Sciences et croyances

Les médicaments utilisés en hormonothérapie substitutive réduisent le cerveau des femmes



Mardi 20 Janvier 2009

Les médicaments utilisés en hormonothérapie substitutive réduisent le cerveau des femmes

Natural News, Mike Adams, 19 janvier 2009


      Une nouvelle étude réalisée à l'Université Wake Forest et publiée dans la revue médicale Neurology, a constaté que les médicaments de l’hormonothérapie substitutive (HRT) [1] réduisent littéralement le cerveau des femmes. Les femmes soumises à l’HRT pendant une longue période montrent une perte de 2,37 centimètres cubes dans le lobe frontal du cerveau.


      Le lobe frontal concerne la mémoire et la capacité à raisonner. La découverte de cette étude pourrait expliquer pourquoi les femmes soumises au traitement HRT sont de plus en plus atteintes de démence et de maladie d'Alzheimer.


      Le Dr David Sturdee, président de l'International Menopause Society, ne pense pas que le rétrécissement du cerveau est une mauvaise chose : « Les avantages (de l’HRT) excèdent toujours les risques, » ergote-t-il dans un reportage de la BBC. En effet, bien que la médication HRT augmente aussi le risque d’accident cérébrovasculaire et de cancer, elle rapporte des milliards de dollars aux compagnies pharmaceutiques.


      La médication de l’HRT fait partie d'une campagne visant à garder dans la société la femme indigente, enceintes et stupide ? Il se trouve que ces médicaments, qui sont le plus souvent préconisés par des hommes, maintiennent les femmes dans un état de déficience cognitive dans lequel leurs capacité de raisonnement est étouffé. (Ça transforme une femme intelligente en femme stupide.) Le rétrécissement de leur lobe frontal les rend en plus incapables de prendre la bonne décision d’arrêter les médicaments, et ça tombe bien pour la magouille à profits de Big Pharma (grosse couillonnade pharmaceutique).


      Il n'est pas rare que des médicaments réduisent le cerveau de ceux qui les prennent. Il est aussi démontré que les médicaments pour le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) provoquent un retard de croissance et le rétrécissement du cerveau chez les enfants et les adolescents. Mais ça n’empêche pas de les prescrire à des enfants.


      Il semble que la baisse de niveau aux États-Unis [2] s’accomplisse en partie grâce à la masse de traitements pour femmes et enfants avec des médicament réducteurs de cerveau.


      Hier soir, je regardais les images d'un spectacle de Donahue des années 70. C’était tout à fait fascinant de voir à quel point les gens de l’assistance étaient intelligents. Ils posaient des questions perspicaces et étaient réfléchis et critiques. J’étais assis-là, scandalisé par le contraste avec l’assistance de la télévision moderne. [3]


      La plupart des débats télévisés d’aujourd’hui sont des réunions de cons [4], où le QI des membres de l’assistance est à peine au-dessus de la température ambiante. Il est stupéfiant de voir comment les États-Unis sont passés d'une nation de consommateurs intelligents à un nation de consommateurs idiots en seulement trente ans. Le déferlement de cette vague d’idiotie coïncide justement avec la montée de Big Pharma.


      Coïncidence ? C’est peu vraisemblable. La médication de masse aux États-Unis a réussi un truc vraiment remarquable : La lobotomisation chimiques généralisée de la population grâce aux compagnies pharmaceutiques et à leurs hommes de main au sein du gouvernement (FDA, FTC). Avec tout les médicaments réducteurs de tête consommés à présent par la majorité des gens aux États-Unis, il n'est pas exagéré de dire que les États-Unis sont devenue le pays du consommateur retardé mentalement, et il faut comprendre cela au sens clinique, et non comme une effronterie désinvolte. Le rétrécissement généralisé du cerveau est un fait (consternant) aux États-Unis de nos jours.


      Dans le cas où tout ça semblerait un peu confus, il suffit de se rappeler de cette citation de l'un des plus grands poètes de l'histoire étasunienne, WH Auden, qui a dit : « Nous sommes ici sur Terre pour faire du bien aux autres. Pourquoi les autres sont ici, je n’en sais rien. » [5]



Original : http://www.naturalnews.com/025354.html
Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info


Notes de traduction (scandaleuses)


[1] L’hormothérapie substitutive (HRT en anglais), vise à remplacer la réduction des hormones ovariennes, qui survient après la ménopause, pour éviter l’inconfort des symptômes ainsi que la déperdition osseuse, les maladies cardio-vasculaires et certains cancers.


[2] Dans cet article, le lecteur français, québécois, belge, suisse, corse… n’a qu’à remplacer États-Unis par France, Québec, Belgique, Suisse, Corse…


[3] Comme le démontre leurs guerres incessantes, avant les années 70 les étasuniens étaient déjà de prodigieux débiles mentaux. Leuren Moret avait signalé leur baisse du QI dès le début des année 60, suite aux essais des bombes atomiques sur leur sol. Selon Leuren Moret, cette baisse de QI n’a jamais été annulée après l’abandon des essais atomiques au sol.


[4] Le texte dit réunions idiotes, mais j’ai préféré forcer un peu le ton pour m’en tenir à ce que je vois et entend. Vous avez vu ce vent de folie obamaniesque qui souffle sur la tête des hommes politiques, des commentateurs et analystes politiques, sans parler des animateurs, à la télé et à la radio ?


[5] En somme, la Big Pharma Jivaro a réussi le miracle de rendre le peuple occidental con et méchant, en plus d'obèse et bombardeur pour le peuple étasunien. N’y aurait-il pas là-dessous une manifestation cosmique du patron judéochrétien de l'Occident, Jéhova-Moloch-Mammon ?




Mardi 20 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par Ramos le 20/01/2009 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quoi de nouveau a part ca? Qu'est ce qui est sain ici bas, dans ce que nous distribue ces bonnes vieilles industries pharmaceutique?
Quand on comprendrat que pour eux, seul compte le chiffre d'affaire, quitte a empoisoner le monde en lui offrant Non pas des solutions, il faut abonner le client....... Heuuuu soigner le malade sur le long terme, afin de le guerir.

2.Posté par ak le 21/02/2009 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

déjà que les femmes ne sont pas gâtés.lol
non plus sérieusement les jeunes filles " et dans une moindre mesure les garçons" ne sont pas gâtés , les ado les jeunes femmes , et même les pre-ado ne pensent plus...elles ne pensent qu'à leur apparence physique"pour une grande partie", c'est un constat personnel que je fait, ce sont justes des consommatrices écervelé, est ce qu'il y a des études qui ont été faite au sujet de nos jeunes français la dessus? est ce que c'est du a la surmédiatisation a la deculturisation à la perte des valeurs et ou a l'américanisation des pensées?c'est peut etre cel a le progés.
EN ce qui concerne notre santé il y a un doc. super intéressant que je vous invite à regarder , ce n'est vraiment pas de la perte de temps 1h , çà vaut le détour http://www.dailymotion.com/video/x5pt6y_le-scandale-du-siecle-16_tech

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires