Histoire et repères

Les pays du Maghreb Tunisie, Maroc et Algérie et Mauritanie versent un impôt colonial à la France comme les 14 pays africains du franc CFA?


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 15 Septembre 2018 - 17:10 Macron et la colonisation française en Algérie



mustapha
Mercredi 6 Juin 2018

Cet article publié initialement en 2014 par siliconafrica.com a créé la polémique. Pour suivre le débat, Mondialisation.ca propose l’article suivant : Non, les pays africains ne «versent pas un impôt colonial à la France», Libération, le 22 février 2017.

Photo : Foccart & Houphouet-Boigny, les pères fondateurs de la françafrique

Le saviez-vous? Aujourd’hui encore, beaucoup de pays africains continuent de payer un impôt colonial en France, et ce malgré l’indépendance !

Lorsque Sékou Touré de Guinée décida en 1958 de sortir de l’empire colonial français, et opta alors pour l’indépendance du pays, l’élite coloniale française à Paris était s’est indignée, et dans un acte de fureur historique, demanda à son administration alors en place en Guinée de détruire, dans tout le pays, ce qui représentait, à leur yeux, les avantages de la colonisation française.

Trois mille Français quittèrent le pays, en prenant tous leurs biens et détruisant tout ce qui ne pouvait être déplacé: les écoles, les crèches, les bâtiments de l’administration publique furent détruits, les voitures, les livres, les médicaments, les instruments de l’institut de recherche, les tracteurs ont été écrasés et sabotés; les chevaux, les vaches dans les fermes ont été tués, et les nourritures entreposées furent brûlées ou empoisonnée.

Le but de cet acte scandaleux était bien évidemment, d’envoyer un message clair à tous les autres colonies sur les conséquences du rejet de la France.En Algérie aussi les colons avant de partir ont tout détruit et tout saboté.

Le fait est que peu à peu, la peur s’empara des Élites Africaines, et après ces événements aucun autre pays ne trouva jamais le courage de suivre l’exemple de Sékou Touré, dont le slogan était « Nous préférons la liberté dans la pauvreté à l’opulence dans l’esclavage ».

Pour les pays nouvellement indépendant il fallut trouver des compromis avec la France. Sylvanus Olympio, le premier président de la République du Togo, un petit pays d’ Afrique de l’Ouest, trouva une solution susceptible de calmer les Français :

Ne voulant pas continuer à subir une domination française, il refusa de signer le pacte colonisation proposé par De Gaule, mais accepta en contrepartie de payer une dette annuelle à la France pour les soi-disant avantages obtenus lors de la colonisation française.

Ce furent les seules conditions de la France pour ne pas détruire le pays avant de partir. Toutefois, le montant estimé par la France était si grand que le remboursement de la soi-disant « dette coloniale » était proche de 40 % du budget du pays en 1963.

Dès lors, la situation financière du Togo tout juste indépendant fut très instable, et afin de se sortir de cette situation, Olympio décida de sortir du système monétaire mis en place par la France coloniale le FCFA ( franc des colonies françaises d’Afrique ), et créa la monnaie du pays.

Le 13 Janvier 1963, trois jours après , qu’il ai commencé à imprimer les nouveaux billets, une escouade de soldats (soutenus par la France) s’empara et tua le premier président élu de l’Afrique indépendante : Olympio fut exécuté par un ex Légionnaire français, le sergent de l’armée Etienne Gnassingbé qui, au passage, reçu à ce moment une prime de 612 dollars de l’ambassade française locale pour le succès de sa mission.

Le rêve de Olympio était de construire un pays indépendant et autonome. Mais l’idée ne correspondait pas aux volontés françaises.

Le 30 Juin 1962, Modiba Keita, le premier président de la République du Mali , décida également de se retirer du système monétaire FCFA ( imposé à 12 pays africains nouvellement indépendants ).

En effet, pour le président malien, qui se penchait plus vers une économie socialiste, il était clair que la colonisation qui perdurait avec ce pacte avec la France, devenait un piège, un fardeau pour le développement du pays.

Le 19 Novembre 1968, comme, Olympio, Keita sera victime d’ un coup d’état menée par un autre ex légionnaire français des Affaires étrangères, le lieutenant Moussa Traoré.

Pour l’Algérie ce fut les accords secrets d’Evian qui stipulaient une priorité des compagnies pétrolières françaises sur les autres en Algérie et que les ressources du sous sol continuent d’appartenir à la France.La France offre un million d’emploi aux travailleurs algériens donc l’escalavage avec des salaires misérables en échanges les algériens n’aurons le droit que d’acheter des voitures française.

De fait, durant cette période turbulente où l’Afrique combattait à se libérer du joug de la colonisation européenne, la France usera à nombreuse reprises de mercenaire anciennement affiliés à la légion étrangère pour réaliser des opérations coup de poings contre les présidents nouvellement élus :

Au 1er Janvier 1966, Jean- Bedel Bokassa, ex légionnaire français, portait un coup d’état contre David Dacko, le premier président de la République centrafricaine.

Le 3 Janvier 1966, Maurice Yaméogo, le premier président de la République de Haute-Volta, aujourd’hui appelé Burkina Faso, a été victime d’un coup porté par Aboubacar Sangoulé Lamizana, un ex légionnaire français qui a combattu avec les troupes françaises en Indonésie et en Algérie contre ces pays l’indépendance

Le 26 Octobre 1972 Mathieu Kérékou qui était un garde de sécurité au président Hubert Maga, le premier président de la République du Bénin, a porté un coup d’état contre le président, après avoir fréquenté les écoles militaires françaises de 1968 à 1970.

En fait , au cours des 50 dernières années, un total de 67 coups état qui se sont passés dans 26 pays en Afrique, 16 de ces pays sont des ex- colonies françaises, ce qui signifie que 61 % des coups d’états en Afrique ont été initiés dans d’anciennes colonies françaises.

Nombre de Coups en Afrique par pays
Ex colonies françaises

Autres pays africains

Pays

Nombre de coup d’état

Pays

Nombre de coup d’état

Togo

1

Egypte

1

Tunisia

1

Libye

1

Cote d’Ivoire

1

Equatorial Guinea

1

Madagascar

1

Guinea Bissau

2

Rwanda

1

Liberia

2

Algeria

2

Nigeria

3

Congo – RDC

2

Ethiopia

3

Mali

2

Ouganda

4

Guinea Conakry

2

Soudan

5

sous-TOTAL 1

13

Congo

3

Tchad

3

Burundi

4

Central Africa

4

Niger

4

Mauritania

4

Burkina Faso

5

Comores

5

sous-TOTAL 2

32

TOTAL (1 + 2)

45

TOTAL

22



Comme ces chiffres le démontrent, la France est tout à fait désespérée, mais active à conserver une forte emprise sur ses colonies peu importe comment, peu importe le prix.

En Mars 2008, l’ancien président français Jacques Chirac a déclaré:

«Sans l’Afrique, la France va glisser vers le bas dans le rang de troisième puissance [ du monde ] «

Le prédécesseur de Jacques Chirac François Mitterrand déjà prophétisé en 1957 que : «Sans l’Afrique, la France n’aura pas d’ histoire au 21e siècle »

En ce moment même où j’écris cet article , 14 pays africains sont obligés par la France , à travers le pacte colonial , de mettre 85% de leurs réserves à la banque centrale de France sous le contrôle du ministère des finances français. Jusqu’à maintenant , en 2014, le Togo et environ 13 autres pays africains doivent encore payer la dette coloniale en France . Les dirigeants africains qui refusent sont tués ou victimes de coup d’état . Ceux qui obéissent sont soutenus et récompensés par la France grâce à style de vie somptueux, tandis que leurs populations endurent la misère et le désespoir.

Un tel système maléfique, est dénoncé par l’Union européenne, mais la France n’est pas prête à se passer de ce système colonial qui lui offre une trésorerie d’environ 500 milliards de dollars en provenance de l’Afrique, et ce par année.

Nous accusons souvent les dirigeants africains de corruption et de servir les intérêts des nations occidentales, mais il y a une explication claire de ce comportement . Ils se comportent ainsi parce qu’ils ont peur d’être tués ou d’être la victime d’un coup d’état. Ils veulent s’allier à une nation puissante pour se sauvegarder en cas d’agression ou de difficultés. Mais, contrairement à une protection amicale, la protection de l’Ouest est souvent offert en échange du renoncement à servir leur propre peuple ou les intérêts des nations.

Les dirigeants africains travailleraient dans l’intérêt de leur peuple s’ils n’étaient pas constamment harcelés et intimidés par les pays coloniaux.

En 1958 , effrayé des conséquences de son choix d’indépendance face à la France , Léopold Sédar Senghor a déclaré: « Le choix du peuple sénégalais, c’est l’indépendance, ils veulent qu’elle ait lieu seulement dans l’amitié avec la France , pas en litige. «

Dès lors la France a accepté qu’une « indépendance sur le papier » pour ses colonies , mais a signé en parallèle des » accords de coopération « , précisant la nature de leurs relations avec la France, en particulier les attaches envers la monnaie ( le Franc ), le système éducatif français, les ententes militaires et les préférences commerciales.

Voici les 11 principales composantes de la poursuite du pacte de colonisation depuis les années 1950 :

1 . La dette coloniale pour les avantages de la France colonisation

Les pays nouvellement «indépendants» doivent payer pour l’infrastructure construite par la France dans le pays pendant la colonisation.

Ainsi les africains mis en esclavage par la France tués par millions voir milliards doivent remercier la France de leur servitude de leur pauvreté et génocides et guerres civiles et attentats terroristes et massacres coloniaux et déportation gazage camps d’extermination comme les nazis avec les juifs et empoisonnement des puits et dissémination de maladies.

L’Algérie après la fausse indépendance de 1962 devait payer un loyer pour payer l’utilisation des pipelines de gaz et pétrole par les compagnies pétrolières françaises construits par la France.Une taxe française était prélevée pour le pétrole et gaz qui transitait par ces tuyaux ainsi l’Algérie a certainement déjà payé 1000 fois la valeur de ces tuyaux.

2 . Confiscation automatique des réserves nationales

Les pays africains doivent déposer leurs réserves monétaires nationales en France à la banque centrale.

La France a tenu des réserves nationales de quatorze pays africains depuis 1961 : Bénin, Burkina Faso, Guinée- Bissau, Côte-d’Ivoire, Mali, Niger, Sénégal, Togo, Cameroun, République centrafricaine, Tchad, Congo -Brazzaville, la Guinée équatoriale et le Gabon.

La politique monétaire régissant un tel regroupement diversifié de pays est simple car il est, géré par le Trésor français , sans en référer aux autorités fiscales centrales comme l’UEMOA ou de la CEMAC. Selon les termes de l’accord qui a été mis en place par la banque centrale du CFA, chaque Banque centrale de chaque pays africain est obligée de garder au moins 65 % de ses réserves de change dans un « compte d’opérations » tenu au Trésor français, ainsi qu’un autre 20 % pour couvrir les passifs financiers.

Les banques centrales CFA imposent aussi un plafond sur le crédit accordé à chaque pays membre à l’équivalent de 20 % des recettes publiques de ce pays sur l’année précédente. Même si la BEAC et la BCEAO ont une facilité de découvert auprès du Trésor français, les traites sur les facilités de découvert sont sous réserve du consentement du Trésor français. Le dernier mot est celui de la Trésorerie française qui a investi les réserves étrangères des pays africains en son propre nom à la Bourse de Paris.

En bref , plus de 80% des réserves de change de ces pays africains sont déposées dans les « comptes d’opérations » contrôlés par le Trésor français . Les deux banques CFA sont africaines de nom, mais n’ont pas de politiques monétaires propres. Les pays eux-mêmes ne savent pas, ne sont pas informés, à hauteur de combien la réserve de change détenues par le Trésor français leur appartient en tant que groupe ou individuellement.

Les gains de l’investissement de ces fonds du Trésor français sont censés être ajouté à la réserve de change, mais il n’y a pas de comptabilité transmise aux banques ou aux pays, ni les détails de ces modifications. « Seul un groupe restreint de hauts fonctionnaires du Trésor français connaissent les montants figurant dans les « comptes d’opérations » où ces fonds sont investis ; si il y a un bénéfice sur ces investissements ; ils ont interdiction de divulguer ces informations aux banques CFA ou aux banques centrales des états africains. » écrit le Dr Gary K. Busch

Il est estimé que la France gère près de 500 milliards d’argent africain dans sa trésorerie, et ne fait rien pour mettre un peu de lumière sur ce côté sombre de l’ancien empire.

La finalité reste : Les pays africains n’ont pas accès à cet argent.

La France leur permet d’accéder à seulement 15 % de leur argent par an. S’ils ont besoin de plus, les pays africains doivent emprunter, à des taux commerciaux, sur les 65% de leur argents détenu au Trésor français.

Pour rendre les choses plus tragiques , la France impose un plafond sur le montant de l’argent que les pays peuvent emprunter à la réserve . Le plafond est fixé à 20 % de leurs recettes publiques de l’année précédente. Si les pays ont besoin d’emprunter plus de 20% de leur propre argent, la France a un droit de veto.

L’ancien président français Jacques Chirac a récemment parlé de l’argent des pays africains dans les banques en France. Voici une vidéo qui parle du système d’exploitation français. Voici une courte transcription de l’extrait : « Nous devons être honnêtes et reconnaître qu’une grande partie de l’argent dans nos banques viennent précisément de l’exploitation du continent africain ».

Selon la charte de l’impérialisme les pays du Maghreb comme l’Algérie les généraux et ministres qui détournent et volent de l’argent public doivent déposer l’argent volés en Suisse afin que les banques suisses et françaises prêtent cet argent aux ménages et entrepreneurs algériens en cas de non remboursement l’Algérie doit payer couvrir les impayés.Les responsables qui oseront investir l’argent volé en Algérie s’exposent à des poursuites judiciaires pour corruption et détournements des finances publiques.

3 . Droit de priorité sur toute ressource brute ou naturel découvert dans le pays

La France a la priorité en matière d’achats de toutes les ressources naturelles de la terre de ses ex- colonies. C’est seulement un refus de celle-ci que les pays africains sont autorisés à chercher d’autres partenaires.

4 . Priorité aux intérêts et aux entreprises françaises dans les marchés publics et constructions publiques

Dans l’attribution des marchés publics , les entreprises françaises doivent être considérées en premier lieu, et seulement après les marché étrangers sont considérés. Le fait que les pays africains pourraient obtenir une meilleure offres financière ailleurs n’est pas prit en compte.

En conséquence, dans la plupart des ex- colonies françaises, toutes les plus grosses compagnies et acteurs économiques sont dans la main des expatriés français. En Côte d’Ivoire, par exemple, les entreprises françaises possèdent et contrôlent tous les grands services publics – eau, électricité, téléphone, transports, ports et les grandes banques. Idem dans le commerce, la construction et l’agriculture.

En fin de compte, comme je l’ai écrit dans un précédent article, les Africains vivent maintenant sur un continent possédé par les Européens !

5 . Droit exclusif de fournir des équipements militaires et de former les officiers militaires des pays

Grâce à un système sophistiqué de bourses, de subventions, et les « accords de défense » attachés au pacte colonial, les africains doivent envoyer leurs officiers supérieurs de formation en France ou dans des infrastructures militaires françaises.

La situation sur le continent est telle que la France a formé et nourris des centaines, voire des milliers de traîtres. Ils sont en sommeil tant qu’ils ne sont pas nécessaires, et activés en cas de besoin pour un coup d’état ou à d’autres fins !

C’est toujours le cas pur les pays du Maghreb!

6 . Droit pour la France de pré-déployer des troupes et intervenir militairement dans le pays pour défendre ses intérêts
Sous la dénomination « Accords de défense » attachés au pacte colonial. La France a le droit d’intervenir militairement dans les pays africains, et aussi de stationner des troupes en permanence dans des bases et installations militaires, entièrement géré par les Français.

Les bases militaires françaises en Afrique



Lorsque le président Laurent Gbagbo de Côte d’Ivoire a tenté de mettre fin à l’exploitation française du pays, la France a organisé un coup d’état. Durant le long processus pour chasser Gbagbo du pouvoir, les tanks français, les hélicoptères de combat et les forces spéciales sont intervenues directement dans le conflit, ont tiré sur des civils et tué beaucoup d’entre eux.

Pour ajouter l’injure à l’insulte, la France estime que la communauté d’affaires française a perdu alors plusieurs millions de dollars lors de la ruée pour quitter Abidjan en 2006 (où l’armée française a massacré 65 civils non armés et blessé 1200 autres.)

Après la réussite du coup d’état par la France, et le transfère de pouvoir à Alassane Ouattara, la France a demandé au gouvernement Ouattara de verser une indemnité à la communauté d’affaires française pour les pertes pendant la guerre civile.

Du fait, le gouvernement Ouattara leur a payé le double de ce qu’ils ont dit qu’ils avaient perdu en quittant.

La France pour maintenir sa domination en Algérie aurait envoyé le général Schmitt pour enlever et tuer des jeunes algériens pour salir l’islam et faire passer le peuple algérien pour des terroristes et barbares.Avec le général Lamari le général Schmitt auraient crée le FIS et le DRS.Ainsi Toufik et son DRS ont tué des centaines de milliers de musulmans pour maintenir un système de corruption entre l’Algérie et la France.Bref le terrorisme islamique n’existe pas mais sert à diaboliser les peuples victimes de la domination française pour que cette domination demeure en même temps cela fait fuir les investisseurs étrangers comme les chinois qui concurrencent la France en Afrique!

7 . Obligation de faire du français la langue officielle du pays et de la langue pour l’éducation

Oui , monsieur. Vous Devez parler français, la langue de Molière ! La langue française et une organisation de la diffusion de la culture a été créé. Appelé «Francophonie» qui regroupe avec plusieurs branches et organisations affiliées toutes contrôlées par le ministre français des Affaires étrangères.

Comme démontré dans cet article, si le français est la seule langue que vous parlez, vous auriez accès à moins de 4% de la connaissance de l’humanité et des idées. C’est très limitant.

8 . Obligation d’utiliser la l’argent de la France coloniale le FCFA

C’est la véritable vache à lait pour la France, un tel système maléfique, est dénoncé par l’Union européenne, mais la France n’est pas prête à se passer de ce système colonial qui lui offre une trésorerie d’environ 500 milliards de dollars en provenance de l’Afrique, et ce par année.

Lors de l’introduction de la monnaie euro en Europe, d’autres pays européens ont découvert le système d’exploitation français . Beaucoup, en particulier les pays nordiques, ont été consternés et ont suggéré à la France se débarrasser du système, mais sans succès.

Dans les pays du Maghreb le système est différent mais semblable les pays du Maghreb ont chacun leur monnaies mais elle n’est pas convertible au niveau international et ces monnaies peuvent être dévaluées à tout moment pour favoriser les intérêts économique de la France ! Enfin c’est la banque de France qui imprime les monnaies nationales des pays du Maghreb.

9 . Obligation d’envoyer le rapport annuel France du solde et de réserve

Sans le rapport, pas d’argent. Quoi qu’il en soit le secrétaire des banques centrales des ex- colonies, et le secrétaire de la réunion bi-annuelle des ministres des Finances des ex- colonies est effectué par la France banque centrale / du Trésor.

L’Algérie doit renflouer les entreprises françaises en faillite et renflouer les comptes publics français ainsi l’Algérie a du acheter les invendus de pommes françaises sous ordre de l’islamophobe et sioniste Estrosi ancien Maire de Nice qui finance le terrorisme sioniste en Palestine occupée.

10 . Renonciation à entrer en alliance militaire avec tout autre pays , sauf autorisation par la France

Les Pays africains en général sont ceux avec le moins d’alliance militaires inter-etat. La plupart des pays ne disposent que d’alliances militaires avec leurs ex- colonisateurs ! ( drôle, mais vous ne pouvez pas faire mieux! ).

Dans les cas où ils souhaiteraient une autre alliance, la France les gardent bien de le faire.

L’entreprise nationale algérienne Sonatrach a voulu s’allier avec le russe Gazprom mais cette alliance a été annulée sous ordre de la France.

11 . Obligation de s’allier avec la France en situation de guerre ou de crise mondiale

Plus d’un million de soldats africains se sont battus pour la défaite du nazisme et du fascisme pendant la seconde guerre mondiale.

Lors de certains incendies de Forêt les pompiers algériens sont envoyés en France pour les missions les plus dangereuses.

De plus beaucoup de policiers algériens et pompiers portent des habits d’occasion déjà portés par des policiers ou pompiers français.

Leur contribution est souvent ignorée ou minimisée, mais quand vous pensez que cela a pris seulement 6 semaines pour l’Allemagne pour vaincre la France en 1940, la France sait que les Africains pourraient être utiles pour conserver la « Grandeur de la France » à l’avenir.

Il y a quelque chose de quasiment psychopathe dans la relation de la France avec l’Afrique ou l’Algérie c’est un rapport dominant et dominés un rapport mafieux.

Tout d’abord, la France est gravement accro au pillage et à l’exploitation de l’Afrique depuis l’époque de l’esclavage. Ensuite, il y a ce manque complet de la créativité et de l’imagination de l’élite française à penser au-delà du passé et de la tradition.

Enfin, la France dispose de 2 institutions qui sont complètement gelés dans le passé , habitées par des paranoïaques et psychopathes » les hauts fonctionnaires » qui répandent la crainte l’apocalypse si la France devait être amenée à changer, et dont la référence idéologique vient toujours du romantisme du 19ème siècle. Ils sont : le ministre de la Finances et du Budget de la France et le ministre des affaires étrangères de la France.

Ces deux institutions ne sont pas seulement une menace pour l’Afrique, mais pour les Français eux-mêmes.

C’est à nous que revient de libérer l’Afrique, sans demander la permission, parce que je ne peux toujours pas comprendre par exemple comment 450 soldats français en Côte d’Ivoire pourraient contrôler une population de 20 millions de personnes?

La première réaction des personnes lorsqu’ils apprennent l’existence de l’impôt colonial français est souvent une question: « Jusqu’à quand «

A titre de comparaison historique, la France a fait payer à Haïti l’équivalent moderne de 21 milliards de dollars de 1804 à 1947 ( près d’un siècle et demi ) pour les pertes causées aux marchands d’esclaves français suite à l’ abolition de l’esclavage et à la libération des esclaves haïtiens.

Les pays africains paient la taxe coloniale depuis les 50 dernières années, donc je pense un siècle de paiement pourrait être de trop.

12.Obligation de renoncer à toute industrie ou agriculture qui pourrait concurrencer les produits français et tout commerce international doit passer par des entreprises françaises qui seules seront autorisées à en tirer des bénéfices

Ainsi les tomates marocaines sont exportés en France ou en Espagne et reviennent 5 fois plus chères en Algérie ou en Tunisie comme étant tomates françaises ou espagnoles et pareil pour les fraises et les pommes de terre.Le riz du Viet Nam est importé en France et revendu au Maghreb et pays africains comme étant du riz de Camargues et ce parfois 20 fois plus cher.

Les indigènes africains ou maghrébins n’ont pas le droit d’exploiter les richesses de leurs sous-sols seules des entreprises françaises ou parfois occidentales ont ce droit.

Les algériens n’ont pas le droit de construire leur propres voitures.Les algériens voulant voyager en France doivent avoir un certificat comme quoi ils ne doivent pas d’argent au fisc algérien qui est une filiale du fisc français et reverse les impôts collectés à la France.

Les taxes douanières sont reversés selon le code colonial Napoléonien pour partie à la France.Les indigènes n’ont pas le droit d’importer des produits si cela n’est pas dans l’intérêt de la France!

13 . Les entreprises publiques maghrébines et africaines sont des filiales des entreprises étatiques françaises !

Algérie Poste comme la poste marocaine ou tunisienne sont des filiales de la Poste française entreprise d’état qui a été privatisée depuis.

Algérie Télécom et Maroc Télécom sont des filiales de France Télécom et c’est pareil de toutes les anciennes colonies françaises qui de fait demeurent des colonies en fait.

Les compagnies publiques des eaux et d’électricité et de gaz sont aussi des filiales de EDF et GDF et Butagaz par exemple bien que ces groupes ont été privatisés en France.

Par exemple aussi Air Algérie n’est en fait qu’une filiale de Air France ainsi la France contrôle presque toutes les compagnies aériennes au Maghreb et en Afrique francophones les état africains et maghrébins ne possèdent rien et sont des coquilles vides.De tous les généraux africains et maghrébins et les hommes politiques reçoivent leur salaires de banques africaines ou maghrébines qui sont en réalité de simples filiales de la Banque de France et donc ils sont des fonctionnaires de l’état français.Ces fausses indépendances n’ont pour but que d’empêcher les indigènes d’accéder à la nationalité française et de résider en France et d’avoir accès au pouvoir ce qui pourrait leur faire découvrir l’ampleur de l’escroquerie française en Afrique.Ces fausses indépendances maintiennent les africains et maghrébins à l’état de sous hommes qui n’ont aucun droit leurs corps argent et pensées devant uniquement appartenir à la France, ils n’ont aucun droit aucun libre arbitre.

Bref les maghrébins et africains payent toutes leurs factures à la France tous les bénéfices qui peuvent exister dans tous les domaines sont réservés à l’état français ou des entreprises privées françaises même si les services offerts sont surfacturés par rapport à la France et qu’en plus les chinois sont 20 fois moins chers. Cela condamne avec des fuites de capitaux les maghrébins et africains à une pauvreté éternelle bref l’enfer sur terre !

Pour mieux comprendre lisez cet article fictif et humouristique sur l’impérialisme français en Algérie qui ne s’inspire évidemment pas de faits réels !

20170728210542173113

INÉDITE: LA CHARTE DE L’IMPÉRIALISME CONTRE L’ALGERIE


Ce document est une fiction mais inspiré de faits réels.

I. DISPOSITION GÉNÉRALE





Article 1° :

De la Devise : – Devise de l’impérialisme : Gouverner l’Algérie et contrôler les richesses de ce pays ; Notre politique est de diviser pour mieux régner créer des guerres civiles; diviser la société en inventant le mythe des berbères mis en esclavage par les arabes et que la France est venue libérer ou le mythe du terrorisme islamique comme la domination des femmes, notre but est d’être les seuls à dominer, créer la haine entre chaoui et kabyles et arabes et mozabites et entre laics et islamistes ou communistes et capitalistes notre but est d’exploiter et piller pour remplir nos banques et faire d’elles les plus puissantes du monde.Nous devons toujours diaboliser les hommes arabes et musulmans pour faire croire que la France vient en Algérie pour libérérer les femmes et minorités religieuses ou ethniques des odieux colons arabes et musulmans ainsi nous pourrons voler le pétrole tuer qui nous voulons et montrer notre supériorité par rapport aux indigènes arabes ou musulmans.Nous devons diaboliser les musulmans et mâles arabes pour les empêcher d’avoir les femmes de leur peuple ou les nôtres et constituer des harems comme leur ancêtres et nous présenter comme étant des anges des droits de l’homme et de la démocratie alors que bien entendu on se fiche pas mal des femmes musulmanes que nous tuons et bombardons tous les jours ou des kabyles vendeurs de drogue qui remplissent nos prisons.Nous devons inverser les rôles et prétendre que les algériens sont une race de terroriste et de barbares donc berbère un animal violent un sauvage que nous sommes venus civiliser lui apprendre à cultiver sa terre pour nous et l’éduquer lui apprendre la démocratie ce qui n’est pas gratuit en échange il devra être notre esclave et nous donner son pays et ses richesses y compris son or et son argent et nous remercier pour notre bonté infinie.Nous devons diviser les vieux contre les jeunes les kabyles contre les chaouis et les arabes contre les berbères ou les turcs ou les ottomans etc.La fin justifie les moyens.Nous devons aussi inciter à la haine et à la discorde entre tous le pays arabes et africains afin d’empêcher tout rapprochement ou union ou même échanges culturels ou commerciaux tout doit passer par nous.Enfin nous devons infiltrer la société algérienne de nos espions et saboteurs qui mettrons en péril la cohésion et la solidarité des algériens entre eux pour prôner un individualisme hâté et le chacun pour soi.Ainsi l’algérien écarté de sa tribu de son clan de sa famille n’aura que comme seul interlocuteur nous ses maitres. Nous devons isoler le peuple algérien des autres peuples et des pays frères arabes grâce au mythe bérbère que ces idiots de sous-hommes gobent tout cru; puis isoler chaque individu grâce à facebook, internet et la télévision.Loin du troupeau le mouton est à la mercie du loup.Nous sommes de la race des seigneurs de la race des loups les autres sont nos moutons nous pouvons les tuer à notre guise ou prélever leur laine afin de la revendre comme nous voulons ou vendre leur organes.Il faut que la population déteste l’islam ainsi ils seront sans antidote à face nos poisons et mensonges.L’islam les préserve de la drogue et de l’alcolisme du tabac et de la fornication et les incite à la justice et à l’entraide et au bien; si nous voulons les détruire nous devons leur faire hair l’islam en faisant croire que l’islam est le mal et nous le bien ce qui en réalité est l’inverse mais il y aura toujours des idiots pour nous suivre et comme le disais Goebbels après avoir beaucoup répété un mensonge tout le monde finit par y croire que c’est la vérité.Grâce à la fornication et à l’alcolisme et aux drogues nous les inciterons à se hair les uns les autres puis se détacher de l’islam puis s’entretetuer bein entendu nous leur fournirons les armes et ce à titre gratuit, ce qui nous permettra de les accuser d’être de violents criminels et terroristes ce qui rendra aux yeux du monde légitime leur extermination.Comme vous le voyiez nous les manipulons comme nous voulons et c’est nous qui passons pour les gentils en plus.Nous devons faire passer les idiots pour les plus brillantes personnes au monde et ceux qui ont des projets ou ont une forme d’intelligence qui nous dérangent on les fera passer pour des égarés ou des idots bref grâce aux médias cela est facile.



Article 2° :

L’Algérie ne constitue pas un Etat souverain et indépendant.Toutes les lois et décrets devrons être simplement un copié collé des lois françaises sans prendre en compte ni les aspirations du peuple algérien ni du climat ni de l’identité du peuple algéren ou de sa religion l’islam.Notre mépris doit être total.Nous devons leur montrer qui est le maître et qui est l’esclave.La monnaie alégrienne sera imprimée par la banque de France et sera une monnaie de singes comme le franc CFA elle ne sera pas convertible et ne sera pas valable pour le commerce inetrenational.C’est l’administration française qui imprimera les passeports algérien équipé de puces RFID israéliennes ou américaines.Nous établirons une base de données pour compter et répertorier notre bétail d’Algérie avec le groupe sanguin et le code génétique afin que cela nous serve de banque d’organes.Nous interdirons aux musulmans de posséder de l’or sauf ceux qui le décélarent et ont un registre de bijoutier et nous rémunèrent en taxes.



Article 3° :

Tout pouvoir en Algérie émane de nous, qui l’exerçons par la pression sur les dirigeants qui ne sont que nos marionnettes. Aucun organe ou parti en Algérie ne peut s’en attribuer l’exercice.Le peuple algérien n’as aucun droit ils sont des indigenes nous pouvons nous servir de leur corps pour tester nos armes atomiques; biologiques et virus et vaccins ainsi que chimiques etc.Toutes les richesses du sol et sous sols algérien sont à nous de même les algériens eux mêmes ils sont notre bétail.Nous avons le droit de nous servir d’eux pour attaquer nos ennemis puis nous nous servirons de nos ennemis pour combattre les algériens.Nous pouvons exploiter le gaz de schiste car si les algériens meurent qu’ils soient kabyles ou pas on s’en fiche et on pourrait même s’en réjouir.Les extrémistes kabyles et harkis ne sont que nos chiens donnons leur quelques os à ronger, mais n’oubliez pas un indigène doit être toujours considéré comme un être inférieur aussi vous ne devez jamais l’inviter chez vous et lui servir à manger car se croyant notre égal il pourrait se rebeller.Nous devons inciter à la haine entre algériens et marocains comme il y a eu une haine entre le peuple allemand et français et aussi une haine entre algériens et tunisiens.Nous devons organiser des campagnes afin de faire passer aux yeux du monde entier les algériens comme étant des terroristes car il refusent notre autorité et domination sur eux afin que le passeport algérie serve plus à se faire expulser qu’à être acceuilli par les autres nations ainsi les algériens contre nous ne trouverons aucun soutient parmis les autres peuples et nations qui croirerons qu’ils sont des criminels même si ils sont innocents de tout crime.Grâce à nos médias nous ferons des algériens deviennent des pestiférés redoutés et chassés de partout alors que c’est nous qui finançons le terrorisme et posons les bombes pour salir le peuple algérien et sa révolution.Notre race est la race des maîtres.
Nous sommes des dieux divins sur cette planète.
Nous sommes aussi différents des races inférieures
comme ils le sont des insectes. En fait, comparé a notre race,
les autres races sont des bêtes et des animaux, un bétail au mieux.
Les autres races sont comme des excréments humains.
Notre destin doit être de régner sur ces races inférieures



Article 4° :

L’Algérie est divisible a ses frontières déplaçable selon notre volonté. Le respect de l’intégrité territoriale n’existe pas pour L’Algérie aussi nous soutenons la division du pays en aidant le MAK et nous divisons le Nord contre le Sud et l’Est contre l’Ouest.La presse ne devra que glorifier la France et le colonialisme la République et la démocratie et servira diaboliser les indépendantistes et les islamistes et la nationalistes.Alger est la capitale et doit le rester il sera interdit d’établir une capitale au centre du pays comme le Brésil ou la France car la capitale doit être à la portée de nos canons en cas de rébellion nous pourrons ainsi y reprendre le contrôle en 4 heures avec 5 000 parachutistes on pourra facilement s’emparer du palais présidentiel de ENTV la télévision nationale et de la radio comme toutes nos Républiques bananières en Afrique cela serait un coup d’état facile.



Article 5° :

Tous les politiciens et généraux qui sont nos agents en Algérie doivent mettre leurs fortunes dans nos banques pour la sécurité de nos intérêts et empêcher tout développement de l’Algérie. Cette fortune servira des dons et crédits accordés par nous comme assistance et aide au développement en Algérie et promouvoir la fornication,l’usure, l’alcoolisme et le féminisme et l’homosexualité en Algérie afin de briser les familles et les tribus.Les algériens devrons acheter de préférence des voitures françaises comme Peugeot ou Renault.Les paysans algériens devrons importer uniquement des vaches et poulets européens les liens avec l’Afrique doivent être coupés pas d’échange sud sud.Pas de vaches africaines ni de viande halal.Les tomates marocaines devrons passer par la France pour être étiquettées tomates françaises puis vendues en Algérie plus cher nous assurant une marge confortable de même le riz vietnamien sera étiquetté riz de camargue.Nous mettrons de la gélatine de porc partout pour imposer notre identité.



II. DU RÉGIME POLITIQUE





Article 6° :

Tout pouvoir et gouvernement établi par nous est légal, légitime et démocratique. Mais tout autre pouvoir ou gouvernement ou parti politique ou association qui n’émane pas de nous est illégal, illégitime et dictatorial, quelle que soit sa forme et sa légitimité.Les partsi islamiques sont interdits de même les partis nationalistes seul les partis prônant soumission et obéissance à la France seront autorisés comme le FLN qui ne sont que des harkis et nos agents et le FFS.



Article 7° :

Tout pouvoir qui oppose la moindre résistance à nos injonctions perd par le fait même sa légalité, sa légitimité et sa crédibilité. Il doit disparaître.Aussi nous ordonnerons la mort de tout opposant en Algérie et l’éradiction de l’islam.Nous devrons leur inspirer l’amour de l’argent et du luxe au détriment des valeurs humaines; le matérialisme capitaliste doit devenir leur nouvelle religion.



III. DES TRAITES ET DES ACCORDS





Article 8° :

On ne négocie pas les accords et les contrats avec les musulmans d’Algérie, on leur impose ce qu’on veut et ils subissent notre volonté; nous sommes les maitres ils sont nos serviteurs mais ils ne faut pas leur faire comprendre trop brutalement mais de manière indirecte.Les algériens auront l’interdiction de vendre ou acheter quoi que ce soit sans nous payer des taxes ni importer quoi que ce soit ou de venir en Algérie avec des camionettes; seuls les voitures de tourismes seront acceptés ni les camions, ni les véhicules utilitaires.Le commerce doit être vérrouillé comme à Gaza ainsi nous pourrons organiser des pénuries et augmenter les prix à notre guise.Donc il n’y aura pas de liberté de commerce sauf pour nous et nos agents.





Article 9° :

Tout accord conclu avec un autre pays ou une négociation de l’Algérie sans notre aval est nulle.L’Algérie n’as aucune liberté de vendre son pétrole ou son gaz sans passer par nous ni d’importer quoi que ce soit sans que nous puissions surfacturer la chose afin d’alimenter nos comptes en suisse.Le pays ne doit pas être autosuffisant en matière agricole pour ce faire il faudra bétonner les terres les plus productives.Tout doit être importé y compris les oeufs ou les oignons.Nous interdisons tout aide humanitaire en Algérie les pauvres doivent rester pauvres.Nous refuserons les pommes de terre du Canada et les voitures gratuites offerte par le Japon aux algériens.Nous refuserons à ce que l’Australie ou le Canada viennent nous voler nos esclaves algériens pour les emmener travailler pour eux.Ce sont nos cobayes et nous faisons des expériences de toute sorte sur eux ils sont notre propriété.Nous refusons toute aide médicale des autres nations les hôpitaux algériens doivent demeurer les pires au monde afin de tuer le maximum d’algériens et que les français soit fiers de leur hôpitaux comparés à ceux d’Algérie.Nos hôpitaux devrons toujours être mieux équipés et plus performants que ceux d’Algérie, nos agents politiciens et généraux devrons se faire soigner chez nous en France et en Suisse afin que nous facturions ces soins pour des milliards pour alimenter notre fortune.



IV. DES DROITS FONDAMENTAUX





Article 10° :

Là où il ya nos intérêt, le peuple algérien n’as aucun droit, en Algérie, nos intérêts et notre volonté passent avant la loi et le droit international.Nous devons appauvrir les algériens et africains et maghrébines au maximum et les affamer afin d’obliger les femmes et les enfants puis les hommes à se prostituer pour nos touristes car en tant que race supérieure notre domination doit être aussi sexuelle; comme elle est politique, économique et idéologique.Le contrôle de la nourriture : ceux vivant en zone rurale est un problème car ils peuvent vivre en autarcie (pour contrer cela, les charges sont augmentées) et nous créerons des groupes terroristes ou de bandits pour les obliger à fuir dans les grandes villes.



Article 11° :

La liberté d’expression, la liberté d’associations et les droit de l’homme n’ont de sens que si en Algérie les dirigeants s’opposent à notre volonté en s’opposant à nos lois prônant la destruction de la famille des tribus de l’identité et de la religion.Nous faisons la promotion de tout ce qui peut détruire les algériens pas de ce qui peut leur être profitable.



Article 12° :

Le peuple algérien n’as pas d’opinion ni de droit, ils subissent notre loi et notre droit de la franc-maçonnerie.Le sahara nous appartient il sera interdit de le rendre fertile ou de le cultiver comme cela a été fait en Libye d’ailleurs nous avons tout détruit en Libye ainsi ce pays est à nouveau redevenu un désert stérile.Le systéme de l’éducation doit être copié sur celui de la France avec les même horaires sans tenir compte de la biologie des enfants et du climat; il sera interdit à l’Algérie de copier le systéme scolaire allemand par exemple qui inclut des cours uniquement le matin et du sport l’après midi ou aider ses parents dans leur travail pour les familles d’agriculteurs.Ainsi les enfants devront rester des heures en étant interdit de manger ou de boire même l’été.Les indigênes ne pourrons plus suivre la tradition de la sieste en été et devrons se conformer au climat français, ils peuvent bien mourir de chaud on s’en fiche.Ils devrons travailler pendant les heures les plus chaudes même pendant le ramadan pas de sieste ou horaires décalés nous on gouverne depuis la France on s’en fiche de votre climat.



Article 13° :

L’Algérie n’as ni culture ni civilisation ni identité ni histoire sans se référer à la France et à la République.

Les livres d’histoires en Algérie ne devrons que glorifer la France et son oeuvre civilatrice en Algérie il ne doit pas être mentionné que nous leur avons volé toute leur science pour s’en attribuer le mérite à nos savants.Ils ne doivent rien savoir la dessus ni qu’ils ont inventé la médecine ou les hôpitaux ou la chimie et les mathématiques toujours il faudra leur faire croire que c’est nous qui avons tout inventé.Preuve que nous avons été choisi par Dieu pour gouverner l’univers.Nos moines copistes ont fait un trés beau travail de faslsification historique pour prouver que notre religion est supérieure à l’islam.Nous avons volé tous leur livres et nous les avons traduit de l’arabe vers le latin pour nous attribuer le mérite ou encore nous pouvons accuser les arabes d’avoir traduit les grecs et d’être de simples copistes comme nous; en réalité les livres n’existaient pas avant l’invention du papier qui a été inventé par les mongols et amélioré par les arabes.Bref les grecs ne pouvaient imprimer un livre de 400 pages car le papier n’existait pas à cette époque car l’islam n’existait pas non plus.Certes il y eu le papyrus mais cela ne permettait de faire de grands livres.Le papier moderne a été inventé pour diffuser le coran ce qui en fit la religion qui se répandit le plus rapidement au monde.Donc l’islam s’est répandu par des livres et journaux comme les almanachs et non l’épée.Mais plus tard nous avons infiltré l’empire ottoman pour interdir l’imprimerie dans les pays musulmans donc la science.Grâce au vol de 200 000 canons dont 15 millions de tonnes d’acier et laiton notre industrie est une des plus performante du monde nous avons pu grâce aux canons géants volés en Algérie nous protéger des anglais d’ailleurs nous avons finit par en leur revendre 66 000 canons pour que eux aussi puisse se protéger de notre marine.Sous Louis 14 nous étions les alliés des algériens aussi ils ont appris à Léonard de Vinci les plans de beaucoup de machine tel l’hélicoptère les voitures et les ascenceurs mécaniques à bras les miroirs les cristaux les jumelles et caméras et les robots.Mais grâce à la colonisation de l’Algérie nous avons effacés toute trace du génie algérien et musulman.Mais nous leur avons volé les plans de la première voiture qui fonctionnait au charbon et puis les premières pompes pour nos sources de villages et ils nous facilité le travail grâce à leur encyclopédie décrivant toute les machines inventé par les arabes d’Algérie, des métiers à tisser au dictionnaire.





Article 14° :

On ne parle pas de génocide, de massacre ni des « crimes de guerre » ou des « crimes contre l’humanité» en Algérie où nos intérêts sont garantis. Même si le nombre des victimes est très important nos médias pourrons réduire ce nombre selon nos désirs.Nous avons le droit de créer un génocide à chaque génération soit tous les 33 ans pour éliminer les meneurs et opposants à notre pouvoir hégémonique et les plus intelligents des indigènes qui voudraient émanciper leur pays sans notre accord.



V. DES FINANCES PUBLIQUES





Article 15° :

En Algérie, nul n’a le droit de mettre dans leurs banques un plafond d’argent fixé par nous. Lorsque la fortune dépasse le plafond, on la dépose dans l’une de nos banques à Genève ou au Luxembourg sinon le fonctionnaire sera inculpé de détournements de fonds publics.Il ne devra pas investir et créer des emplois en Algérie pour que les bénéfices retournent sous forme des prêts ou d’aide économique au développement en espèce ou en nature pour imposer notre religion qui est la République et la démocratie selon nous.



Article 16° :

N’auront droit à l’aide précitée, que les politiciens et fonctionnaires qui font preuve d’une soumission totale à nos désirs et nous donnent des valises de billets, nos marionnettes et nos valets.Il faudra pour se faire créer des fondations et associations ou des jumelages entre localités pour faciliter ces rétrocommissions.



Article 17° :

Notre aide doit-être accompagnée des recommandations fortes de nature à empêcher et briser toute action de développement de l’Algérie. Pas de soutient à la recherche scientifique aucun projet agricole ou industriel pouvant rendre le pays indépendant de l’extérieur et des importations aucun hôpital ou service public ne doit fonctionner correctement.Il faut faire comme à Gaza des coupures d’eau et d’électricité et de téléphone qui empêchent toute activité économique.



VI. DES TRAITES MILITAIRES



Article 18° :

Nos armées doivent être toujours plus fortes et plus puissantes que l’armée algérienne. La limitation et l’interdiction d’arme des destructions massive ne nous concerne pas, seulement l’Algérie.Des conseillers militaires français devrons superviser les militaires algériens sous couvert de lutte contre le terrorisme que nous créons nous mêmes.L’Algérie n’aura pas le droit de produire des armes plus puissantes que les nôtres d’ailleurs elle pourrait nous acheter des armes que nous pourrions surfacturer pour avoir des rétrocommissions pour nos comptes en Suisses et au Liechtenstein.



Article 19° :

Nos armées doivent s’entraider et s’unir dans la guerre contre l’islam ou le terrorisme un pays arabe pour afficher notre suprématie et se faire craindre par le peuple algérien.Aussi de temps à autre nous détruirons des pays de race noire ou à majorité musulmane en pretextant une lutte contre le terrorisme que nous aurons nous même crée.Nous devons aussi cerner l’Algérie à ses frontières en installant des bases terroristes ou militaires pour les obliger à augmenter leur budget militaire au détriment de l’industrialisation du pays du developpement agricole ou de l’éducation et de la recherche scientifique ou la santé.Nous leur vendrons des armes périmées destinée à la casse au prix du neuf après les avoir enduite d’une couche nouvelle de peinture.



Article 20° :

Toute intervention militaire a pour objectif de protéger nos intérêts et ceux de nos valets.Ou d’installer nos marionettes ou les faire mieux obéir.En Algérie nous avons plus de 5 millions de harkis qui sabotent et espionnent le pays.Ils espionnent pour nous nous informent de toute découverte quelle soit scientifique ou celle d’un trésor ou minerais que nous pourrions piller.Ils veillent à ce que tous nos esclaves algériens qui osent vendre quoit que ce soit ne serait qu’une gousse d’ail ou d’ognons nous payent des impôts.Ils empêche tout investissement toute création d’emploi ou d’entreprises car à notre bureaucratie la plus redoutable au monde même les mouches ne peuvent plus voler sans nous payer des taxes.



Article 21° :

Toute opération d’évacuation des ressortissants des pays Occidentaux cache notre mission réelle, celle de protéger nos intérêts et ceux de nos valets.Ou d’y faire entrer des armes et de l’argent afin d’éliminer nos opposants.



VII. ACCORDS INTERNATIONAUX





Article 22° :

L’ONU est notre instrument, nous devons l’utiliser contre nos ennemis;et contre l’islam et le peuple algérien pour protéger nos intérêts.Ainsi nous distribuons la pilule gratuitement en Algérie pour que les algériens demeurent moins nombreux que les français ce qui pourrait les rendre indépendants; nous pourrions plus les dominer.Nous autorisons les avortement et l’homosexualité pour limiter leur nombre.Ils pensent prier le Vendredi au lieu de Dimanche en fait Dimanche c’est vendredi nous avons décalé les jours de la semaine avec l’ONU.Nous interdisons le travail des enfants sauf la prostitution pour les touristes au Maghreb ainsi les parents n’aurons pas les moyens de nourrir une famille nombreuse qui ne produit rien et ne pratique pas l’agriculture ou l’élevage.



Article 23° :

Notre objectif est de déstabiliser et détruire les régimes ou les partis politiques ou leaders qui nous sont hostiles et installer nos marionnettes sous la protection de nos militaires sous la couverture des mandats des forces de l’« ONU ».Nous avons fait tué Boumedienne et Boudiaf pour que nos marionettes Nezzar et Bouteflika nous aide à profiter de l’argent du pétrole et du gaz algérien que nous facturons au prix fort aux pays européens.Nous avons tué Kadafi en le faisant passer pour un dictateur par contre nous soutenons le Roi du Maroc qui lui est un vrai dictateur mais lui il nous obéis!



Article 24° :

Les résolutions de l’« ONU » sont des textes qui nous donnent le droit et les moyens de frapper, de tuer et de détruire les pays dont les dirigeants et les peuples refusent de se soumettre à nos injonctions sous la couverture des résolutions du Conseil de Sécurité de l’« ONU » ou de luttes contre le terrorisme.Si besoin nous créons des groupes terroristes pour frapper nos ennemis ou leur faire du chantage et leur extorquer de l’argent pour alimenter nos caisses noires et nous organisons aussi le trafic de drogue et d’armes pour les même objectifs.



Article 25° :

Notre devoir est de maintenir l’Afrique; l’Algérie et les pays musulmans et d’autres pays du monde dans le sous-développement, la misere, la division, les guerres, le chaos pour bien les dominer, les exploiter et les piller a travers les « Missions » de «Nations-Unies »et le terrorisme.Nous pouvons ainsi y répandre des maladies comme le choléra ou le sida et envoyer nos espions sous couverture humanitaire pour faire des prélévement de minerais.



Article 26° :

Notre règle d’or est la liquidation physique des leaders et dirigeants nationalistes du tiers-monde et de l’Algérie comme Kasdi Merbah et Boudiaf qui ont voulu lutter contre la corruption et pour une transparence des finances publiques.



Article 27° :

Les lois, les résolutions, les cours et tribunaux des « Nations-Unies » sont nos instruments de pression contre les dirigeants et les leaders des pays qui défendent les intérêts de leurs peuples et donc contre l’Algérie et le peuple algérien et l’islam sous couvert de lutte contre le terorisme.Ainsi les droits de nos compagnies pétrolières et gazières prévalent sur le droit algérien nous ne payerons ni TVA ni taxes sur le chiffre d’affaire ni rien du tout on donnera quelque cadeaux à des fonctionnaires algériens en fait marocains comme Chekib Khélil et puis c’est tout le reste c’est 100 pourcent du bénéfice net.



Article 28° :

Les dirigeants des puissances Occidentales ou français ne peuvent être poursuivis, arrêtés ni incarcérés par les cours et tribunaux de l’« ONU », même s’ils commettent des « crimes de guerre », de « génocide » ou des « crimes contre l’humanité » et des attentats terroristes ou créent des escadrons de la mort comme Sarkozy en Libye.Par contre tout dirigeant algérien ou africains qui ne nous verse pas assez de rétrocommisssions pourra être inculpé.





Article 29° :

Les services publics émanent de nous ainsi Algérie poste est une filiale de la poste de France et Chronopost et la Banque postale et Algérie Télécom est une filiale de France Télecom toutes les banques en Algérie nous appartiennent ainsi que les compagnies d’assurance et celles des eaux.C’est pareil dans tous les pays d’Afrique francophone tout nous appartient au peuple algérien les factures de gaz d’électricité et d’eau et de téléphone et d’internet et pour nous les bénéfices.Air Algérie appartient a Air France et la liste est longue bref l’Algérie demeure un département français sous occupation.



Voici une citation fictive qu’aurait pu écrire Jules Ferry ou Lord Rothschild !

Notre race française est la race des maîtres.
Nous sommes des dieux divins au Maghreb et en Afrique.
Nous sommes aussi différents des races inférieures africaines et maghrébines
comme ils le sont des insectes ou des singes. En fait, comparé a notre race,
les autres races africaines et maghrébines sont des bêtes et des animaux, un bétail au mieux.
Les autres races sont comme des excréments humains.
Notre destin doit être de régner sur ces races inférieures et d’en faire nos esclaves.

JULES FERRY ET LE « DROIT DES RACES SUPÉRIEURES »
Jules Ferry
Jules Ferry (28 juillet 1885)

« Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures. Ces devoirs ont souvent été méconnus dans l’histoire des siècles précédents, et certainement quand les soldats et les explorateurs espagnols introduisaient l’esclavage dans l’Amérique centrale, ils n’accomplissaient pas leur devoir d’hommes de race supérieure. Mais de nos jours, je soutiens que les nations européennes s’acquittent avec largeur, grandeur et honnêteté de ce devoir supérieur de la civilisation. »


Mercredi 6 Juin 2018


Commentaires

1.Posté par LOGIQUE le 06/06/2018 16:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La France, l'Europe d'amérique n'ont plus d'argent un choix s''offre à eux la guerre en Afrique avec les mises en scènes qui vont bien pour prétexter leurs nouveau braquage. L'ALGÉRIE ET SES VALETS SONT BIEN EN PLACE POUR ÊTRE PILLÉS ET CONTROLER !

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires