Société

Les jeux informatiques brutaux détruisent le sentiment d’empathie


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 14 Juillet 2019 - 00:02 Théorème de Pasolini : Démonstration. (Fin)

Jeudi 11 Juillet 2019 - 00:25 Théorème de Pasolini : démonstration.


Conseils aux parents sur la manière dont ils peuvent reconnaître les jeux informatiques brutaux et protéger leurs enfants contre ceux-ci


Vendredi 1 Février 2008

Communiqué de presse de la «Deutsche Gesellschaft für wissenschaftliche Gesprächspsychotherapie» (Association allemande de psychothérapie scientifique centrée sur la personne) – GwG

Les psychothérapeutes exigent l’interdiction des jeux informatiques, dans lesquels les adolescents sont récompensés pour tuer et torturer des êtres humains. De tels jeux sont commercialisés de plus en plus sous la désignation de «jeux de tir» en minimisant ainsi leur effet. Le terme de «compétence médiatique» leur sert souvent de couverture. Les enfants et les adolescents auraient ­besoin aujourd’hui d’un «enseignement médiatique»!

Selon les expériences de nombreux spécialistes de la Deutsche Gesellschaft für wissenschaftliche Gesprächspsychotherapie (GwG) issues des services de consultation psychothérapeutiques et des services de psychologie scolaires, les jeux favorisant la violence sont une catastrophe au niveau du développement psychologique des utilisateurs, la plupart du temps des adolescents. La GwG est la plus grande association professionnelle de psychothérapie et de consultation en Europe. Elle exige maintenant d’interdire légalement les jeux faisant l’apologie de la violence afin de préserver un consensus fondamental relatif à une société humaine.
Elke Ostbomk-Fischer, maître de conférences et membre de la GwG déclare que «les jeux de tueurs sont comme des mines antipersonnel pour l’âme». Elle ajoute que «le fait de laisser les jeunes gens aux prises des médias a atteint une dimension tellement effrayante ces dernières années que les responsables politiques doivent agir immédiatement avant qu’une génération entière d’enfants et d’adolescents soit entraînée dans le tourbillon de la violence.» Ainsi, Elke Ostbomk-Fischer est d’accord avec des criminologues renommés et des scientifiques critiques vis-à-vis des médias quand elle déclare que «certains de ces jeux méprisent l’être humain et sont illégaux. C’est pourquoi leur fabrication et leur distribution doivent être punissables.»
Un nombre croissant d’enfants toujours plus jeunes perdent leur empathie naturelle, quand ils plongent pendant des heures et des jours dans des mondes d’action les plus brutaux, dans lesquels la destruction et le meurtre sont vécus comme du plaisir et de la fascination. Les garçons sont particulièrement touchés par cela. Ils se comportent de plus en plus de manière agressive et on peut à peine les convaincre d’adopter les règles sociales de la collectivité humaine.
Un nombre croissant d’adolescents passent plus de temps à des jeux informatiques favorisant la dépendance qu’à l’école. Karl-Otto Hentze, psychothérapeute et directeur de la GwG déclare que «beaucoup de parents se sentent de plus en plus abandonnés et désespérés face à la supériorité des médias. Souvent, ils sont considérés par leurs enfants comme des retardataires s’ils réagissent de façon sceptique aux désirs de ceux-ci d’obtenir de tels cadeaux.» Les enfants, experts au niveau de l’Internet, convainquent leurs parents souvent au moyen d’arguments qui sont répandus sur Internet par des scientifiques liés à l’industrie informatique.

Que sont les jeux de tueurs?

Selon un imprimé du Bundesrat 2007-0001-0100/76-07, ce sont «des programmes de jeux qui montrent des actes de violence cruels ou sinon inhumains contre des personnes ou des êtres semblables à l’humain et qui permettent au joueur de participer à la représentation de tels actes violents». A l’origine, ces jeux ont été développés au profit de l’armée américaine pour simuler des situations de guerre. Ils ont pour but de supprimer l’inhibition de tuer chez les soldats et d’élever «leur efficience en tant que tueurs».
Le psycho­logue militaire américain ­David Grossman met en garde de manière pressante contre cette méthode de conditionnement à la violence, qui a exactement le même effet chez les enfants et les adolescents quand ils jouent intensivement avec de tels programmes axés sur la violence.

«Enseignement médiatique» au lieu de «compétence médiatique»

Les fabricants de jeux ont depuis longtemps accaparé le terme de «compétence médiatique». Les multinationales financent la recherche et des projets de formation continue pour acquérir «plus de compétence médiatique». Bien sûr, elles ont intérêt à empêcher une interdiction légale des jeux de tueurs. Quelques spécialistes les soutiennent dans ce sens avec des arguments tels que «les interdictions stimulent seulement …» (Cependant, cela serait également valable pour le feu rouge, pour le vol et même pour le meurtre.). Une autre stratégie est de revaloriser les jeux informatiques en tant que «bien culturel». «La compétence médiatique» favorise dans ce sens la connaissance exacte de types de jeux, d’appareils et de détails techniques. Le meurtre et la violence peuvent être acceptés ici comme «convention esthétique».

«L’enseignement médiatique» inclut un enseignement au niveau émotionnel

Par contre, «l’enseignement médiatique» inclut un enseignement au niveau émotionnel. Ce fondement est clairement axé sur les conventions éthiques des droits de l’homme. La loi fondamentale sert pour cela de modèle et de mesure. «L’enseignement médiatique» encourage une culture des relations humaines basée sur l’humanisme et la coopération.
Sans enseignement critique, il est difficile de distinguer les conseils fondés au niveau pédagogique de ceux visant à favoriser les ventes.

Formez votre propre jugement

Les questions suivantes vous aident à juger vous-mêmes un jeu informatique:
1.    Dans le jeu, apparaît-il des personnes ou des êtres qui
-    traitent les autres de manière indigne?
-    ôtent aux autres leurs droits ou les chassent de leur domicile?
-    volent la propriété des autres ou détruisent leur habitation?
2.    Dans le jeu, des personnes et des êtres:
-    sont-ils menacés ou terrifiés?
-    leur inflige-t-on volontairement des douleurs?
-    sont-ils torturés ou menacés de torture?
-    leur coupe-t-on des membres?
-    sont-ils étranglés ou leur casse-t-on la nuque?
-    sont-ils blessés par des armes?
-    sont-ils tués par une balle dans la tête ou déchiquetés par des bombes?
3.    Existe-t-il dans le jeu encore d’autres exemples d’actes inhumains et cruels? Ces actes sont-ils:
-    jugés comme un succès?
-    présentés comme un plaisir?
-    approuvés par des louanges?
4.    Des indices distincts et réalistes sont-ils absents du jeu?
-    sur l’illégalité des actes cruels,
-    sur la souffrance des personnes, à qui on a infligé un mal cruel,
-    sur les conséquences avec lesquelles les auteurs sont rendus responsables?
5.    Des solutions renonçant à la violence sont-elles absentes du jeu?
-    Y a-t-il un manque de suggestions relatives à la volonté d’aider, au respect et à la responsabilité sociale?
-    Y a-t-il un manque d’exemples où la renonciation à la violence est reconnue comme une performance?
6. Votre enfant serait-il dans ce jeu la personne même qui inflige des choses méchantes et cruelles aux autres et qui aurait ainsi du succès?
Si vous répondez à plusieurs questions par l’affirmative, alors réfléchissez bien à ce que votre enfant apprend avec ce jeu.

Comment les parents et le personnel pédagogique peuvent-ils protéger leurs enfants?

-    Essayez, dans les domaines qui vous sont importants, d’être un bon modèle pour votre enfant.
-    Remettez en question de manière critique les arguments soutenant les médias faisant l’apologie de la violence. Ecoutez votre propre sentiment et votre bon sens. Ne faites pas confiance à la limite d’âge inscrite sur l’emballage des jeux. La protection de la jeunesse ne suffit pas dans ce cas.
-    Les jeux informatiques coûtent beaucoup d’argent et de temps. Souvent, l’acquisition d’autres appareils et d’accessoires est nécessaire. Ne vous laissez pas contraindre à dépenser plus d’argent que votre situation financière ne vous le permet.
-    Observez la manière dont vos enfants se servent des médias. C’est plus facile quand un ordinateur est utilisé en commun dans une pièce centrale. Il en va de même pour la télévision.
-    Montrez de l’intérêt pour ce que votre enfant apprend, vit et ressent.
-    Accompagnez et aidez votre enfant à s’exercer aux médias modernes. Vous remarquerez alors à temps, si votre enfant tombe sur des pages Internet ou des jeux que vous considérez comme inappropriés ou même dangereux.
-    Parlez avec votre enfant ouvertement sur d’éventuels problèmes. Ne faites pas de reproches à votre enfant, ce n’est pas lui qui a inventé le contenu de ces jeux!
-    Un «bon entretien» signifie que tous les participants s’efforcent d’être sincères et de comprendre la vue de l’autre. Pour cela, il faut:
-    s’écouter réciproquement,
-    se laisser parler mutuellement,
-    ne pas déprécier ou ridiculiser des affirmations.
Ces règles valent également même si vous n’autorisez pas des jeux parce que, par ­exemple, ceux-ci violent de manière grossière la dignité humaine et vont à l’encontre de vos buts pédagogiques.    

Source: Communiqué de presse de la GwG du 28/11/2007
Elke Ostbomk-Fischer, maître de conférences
Tél. +49 2263 4997
Karl-Otto Hentze, psychothérapeute,
Tél. +49 221 925 90 80
Ursula Reinsch, attachée de presse
Tél. + 49 221 68 60 10



Vendredi 1 Février 2008


Commentaires

1.Posté par CG03 le 01/02/2008 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En gros; un jeu bien selon vous serait comme ça:
un personnage marche sur une ligne droite avec un fond blanc et ne dit rien d'autre que "aide-toi et le ciel t'aidera" et "qui séme l'amitiée récolte l'amour"...même un hippie n'en voudrait pas.

2.Posté par Emelka le 01/02/2008 19:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arretez ces medias qui montrent violence et pronographie tous les jours à nos enfants!!!
Je pense que de telles analyses devraient d'abord en effet etre appliquées à ceux qui les utilisent (mass medias habituels)
Les jeux: on les choisit, et les parents ont le devoir de controler l'achat et l'utilisation

3.Posté par Fatmax66 le 02/02/2008 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On nous interdit de boire, de fumer, de rouler vite sous des prétextes hypocrites.maintenant on s'attaque au domaine des jeuxvidéos.
Connaissez vous le mot:LIBERTE.
Attention terrain glissant....A force de tout interdire, on risque de revenir vers quelques chose pour lesquels des gens sont morts pour nous éviter de le connaitre.
Partout dans le monde desenfants sont confrontés à la "vraie" violence...seront-ils des sociopathes pour autant. Fort heureusement non.Je ne suispas défenseurs des jeux violents,ne nous méprenons pas mais chacun a le droit de faire ce qu'il lui plaîtdansune certaine mesure. Et cette mesure est loin d'être dépassée dans le sjet présent.

4.Posté par KmmWr le 04/02/2008 00:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aux trois personnes précédentes, j'ai envie de vous demander si vous pensez qu'on vit dans un monde de bisounours. Bien sur qu'il faut faire attention aux programmes que regarde nos enfants, aux livres qu'ils lisent et surtout aux jeux qu'ils jouent. De toutes fàçons, à partir du moment où une entité commerciale livre un produit à nos enfant il faut "doublechecker" !

Maintenant la question n'est pas là , vous brandissez tout de suite la sacrosainte liberté.
Fatmax66
- "on" ne t'interdit pas de boire on limite les exces pour les plus fragiles les jeunes car des abus ont existé et existent
- "on" ne t'interdit pas de fumer ! tu peux fumer à des endroits prévus à cet effet, sans géner d'autres qui eux ont la liberté de respirer de l'air pur dans les endroits publics.
- "on" ne t'interdit pas de rouler vite tu peux toujours aller louer une piste de circuit pour "faire de la vitesse " comme tu veux.
- "on" ne t'interdit pas de faire l'amour tu peux le faire chez toi, dehors dans la rue ça peut deranger.

En gros, tu es libre mais il existe des contraintes, comme à tout le monde. L'espèce humaine n'existerait déja plus si chacun des individus la composant avait une liberté totale, sans contrainte, sans regle.

J'ai vraiment l'impression qu'on a affaire a des enfants gâtés à qui ont apprend la vie. Arretez de vous plaindre, j'ai l'impression que vous le faites exprès.

En ce qui concerne les jeux vidéos, c'est évidement un domaine à surveiller. Et encore une fois pour protéger ceux qui sont les plus facilement influençable les jeunes. Quand je vois des jeux videos ou des jeunes dans un environement hyper réaliste trucident des "étrangers" dans la peau de militaire US sans se poser de questions je me dit que le travail de lobotomie est à moitié réussi. Il ne manquerait plus qu'il puisse violer les femmes et la coupe est pleine ...

Ensuite on arrive à une autre catégorie de jeux comme Resident Evil 5 ou ce sont des mises en scênes completement raciste qui sont réprésentés. Un héro blanc en afrique noire trucident des nègres avec comme unique prétexte qu'ils sont atteints d'un virus "jolie pretexte" en attendant les images et les clichés sont racistes, anti-nègres et ce jeu peut pousser à la haine raciale les esprits affaiblis. http://conscience-blanche.fr/jeu.htm

Ou est l'hypocrisie ?

5.Posté par CG03 le 06/02/2008 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu nous ressort le sujet resident evil 5???
mais c'est juste une sujet utilisés par des avocats qui veulent faire parler d'eux!!!
Si tu connaissais la série RE, et pour de vrai (j'estend par là: pas ce qu'en dit un site d'hypocrites gauchistes limite anti-blanc (alors qu'ils le sont eux-même) parcequ'ils sont "cool"), tu saurais que dans cette licence (qui dit 5 di 4,3,2,1, plus les Outbreaks), on y incarne différents personnages, et non ils ne sont pas tous Blancs (puisqu'un des personnage est Black)!!!Chaque épisode se déroule dans un lieu différent, et là c'est en Afrique Noire dans des villages pauvres, et révélation, la plupart des gens y sont Noires...
Mais je pense qu'ils on fait expres de diffuser cette vidéo, pour que des associations de gens bien gentils et pas dutout rasciste envers qui que ce soit (comme si c'était possible...) tapent un scandale, et donc fassent de la pub gratuite.

CAPCOM te dit Merci!

6.Posté par KmmWr le 06/02/2008 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ouais je ressors le sujet RE5 et alors il y a un problème.

Ta réaction ne m'étonnes pas, si face aux arguments poussés du présent article tu réagis comme tu l'as fais dans ton premier commentaire, tu penses bien que je ne vais même pas essayer d'aller plus loin dans la discussion. Ton avis dès qu'on touche les jeux vidéos est biaisé, j'ai pas envie de perdre mon temps.

Pour ta gouverne, même si le personnage principale du jeu était noir, le jeu serai quand même considéré comme raciste. Mais bon ce sont des concepts un peu élaboré ...

En ce qui concerne le fantasme collectif et construit, le fameux sentiment antiblanc, je te pose la question suivante : est ce que ces sites en question ou ces gens t'empêchent de trouver un logement, un boulot, est ce qu'ils t'empêche de t'épanouir dans la vie, mettent ils tes croyances en danger, changent ils ta sexualité ? Si non alors pas de panique ce fantasme n'est qu'un fantasme pas la réalité, comme tous les fantasmes il est entretenu par les gens qui l'ont créé, et dès qu'un autre 'autre' arrivera il disparaitra tout seul crois moi. ça me fait un peu penser au sentiment anti-occidental, ou au sentiment anti-français ... C'est de la masturbation intellectuelle pur et simple. Ou alors si c'est le fait que "des gens" puisse ne pas aimer le blanc/occidental/français qui pose problème alors il faut un peu s'endurcir et être moins sentimental, car tu sais les noirs, arabes et autres indigènes eux ne s'arretent plus à ces détails de la réalité ils vivent, vous êtes vraiment sur un nuage. Je te conseille cette lecture http://www.alterinfo.net/Le-mal-etre-blanc_a16452.html

Je te laisse jouer à la console ...
(j'ai été plus long que prévu tient!)

7.Posté par cg01 le 08/02/2008 13:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CE Super site CENSUR LES COMs

8.Posté par Stèganos le 08/02/2008 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MERCI KmmWr bonne analyse

9.Posté par Vraiment n'importe quoi ! le 23/02/2008 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore une personne qui ne sait pas de quoi elle parle, en l'occurrence Résident Evil 5.

Je fais une recherche sur ce jeu sur Google en espérant y dégoter quelques news fraiches, nouvelles qui se font étonnement rares depuis plusieurs mois... Rien de plus aujourd'hui, mais je remarque un lien parlant du jeu... et de racisme ! Ce n'est pas le premier, certainement pas le dernier malheureusement. Ce lien m'emmène sur cette page... je découvre le commentaire de "KmmWr" et particulièrement le paragraphe évoquant RE5. Quelques mots me viennent alors à l'esprit : "ignorance", "imbécilité", "ridicule", "pathétique !"...

Toute personne lançant des accusations graves sur tel ou tel "sujet", devrait en toute logique savoir de quoi elle parle avant de se lancer dans des débats difficiles. Ce n'est visiblement pas le cas pour les accusateurs de RE5. Pour la défense de ce jeu, voici donc mes arguments, et je parle en connaisseur (contrairement à certains) :
Accuser RE5 de raciste, c'est accuser ces créateurs de racistes. Pourtant, ceux qui conçoivent des jeux vidéo, et particulièrement ceux qui en imagine le concept, sont des créatifs, des rêveurs, des passionnés, des éternels "joueurs" au sens le plus large du terme. Bref, ce ne sont vraiment pas de vilains bougres ! Et puis soyons sérieux 5min. vous imaginez un éditeur de jeu investir des milliers de dollars pour un jeu à vocation raciste ? Imaginez la situation suivante, où l'inventeur du concept de RE5 (un raciste) cherche à "vendre" son projet à son éditeur (un opportuniste) pour décrocher le feu vert, et le budget :
Inv. : "Le but du jeu est simple Mr : dégommer des sales négros pas beau et très agressifs... pour le plaisir de tuer du négro, c'est tout... et basta !"
Edit. : "Super comme concept ! On est sur que ça va plaire à tout le monde et se faire plein de pognon ! Et puis personne ne se plaindra de violences contre des noires ! Budget accordé !"

On est au XXIème siècle voyont ! Ces gens là savent ce qu'il font (bien que le pari est risqué pour le coup, la preuve !), ne soyez pas naïf !

Le but du joueur de chaque RE et d'éradiquer la menace virale qui pèse sur la population mondiale. Le virus en cause, qui se développe dans l'être humain mais aussi la faune et la flore (le racisme florale, s'est bien connu ! hihi) à pour but d'en créer des armes de guerre et transforme ces derniers en des êtres très agressifs, physiquement mutilés pas les mutations du virus. Dans le jeu, le héros cherche à atteindre la source du mal pour la détruire, les différents protagonistes atteints pas le virus ne sont que des "freins" à la progression du héros et ne constituent en aucun cas le but de sa mission ! Là est la nuance ! Pourquoi RE5 émoustille les anti-racistes ? "Parce qu'un blanc y tue des noirs !" (Chapeau l'argument !). Ce serait un héros noir qui tuerait d'autres noirs, vous pensez peut-être que ce serait "politiquement correcte" ? Moi, je ne serais pas contre, mais ce ne serait pas raccord avec les précédents épisode de la saga... Etrangement, quand la série se déroulait aux USA ou encore en Europe (Espagne), personne ne s'est plein ! Pourtant, dans RE4, ce sont les espagnoles qui en prenaient pour leur grade (tout comme les noires dans RE5, même schéma !). Ces derniers étaient tout aussi laids, aussi agressifs, aussi "stupides" que les noirs dans RE5... Et ce faire botter le train par un "GI" aurait pu en agacer quelques uns, rien, nada !

Je vais vous dire ce qui à motiver les créateurs de RE5 à situer l'action de ce nouvel épisode en Afrique, c'est le "cadre", point - barre ! Proposer aux joueurs un environnement complètement étranger à la série (et même plus globalement, du paysage vidéo ludique). Et puis, notons qu'il est assez rare que l'Afrique Noire suscite de l'intérêt pour un jeu vidéo, ce qui à mes yeux est encourageant pour un continent trop souvent oublié... Même si - je l'accorde - un jeu plus terre à terre comme Mario, se déroulant en
Afrique, n'aurait évidement pas soulevé de critiques racistes... Le héros de RE5 devrait jeter des fleurs et envoyer des messages d'amour aux vilains d'en face, pour sauver ça peau ! hihihi !

Bien, il y 'aurait temps à dire encore... mais il faut que je retourne jouer à la console... Je doit tuer des extra-terrestres tout vert et très vilains, sur Mars (tiens, personne pour les défendre, eux, youhou !!!! Trop facile !)

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires