Politique Nationale/Internationale

Les ministres doivent-ils la fermer ?



Gilles Devers
Lundi 2 Novembre 2009

Les ministres doivent-ils la fermer ?
Nadine Morano fait la leçon à Rama Yade : « Quand on n'est pas d'accord avec la politique menée par le gouvernement, c'est simple : ou on ferme sa gueule, ou on démissionne, vous connaissez l'adage ».

Elle vient d’où, cette formule de Jean-Pierre Chevènement ? Il faut remonter à 1983. Après deux ans de politique fidèle au programme du PS, rédigé un certain Chevènement Jean-Pierre, le gouvernement adopte le tournant de la rigueur. Une véritable crucifixion pour celui qui depuis des années développait une idéologie sensée doubler le  PC par la gauche. Allez faire un tour chez un bouquiniste, et achetez Le projet socialiste pour les années 1980 : c’est une lecture distrayante et rafraîchissante. Donc, Chevènement doit s’incliner devant les réalités économiques de base, après trois dévaluations du franc en deux ans. Et au lieu de se faire tout petit sur le thème « désolé, je me suis gouré », il balance sa formule grandiloquente et devient un héros républicain ! Même chose un septennat plus tard, quand il attendra que les troupes soient exposées au combat, lors de la première guerre d’Irak, pour démissionner de son poste de ministre de la défense. On a fait mieux... 

Aussi, voir tout le petit monde politique se gargariser de cette formule me fait doucement rigoler. Mais dans le cas présent, ça devient assez pitoyable.

Les ministres ont tellement intégré la consigne de Chevènement qu’il n’y en a plus un pour l’ouvrir ! Ils ne viennent devant les micros que pour débiter les notes rédigées par la com’ de l’Elysée. Qui peut aujourd’hui savoir ce que pense un ministre ? Regardez l’aventure du Prince Jean. Tous les membres du gouvernement étaient sur le front pour dire que c’était une élection pas une nomination, qu’on attaquait la personne, que Martine Aubry était la fille de Jacques Delors… Vingt personnes disent la même chose, et pas une seule n'est sincère.

Tout débat est devenu impossible : oser un avis divergent est une trahison. La discipline des ministres oui, mais ce conformisme, quand  même ! Prenons le cas de Rama Yade. Le désaccord ne porte pas sur la politique de la France, mais sur la remise en cause d’un aménagement fiscal pour les sportifs de haut niveau… Un crime de lèse-majesté et on lui conseille de démissionner ! Quelle ambiance ! Quel esprit de conquête ! Qu’il faille de la solidarité dans un gouvernement, et une seule ligne politique, c’est l’évidence. Mais qu’un ministre ait uniquement le droit d’être d’accord avec les décisions prises par d'autres, c’est un excellent moyen de se préparer de magnifiques gamelles. La PME qui dirige la France depuis l’Elysée se crispe…

http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/ http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/



Lundi 2 Novembre 2009


Commentaires

1.Posté par Eric le 02/11/2009 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aujourd'hui sur le site du gouvernement s'ouvre le grand débat sur l'identité Nationale jusqu'au 31 janvier pour consulter le peuple sur les valeurs qui forme de la république française
Etre français c’est être laïque avoir la larme à l’oeil quand on chante la Marseillaise,
Etre français c'est partager des valeurs, une culture et des traditions françaises, connaitre l'histoire de france.
Etre français c'est parler la langue française qui est porteuse de valeurs.
Etre français c'est le patriotisme

Je vous invite a aller sur le sité du gouvernement et déposer vos avis

2.Posté par TheTruth le 02/11/2009 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La France est devenu une parodie, celle de la démocratie républicaine, comprenez la monarchie absolu contre le peuple, il y a deux catégories en France aujourd'hui, ceux qui sont du côté de Sarkozy qui lui meme n'est qu'un pantin aux mains des Rotschilds,....., un petit bébé entre les mains des illuministes globalistes. Entouré de pantins (les membres de son administration) tous avide de pouvoir et d'argent, entouré de presque 50% de pigeons (j'espere pas vous) qui soutiennent sa politique de destruction totale de la société en general.

3.Posté par cielétoilé le 02/11/2009 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Eric: déposer notre avis, pour quoi faire ? La France n'existe plus. Depuis le "mini-traité" , c'est devenu une "minie-France" ou plutôt une région de l'Europe , rien de plus !
Quant à la parodie de république, mais voyons, la république n'a jamais vraiment existé . Et puis Sarkozy n'a fait qu'augmenter les symptômes d'un mal français , y compris dans cette série de procès presque ubuesques : la monarchie-républicaine , les passe-droits , les commissions occultes et trafics d'influence , les copinages , l'élite et le reste . En fait, il a été la fièvre qui rappelle l'existence de la maladie .Avant au moins, c'était certes inégal mais c'était tranquille . Or ce n'est même plus tranquille : comprenez l'agenda du "nouvel ordre mondial que personne , je dis bien personne, ne pourra empêcher" .

4.Posté par redk le 02/11/2009 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour la très fascisante Morano, ELLE a encore perdue une bonne raison de se la fermer par contre, c'est a la hauteur d'un sarkbessonchner, c'est dire le mettre étalon conneries, fait...inhumaine!!!

http://www.youtube.com/watch?v=4o-wcR3RDI4&feature=player_embedded

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires