ALTER INFO

Les négociations entre le Hamas et le régime sioniste n'ont rien donné


Dans la même rubrique:
< >


Vendredi 6 Février 2009

Les négociations entre le Hamas et le régime sioniste n'ont rien donné
Les négociations indirectes entre les représentants du mouvement de la résistance islamique de la Palestine (Hamas) et ceux du régime israélien, avec l'Egypte pour médiateur, sur un cessez-le-feu, n'ont rien donné. A Gaza, le porte-parole du Hamas Faouzi Barhoum a confirmé la dépêche rendant Israël responsable de cet échec en raison de son maximalisme et ses tergiversations. Fawzi Barhoum a affirmé que le régime sioniste cherchait à lier la levée du blocus de la bande de Gaza, exigé par son mouvement, au sort du soldat israélien Gilad Shalit arrêté par les combattants palestiniens.

"Ils veulent lever le blocus en le liant à la libération de Gilad Shalit", a affirmé M. Barhoum. "Mais la question de la levée du blocus ne doit pas être liée au sort de Shalit", a-t-il ajouté avant de préciser que le prochain tour de ces négociations devraient reprendre dimanche au Caire. Un autre responsable du Hamas, Ghazi Hamad a accusé le régime sioniste de vouloir gagner du temps en vue d'éviter une interaction constructive pour régler le conflit de Gaza et la signature d'un accord de cessez-le-feu durable.

"En dépit de la souplesse dont le Hamas a fait preuve, le régime sioniste n'a pas donné de réponse claire aux questions posées dans le texte du cessez-le-feu, en particulier la réouverture des points de passage" a-t-il dit indiquant que les sionistes gagnaient du temps en faveur de leur jeu électoral. "Ils voudraient remettre tous les sujets pour après leurs législatives de la semaine prochaine et resserrer encore l'étau autour des habitants de Gaza" a-t-il poursuivi. Le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mechaal avait auparavant averti que les Palestiniens avaient parfaitement le droit d'être pessimistes et méfiants envers les accords de cessez-le-feu, en référence à aux nombreuses violations des accords précédents par le régime israélien.

"Tant que les menaces et l'occupation persisteront, un cessez-le-feu durable avec Israël n'aura pas de sens, c'est pourquoi les groupes palestiniens à Gaza soutiennent un cessez-le-feu limité" a-t-il poursuivi. Par ailleurs, les médias israéliens ont annoncé qu'une délégation politico-militaire du ministère de la guerre du régime sioniste s'était rendue au Caire pour reprendre leurs discussions avec le chef des renseignements égyptiens, Omar Souleimane.

Le général Amos Gilad, est arrivé jeudi au Caire dans le cadre de la médiation de l'Egypte pour conclure une trêve dans la bande de Gaza. Parallèlement aux efforts menés pour instaurer une trêve à Gaza, le PM démissionnaire, le ministre de la Guerre et celle des AE du régime sioniste ont déclaré tour à tour qu'Israël prendrait toutes les décisions nécessaires pour assurer la sécurité de ses citoyens allant jusqu'à lancer une nouvelle offensive contre la bande de Gaza, sans faire allusion aux attaques de l'armée sioniste qui se poursuivent sur le terrain.

Les quotidiens israéliens, Maariv et Haaretz ont mis en garde contre l'incurie des responsables israéliens et les effets négatifs de l'offensive contre Gaza sur l'économie israélienne. Ces deux journaux ont appelé le cabinet du régime sioniste à respecter le cessez-le-feu.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Vendredi 6 Février 2009


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires