ANALYSES

Les prémices d'une guerre-civile mondiale


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:49 Le prix de la rétrogradation

Lundi 17 Octobre 2016 - 11:17 Olivier Roy : « Le djihad et la mort »



redaction@mecanopolis.org
Dimanche 7 Juin 2009

Les prémices d'une guerre-civile mondiale

Mecanopolis

Dans le monde occidental, le choc en retour de de la décomposition imposée de la planète, du saccage planifié de toute indépendance matérielle et spirituelle à l'égard des rapports marchands, commence seulement à faire sentir ses effets. La crise économique, les tensions géopolitiques, du Moyen-Orient à l'Asie, le virus A/H1N1 et les « facteurs X » (1) à venir en apportent la nouvelle : le déclenchement d'une espèce de guerre-civile mondiale, sans front précis ni camps définis, se rapproche inexorablement. Ce qui prédomine partout, c'est le sentiment qu'il n'y aura pas de « sortie de crise » et qu'il n'y a plus que des calamités à attendre de l'effondrement de l'économie globalisée.

Les subalternes du pouvoir en place (journalistes, experts, scientifiques, etc) continuent pourtant de nous rassurer, à faire comme si nous étions bien installé dans la paix, la démocratie, puisque ce vers quoi nous allons ne ressemble à aucune forme de dictature connue à ce jour et répertoriée comme telle par les démocrates. Mais bien sûr, ils ne s'en prennent jamais au contenu et aux finalités du mondialisme, qui nous a mené à cette situation, à la vie parasitaire qu'il nous fait mener, au système de besoin qu'il définit. Non, ils déplorent seulement que ce mondialisme n'ait pas conduit à l'émancipation attendue. Ses conséquences auraient du être des plus bénéfiques, presque miraculeuses. Elles ont en réalité des effets désastreux.

Cependant, mêlé à ces peurs et à cette demande de protection, existe aussi le désir à peine secret qu'à la fin il se passe quelque chose qui clarifie et simplifie une bonne fois, serait-ce dans la brutalité et dans le dénouement, ce monde incompréhensible, où l'avalanche des évènements, leur confusion inextricable, prend de vitesse toute réaction et même toute pensée. Dans l'idée d'une catastrophe enfin totale, d'une « grande implosion », se réfugie l'espoir qu'un évènement décisif, irrévocable, et qu'il n'y aurait qu'à attendre, nous fasse sortir de la décomposition de tout, de ses combinaisons imprévisibles, de ses effets omniprésents et insaisissables : que chacun soit contraint de se déterminer, de réinventer la vie à partir des nécessités premières, des besoins élémentaires ainsi venus au premier plan.

Attendre d'un seuil franchi dans la dégradation de la vie qu'il brise l'adhésion collective et la dépendance vis-à-vis de la domination en obligeant les hommes et l'autonomie, c'est méconnaître que pour simplement percevoir qu'un seuil a été franchi, sans même parler d'y voir une obligation de se libérer, il faudrait ne pas avoir été corrompu par tout ce qui a mené là ; c'est ne pas vouloir admettre que l'accoutumance aux conditions catastrophiques est un processus, commencé de longtemps, qui permet en quelque sorte de s'en accommoder vaille que vaille.

Les ruptures violentes de la routine qui continueront à se produire dans les mois à venir pousseront plutôt l'inconscience vers les protections disponibles, étatiques ou autres.

Non seulement on ne saurait espérer d'une « bonne catastrophe » qu'elle éclaire enfin les masses sur la réalité du monde dans lequel elles vivent, mais on a toute les raisons de redouter que, face aux calamités inouïes qui vont déferler, la panique ne renforce les identifications et les liens collectifs fondés sur la fausse-conscience. On voit d'ailleurs depuis quelques mois déjà comment ce besoin de protection ressuscite d'anciens modes de liens et d'appartenances, claniques, raciales, religieuses : les fantômes de toutes les aliénations du passé reviennent hanter la société mondialisée, qui se flattait de les avoir dépassées par l'universalisme marchand.

On ne peut raisonner sur le déraisonnable. L'attente d'une catastrophe, d'un auto-effondrement libérateur du système en place, n'est que le reflet inversé de celle qui compte sur ce même système pour « imposer positivement » la possibilité d'une émancipation : dans l'un et l'autre cas, on se dissimule le fait qu'on justement disparu, sous l'action du conditionnement général, les individus qui auraient pu faire usage de cette possibilité, ou de cette occasion. On s'épargne donc à soi-même l'effort d'en être un. Ceux qui veulent la liberté pour rien ne démontrent qu'une chose : ils ne la méritent pas.

Mecanopolis

Profil Facebook de Rédaction Mecanopolis

Note :

(1) : A propos des « facteurs X », lire les propos du président de la Banque Mondiale.

Facebook Badge END



Mardi 9 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par paul muad Dib le 07/06/2009 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

une grande catastrophe qui provoquerait un reveil ou plus un eveil, l auteur dit que non,ca me semble juste egalement...comme un suicide dont je vois le cheminement car l humain est emprisonne par lui meme et son ego, par la societe rouleau compresseur. et le suicide est un moyen radical , la derniere fuite..
il y a un seul choix , pas deux...sortir du profit comme moteur d une vie..cette decision ne peut etre l effet de la volonte, ne peut etre l efet de lois, ne peut s imposer, contrairement a ce que nous connaissons...ca veut dire que de creer un autre systeme d abord n est pas le chemin, tous les problemes humains viennent de son cerveau /ego, excessivement rares sont les personnes qui s enfoncent dans la connaisance liberatrice d eux memes .
l ego etait un outil tres evolue pour la survivance, l outil est devenu la finalite, comment s etonner que l on vive alors une vie de barreau de chaise?
aborder les problemes par la negative, me semble etre une voix entierement different.
d un cote l approche traditionnelle on aime pas donc on projette un ideal= que dalle ou si peu, ...de l autre cote on elimine ce qui occasionne des disfonctionnement , des malheurs , des guerres ,des famines, des dictatures ,des tortures etc par la vision profonde a tous les niveaux de consciences de l humain, alors que a present seul l ego/cerveau analytique est utilise..par elimination non volontaire l intelligence va alors essayer des solutions , utiliser intelligence, attention pas capacites intellectuelles, utiliser intelligence donc et capacite de l ego/cerveau/outil de survivance, menera a quelque chose ou la cooperation sera devenu la marque de cette intelligence , de ce nouvel humain..ainsi bien sur la notion de profit sera a examiner,ne pas oublier quelle prends naissance dans le cerveau....donc va toujours revenir la dans le fonctionnement du cerveau..aussi les conclusions d un cerveau intelligent ,illumine dirais je sans timidite aucune, ne seront pas les plus importantes car tout se joue a la racine, si la base du vivre ensemble est l envie de cooperer par plaisir, l envie de faire de la terre un bel endroit , le resultat sera forcement bon, et si l on s est trompe , on s en rends compte de suite et on modifie...voyez vous un peu le tableau, c est une revolution de la psyche humaine qu il nous faut, elle ne doit surtotu pas etre base sur l intellect, intellect etant connaissance accumulees, pratique pour la survie, mais pas comme une fin en soi, c est la qu on fait l erreur et depuis le debut probablement

2.Posté par VIRGILE le 07/06/2009 16:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour ceux qui n'auraient toujours pas compris le plan PSS, nous sommes déjà en troisième guerre mondiale depuis 1948.
Les méthodes étant subversives, renversements d'état démocratique, assassinats de leaders politiques et guerres "régionales/attentats sur false flag, famines et kraks boursiers organisés, néo-colonisations avec pillage des ressources, etc.

Nous savons que c'est par les réseaux des familles bancaires Rotschild/Rockefeller et divers fous milliardaires maçonniques comme les Sorros, Cheney et compagnie. Mais il s'agit bien de l'application du PSS en vue de cette "Gouvernance mondiale terroriste talmudique" dont les deux axes principaux sont : l'extermination de toute souveraineté nationale (sauf Israël) et la destruction de toute foi en Dieu, notamment le christianisme - seul danger des Illuminai - car il porte les valeurs de liberté et de fraternité, sans acception de race et de personne.

Quant à une guerre militaro-nucléaire sous l'égide de l'OTAN affidé, les Illuminati vont jouer quitte ou double. Car soit ils finissent par totalement nous asservir comme des bêtes, soit nous utiliseront l'énergie du désespoir pour les traquer sans relâche et les neutraliser jusqu'au dernier, se cacherait-il même sur Mars ! Il en va de la survie de notre Humanité.

3.Posté par visiteur le 07/06/2009 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lorsque je clique sur le lien Mecanopolis, en bas de cet article, j'arrive sur alterinfo.net...

Les deux sites sont-ils liés ?

4.Posté par fadi le 07/06/2009 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ poste 1,Paul muad dib:
je touve extrement interrssant ce que vous monsionnez dans votre commentaire et j'invite
tous les posteurs et les visiteurs de ce site de le lire,c'est une pensée singuliere,simple et tres coherente.

5.Posté par taratata le 09/06/2009 22:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ visiteur

1er mur de la matrice, BFM TFI, LCI etc... "medias de masse"
2eme mur de la matrice backschich, jdd, lepost, agoravox, etc.. "médias citoyens"
3ème mur " " alterinfo, mecanopolis, réseau voltaire, etc "médias alternatifs"

oui visiteur tout est lié, la matrice ne te lachera pas.... ;-) ou que tu regardes que des murs...

croire n'est pas la solution...

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires