Géopolitique et stratégie

Les manigances de Washington et de Tel-Aviv


« Une réelle opportunité pour Israël » ! C’est de la mise en place du gouvernement d’urgence palestinien, dont parle Tzipi Livni, la Ministre des affaires étrangères du régime sioniste. Le plan distillé, savamment et sournoisement, dans les "think-tanks" de la Maison Blanche s’est, enfin, concrétisé à l’autre bout du monde, dans les territoires palestiniens.


IRIB
Jeudi 21 Juin 2007

Les manigances de Washington et de Tel-Aviv
L’échec politique des sanctions économiques, frappant, depuis un an, le gouvernement Hamas, issu de la "vox populi", n’a pas intimidé les politiciens coriaces de Tel-Aviv. En connivence avec les services secrets de l’Autorité autonome, ils ont envoyé leurs "Escadrons de la mort" à Gaza, pour supprimer le Hamas de la scène et rectifier le cours du compromis à leur profit. Or, ils ont agi sans compter sur la vigilance du Mouvement de la Résistance islamique de la Palestine, qui, fort de son immense base populaire, a déjoué les complots concoctés dans les couloirs de la Maison Blanche.

Suivant à la lettre le plan sponsorisé par les dollars US, le régime sioniste a, dans une première étape, bloqué Gaza. Il a, ensuite, mis en branle son infernal machine de guerre, frappant, par air, mer et terre, Gaza, pour enterrer sous les décombres les noyaux de la Résistance. Le fond de ce plan, malgré sa forme compliquée, était bien simple : harasser à tel point le peuple palestinien, le gouvernement et le Hamas, qu’ils adoubent et acceptent tout ce que le tandem Washington-Tel-Aviv met sur la table de compromis.

Or, dans ce paysage électrisé de la Terre de Palestine, le Fatah ne cherche qu’à retrouver sa place, perdu au tournant des élections de janvier 2006. Après les décennies qu’il a passées à faire cavalier seul sur la scène palestinienne, le Fatah, qui n'a pas pu supporter son échec, face au Mouvement Hamas, a choisi le camp américano-sioniste, et en faisant la sourde oreille aux desiderata du peuple, il s’est employé à mettre des bâtons dans les roues du gouvernement palestinien. Le rapport du représentant de l’ONU et les documents tirés de la base des services de sécurité de l’Autorité autonome, à Gaza, retracent le cours du complot, qui visait, d’une part, le gouvernement du Hamas, et qui, de l’autre, devait déclencher des conflits inter-palestiniens.

Et, maintenant, avec la mise en place du gouvernement d’urgence, par Mahmoud Abbas, qui est allé au-delà de la Constitution, « l’opportunité » dont parlent Olmert et son Chef de la diplomatie, n’est que le complot consistant à amputer les territoires palestiniens, en séparant la Bande de Gaza de la Cisjordanie.

Dans ce contexte, Ehud Olmert pourra dormir sur ses deux oreilles et quitter, sans aucune inquiétude, son poste de Premier ministre, en confiant la direction du pays à un politicien chevronné, comme Shimon Peres, et à un Général vétéran, comme Ehud Barak, auxquels viendra s'ajouter le leader extrémiste du Likoud, Benjamin Netannyahou, tandis que Mahmoud Abbas, qui occupe le fauteuil de Yasser Arafat, conduit les Palestiniens vers la guerre civile, oubliant la recommandation du feu leader palestinien à son peuple : « Le sang palestinien est notre ligne rouge, verser ce sang signifie briser toutes les valeurs palestiniennes. »


Jeudi 21 Juin 2007


Commentaires

1.Posté par aurélie le 21/06/2007 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Honte àn l'ordure abbas et aux dictateurs du proche orient.
Le "Fatah est perdu, corrompu jusqu'a la moelle, Ils ont dîné avec le diable, je me delecte de leurs prochain sort, vomissures de traîtres, Isarel n'en fera qu'une bouchée, pour une fois j'applaudirai.

Je les maudis tous sans exeption.
Le HAMAS vaincra par la grâce de DIEU TOUT PUISSANT, Tenez bon, le SEIGNEUR est avec vous, et armez vous de patience car la victoire vous est promise et elle est proche, DIEU est votre soutien.

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires