Palestine occupée

Les militants s’en prennent à Motorola


En Mars de cette année, la campagne américaine pour mettre fin à l'occupation israélienne a lancé sa nouvelle campagne contre les entreprises : "Laissez tomber Motorola."
Motorola Incorporated et sa filiale Motorola tirent des bénéfices de l’occupation de la Palestine par Israël.
Présent en Israël depuis 1964, Motorola fournit du matériel à l'armée israélienne.

Par Adri Nieuwhof


Lundi 28 Avril 2008

Les militants s’en prennent à Motorola
La campagne a été lancée parce que la société n'a pas répondu aux préoccupations des militants américains. Par conséquent, la campagne exige que Motorola mette fin à sa production et à la vente de tous ses produits en Israël qui soutiennent l'occupation de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, qui en est à sa 41e année.


Eglise Méthodiste Unie

En Juin 2007, l’Eglise Méthodiste Unie de Nouvelle-Angleterre a publié un rapport sur les entreprises, dont Motorola, qui ont été identifiées comme soutenant l'occupation israélienne.

Sur la base d’une recherche bien documentée, l'Eglise Méthodiste Unie est arrivée à la conclusion que Motorola soutenait de manière significative l'occupation israélienne de la Palestine.

Le rapport indique que «Motorola est engagé dans un projet de fourniture de systèmes de radar d’une valeur de 93 millions de dollars destinés à améliorer la sécurité des colonies illégales de Cisjordanie implantées profondément à l'intérieur du territoire palestinien.

Motorola a également un contrat d’une valeur de 90 millions de dollars par lequel il fournit à l’armée israélienne un système de télécommunications de pointe appelé "Montagne Rose".

Sa filiale en Israël a signé un contrat pour développer les communications cryptées sans fil en équipant les véhicules d’antennes à usage militaire dans les territoires occupés et dans d'autres régions éloignées. Motorola a des activités dans la Vallée du Jourdain sur des terres occupées."

La société a été informée par écrit des préoccupations de l'Eglise par écrit et elle a eu une période définie pour y répondre.

La réponse a été pris en compte et sur la base des informations disponibles, l’Eglise Méthodiste Unie a mis Motorola sur sa liste noire en tant qu’entreprise tirant des bénéfices de l'occupation israélienne et a demandé aux individus, aux églises et aux gestionnaires des investissements de retirer leurs fonds lors de la Conférence de l’Eglise Méthodiste Unie en Nouvelle-Angleterre.


Les fusibles Motorola déclenchent les bombes israéliennes

Motorola est impliquée dans les actions destructrices de l'armée israélienne à Gaza, en Cisjordanie et au cours de l'invasion du Liban en 2006.

Les informations contenues dans le rapport de désinvestissements de NEUMC montre que Motorola fournit à l'armée israélienne différents types de fusibles pour ses bombes hautement explosives, par exemple le Fusible 980 de proximité à Basse Altitude qui, dit-on, augmente de façon spectaculaire l'efficacité des munitions contre "des cibles faciles et légères."

Un deuxième type, le Fusible 560 de proximité à Haute Latitude est utilisé pour les bombes à fragmentation que l'armée israélienne a intensivement utilisées au Liban en 2006.

Le 29 janvier 2008, Amnesty International a exhorté le gouvernement israélien de fournir les cartes détaillées et les coordonnées des zones dans le sud Liban où ses forces ont tiré des centaines de milliers de bombes à fragmentation.

Les bombes à fragmentation sont une grave menace pour les civils, parce que les bombes qui n'ont pas explosé transforment le terrain en un champ de mines.

À ce jour, 40 personnes ont été tuées et plus de 250 ont été blessées par des bombes à fragmentation qui ont été lâchées sur le sud du Liban pendant la guerre d'Israël contre le Liban en 2006.

Un troisième type de fusible, le fusible à retardement de l’Impact 260A est conçu pour survivre à une pénétration dans une cible difficile à atteindre, comme un bunker en béton. Le fusible est utilisé dans ce qu'on appelle les bombes "tout usage".


La réponse de Motorola

Bien que Motorola ait refusé de réagir à la campagne américaine pour mettre fin à l'occupation israélienne, l'entreprise a du penser qu’ignorer le Business and Human Rights Center pourrait nuire à son image.

Le Centre a demandé à l’entreprise de répondre aux allégations de la campagne américaine pour mettre fin à l'occupation israélienne disant que les pratiques de Motorola en Israël violent les standards internationaux des droits de l’homme.

Le Département de la Communication Externe de l’entreprise a répondu que "Motorola avait un ensemble complet de politiques et de procédures qui traitent des droits de l'homme, afin de s’assurer que ses opérations dans le monde entier sont utilisées en respect des plus hautes normes d'intégrité et qu’une conduite commerciale morale est appliquée de façon uniforme et cohérente."

Motorola est en train de revoir sa politique et son Code de conduite commerciale.

Le Code de Conduite de Motorola déclare : "Ce serait merveilleux si la chose exacte à faire était toujours parfaitement claire. Si la«chose exacte» n'est pas claire ou si effectuer la chose exacte est difficile, rappelez-vous nos doctrines fondamentales. Est-ce que mon action reflète les doctrines fondamentales d'intégrité et de respect de Motorola ? Si vous ne voulez pas que votre action soit signalée dans les médias, ce n'est probablement pas la bonne chose à faire. "

Le Code de conduite est clair, donc nous pouvons être certains que Motorola fournit de plein gré des fusibles pour les bombes et les équipements de communication à l'armée israélienne, et qu’il fournit de plein gré du matériel de détection radar qui sert à protéger le mur illégal et les colonies pour Juifs seulement israéliens qui sont tous deux construits sur des terres palestiniennes confisquées.

Par conséquent, nous pouvons conclure que Motorola n'a pas de problème à lier son nom aux violations du droit international d’Israël.

Source : http://electronicintifada.net/
Traduction : MG pour ISM


Lundi 28 Avril 2008


Commentaires

1.Posté par redk le 28/04/2008 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" tu ne devineras jamais d'ou je t'appele....d'un camps d'extermination sioniste"
pour motorola le génocide, c'est simple comme un coup de file!!!

ps) y a pas que motorola a boycoté !!!!

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires