Palestine occupée

Les "islamistes" du FLN ont formé Nelson Mandela



Abderrahim
Samedi 16 Octobre 2010

Les "islamistes" du FLN ont formé Nelson Mandela
Pour ceux d’entre vous qui déplorent ( sans cesse ) l’utilisation abusive du mot« islamiste » par nos chers médias français à des fins stigmatisante, voici une révélation qui va vous conforter dans votre respect envers ceux qu’ils appellent «les islamistes», et que nous appelons tout simplement «des musulmans».
Des documents privés de Nelson Mandela, publiés dans un livre à paraître cette semaine, révèlent sa souffrance en prison d’être séparé de ses proches et son souci de ne pas être considéré comme un “saint”, selon des extraits publiés dimanche.”Conversations avec moi-même” rassemble des conversations enregistrées et des lettres et notes rédigées sur plusieurs décennies par celui qui est devenu en 1994, après des années de lutte contre le régime d’apartheid et près de trois décennies derrière les barreaux, le premier président noir d’Afrique du Sud.Le livre, préfacé par Barack Obama, fait l’objet d’une sortie mondiale mardi.
La leçon algérienne, 1962
« [Dr Mostefai] nous a raconté l’histoire de la révolution algérienne. Les problèmes qu’ils avaient. Comment ils ont commencé. Au départ, ils pensaient qu’ils pourraient battre les Français sur le champ de bataille, en s’inspirant de ce qui s’était passé au Vietnam. […] Ensuite, ils ont compris que ça n’arriverait pas. Qu’il fallait mener une guérilla. Et même leurs uniformes ont changé, parce qu’à cette époque l’armée devrait toujours être en mouvement, attaquer [ou] se déplacer sans cesse. Ils avaient des sortes de pantalons étroits en bas, et des chaussures légères. C’était extrêmement fascinant, la façon dont ils ont obligé l’armée française à les suivre constamment.
Ils attaquaient par la Tunisie, ils lançaient une offensive de ce côté. Les Français, pour y répondre, déplaçaient leur armée de l’ouest, depuis la frontière marocaine, parce que les Algériens attaquaient des deux côtés, depuis la Tunisie et le Maroc. Même s’ils avaient des unités qui combattaient à l’intérieur du territoire, le gros des troupes opérait à partir de ces deux pays… Alors ils lançaient une offensive depuis la Tunisie, ils entraient loin en Algérie, et les Français déplaçaient leur armée cantonnée à l’ouest, près des frontières marocaines, afin de contrer cette offensive. Et quand l’armée était partie, l’offensive repartait depuis le Maroc, tu comprends ? Les Français redéployaient leurs forces vers le Maroc, et ils continuaient à les faire bouger tout le temps de cette façon.
Vraiment, tous ces hommes étaient très intéressants, absolument fascinants. […] Les attaques spectaculaires menées avec succès par les révolutionnaires ont permis aux Algériens de retrouver leur dignité. En Algérie, ils ont établi des commandos de zone, avec des fonctions spécialisées. Leur activité n’entraîne aucun avantage économique, mais elle est extrêmement utile pour regonfler le moral de la population. Cependant, des actions de ce genre n’ont pas le droit à l’échec. Les opérations commandos consistent, par exemple, en attaques à visage découvert sur des soldats français en ville, ou à poser des bombes dans des cinémas.
Il ne faut pas non plus prendre pour argent comptant la déclaration d’une recrue potentielle se disant prête à se battre. Il faut la mettre à l’épreuve. Dans un village, 200 personnes se sont déclarées prêtes à rejoindre le FLN. On leur a alors expliqué que, le lendemain, l’ennemi allait lancer une attaque. Puis on a demandé des volontaires. Seuls trois hommes ont levé la main. Une autre fois, on a demandé à des nouvelles recrues de marcher de nuit jusqu’à un endroit où on leur remettrait des armes. Ils arrivèrent à minuit et on leur raconta que l’homme qui avait promis de livrer les armes n’était pas arrivé, après quoi on leur conseilla de revenir le lendemain. Ceux qui se plaignirent montrèrent qu’on ne pourrait se fier à eux dans des conditions difficiles. » jeuneafrique.com
  • L’Afrique du Sud d’aujourd’hui c’est la Palestine, et les islamistes d’aujourd’hui sont dignes des islamistes du passé ?


Samedi 16 Octobre 2010


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires