Palestine occupée

Les nouveaux agissements militaires et politiques, au Liban



En dépit de l’opposition du parlement du régime sioniste, la Knesset, à la poursuite de la guerre, au Liban, le cabinet sécuritaire de ce régime a approuvé la mise en application d’un nouveau tour d’attaques militaires contre le Liban.


IRIB
Vendredi 11 Août 2006

Les nouveaux agissements militaires et politiques, au Liban



Le Chef du Mossad, Mochir Dagan, mercredi, après la tenue de la séance du cabinet sécuritaire de ce régime, a annoncé qu’il ne pouvait y avoir d’autre alternative que les opérations de vaste envergure contre la Résistance libanaise, pour compenser l’échec cuisant qui a été essuyé, par l’armée israélienne, même si cela doit se traduire par la mort de centaines d’autres israéliens.

D’après les rapports qui nous sont parvenus, l’armée du régime sioniste, en envoyant 30.000 effectifs de ses troupes fraîches, a intensifié, mercredi soir et ce matin, les attaques terrestres, au sud du Liban, sur trois axes.

Le journaliste américain de Foxs News, qui rapportait ces événements, au téléphone, en raison de la censure méiatique, exercée, par le régime sioniste, dans les zones de combat, a déclaré que des dizaines de chars, de type MerkaY, épaulés, par l’aviation et l’artillerie, faisaient un forcing, pour s’installer, en profondeur de 5 km, sur le sol libanais.

D’après ce rapport, les combattants du Hezbollah libanais ont eu des affrontements intenses avec les militaires israéliens, au sud du Liban, notamment, dans les régions d’Alkhiam et d’Aldjobein, les agresseurs se trouvant dans l’incapacité d’y faire face.

Le Porte-parole de l’armée du régime sioniste, après la diffusion, par la télévision d’Al Menar du Liban, d’images montrant des chars israéliens détruits, dans les régions en conflit de Al-Tayebeh, Itron, Eita al-shoab, Mardjaïoun et Tel al-nahas, au sud du Liban, a été contraint de reconnaître que 15 militaires israéliens avaient été tués et 53 autres, blessés, au cours de ces affrontements.

D’après certaines sources d’informations locales, deux des blessés, parmi les Sionistes, seraient des officiers de haut rang de l’armée.

De même, dans un message, diffusé, par la chaîne Al Menar, le Secrétaire général du Mouvement de la Résistance islamique libanaise, le Hezbollah, Seyyed Hassan Nassrallah, évoquant le plan américano-français, au Conseil de sécurité, au sujet de la question libanaise et du régime sioniste, a déclaré que ce plan avait été présenté pour aider le régime sioniste et pour démembrer le sud du Liban.

De même, le Secrétaire général du Hezbollah libanais a soutenu le plan, proposé, par le Premier ministre libanais, Fouad Siniora, pour l’établissement d’un cessez-le feu, au sud du pays.

Ce plan, qui diffère du plan franco-américain, mentionne les revendications du Liban, qui insiste sur la nécessité du retrait des militaires israéliens du sol libanais, immédiatement, après l’établissement du cessez-le feu et le déploiement des forces armées libanaises, sur la ligne frontalière.

Dans l’avant projet de la résolution, proposé, par la France et l’Amérique, cette question n’avait pas été évoquée.

Par ailleurs, l’Ambassadeur américain à l’ONU, John Bolton, après la tenue de la réunion à laquelle ont participé, mercredi soir, les 5 membres permanents du Conseil de sécurité, a mis, une nouvelle fois, l’accent sur le désarmement du Hezbollah, avant le retrait total de l’armée du régime sioniste du sol libanais.


Vendredi 11 Août 2006


Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires