Tribune libre

Les limites éthiques et les conséquences désastreuses d'une liberté d'expression modulable.


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 11 Décembre 2019 - 11:56 Xochi. Le 8 décembre de l’An 02 des Gilets Jaunes

Mercredi 11 Décembre 2019 - 00:15 Une voix mélodieuse pour un coup bas ...


Enfin, une dernière et terrible, mais non moins plausible interrogation qu'on peut se poser, sous le couvert bien entendu, de la sacro-sainte "liberté d'expression" : A qui profite ce crime ? Pas aux musulmans de France en tout cas. A l'Etat sioniste, aux juifs de France, assurément. L'enquête en cours, ne devrait écarter aucune piste. Y compris celle du Mossad, agissant sous faux pavillon…


Abdelkader Dehbi
Jeudi 8 Janvier 2015

Les limites éthiques et les conséquences désastreuses d'une liberté d'expression modulable.

Aucune conscience humaine digne de ce nom, ne peut rester indifférente devant l'attentat sanglant contre le journal satirique "Charlie-Hebdo" et le lourd bilan humain auquel il a donné lieu. Cet attentat terroriste est un acte criminel et barbare, qu'aucun mobile ne saurait justifier et en tant que citoyen algérien musulman, je le condamne clairement et formellement. Et c'est certainement le cas de la quasi-totalité de mes concitoyens et de tous les hommes et les femmes à travers le monde.
Mais les affirmations de positions de principe des uns ou des autres, pas plus que les déclarations guerrières solennelles de tel Chef d'Etat, de tel Ministre ou de tel homme politique en vue – en France ou ailleurs – ne peuvent plus constituer cette échappatoire politique confortable, octroyant à ses auteurs, le sentiment du "devoir accompli".

Il faut avoir le courage de se poser les questions qui dérangent. Comme celles-ci, parmi tant d'autres :
- Pourquoi c'est précisément "Charlie-Hebdo" qui a été visé ?
- Pourquoi cette détermination meurtrière inouïe, chez les auteurs de l'attentat ?
- Pourquoi l'Occident et ses médias sont-ils si prompts à brandir le principe de "liberté d'expression" quand c'est l'Islam qui est offensé, à travers son Prophète Mohammad – Sur Lui le Salut – comme ce fut le cas par Charlie-Hebdo, quand des millions de citoyens français, de confession musulmane, n'avaient d'autre choix que de ravaler leur rage et leur rancœur, face au déferlement des défenseurs de la doxa et d'un intégrisme laïc peu soucieux des souffrances morales gratuitement infligées à une large partie de la population.
- Pourquoi ce pseudo principe de "liberté d'expression", invoqué par les Islamophobes et autres caricaturistes de tout poil, ne s'est jamais aventuré sur d'autres thématiques religieuses comme par exemple le judaïsme, le christianisme ou le bouddhisme ?
- A l'inverse, pourquoi ce même Occident et ses médias crient-ils à l'"antisémitisme" dès que l'on se hasarde à critiquer les crimes de l'Etat d'Israël contre le Peuple palestinien, ou les excès islamophobes de l'extrême droite ou des lobbies sionistes comme le Crif en France ?
- Subsidiairement, pourquoi aucune voix officielle ne s'est élevée en France, pour condamner les récentes déclarations criminelles du nazillon sioniste dont Zemmour est le nom, qui a réclamé sur les ondes, pas moins que la déportation de 5 millions de musulmans hors de France ?
- Enfin, une dernière et terrible, mais non moins plausible interrogation qu'on peut se poser, sous le couvert bien entendu, de la sacro-sainte "liberté d'expression" : A qui profite ce crime ? Pas aux musulmans de France en tout cas. A l'Etat sioniste, aux juifs de France, assurément. L'enquête en cours, ne devrait écarter aucune piste. Y compris celle du Mossad, agissant sous faux pavillon…

En suivant les commentaires des journalistes de certaines Chaînes comme BFM-TV ou I-TV, on avait déjà l'impression d'une odieuse et nauséabonde "orchestration" annonciatrice de sombres lendemains.








 


Jeudi 8 Janvier 2015


Commentaires

1.Posté par Eric Folot le 23/01/2015 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Mahatma Gandhi, disciple de la non-violence, affirmait avec raison :

« La presse représente une puissance considérable; mais, de même qu’un fleuve déchaîné submerge des campagnes entières et ravages les récoltes, de même une plume sans contrôle ne peut que tout détruire. Si le contrôle vient de l’extérieur, il est encore plus nocif que s’il n’y en avait pas. Pour être profitable, il doit être exercé par celui-là même qui écrit. Si cette ligne de conduite est correcte, combien de journaux au monde résisteraient à ce critère de sélection? ».

Source : Gandhi, Tous les hommes sont frères : vie et pensées du Mahatma Gandhi d’après ses œuvres, Éditions Gallimard, Commission Française pour l’UNESCO, 1969 aux pp.60-61.

Éric Folot

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires