RELIGIONS ET CROYANCES

Les fils d'Israël persécutés par les Israéliens!


Dans la même rubrique:
< >


NADA RAAD
Samedi 26 Juin 2010

Les fils d'Israël persécutés par les Israéliens!
Les sionistes ne persécutent pas seulement les Musulmans et les Chrétiens, mais aussi les Juifs!
Oui, c'est le cas de la communauté samaritaine vivant à Naplouse en Cisjordanie occupée: elle subit les mêmes mesures oppressives israéliennes pratiquées contre les Palestiniens dans les territoires de 1948.
 
étant une population de 750 personnes, les Samaritains ne peuvent pas se déplacer librement à cause des barrages israéliens installés à l'entrée de leur village, situé à la colline du Mont Garizim.
Les premières victimes de cette politique en sont les étudiants. Près de 12 d'entre eux inscrits à l'Université Nationale d'An Najah et plus de 30 élèves fréquentant les écoles gouvernementales de Naplouse font face quotidiennement à des conditions sécuritaires très difficiles.
 
A ce sujet, le rabbin Hosni Samourei signale quecette situation qui pedure depuis des années: "Le blocus imposé par les forces de l'occupation israélienne sur le Mont Thabor depuis cinq ans a beaucoup de séquelles sur la vie sociale et économique de la confession".  
 
"La vie quotidienne de nos fils est complètement perturbée. Ils doivent endurer la chaleur de l'été et le froid de l'hiver en se déplaçant à pied des heures et des heures, et ce, à cause de la fermeture perpétuelle de la porte de fer aux abords du village, qui ne s'ouvre qu'arbitraiement selon le bon vouloir des militaires israéliens".
 
A la question de savoir à quelle partie, israélienne ou palestinienne, appartient la communauté samaritaine, le rabbin Hosni a répondu: "Nous faisons évidemment partie du peuple palestinien, avec lequel nous partageons les bons et les durs moments. Nous souffrons ensemble de ce blocus injuste".

Selon lui, les soldats de l'occupation ne tiennent compte ni de l'âge ni du poste religieux des gens, dévoilant avoir été insulté par le chef d'un bataillon militaire israélien qui bloquait la route menant au Mont Thabor.
 
Par dessus tout, le rabbin ainsi que tous les membres de sa confession craignent toute confrontation avec les soldats israéliens postés à la porte en question. "Nous ne voulons que la paix et la sécurité dans un monde dominé par la terreur israélienne aux alentours de Naplouse".
    
Pour la correspondante également samaritaine de l'Agence de presse palestinienne "Wafa", Badawiya Samourei, "la porte de fer installée à l'entrée  de la terre la plus sainte pour la communauté samaritaine au Mont Garizim n'a aucune raison d'être: "c'est inimaginable! Les soldats de l'occupation ferment la porte comme bon leur semble et l'ouvrent quand ils le désirent. Personne ne sait si, en quittant nos domiciles le matin, on pourra les regagner le soir",  se plaint elle.
 
Et de poursuivre:  "le blocus militaire et la situation sécuritaire difficile ont influencé les différents domaines de la vie. Les Samaritains du Mont Thabor ne peuvent plus communiquer avec ceux dans la ville d'Holon, près de Tel Aviv. Ils sont même privés de la commémoration des fêtes et de toute autre occasion".  
 
Parmi les sites touristiques les plus touchés également par le blocus israélien, le musée samaritain situé près de la place de l'autel au Mont Thabor. D'après son responsable, le rabbin Hosni, "personne n'est venu ici depuis cinq ans, date du début du blocus israélien".  
 
Les témoignages des citoyens samaritains sur leurs souffrances personnelles sont au nombre des sévices israéliens à leur encontre…Donc, innombrables!
  
APERCU HISTORIQUE:
Les Samaritains affirment être la vraie descendance des fils d'Israël, plus précisément la descendance du prophète Haroun, frère de Moïse, et la plus ancienne communauté religieuse divine du monde. Depuis leur arrivée aux terres cananéennes, ils vivent séparés des Juifs. Pour eux, le Juif est un dissident.
Ce sont donc des Israéliens, mais du point de vue religieux, alors que le terme "samaritain" signifie "Shamir" ou "protecteur du Mont sacré et de la Torah".
 
Détenteurs de la version authentique de la Torah, comme ils le disent, les Samaritains rapportent de leur Livre saint un dialogue entre Jésus Christ et une femme samaritaine, une histoire qui dénude les Sionistes et dévoilent leurs mensonges basés sur de fausses allégations religieuses.
 
"Alors que Jésus se dirigea vers la Galilée, il passa par la Samarie. Il s'arrêta un moment près du puits de Jacob et demanda à une femme samaritaine à boire. Celle-ci refusa et lui dit: Comment voulez-vous que je vous donne à boire? Moi qui suis samaritaine, et vous juif? Mais je sens que vous êtes un prophète! Nos pères se sont prosternés sur ce Mont, alors que vous dites que nous devons nous prosterner à Jérusalem. Jésus lui répondit: O femme, croyez-moi: un jour viendra et vous ne vous prosternerez au Père ni sur ce Mont, ni à Jérusalem". (Jonas, 4:19-21)   
 
  Donc, à la base de cet extrait biblique on comprend l'origine du différend historique entre les Juifs sur le lieu du Temple que les sionistes prétendent être sous la mosquée d'Al Aqsa, à Al Qods.
Les Israéliens ont ébranlé les bases de la Sainte Mosquée à cause de leurs creusements souterrains, alors que pour les Samaritains, le Prophète Ibrahim (ou Abraham) est venu au Mont Garizim avec son fils Isaac pour le sacrifier, donc, c'est là que le vrai temple doit être bâti, selon la croyance judaïque.
 
S'agissant de leur culte religieux, les Samaritains prient dans une église, non pas dans une synagogue: précédée des ablutions, leur prière comprend des génuflexions et des prosternations. Ils paient aussi la Zakat, et considèrent le jour de samedi comme jour sacré, durant lequel le travail est interdit.
 
Quant à leur statut social, ils détiennent la nationalité "israélienne" depuis 1995, en plus de celle palestinienne et jordanienne.
Etant considéré comme une partie du peuple palestinien, l'ancien président Yasser Arafat leur a réservé un siège au Parlement, et leur a construit un musée (précité) il y a 12 ans. Ce musée comprend des archéologies et des traces humaines datant de milliers d'années.
 
  Enfin, les Samaritains considèrent que Jérusalem AlQuds est une ville politique et non religieuse, rejettent l'occupation et le racisme sionistes, ainsi que le fait de servir dans l'armée ,  qui est un acte contraire aux enseignements de leur religion! 

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Samedi 26 Juin 2010


Commentaires

1.Posté par lhddt le 26/06/2010 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si ce n'était que ça, mais il y a pire !

http://lhddt.wordpress.com/2010/06/17/manifs-en-israel-les-juifs-ashkenazes-ne-peuvent-pas-saquer-les-juifs-sefarades/

2.Posté par Byblos le maronite le 27/06/2010 06:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faut-il préciser que ces samaritains de Nablus (Naplouse) ont vécu 14 siècles de paix avec leurs voisins arabes, musulmans et chrétiens, sans jamais être inquiétés?

Il aura fallu l'invasion sioniste pour les «libérer».

Étrange libération, en effet. Il s s'en seraient bien passés.

3.Posté par Lola PARKSON le 27/06/2010 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ooooooh Wooooooh

Give me freedom, give me fire, give me reason, take me higher
See the champions, take the field now, you define us, make us feel proud
In the streets are, exaliftin , as we lose our inhabition,
Celebration its around us, every nation, all around us

Singin forever young, singin songs underneath that sun
Lets rejoice in the beautiful game.
And together at the end of the day.

WE ALL SAY

When I get older I will be stronger
They'll call me freedom Just like a wavin' flag
And then it goes back
And then it goes back
And then it goes back

When I get older I will be stronger
They'll call me freedom
Just like a wavin' flag
And then it goes back
And then it goes back
And then it goes

Oooooooooooooh woooooooooohh hohoho

Give you freedom, give you fire, give you reason, take you higher
See the champions, take the field now, you define us, make us feel proud
In the streets are, exaliftin, every loser in ambition,
Celebration, its around us, every nations, all around us

Singin forever young, singin songs underneath that sun
Lets rejoice in the beautiful game.
And together at the end of the day.

WE ALL SAY

When I get older, I will be stronger
They'll call me freedom
Just like a wavin' flag
And then it goes back
And then it goes back
And then it goes back

When I get older I will be stronger
They'll call me freedom
Just like a wavin' flag
And then it goes back
And then it goes back
And then it goes

Wooooooooo Ohohohoooooooo ! OOOoooooh Wooooooooo

WE ALL SAY !

When I get older I will be stronger
They'll call me freedom
Just like a wavin' flag
And then it goes back
And then it goes back
And then it goes back

When I get older I will be stronger
They'll call me freedom
Just like a wavin' flag
And then it goes back
And then it goes back
And then it goes

Wooo hooooo hohohohoooooo
And everybody will be singinit
Wooooooooo ohohohoooooo
And we are all singinit

4.Posté par Byblos le maronite le 27/06/2010 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ça veut dire quoi?

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires