tentatives, les Etats-Unis se trouvent maintenant devant deux alternatives, ou ils doivent accepter l'Iran en tant que nouvelle puissance nucléaire ou il recourt au langage de force contre lui, faute de quoi de dans le cas où l'Iran devient nucléaire, l'avenir restera entre les mains de l'Iran.



Lors de son interview avec le quotidien "Daily Telegraph", l'ancien ambassadeur américain à l'ONU, John Bolton, a réitéré les allégations vides de la maison blanche contre l'Iran concernant ses efforts pour accéder aux armes nucléaires, il a prétendu qu'il fallait empêcher avant tout ce pays de parvenir à produire la bombe nucléaire et on doit bombarder dans un premier lieu les installations nucléaires iraniennes. Et d'ajouter: " La position de l'Union européenne envers l'Iran est très sévère et l'Europe a compris que les efforts diplomatiques de suspendre l'enrichissement d'uranium en Iran ont été voués à l'échec.

Pour l'heure, l'Iran a atteint une capacité nucléaire dans le domaine de l'enrichissement d'uranium et Téhéran n'arrêtera jamais ses activités nucléaires et marche sur ce chemin. Par ailleurs, nous n'avons plus assez du temps pour arrêter l'Iran. Proche de l'administration Bush, Bolton a affirmé que la multiplication des sanctions afin de porter atteinte à l'Iran et les tentatives de renverser l'ordre islamique en Iran et l'attaque rapide contre l'Iran pourraient être les options suivantes pour empêcher l'Iran de muter en puissance nucléaire.

Bolton a réaffirmé que l'administration Bush devait procéder aux actes de sabotage et provocateur et soutenir les groupes terroristes en vue d'atteindre leurs objectifs en Iran.

L'ancien représentant américain à l'ONU a mis l'accent sur la poursuite de tels actes anti-iraniens jusqu'à ce que l'Iran finisse par renoncer à ses droits irréfutables nucléaires. " Il va sans dire que l'Iran ne négocierait pas sur son programme nucléaire et nous devons exercer donc plus de pressions sur Téhéran; si nous ne pouvons pas persuader d'autres pays de s'aligner sur notre stratégie anti-iranienne, il nous faudra de s'employer à changer l'ordre politique iranienne.

En ce sens, on doit renforcer l'opposition au gouvernement iranien. On doit persuader le peuple iranien d'accepter le caractère dangereux de son programme nucléaire et de presser son gouvernement de suspendre son enrichissement et au cas où notre projet est voué à l'échec, nous n'aurons que deux options à choisir, ou on doit accepter un Iran nucléaire, ou on recourt à la force contre ce pays et l'option militaire est d'après moi le meilleur choix."

" Dans de telles conjonctures, ce sera l'Iran nucléaire qui décidera de son programme ne pas d'autres pays.

Certes, je dois rappeler les retombées négatives de l'attaque militaire contre l'Iran, dont la majoration du prix du brut. " Nous imaginions par erreur que l'Iran était uniquement en train d'enrichir l'uranium à Natanz, mais tout incline à croire que ce pays poursuit cette opération dans d'autres régions.", à en croire Bolton.

Il lance que l'intervention manu militari en Iran qui jouit d'un appui populaire est la meilleure et dernière option à laquelle peut on recourir. Je dois rappeler que les retombées négatives de l'attaque militaire contre l'Iran sont moindres que celles de l'existence d'une puissance nucléaire, comme l'Iran.

En allusion aux propos du Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, sur le régime sioniste, Bolton a prétendu (Je cite):" Si on n'arrête pas l'Iran, on doit attendre l'émergence d'un autre Hitler dans le monde.", (Fin de citation)

Dans une autre partie de son entretien, il a remercié le Premier Ministre britannique pour son partenariat avec l'Amérique dans l'attaque contre l'Irak, mais lui a critiqué en raison de ses soutiens à la décision de l'UE de dialoguer avec l'Iran, avant de préciser :" Cette démarche est voué à l'échec."

Les allégations de John Bolton sur la nécessité de contraindre l'Iran à renoncer à son programme nucléaire en réaction au rapport de mardi du quotidien " New York Times" concernant la capacité nucléaire iranienne.

Selon the "New York Times", les inspecteurs de l'AIEA croient que l'Iran a pu surmonter souvent ses problèmes techniques dans le domaine de l'enrichissement d'uranium et a pu parvenir à de nombreux acquis sur le plan nucléaire.


Lundi 21 Mai 2007


Commentaires

1.Posté par Antoine le 21/05/2007 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais que ces putins de scionnistes laissent l'Iran tranquille !

2.Posté par az le 22/05/2007 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Iran n'a aucune leçon à recevoir des occidentaux !
L'axe américano-sioniste est le véritable terroriste !
A ne pas en douter, leurs manoeuvres sont voués à l'echec !

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires